Dossier de presse - Mulhouse O(ff)15

Dossier de presse - Mulhouse O(ff)15

Documents
10 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

D O S S I E R D E P R E S S E L’ASSOCIATION MULHOUSE ART CONTEMPOR AIN PRÉSENTE DU 12 AU 2 1 JUIN 2 015 LES ŒUVRES DE GAËLLE CRESSENT, AHMET DOGAN , ROBIN GODDE , CAPUCINE VANDEBROUCK , MATHIAS ZIE  BA , CINQ JEUNES ARTISTES L AURÉATS D ’UN AP PEL À PROJET L ANCÉ EN ÉCHO À L A BIENNALE D ’ART CONTEMPOR AIN MULHOUSE 015 DÉDIÉE À L A JEUNE CRÉATION EUROPÉENNE ET ISSUS ENTRE 2 0 05 ET 2 012 DES ÉCOLES D ’ART AL SACIENNES , ANCIENNEMENT L’ÉCOLE SUPÉRIEURE DES ARTS DÉCOR ATIFS DE STR ASBOURG ET LE QUAI  ÉCOLE SUPÉRIEURE D ’ART DE MULHOUSE , AUJOURD ’HUI L A HAUTE ÉCOLE DES ARTS DU RHIN (HEAR). UN DOUBLE OB JEC TIF ANIME CET TE INITIATIVE : D ’UNE PART RENDRE VISIBLE AU CŒUR DE L A VILLE UN TEMPS FORT DANS LE DOMAINE DES ARTS VISUEL S ET PL ASTIQUES D ’AUJOURD ’HUI ET D ’AUTRE PART DONNER À DE JEUNES CRÉATEURS UNE « VITRINE » POUR FAIRE DÉCOUVRIR LEUR TR AVAIL À UN L ARGE PUBLIC . GUIDÉ PAR L A PRO  POSITION GR APHIQUE DU COLLEC TIF OVERBLITZ ASSOCIÉ À L A COMMUNICATION ET AU BALISAGE DE L’ÉVÉNEMENT, LE PARCOURS Ø(FF)15 INVES  TIT POUR CE FAIRE DES LIEUX QUI NE SONT PAS HABITUELLEMENT CONSACRÉS À L’ART ET AUX ARTISTES ET PROPOSE AINSI , EN MARGE ET EN COMPLÉMENT DE L’ÉVÉNEMENT MULHOUSE 015 , D ’IRRIGUER L’ESPACE PUBLIC DE PROPOSITIONS ARTISTIQUES PENSÉES EN REL ATION AVEC LEUR CONTEX TE D ’EXPOSITION .

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 03 juin 2015
Nombre de lectures 1 816
Signaler un abus
D O S S I E R D E P R E S S E
L’ASSOCIATION MULHOUSE ART CONTEMPOR AIN PRÉSENTE DU 12 AU 2 1 JUIN 2 015 LES ŒUVRES DE GAËLLE CRESSENT, AHMET DOGAN , ROBIN GODDE , CAPUCINE VANDEBROUCK , MATHIAS ZIE BA , CINQ JEUNES ARTISTES L AURÉATS D ’UN AP PEL À PROJET L ANCÉ EN ÉCHO À L A BIENNALE D ’ART CONTEMPOR AIN MULHOUSE 015 DÉDIÉE À L A JEUNE CRÉATION EUROPÉENNE ET ISSUS ENTRE 2 0 05 ET 2 012 DES ÉCOLES D ’ART AL SACIENNES , ANCIENNEMENT L’ÉCOLE SUPÉRIEURE DES ARTS DÉCOR ATIFS DE STR ASBOURG ET LE QUAI  ÉCOLE SUPÉRIEURE D ’ART DE MULHOUSE , AUJOURD ’HUI L A HAUTE ÉCOLE DES ARTS DU RHIN (HEAR). UN DOUBLE OB JEC TIF ANIME CET TE INITIATIVE : D ’UNE PART RENDRE VISIBLE AU CŒUR DE L A VILLE UN TEMPS FORT DANS LE DOMAINE DES ARTS VISUEL S ET PL ASTIQUES D ’AUJOURD ’HUI ET D ’AUTRE PART DONNER À DE JEUNES CRÉATEURS UNE « VITRINE » POUR FAIRE DÉCOUVRIR LEUR TR AVAIL À UN L ARGE PUBLIC . GUIDÉ PAR L A PRO POSITION GR APHIQUE DU COLLEC TIF OVERBLITZ ASSOCIÉ À L A COMMUNICATION ET AU BALISAGE DE L’ÉVÉNEMENT, LE PARCOURS Ø(FF)15 INVES TIT POUR CE FAIRE DES LIEUX QUI NE SONT PAS HABITUELLEMENT CONSACRÉS À L’ART ET AUX ARTISTES ET PROPOSE AINSI , EN MARGE ET EN COMPLÉMENT DE L’ÉVÉNEMENT MULHOUSE 015 , D ’IRRIGUER L’ESPACE PUBLIC DE PROPOSITIONS ARTISTIQUES PENSÉES EN REL ATION AVEC LEUR CONTEX TE D ’EXPOSITION .
