Intentions de vote

Intentions de vote

-

Documents
24 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

CONTACT BVA Adélaïde ZULFIKARPASIC Directrice BVA Opinion Tél : 01 71 16 90 96 Mail :adelaide.zulfikarpasic@bva.fr En partenariat avec : Enquête réalisée parInternet du 13 au 16 mai 2016. Échantillon de927 personnes inscrites sur les listes électorales,issuesG¶XQéchantillon représentatif de 1000 Français âgés de 18 ans et plus. La représentativité deO¶pFKDQWLOORQa été assurée par la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, profession de la personne de référence du ménage, région et catégorieG¶DJJORPpUDWLRQ. Les intentions de vote qui figurent dans ce rapport reposent, pour chaque hypothèse, sur la base des personnes inscrites sur les listes électorales, certainesG¶DOOHUvoter et ayant exprimé une intention de vote. Les résultatsG¶LQWHQWLRQVde vote ne constituent pas un élément de prévision du résultat électoral.Ils donnent une indication significative deO¶pWDWdu rapport de forces à un an du scrutin, er nd en fonction des différentes hypothèses envisagées pour le 1et le 2tours. 2 -1 à -3 pts* selon les hypothèses soit le score le plus élevé pour Les Républicains = à +1pt* selon les hypothèses 3 Des valeurs importantes aux yeux de tous les Français : LIBERTÉ, JUSTICE, INTÉGRITÉ Dans un contexte de tension sociale importante (manifestations contre le projet de Loi El Khomri, ayant pour certaines entraîné des violences, mouvement Nuit Debout, etc.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 20 mai 2016
Nombre de visites sur la page 1 210
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
CONTACT BVA
Adélaïde ZULFIKARPASIC Directrice BVA Opinion Tél : 01 71 16 90 96 Mail :adelaide.zulfikarpasic@bva.fr
En partenariat avec :
Enquête réalisée parInternet du 13 au 16 mai 2016.
Échantillon de927 personnes inscrites sur les listes électorales,issuesd’unéchantillon représentatif de 1000 Français âgés de 18 ans et plus. La représentativité del’échantillona été assurée par la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, profession de la personne de référence du ménage, région et catégoried’agglomération.
Les intentions de vote qui figurent dans ce rapport reposent, pour chaque hypothèse, sur la base des personnes inscrites sur les listes électorales, certainesd’allervoter et ayant exprimé une intention de vote. Les résultatsd’intentionsde vote ne constituent pas un élément de prévision du résultat électoral.Ils donnent une indication significative del’étatdu rapport de forces à un an du scrutin, er nd en fonction des différentes hypothèses envisagées pour le 1 et le 2 tours.
2
1 à 3 pts* selon les hypothèses
soit le score le plus élevé pour Les Républicains
= à +1pt* selon les hypothèses
3
Des valeurs importantes aux yeux de tous les Français : LIBERTÉ, JUSTICE, INTÉGRITÉ
Dans un contexte de tension sociale importante (manifestations contre le projet de Loi El Khomri, ayant pour certaines entraîné des violences, mouvement Nuit Debout, etc.) et de fractures multiples au sein du pays, cette vague semble témoignerd’uneprise de distance avec les extrêmes etd’unrecentrage des Français autour des leaders les plus susceptiblesd’incarner l’unitéet le rassemblement.
La présidente du Front national apparaît toujours en mesure de se qualifier pour le second tour de er l’électionprésidentielle. Dans 3 hypothèses sur 4, elle arriverait en tête du 1 tour, 5 à 10 points devant le candidat Les Républicains, avec un score de 27% des voix. Néanmoins, cet écart se resserre légèrement : Marine Le Pen perd entre 1 et 3 points selon les hypothèses testées. Face à Alain Juppé, seul cas de figure dans lequel elle se qualifierait en 2ème position,l’écartse creuse au contraire : elle recueillerait 25% des suffrages exprimés (-2 points) contre 38% pour le maire de Bordeaux (+3 points).
