Les amphibiens, les rois de l
3 pages
Français

Les amphibiens, les rois de l'évolution?

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats PDF et ZIP

Description

Les amphibiens, les rois de l'évolution? À cause du réchauffement climatique, de la pollution et de la destruction de leurs habitats, les populations de plusieurs espèces d'amphibiens ont décliné au cours des dernières années. Certaines recherches estiment que 43 % d'entre elles connaissent un déclin. Fautil s'en inquiéter? Si on jette un coup d'oeil à leurhistoire, les amphibiensont une capacité remarquable à s'adapter aux changements environnementaux selon Kim Roelants et ses collègues de l'Universié Vrije à Bruxelles. Le mot amphibien signifie « double vie » (Amphibia, grec, amphi (« lesdeux») et bio «vie»), c'est-à- direlavie à la foisdansl'eau et sur terre. La plupart des amphibiens ont une phase de vie aquatique (sous forme de larves) et une phase de vie terrestre après une métamor phose contrôlée par les hormones thyroïdiennes. Cette métamorphose s'accompagne de la perte de la queue chez les amphibiens appartenant à l'ordre des anoures et du développement des membres. Ils furent les premiers vertébrés à sortir de l'eau et à posséder des membres. Les premiers connus sont les ichthyostégidés (entre « poissons» et « amphibiens »). Leurs traces ont été découvertes sur la côte est du Groenland dans les couches fossilifères.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 24 janvier 2012
Nombre de lectures 23
Langue Français
Les amphibiens, les rois de l'évolution?

À cause du réchauffement climatique, de la pollution et de la destruction de leurs habitats, les populations de plusieurs espèces d'amphibiens ont décliné au cours des dernières années. Certaines recherches estiment que 43 % d'entre elles connaissent un déclin. Fautil s'en inquiéter? Si on jette un coup d'oeil à leurhistoire, les amphibiensont une capacité remarquable à s'adapter aux changements environnementaux selon Kim Roelants et ses collègues de l'Universié Vrije à Bruxelles.

Le mot amphibien signifie « double vie » (Amphibia, grec, amphi (« lesdeux») et bio «vie»), c'est-à-direlavie à la foisdansl'eau et sur terre. La plupart des amphibiens ont une phase de vie aquatique (sous forme de larves) et une phase de vie terrestre après une métamor phose contrôlée par les hormones thyroïdiennes. Cette métamorphose s'accompagne de la perte de la queue chez les amphibiens appartenant à l'ordre des anoures et du développement des membres. Ils furent les premiers vertébrés à sortir de l'eau et à posséder des membres.

Les premiers connus sont les ichthyostégidés (entre « poissons» et « amphibiens »). Leurs traces ont été découvertes sur la côte est du Groenland dans les couches fossilifères. Ils constituent un des plus remarquables échelons intermédiaires de l'évolution jamais découverts, car ilsréunissent à la fois des caractéristiques des poissons et des amphibiens ; par certains détails, ils seraient plutôt poissons, par d'autres, plutôtamphibiens. Leur crâne, parexemple, ressemble beau coup à celui des poissons primitifs à nageoires lobées, mais la taille de certains os du crâne et la position des yeux les apparentent plutôt aux amphibiens. Leurs membres et leurs pieds étaient ceux d'un amphibien, maisil savaient une que ue de poisson. D'autres détails moins remarquables montrent également certaines ressemblances avec les deux classes.

Les travaux des biologistes ont révélé qu'ils avaient trois ancêtres communs apparus il y a 350 millions d'années

Jusqu'à présent, les biologistes n'avaient pas réussi à dessiner l'arbre généalogique des amphibiens ; les spécimensde fossiles sont rares.

Les anciennes reconstitutions d'Ichtyostéga le montrent toujours campé sur ses 4 pattes, comme un marcheur terrestre. Actuellement, grâce à la découverte d'Acanthostéga et un réexamen d'Ictyostéga, on est certain que les pattes sont apparues chez des animaux aquatiques, qui s'en servaient d'abord pour « pagayer », puis plus tard pour marcher au fond de l'eau entre les plantes aquatiques, avant de s'adapter à la marche sur terre
En Europe, parmi les 47 espèces de grenouilles les plus connuessont la Grenouille verte et la Petite grenouille verte, la Grenouille des champs, la Grenouille rousse et, en élevage, la Grenouille rieuse. Le mot «grenouille»vientdulatin rana, voulant diregrenouille, et ranucula ou ranunculus, petite grenouille. Utilisé dèsl'époque médiévale sous sa forme ancienne « renoille » ou « grenoille » au XIIIe siècle, le mot « grenouille » est attesté à partir du début du XVIe siècle. Le «g» initialayant sans doute ét é ajouté par évocation du cri guttural de ces animaux.