L’ÉMERGENCE , EN PERMANENCE À l’issue de l’école d’art, une fois l’artiste installé en société, son travail doit encore et toujours trouver les formes, les espaces et les temps de son existence et de sa rencontre publique. Et s’il y a bien une « jeune création » à un certain moment d’une pratique en construction, celle-ci, croyons-nous, au-delà de la fraîcheur de l’âge, peut être de toute une vie. C’est un droit que de pouvoir se réinventer et c’est au demeurant un devoir que de le permettre. Et ainsi poursuivis et renouvelés à l’échelle d’une trajectoire individuelle et à l’image d’une émergence permanente, les gestes de l’art que l’on aura pu dire émergents un temps, établissent, s’ils perdurent chemin faisant, le terrain d’une maturité en devenir, guidée autant par la nécessité d’une recherche personnelle que par la capacité à rencontrer ponctuellement des contextes spécifiques de l’époque en cours. L’exposition ØFF15 accompagne ce double enjeu en invitant cinq artistes à prolonger leurs pratiques respectives et à leur donner une actualité, quelques années après la fin de leur formation alors qu’ils sont engagés dans une dynamique de création et de diffusion de leur travail selon des modalités et des rythmes propres à chacun. Cette liberté d’attitude et de démarche appartenant à l’artiste n’est d’ailleurs possible que si elle trouve écho à l’endroit de la responsabilité de bienveillance et de soutien que la société doit savoir entretenir à l’égard de celles et ceux sans qui précisément la notion de public de l’art ne pourrait exister. Dès lors, faire le choix d’inscrire, au mieux, des créations originales ou venant être actualisées à cette occasion dans l’espace de la ville et du commun, c’est permettre le partage démocratique de pratiques artistiques qui sans cela pourraient exister à l’état de papier et d’ébauche dans les esprits ingénieux, dans les tiroirs, dans les ateliers ou dans le meilleur des cas, dans les lieux dédiés à l’art. Si cette exposition n’est, d’un point de vue esthétique, ni une manière d’art dans l’espace public, ni l’expression d’un art contextuel ou d’un art relationnel, ici, qu’il s’agisse d’installations, de sculptures, d’images imprimées, de vidéos ou de dispositifs à dimensions variables, les projets exposés trouvent néanmoins à s’épanouir, en en prenant la mesure, de manière autonome dans les lieux qui les accueillent. Et si des rapports apparaissent dans la réception que le public est invité à en faire, entre ces espaces et les œuvres, entre les œuvres et leur époque ou encore entre les œuvres et l’histoire des gestes et des matières employés, gageons alors que les travaux présentés auront acquis, par le biais du regardeur, la qualité d’être de leur temps, somme toute contemporains car en relation avec les autres, dans l’espace de tous, au seuil de leur apparition.
Mickaël Roy Curateur et critique d’Art
CO NTAC T PR E S S E
DOMINIQUE BANNWARTH président de l’association 06 85 03 66 62
STÉPHANIE FISCHER coordinatrice de projet 06 71 52 30 53 presse.mac@gmail.com www.mulhouse-art-contemporain.fr
L E S R E N D E Z-VO U S AU TO U R D EØ(FF)15
> JEUDI 11 JUIN À 18H30 Table ronde en compagnie des artistes à la Galerie Engelmann.
> SAMEDI 13 JUIN À 14H00 Parcours inaugural, au départ de la place Lambert.
