SCRIPTE Comment envisager la préparation physique quand on s

SCRIPTE Comment envisager la préparation physique quand on s

-

Documents
3 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

FORMATION DES CADRES NORD / PAS-DE-CALAIS Fabien FRYDRYSZAK – Février 2006 Comment envisager la préparation physique quand on s’entraîne deux fois par semaine Mickaël Sineyen Journée de pré saison 1 septembre 2005 Avec deux entraînements par semaine, je préfère parler de condition physique que de préparation physique. On ciblera le renforcement musculaire et la coordination. Avec deux entraînements par semaine, il convient d’optimiser le travail. On va donc allier cette préparation physique au travail technique. Pour moi 4 éléments sont importants : - l’endurance, la force, la vitesse, la souplesse Situation 1 : travail d’endurance et d’échauffement 1 dribble, fait tiping sur place en continuant de dribbler, puis ré-accélère et recommence au plot n°2 puis ré-accélère à nouveau afin de tirer en course. Après son rebond, la joueuse effectue un travail de dextérité sur l’autre moitié de terrain. Arrivée au milieu, elle enchaîne par des pas défensifs entre deux plots. Puis elle repart en dribble jusqu’au plot, arrivée au plot elle fait tiping puis accélère pour aller tirer en course. Après son rebond elle enchaîne un travail de bondissement. Ce travail de proprioception diminue la demande énergétique, il s’agit donc d’un travail de récupération active Alterner les phases intenses et lentes On va travailler entre 7 et 12’ Situation 2 : travail de récupération Travail sous forme de lancers francs (et de concentration) ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 213
Langue Français
Signaler un problème
Comment envisager la préparation physique quand
on s’entraîne deux fois par semaine
Mickaël Sineyen
Journée de pré saison 1 septembre 2005
Avec deux entraînements par semaine, je préfère parler de condition physique
que de préparation physique. On ciblera le renforcement musculaire et la
coordination. Avec deux entraînements par semaine, il convient d’optimiser le travail.
On va donc allier cette préparation physique au travail technique.
Pour moi 4 éléments sont importants :
- l’endurance, la force, la vitesse, la souplesse
Situation 1 : travail d’endurance et d’échauffement
1 dribble, fait tiping sur place
en continuant de dribbler, puis
ré-accélère et recommence au
plot n°2 puis ré-accélère à
nouveau afin de tirer en
course. Après son rebond, la
joueuse effectue un travail de
dextérité sur l’autre moitié de
terrain. Arrivée au milieu, elle
enchaîne
par
des
pas
défensifs entre deux plots.
Puis elle repart en dribble jusqu’au plot, arrivée au plot elle fait tiping puis accélère
pour aller tirer en course. Après son rebond elle enchaîne un travail de
bondissement. Ce travail de proprioception diminue la demande énergétique, il s’agit
donc d’un travail de récupération active
Alterner les phases intenses et lentes
On va travailler entre 7 et 12’
Situation 2 : travail de récupération
Travail sous forme de lancers francs (et de concentration)
FORMATION DES CADRES NORD / PAS-DE-CALAIS
Fabien FRYDRYSZAK – Février 2006
Formation des cadres Nord/Pas-de-Calais
Fabien Frydryszak
février 2006
Situation 3 : Sous forme d’ateliers
Atelier 1
Marquer un stop à l’extrémité des lancers-francs
1. lay-up
2. tir puissance
3. tir croisé
3 dribbles pour faire le demi-terrain, s’arrêter
au milieu, repartir jusqu’au plot, s’arrêter, faire
un dribble de décalage et aller tirer en course
(une fois sur deux à droite, une fois sur deux
à gauche)
Atelier 2
Atelier 3
Sauter,
tirer,
reprise
d’appuis,
sauter,
tirer,
…(changer de coté en passant sous le cercle à
chaque reprise d’appuis)
Travail sur 5 à 6’, prendre le nombre de paniers
marqués pour donner des repères
Il faut enchaîner pour maintenir une activité physique
notion de contrat, travailler
la vitesse, travailler le changement de rythme.
Toutefois, dès qu’il y a travail actif, il convient de respecter des temps de
récupération derrière. Pour maintenir l’intensité, il faut garder ces temps de
récupération (on peut y mettre un travail de gainage).
Adapter la charge d’entraînement aux joueurs : attention aux grands gabarits
Ne pas travailler trop longtemps le physique pendant l’hiver car c’est une période ou
les organismes sont un peu plus fatigués. Si on charge trop, on est d’abord au top
puis blessure.
Formation des cadres Nord/Pas-de-Calais
Fabien Frydryszak
février 2006
Situation 4 : travail de proprio
Développer la sensation plantaire : ankling (marche à petits pas, attaquer par
le talon,dérouler sur tout le pied pour terminer sir la pointe en pliant le genou)
Marche sur les talons jambes tendues
Marche jambes tendues sur les pointes de pieds
Marche sur l’extérieur du pied
Alterner les trois derniers (pointes, cotés, talons)
Répulsion latérale unipodale
Montée de genoux (1/4 de tours tous les 3m)
Situation 5 : gainage
Ce travail permet d’optimiser la transmission des forces des membres inférieurs au
reste du corps. Je préfère ce travail de gainage aux « abdominaux » car si ces
derniers sont mal réalisés ils provoquent des douleurs au niveau des cervicales et
des lombaires.
Pour ce travail de gainage, on commencera par des séries de 30’’ que l’on
augmentera progressivement.
Si toutefois, vous vouliez faire un travail d’abdos, je préconise celui-ci en veillant à ne
pas lever les jambes, à regarder un point fixe au plafond, et en ne tirant pas sur la
nuque (mains à coté des oreilles) et j’encouragerais à ne rechercher qu’un travail de
posture.
Situation 6 : les étirements
Avant les entraînements, il faut les réaliser sous forme activo-dynamiques
(
debout - couplage de l’étirements et de contractions musculaires : mettre le muscle
en position d’étirement, le contracter aussitôt pendant 8’’ puis le solliciter
immédiatement par une phase dynamique
)
Après les entraînements ou les matchs, on les réalisera sous forme passive
(au sol, on recherche le relâchement)
.
Dans le cadre de cette préparation physique, il faut également sensibiliser vos
joueurs(ses) à tout ce qui concerne leur hygiène de vie afin de prévenir les
blessures. Il faut les rendre autonomes.