Projet de loi d'orientation et de programmation pour la ville et la rénovation urbaine

-

Documents
93 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L'effort programmé par le Gouvernement pour rénover les zones urbaines dégradées est nécessaire. Le Conseil économique et social estime cependant que les orientations proposées par le projet de loi ne doivent remettre en question ni le caractère interministériel de la politique de la ville ni le développement de politiques contractuelles locales. Il importe également que l'accompagnement social ne soit pas négligé.
L'objectif de la création de la procédure de rétablissement personnel est jugé positif mais ses modalités de mise en oeuvre pourraient être précisées et améliorées. Source : Conseil économique et social

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 juin 2003
Nombre de visites sur la page 5
Langue Français
Signaler un problème
III
SOMMAIRE
pages
AVISadopté par le Conseil économique et social au cours de sa séance du mercredi 11 juin 2003.... 1
Avis sur les Titres  «I, II, III et V du projet de loi dorientation et de programmation pour la ville et la rénovation urbaine »présenté par Mme Frédérique Rastoll, rapporteure, au nom de la section du cadre de vie..........................5
INTRODUCTION ...............................................................................................9
I
- UNE POLITIQUE DE LA VILLE EN ÉVOLUTION DEPUIS 20 ANS ...............................................................................................11
A - LES PREMIÈRES INTERVENTIONS EN FAVEUR DES QUARTIERS EN DIFFICULTÉ........................................................11
B - LÉLARGISSEMENT DES CHAMPS DINTERVENTION...........12
C - DU QUARTIER À LAGGLOMÉRATION .....................................12
D - LE RENFORCEMENT DES INTERVENTIONS SUR CERTAINS TERRITOIRES ..............................................................13
II - LE PROJET DE LOI PREND EN COMPTE CETTE ÉVOLUTION....................................................................................14
A - UNE POLITIQUE DÉQUITÉ TERRITORIALE ............................14
B - DES OBJECTIFS DE RÉSULTATS TRANSVERSAUX ................15
C - DES MESURES DEXONÉRATIONS FISCALES ET SOCIALES POUR 41 NOUVELLES ZONES FRANCHES URBAINES ........................................................................................15
III - PERMETTRE LÉVALUATION DE LA POLITIQUE DE LA VILLE ...............................................................................................18
A - UN OBSERVATOIRE NATIONAL ET DES RAPPORTS ANNUELS .........................................................................................18
B - UNE AGENCE NATIONALE POUR LA RÉNOVATION URBAINE ..........................................................................................19
IV - LES MOYENS FINANCIERS POUR LA RÉNOVATION URBAINE .........................................................................................21
IV
V - RÉPONDRE AUX DIFFICULTÉS OPÉRATIONNELLES ........23
A - LAGENCE NATIONALE ET LA MAÎTRISE DOUVRAGE .......24
B - LES ORGANISMES DHLM FACE AUX ENJEUX URBAINS ....24
C - LACTIONNARIAT ET LA GOUVERNANCE DES SOCIÉTÉS ANONYMES DHLM .......................................................................25
VI - TRAITEMENT DES COPROPRIÉTÉS EN DIFFICULTÉ ........26
CONCLUSION..................................................................................................29
TABLE DES SIGLES .......................................................................................31
Avis sur« le Titre IV du projet de loi dorientation et de programmation pour la ville et la rénovation urbaine »présenté par Mme Pierrette Crosemarie, rapporteure, au nom de la section des finances........................ 33INTRODUCTION .............................................................................................37
I - ANALYSE DU TITRE IV DU PROJET DE LOI..........................39
A - DESCRIPTION DE LA PROCÉDURE ............................................39
B - COMMENTAIRES DU CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL ..40
II - RECOMMANDATIONS DU CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL.............................................................................................42
A - LA NÉCESSAIRE PRÉVENTION DU SURENDETTEMENT.......43
B - COMPOSITION, RÔLE ET MOYENS DES COMMISSIONS DE SURENDETTEMENT .......................................................................44
C - LE DÉLAI DEXAMEN PRÉLIMINAIRE DES DOSSIERS DE SURENDETTEMENT .......................................................................45
D - LA NOTION DE « SITUATION IRRÉMÉDIABLEMENT COMPROMISE »...............................................................................46
E - INTERVENTION DU JUGE .............................................................46
F - LINCLUSION DES DETTES FISCALES ET SOCIALES. ............48
G - MESURES DE SUIVI SOCIAL À CARACTÈRE PÉDAGOGIQUE ...............................................................................49
H - INSCRIPTION AU FICHIER DES INCIDENTS DE REMBOURSEMENT DES CRÉDITS AUX PARTICULIERS........49
I - LE SUIVI DU PLAN DE REDRESSEMENT
....................................50
V
J - LE LOGEMENT .................................................................................50
K - LA DÉSIGNATION DES MANDATAIRES JUDICIAIRES...........50
L - PRÉSERVER LEGALITE DACCES AU CRÉDIT........................51
M - EVALUATION DE LA NOUVELLE PROCÉDURE .....................51
CONCLUSION..................................................................................................53
ANNEXE A LAVIS..........................................................................................55SCRUTINS .........................................................................................................55DÉCLARATIONS DES GROUPES...................................................................59
1
AVIS adopté par le Conseil économique et social au cours de sa séance du mercredi 11 juin 2003
2
3
Par lettre du 7 mai 2003, le Premier ministre a saisi le Conseil économique et social sur« Le projet de loi et dorientation et de programmation pour la ville et la rénovation urbaine ».Compte tenu des différents thèmes abordés dans cette loi et eu égard aux compétences des sections du Conseil économique et social telles que définies par le décret n° 84-822 du 6 septembre 1984, le Bureau a confié lexamen des Titres I, II, III et V à la section du cadre de vie et lexamen du Titre IV, relatif à la procédure de rétablissement personnel, à la section des finances.
4
5
Avis sur« les Titres I, II, III et V du projet de loi dorientation et de programmation pour la ville et la rénovation urbaine »présenté par Mme Frédérique Rastoll, rapporteure, au nom de la section du cadre de vie
6