> SAMEDI 13 JUIN À 15H00 Vernissage à la salle des adjudications.
> MERCREDI 17 & SAMEDI 20 JUIN À 17H00 Parcours guidés, au départ de la place Lam-bert
> VISITES GUIDÉES SUR DEMANDE evenements.mac@gmail.com
Né en 1988, Mickaël Roy est médiateur, curateur, commissaire d’exposition, auteur et critique d’art indépendant. Sa pratique curatoriale élargie est fondée sur l’accompagnement de l’existence des formes artistiques du/en commun par la double expérience esthétique et politique à laquelle invite l’art actuel. En 2014, il est curateur associé de l’exposition de Joséphine Kaeppelin au Ceaac à Strasbourg et il assure en 2015 le commissariat d’un projet dans le cadre du programme Résonance de la Biennale de Lyon avec les artistes Marc Etienne et Benedetto Bufalino. Parallèlement au commissariat artistique de l’exposition ØFF15 qu’il assure à l’invitation de l’association Mulhouse Art Contemporain MAC en écho à la biennale jeune création Mulhouse 015, il assure l’accompagnement curatorial de l’exposition de porte renaud au Séchoir, espace d’art contemporain à Mulhouse. Il publie par ailleurs dans les revues papier et online Novo, Talweg, Offshore, Branded, Hors-d’œuvre et Mouvement.
Interventions au Centre-Ville 0GAËLLE CRESSENT >Facsimilés, 2015 AHMET DOGAN >Caravanes, 2013  2015
ANCIENNE BOUCHERIE 1 27 rue de l’Arsenal CAPUCINE VANDEBROUCK >Enthalpie, 2015 MAISON LAMBERT 25 place Lambert MATHIAS ZIEBA >Hubert, Alfred & Gordon, 2012  2015 >Sergio & John, 2015 >Indy vs. Archive, 2013 SALLE DES ADJUDICATIONS 3 Rue des Archives ROBIN GODDE >, 2015 VITRINE PLEIN CIEL 4Rue de la Moselle / Engelmann GAËLLE CRESSENT >Plica Ex Plica, 2015 MAISON ENGELMANN 515 rue de la Moselle AHMET DOGAN >Ghost Town, 2013  2015
GA Ë L L E C R E S S E NT PLIC A EX PLIC A,2015 ïnstallatîon, aIche couleur, ilm mîroîr sans taîn, boîs ; 260 x 280.
FAC SIMILÉS,2015 Collage, photocopîe.
Gaëlle Cressent vit et travaille entre Nantes et Strasbourg. Après l’obtention de son diplôme à la HEAR de Strasbourg en 2010 elle part vivre à Nantes où elle effectue une pause dans sa pratique. Depuis le début de l’année 2015, elle ré-engage recherches et productions autour des notions de pli et de surface. À la limite entre l’objet sculptural et l’image, elle questionne les rapports entre l’art et le quotidien. Délaissant peu à peu les objets comme supports de réflexion, elle reste attachée aux matériaux triviaux et à la volonté de geste artistique simple dans sa pratique. Elle prépare actuellement une installation en partenariat avec Capucine Vandebrouk dans le cadre de l’exposition Bastion Commun qui se tiendra fin juin au Barrage Vauban à Strasbourg.
2015 • Pont Vauban, sur une proposition des Commissaires Anonymes Strasbourg • Sur une proposition de Clémence Choquet et Mikaele Gamiot et à l’occasion des Ateliers Ouverts 2015 de Strasbourg, au Bastion 14 • Et après ? - No Smoking Galerie, Strasbourg
2013 • Le Parc - ateliers Le Petit Parc, Nantes
2011 • Objection - CEAAC, Strasbourg
2010 • Travelling - Schaufenster, Sélestat • Fractales - Frac Alsace, Sélestat • Complément d’Objet - Musée de l’Œuvre Notre-Dame, Strasbourg
2009 • Mis à l’œuvre - Musée de l’Œuvre Notre-Dame, Strasbourg, à l’occasion de la Nuit des Musées • Dia - La Chaufferie, Strasbourg
2008 • Borders of Perception - Aki School of Art, Enschede, Hollande • Edges and Corners - La Chaufferie, Strasbourg
2007 • De l’Écriture à l’Architecture - Lieu Unique, Nantes
2003 • Identités Allemandes - Centre Franco-Allemand BBi, Berlin à l’issue du workshop encadré par Arno Fischer et Maurice Weiss
GAËLLE CRESSENT, Anima I,2010 Assemblage, papier, tissu ; courtesy de l’artiste.