Le saviez-vous?

Des estimations indiquent que le nombre total des amphibiens se placerait entre 8 000 et 10 000 espèces cependant bon nombre d'espèces ne sont pas encore découvertes. Ainsi au début les années 1990, plus de 100 espèces de grenouilles arboricoles ont été découvertes sur l'île de Sri Lanka. Ceci est d'autant plus étonnant que bon nombre d'espèces décrites au XIXe siècle semblent avoir disparu. On connaît plus de 500 espèces de salamandres, un grand nombre en Amérique du Nord. On connaît 5 000 espèces de grenouilles et des estimations indiquent qu'un millier d'espèces sont encore inconnues. 80%des espèces connues vivent dans les régions tropicales. C'est en Amérique du Sud que l'on trouve le plus grand nombre des espèces.

Les chercheurs ont donc choisi d'analyser leur ADN.

Ils ont prélevé des fragments d'ADNde 171 espèces d'amphibiens. En les comparant entre elles, ils ont pu estimer quels ancêtres communs avaient donné naissance aux autres espèces.

Les travaux des biologistes ont révélé que lesamphibiens d'aujourd'hui ont trois ancêtres communsap parus il y a 350 millions d'années. Ce trio a donné naissance à de nouvelles espèces il y a 250 millions d'années, après une extinction massive survenue à la fin de la période du Permien (système géologique qui s'étend de 300 à 250 millions d'années) alors que 95 % de la vie avait disparu de la surface la planète. Les troisancêtres don nèrentalors naissance aux grenouilles, crapauds, salamandres et caecilians(animauxsout er rainssem blables aux serpents).

Uneautre explosion démographique semblable se produisit il y a 65 millions d'années suite à l'extinction des dinosaures. 86% des espèces de grenouilles et 81% des espèces des a la mandresquenous connaissons aujourd'hui proviennent des cinq espèces de salamandres qui survécurent à cette extinction.

En 2011, on dénombrait 6 771 espèces d'amphibiens

Malgré leur formidable adaptation, les biologistesne sont pas convain cus que les amphibiens pour rontmontrer la mêmerésilience dans le futur.

Depuis 1980, plus de 100 espèces d'amphibiens ont disparu. Deplus, d'après une estimation réalisée par plus de 500 scientifiques et publiée en octobre 2004, untiers, peut-être plus, des quelque 6 700 espèces d'amphibiens sont menacées d'extinction. Cette situation est liée à la destruction des habitats, au changement climatique, à l'augmentation des rayons ultraviolets B, à la contamination chimique. Si ces facteurs touchent toutes les formes vivantes, le déclin est nettement plus fort chez les amphibiens que chez les autres groupes. L'une des explications avancées est que lesamphibiens seraient plus sensibles à certains de ces facteurs en raison de la nature de leur peau. Ces animaux semblent être soumis également à une surexploitation àdes fins aliment aire soumédica les. Pourtant, alors queplusieurs deces causes relèvent de l'action directe de l'homme, le déclin des amphibiens semanifeste aussi dans des zones protégées. On suppose que des maladies spécifiques à ces animaux sont en plein développement ; d'ailleurs certaines d'entre ellesont déjà été identifiées (surtout la chytridiomycose, qui agit sur la peau). En 2011, on dénombrait 6 771 espèces d'amphibiens. «C'estmalheureux, mais cene sont pas des super-amphibiens, ils ne sont pas indestructibles », conclut Kim Roelants.

>Enzoologie, le nom vernaculaire Salamandre désigneune grande partie des espèces d'amphibiens. L'une des plus connue est la salamandre commune Sa la mandra salamandra, rencontrée un peu partout en Europe.

LES CAECILIANS

Les caecilians sont des amphibiens qui ressemblent à un ver de terre ou à un serpent. Ils se cachent principalement dans la terre, celle est la raison pour laquelle ils sont les moins amphibiens connus. Ils vivent sous les tropiques. Nous ne savons pas vraiment ce qu'ilsmangent. La plupart d'entre eux mesure entre 13 à 36 cm pour un diamètre de 0,6 à 2,5 cm.