Quelle que soitl’hypothèsetestée,l’actuelprésident de la République arriverait toujours en troisième position, loin derrière Marine Le Pen et le candidat Les Républicains, avec un score variant entre 13,5 et 16% des suffrages exprimés seulement.C’estface à Alain Juppéqui empiète en partie sur son électorat (27% des électeurs de François Hollande au premier tour de 2012 pourraient voter pour Alain Juppé)– qu’ilréaliserait son plus mauvais score, avec 13,5% des voix (comme en avril). Face aux trois autres candidats potentiels Les Républicains, il enregistre une hausse de 1 point. Il est encore un peu tôt pour parler de frémissement. Néanmoins, il n’estpas à exclure que les récentes bonnes nouvelles en matière économique et notamment sur le front del’emploipuissent avoir un impact positif, tout comme la revalorisation salariale des enseignants. François Hollande peut également bénéficier indirectement des prises de position très libérales, en matière économique justement, des candidats à la primaire de la droite.
5
Si tous les candidats Les Républicains testés apparaissent en mesure de se qualifier pour le second tour, Alain Juppé reste le seul capabled’arriveren tête au premier tour devant Marine Le Pen. Il creuse même encorel’écart en recueillant 38% des voix (+3 points). Dans ce contexte de tension sociale forte, il semble capitaliser sur son image rassembleuse. Nicolas Sarkozy (22%) et François Fillon (21%) font toujours jeu quasiment égal. Bruno Le Maire enregistre pour sa part une baissed’unpoint (17%) et semble toujours pâtird’unniveau de notoriété moindre.
Alorsqu’aucuneactualité particulière ne peut lui être rattachée ces dernières semaines,c’est François Bayrou qui crée la surprise de notre sondage. Il enregistre une progression comprise entre 1,5 (avec 13,5% des voix face à Nicolas Sarkozy) et 5 points (avec 16% des voix face à Bruno Le Maire, à égalité avec François Hollande). Cette augmentation se retrouve dans la plupart des catégories du corps électoral mais elle apparaît toutefois plus marquée chez les jeunes de 18-24 ans, les CSP+, les employés, les personnes ayant un niveaud’étudeségal ou supérieur au bac, ainsi que chez les sympathisants de la droite et du centre. François Bayrou progresse également chez les électeurs de François Hollande au 1er tour de 2012 : dans cette dernière hypothèse (face à Bruno Le Maire), 20% pourraient voter pour lui contre 7% il y a un mois. Al’image d’AlainJuppé, François Bayrou semble bénéficier de son image de centriste, rassembleur, dans un contexte de tension sociale au sein duquel les Français semblent exprimer une envied’union. Le maire de Pau peut égalements’appuyersur ses positions économiques moins libérales que celles des candidats à la primaire de la droite qui peuvent effrayer. Ainsi, il apparaît en mesure de capter une partie non négligeable des modérés de gauche comme de droite.
6
Après avoir enregistré une dynamique favorable, dans un contexte de fracture interne à la gauche et sur fond de mouvement de contestation sociale, le leader du Parti de Gauche se stabilise. Selon les hypothèses testées, son score oscille entre 12% et 13%. Dans le détail, il perd 1,5 point (passant de 13,5% à 12%) dansl’hypothèseoù la droite serait représentée par Alain Juppé. Son écart avec François Hollande apparaît ainsi un peu moins ténu que lors de la dernière vague. Nathalie Arthaud et Philippe Poutou, pour leur part, sont en recul, conséquence probable de cette mise à distance des extrêmes. Ils pâtissent possiblement du ras-le-bol des Français àl’égardde la violence liée aux mouvements sociaux, qui jette le discrédit sur la contestation.
Dansl’hypothèse,actuellement la plus probable,d’unsecond tour opposant la présidente du Front national au candidat Les Républicains, Marine Le Pen serait battue. Alain Juppé reste le candidat en mesure de la battre le plus largement, avec 70% des voix.
Lorsquel’onétablit un parallèle entre les éléments ayant émergé de notre suivi du web au cours des dernières semaines et les intentions de vote des Français, trois sujets se dégagent : ils’agitde la lutte contre le djihadisme (76%), du terrorisme (75%) et de la crise des migrants (74%). La baisse du chômage compte aussi beaucoup dans les choix électoraux car elle est citée par 73% des électeurs.