A H M E T D O GA N GHOST TOWN,2013 > 2015 ïnstallatîon, dîmensîons varîables, bé-ton armé, leds, împressîon backlîght.
C AR AVANES,2013 > 2015 ïnstallatîon, dîmensîons varîables, polystyrène, peînture.
Né à Sarreguemines 57 le 01 mars 1979, Ahmet Dogan vit et travaille à Strasbourg depuis 2000, date à laquelle il intègre l’École Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg. Diplômé en 2005, sa pratique est alors axée sur la performance et la vidéo Extinction des feux, 2003 ou Derviche, 2005. Peu à peu il se dirige vers l’installation et la sculpture en travaillant des matériaux comme le béton, le polystyrène, le sucre ou encore la cire. Son travail mêle souvent dérision et arrière-fond politique.
www.popcornsociety.com
2014 • Exposition collective, musée d’art contemporain de Santa Fe, Argentine • Exposition Schaufenster, Sélestat
2013 • Festival Vidéoformes, Clermont-Ferrand • Exposition Villa Kaiser, Strasbourg • Festival vidéo de Billom, France
2012 • FIVA international film festival, Buenos Aires (Argentine) • Exposition collective, La Kunsthalle Mulhouse • Exposition collective, festival « la Zone », Strasbourg • Ateliers ouverts 2012, Strasbourg
2011 • Exposition personnelle au centre d’art Laznia, Gdansk Pologne • Festival Narracje, Gdansk (Pologne) • Festival Video Art Busan (Corée du Sud) • Exposition collective biennale de Denise, le Radar, Bayeux France
2010 • Exposition collective, N’oublions pas que le vertige se prend sur les hauteurs... - La Kunsthalle, Mulhouse France • asi International Film Festival, Isia (Romania) • Festival Escrita na Paisagem (Portugal) • Nuit Blanche, installation vélo blanche, Bruxelles Belgique • Festival ZOOart, Cuneo (Italie) • Guerre froide sans réchauffement climatique, exposition individuelle, TroC’afé, Strasbourg • Exposition collective, Forgottenbar, Berlin (Allemagne) • Festival Vidéo d’Orléans, France - prix spécial du jury pour la vidéo Popcornsociety • Festival Polyculture, Vernand (France) • Espace du Chapon, arts déco, 30 ans, Strasbourg • Festival Traverse vidéo, Toulouse
2009 • Produits délavés, expositions photos et vidéos, Cronenbourg. • Exposition collective, « Anniversaire 50 ans du ministère de la culture », ESAD Strasbourg • Les Nénuphars, Parc de la Citadelle, Strasbourg
2008 • Projection TRILOGY+1 chez Urbain, Strasbourg • Festival europart3 CHYPRE curatrice Dagmar Danko, Fribourg Allemagne • Festival 4 semaines de mars, La chaufferie, Strasbourg • Fabrikasson, Espace ganter, Belfort • Workshop avec le réalisateur Boris Lehman, film 16mm, Strasbourg • Exposition Performance bougies, Sala Naranja, Valencia Espagne • Exposition Rappel, galerie del. sol, Genève (Suisse) • Exposition Rappel, syndicat potentiel, Strasbourg • Festival interzone, La Chaufferie, Strasbourg
AHMET DOGAN, Ghost Town,2013 Installation, béton, enseignes lumineuses, dimensions variables ; courtesy de l’artiste.
R O B I N G O D D E JŪ,2015 ïnstallatîon, Fers à béton, câbles, serre-câbles, églîngues.
