Cyrielle Tassin lauréate appel à projet 0(FF)16 Mulhouse Art Contemporain

Cyrielle Tassin lauréate appel à projet 0(FF)16 Mulhouse Art Contemporain

Français
19 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

® UROBANEART EurOban art Cyrielle Tassin ARTISTE -«CATASTROPHE DOUCE» E O À travers le principe de « Catastrophe Douce», je crée une forme de «Soupape à pression». Afin de démontrer qu’un fait social, comme la crise économique, aux portées négatives, peut être révélé de manière adoucie et ludique. Dans cette critique je cherche des solutions ironiques pour créer un détachement à travers l’absurdité, en puisant dans le négatif une pointe de positif. La catastrophe douce me permet d’aborder la notion d’apparence et de perception douce pour révéler un fond grinçant. Je saisis ces faits sociétaux pour les illustrer à l’aide d’objets et de représentations de l’espace urbain, utilisant la ville et l’habitat dégradés pour suggérer les différentes conséquences et impacts. Au lieu d’énoncer un fatalisme accablant, je saisis la dérision, la transformation et la notion de choix. Je cherche la limite du possible et l’évasion dans le potentiellement réalisable. J’utilise l’arme de l’absurdité comme solution pour ainsi relativiser. DOSSIER ARTISTIQUE tassincyrielle@yahoo.fr ® UROBANEART CONSOMMABLE URBAIN Sculpté à la surface des aliments, de fines insisions et perforations, font émerger un paysage urbain insolite d’un autre temps et d’une autre échelle. Ces ilotspoussent ou subsistent dans un vide qui les préservent. Sur une surface presque habitable, son echelle et son lieu nous interroge pour laisser place au doute d’une réalité.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 10 avril 2016
Nombre de lectures 242
Langue Français
Poids de l'ouvrage 12 Mo
Signaler un problème
® UROBANEART
EurOban art Cyrielle Tassin ARTISTE
-«CATASTROPHE DOUCE» E O À travers le principe de « Catastrophe Douce», je crée une forme de «Soupape à pression».
Afin de démontrer qu’un fait social, comme la crise économique, aux portées négatives, peut être révélé de manière adoucie et ludique.
Dans cette critique je cherche des solutions ironiques pour créer un détachement à travers l’absurdité, en puisant dans le négatif une pointe de positif.
La catastrophe douce me permet d’aborder la notion d’apparence et de perception douce pour révéler un fond grinçant. Je saisis ces faits sociétaux pour les illustrer à l’aide d’objets et de représentations de l’espace urbain, utilisant la ville et l’habitat dégradés pour suggérer les différentes conséquences et impacts. Au lieu d’énoncer un fatalisme accablant, je saisis la dérision, la transformation et la notion de choix.
Je cherche la limite du possible et l’évasion dans le potentiellement réalisable. J’utilise l’arme de l’absurdité comme solution pour ainsi relativiser.
DOSSIER ARTISTIQUE tassincyrielle@yahoo.fr
® UROBANEART
CONSOMMABLE URBAIN
Sculpté à la surface des aliments, de fines insisions et perforations, font émerger un paysage urbain insolite d’un autre temps et d’une autre échelle.
Ces ilots poussent ou subsistent dans un vide qui les préservent.
Sur une surface presque habitable, son echelle et son lieu nous interroge pour laisser place au doute d’une réalité.
Face à cette fragilité, et d’une construc-tion fraiche en appel à son flétrissement et son oxydation menant à sa dispari-tion.
L’instant de la photographie préserve ce micro lieu aujourd’hui éteint et soup-çonne le notre.
- «CONSOMMABLE URBAIN» 2013 ESérie de 88 photographies O impression format 75x50 cm sur papier satiné. Il s’agit de villes sculptées dans des aliments puis photographiés afin de préserver leur image avant leur dégradation.
Faire appel à la mémoire du souvenirs d’un lieux visité ou d’un futur voyage. Glâce, beurre, ail ou yahourt, E O Quelle serait notre destination?
Continuons dans cet inventaire de villes disparues E O mais toujours dans un esprit ludique.
DYSTOPIE 2015 E O
C’est dans une ville paisible, neutre par sa blancheur et son organisation, à l’image d’une structure pavillonnaire froide et rangée que s’opère un évènement soujacent presque indécelable.
Une mousse d’effervescence nocive vient se former , voluptueuse et insoupsonnée elle va la disoudre par le frottement de ces bulles qui implosent.
DYSTOPIE E O
- «DYSTOPIE» Une ville fictive construite d’aligne-ment de 500 maisons de plâtres blancs de 3,5 par 4 cm. Parcemée en son centre par une poudre de bicarbonate de soude arrosée par du vinaigre blanc, entrainant une effervescence vi-sant à créer une micro innonda-tion qui la dissous lentement mais surement.
E Cumpleanos O
«Mass es la crisis, mass es la fiesta», tel est la phrase que l’on peut entendre lors des fêtes des Fallas de Valencia en Espagne. En réponse à une crise acca-blante,c’est par le divertissement que nait le feu et l’illustration d’une destruction. Par cette «révolte-paci-fique» voici une ville en suspend dans l’attente. Ces habitats de cire sont soumis à un réseaux qui les unis mais forme également un fil conducteur où il suf-firai d’allumer la mèche pour qu’un feu file et la face fondre puissament.
E Cumpleanos 2015 O
Il s’agit d’une structure de 2m50 de longueur orné par une E O ville en suspend composé de 30 habitats de 10 par 5 cm façonnés sous forme de bloc de cire blanche inflammable.
Elles sont reliées par un réseaux de mèches entrecroisées, il ne manque plus que l’étincelle d’un briquet pour voir ap-paraître le spectacle d’un brasier.
EDITION CUMPLEANOS E OCATASTROPHE DOUCE
- « EDITION / Catastrophe Douce» En lien avec le projet Cumpleanos cette Edition encadre un panel de 10 boites diffusables sur la même thématique de microhabitat à embraser sois même. Tout aussi flamboyant, ces boites renferment cette révolte pacifique, dotée de mèches sousjacentes encrées dans de nouveaux habitats miniatures.
EDITION CUMPLEANOS E OCATASTROPHE DOUCE 2015
E O Edition numérotée de 1/10 à 10 boites de métal finalisées de scotch Catastrophe douce, ces boites sont perforées en leur couvercle afin de réaliser le montage de deux microhabitats grâce à deux tiges de cuivre, tout cela juxtaposé sur une plaque de chène et doté de sa carte numérotée. Boîte de 10 par 8 cm, et deux habitats de 3,5 par 4 cm.
Il suffit d’assembler les deux habitats sur les tiges de cuivres et utiliser sa boite E O comme son socle, ainsi chacun peut désormais choisir de préserver ces deux maisons de cires intacts ou agir et y mettre le feu d’un coup d’allumette. Cumpleanos veut dire anniversaire. C’est dans ce cycle que l’on retrouve la crise for-mée de décroissance puis de croissance et de renouveaux, Combien de temps celle ci durera t’elle encore.