Ces sujets dépassent de loind’autresdu bruit sur internet mais beaucoup moins structurants des intentions de vote dessujets ayant fait Français, comme par exemple le sexisme (47%) ou la primaire de la droite et du centre (47% également). Maisces résultats varient significativement selon les électorats potentiels :ainsi, par exemple, le projet de loi El Khomri (86%) et la baisse du chômage (81%) sont cités en premier par les personnes ayant déclaré avoirl’intentionde voter pour Jean-Luc Mélenchon alors que le terrorisme (84%) et la lutte contre le djihadisme (80%) constituent les éléments les plus déterminants pour les électeurs potentiels de François Hollande.
Sondage POP 2017Mai 2016
7
ER INTENTIONS DE VOTE 1 TOUR HYPOTHÈSE 1 ALAIN JUPPÉ,SANSFRANÇOIS BAYROU
#1 38% (+3pts)
Nathalie Arthaud
Philippe Poutou
Jean-Luc Mélenchon
Cécile Duflot
François Hollande
Alain Juppé
Nicolas Dupont-Aignan
Marine Le Pen
0,5%
1,5%
4%
5,5%
12%
13,5%
#2 25% (2pts)
25%
Sondage POP 2017Mai 2016 8 *RappelAvril 2016 : sondage BVASalesforceOrangePresse Régionale réalisé du 15 au 17 avril 2016
38%
#3 13,5%(=)
Evolution depuis le 17 avril 2016 *
- 0,5 pt
- 0,5 pt
- 1,5 pt
+ 1 pt
=
+ 3 pts
+ 0,5 pt
- 2 pts Base : certains d’aller voter ayant exprimé une intention de vote. N’ont pas exprimé d’intention de vote :17%
#1 27%(1pt)
Nathalie Arthaud
Philippe Poutou
Jean-Luc Mélenchon
Cécile Duflot
François Hollande
François Bayrou
Nicolas Sarkozy
Nicolas Dupont-Aignan
Marine Le Pen
0,5%
1,5%
3,5%
5%
12%
15%
13,5%
#2 22% (=)
22%
Sondage POP 2017Mai 2016 9 *RappelAvril 2016 : sondage BVASalesforceOrangePresse Régionale réalisé du 15 au 17 avril 2016
27%
#3 15%(+1pt)
Evolution depuis le 17 avril 2016 * - 0,5 pt
- 0,5 pt
=
+ 0,5 pt
+ 1 pt
+ 1,5 pt
=
- 1 pt
- 1 pt
Base : certains d’aller voter ayant exprimé une intention de vote. N’ont pas exprimé d’intention de vote :20%
#1 27% (2pts)
Nathalie Arthaud
Philippe Poutou
Jean-Luc Mélenchon
Cécile Duflot
François Hollande
François Bayrou
François Fillon
Nicolas Dupont-Aignan
Marine Le Pen
0,5%
1,5%
3,5%
4,5%
13%
15%
14%
#2 21% (=)
21%
Sondage POP 2017Mai 2016 10 *RappelAvril 2016 : sondage BVASalesforceOrangePresse Régionale réalisé du 15 au 17 avril 2016
27%
#3 15%(+1pt)
Evolution depuis le 17 avril 2016 * -1 pt
-1 pt
=
+0,5 pt
+1 pt
+3 pts
=
-0,5 pt
-2 pts
Base : certains d’aller voter ayant exprimé une intention de vote. N’ont pas exprimé d’intention de vote :20%
#1 27% (3pts)
Nathalie Arthaud
Philippe Poutou
Jean-Luc Mélenchon
Cécile Duflot
François Hollande
François Bayrou
Bruno Le Maire
Nicolas Dupont-Aignan
Marine Le Pen
0,5%
2%
3,5%
5%
#2 17% (1pt)
13%
16%
16%
17%
Sondage POP 2017Mai 2016 11 *RappelAvril 2016 : sondage BVASalesforceOrangePresse Régionale réalisé du 15 au 17 avril 2016
#3 16% (+1pt)
#3 16%(+5pts)
Evolution depuis le 17 avril 2016 * - 1,5 pt
=
=
+ 0,5 pt
+ 1 pt
+ 5 pts
- 1 pt
- 1 pt
27%- 3 pts Base : certains d’aller voter ayant exprimé une intention de vote. N’ont pas exprimé d’intention de vote :23%