Influencé par des études de Design d’Espace et de sculpture à l’Académie des Arts de Wroclaw, en Pologne, son parcours regroupe un ensemble de pratiques et d’expériences liées à la propagation des volumes dans l’espace. À sa sortie de l’École Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg il met un pied dans la construction des décors d’opéras. Son inspiration se porte vers les chantiers de grandes constructions ouvrage d’art, chantier naval, l’architecture Tadao Ando et la scénographie Sidi Larbi Cherkaoui.
www.robingodde.com
2014 • Regionale, Kunsthaus Baseland, galerie d’art de Bâle, Suisse • Embranchements, Museum-Aquarium, Nancy, France • Sentier des Arts, Falaise du Caillaud, Talmont-sur-Gironde, France • Sporen, Remparts de la Ville, Ypres, Belgique • Vide Dressing Violette Sauvage, Carreau du Temple, Paris, France
2013• Juin Jardins, Jardin de la Cathédrale, Cahors, France • Festival des Jardins, Chaumont-sur-Loire, France
2012 • Demi/Moor, résidence, Halle Verrière, Meisenthal, Moselle, France • Demi/Moor, Hbk galerie, Sarrebruck, Allemagne • Iconic Wave, Musée de l’hermitage, Amsterdam, Pays-Bas
2011 • Jardins de la Ferme Bleue, Joseph Kieffer, Huttenhoffen, France • Avant Première, Otto Teicher, Ecole des Arts Décoratifs, Strasbourg, France • Résonnances, Musée Théodore Deck, Guebwiller, France • Europan, Concours d’Urbanisme International, Europe
2010 • Exposition des diplômés, École Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg
ROBIN GODDE, D’un bout à l’autre, 2012 Halle Verrière, Meisenthal. Installation, fers à béton, serre-câbles, églingues ; courtesy de l’artiste.
CAPUCINE VANDEBROUCK ENTHALPIE,2015 ïnstallatîon, ilm chaufant, gel de pa-raIne, colorant.
Capucine Vandebrouck est née en 1985 à Tourcoing, elle vit et travaille à Strasbourg. Elle a séjourné en 2014 dans plusieurs résidences Fonderie Darling à Montréal, Synagogue de Delme, Stuttgart à la Kunststiftung B-W.... L’artiste met à l’épreuve divers matériaux lumière, feu, sel, béton, pvc, cire... et expérimente leurs limites, dévoile leurs retranchements. Si le réel est l’effectif ou le concret, alors pour Capucine Vandebrouck la réalité est le sentiment du réel. Elle souhaite « parler de réalité à partir de la matière réelle ». Elle expose actuellement à l’Atelier Mondial de Münchenstein. Son travail sera visible en octobre au Musée La Grande Place à Saint Louis-Lès-Bitches pour un solo show dans l’espace d’exposition temporaire de la Fondation d’entreprise Hermès, en partenariat avec Pompidou Metz, curatrice Hélène Guenin. Elle exposera également en octobre à Jeune Création à Paris.
www.capucinevandebrouck.fr
2015 • Exposition solo : Le désert du Réel, exposition retour de résidence - Kunststiftung Baden-Württemberg Stuttgart, CEAAC, Strasbourg • Light on!, atelier-studio de la Kunststiftung Baden Wü-rttemberg, Berlin • Moving Still/Still Moving - galerie Art Mûr, Montréal, Québec, Canada • Faisons Bastion Commun, exposition au barrage Vauban, curatée par les commissaires anonymes, Strasbourg • Aller-Retour, exposition retour de résidents de l’année 2014 avec l’IAAB et la fondation Christophe Merian, Atelier Mondial, Basel
2014 • Exposition solo : Open Studio, fin de résidence -Synagogue de Delme, Lindre-Basse, France • No Music Was Playing, avec Ludovica Carbotta, Rie Nakajima, André Romao, Sara Enrico, Byron Westbrook, curatée par Daniele Balit - Les Instants Chavirés, Montreuil, France • Open Studio - Fonderie Darling, Montréal, Québec
2013• Exposition solo : Object/ion - Galerie d’art Perrin, Montbéliard • Floaters - Mj galerie, Genève. • Open studio - résidence RAVI, Liège • Au pied du mur - Galerie Schaufenster, Sélestat
2012 • Exposition solo : Project Room n°10 - Crac Alsace, Altkirch • Contre Emploi - Musée Théodore Deck, Guebwiller • When I look at things, I always see the space they occupy - Kunsthalle Basel, curatée par Adam Szymczyk • La Zone - Tour Seegmüller, Strasbourg • Echo of the Moon / I wish Blue could be Water / Project Romm n°10, avec Vanessa Safavi et Luca Francesconi -CRAC Alsace, curatée par Sophie Kaplan, Altkirch • Ateliers Ouverts - Bastion 14, Strasbourg
2011 • Une exposition en quatre actes - Galerie Apollonia, Strasbourg. • Sans titre - Maison du Bailli, Épinal • Exposition des diplômés - ESAD, Strasbourg • Avant Première - ESAD, Strasbourg
2010 • Au travers - Galerie Riff Art, Strasbourg
2008 • Un projet important - La Box, ENSA Bourges, participation à la performance de Louise Hervé et Chloé Maillet
CAPUCINE VANDERBROUCK, Dessin à caractère évolutif,2014 Cristallisation de sel sur feuille buvard et carton bois, câble en acier ; 50cm x 40cm x 50cm.
M ATH I A S Z I E BA HUBERT, ALFRED & GORDON,2012Hubert Ball HUBERT, ALFRED & GORDON,2012AlFred Ball HUBERT, ALFRED & GORDON,2012Gordon Ball HUBERT, ALFRED & GORDON,2015sérîgraphîe HUBERT, ALFRED & GORDON,2012ilmSERGIO & JOHN,2015ilmINDY VS ARCHIVE,2013ilm
Mathias Zieba travaille entre Mulhouse, Strasbourg et Genève. Il est diplômé de la HEAR Mulhouse le Quai 2010 et de la HEAD - Genève 2012. Son tra-vail a pour point central l’esthétique et les espaces de la ruine qu’ils soient significatifs par leurs aspects ou simplement suggérés par leur histoire.
mathiaszieba.tumblr.com www.butane-collectif.com
2015 • Sergio & John... Exposition des Bourses Déliées – FCAC Hall Nord, Genève
2013Hubert, Alfred & Gordon • Design Days – Genève, exposition Nouvelle Génération. • Biennale du Design de Saint-Étienne, exposition The Dream Team • LIFT13, Genève • Artgenève 2013, exposition Substance. • Regionale 13, exposition Warum nicht sagen was passiert ist? Kunstverein, Freibourg
2011 • Avec le collectif Butane : Exposition collective Bootleg -Galerie Toutou Chic, Metz
2010 • Avec le collectif Butane : Exposition The New Stube -Galerie Die Bäckerei, Innsbruck, Autriche
MATHIAS ZIEBA, Hubert, Alfred & Gordon,2012 extrait vidéo ; courtesy de l’artiste.
OVERBLITZ COLLEC TIVE ØFF,2015 ïdentîté vîsuelle, împressîons, sîte web et sîgnalétîque.
Overblitz est un collectif de créateurs freelance d’horizons différents mais tous issus des beaux-arts. Fondé en 2012 dans le sud de l’Alsace, Overblitz s’efforce de construire sur-mesure des expériences de communication visuelle numériques et imprimées en fournissant des solutions esthétiques, minimalistes, intelligentes et haut de gamme. Mais sous ses attraits de véritable agence de communication, le collectif reste avant tout un regroupement de plasticiens, insufflant leurs problématiques de travail dans le service aux clients.
Pour l’identité visuelle de ØFF15, le collectif a fait le choix d’une esthétique minimale et radicale, utilisant des formes et matériaux bruts et accessibles ne nécessitant pas de soins particuliers afin qu’ils s’intègrent à l’espace public et quotidien de façon éphémère. En plus d’une communication visuelle axée autour de cet esprit de la rue, la signalétique a ainsi été pensée pour s’inscrire dans le registre urbain du chantier par l’utilisation de barrières Vauban comme rappels visuels de ce contexte, agrémentées chacune d’une flèche en bois brut découpé par CNC faisant office de guide.
La couleur utilisée pour l’identité, que l’on retrouvera sur tous les éléments de signalétique tels que les cartels et les flèches servant de repères, a été choisie en fonction du nom de la manifestation. Traduit en langage colorimétrique hexadécimal, ce nom est devenu #00FF15, soit un vert fluorescent proche de celui employé pour les bombes de marquage temporaire sur les chantiers. Associée à une forme visuelle omniprésente composée de vagues et d’hexagones servant de fil conducteur, cette couleur parfois légèrement intrusive transmet ainsi l’identité de ØFF15 et sa volonté de placer l’art dans Mulhouse et aux yeux du plus grand nombre.
www.overblitz.com