Enquête UNLY - Enseignement Supérieur
52 pages
Français

Enquête UNLY - Enseignement Supérieur

-

YouScribe est heureux de vous offrir cette publication
52 pages
Français
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

#RaconteTonSup 2020 Regard sur l’expérience étudiante : de l’orientation à l’emploi 24 22 20 20 15 44 46 32 40 29 32 47 48 Les inégalités se retrouvent-elles dans l’accès à l’emploi ? 40 44 Les jeunes ont-ils tous les mêmes chances d’accéder à l’éducation supérieure ? Comment les lycéens vivent-ils leur entrée dans le supérieur ? 3 4 7 7 5 6 20 20 Ressenti général 7 7 6 15 7 5 Manifeste Introduction Le poids du contexte social 22 3 29 24 Sommaire 32 32 48 47 Les partenaires de l’étude 46 Expérience étudiante - À chaque salle, son ambiance Conclusion - L’inégalité des chances éducatives Méthodologie de l’enquête Autocensure et freins psychologiques À propos de Unly Le contexte territorial 4 #RaconteTonSup 2020 Page 2 L’enseignement supérieur garantit-il l’emploi ? Sommaire 7 Orientation - Départ pour l’inconnu Les étudiants sont-ils heureux dans leur filière ? Conclusion L’expérience de Parcoursup Conclusion - Un milieu éducatif à plusieurs vitesses ? #RaconteTonSup 2020 Manifeste Manifeste Il y a un an, nous publiions notre premier baromètre avec l’intention de révéler publiquement, et avec objectivité, les inégalités d’accès à l’éducation supérieure. Cete première édition a permis de confirmer les indicateurs de dysfonctionnement du système français.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 09 septembre 2020
Nombre de lectures 148
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Extrait

#RaconeTonSup 2020
Regard sur l’expérience éTudianTe : de l’orienTaTion à l’emploi
24
22
20
20
15
44
46
32
40
29
32
47
48
Les inégaliés se rerouvenelles dans l’accès à l’emploi ?
40
44
Les jeunes onils ous les mêmes chances d’accéder à l’éducaion supérieure ?
Commen les lycéens vivenils leur enrée dans le supérieur ?
3
4
7
7
5
6
20
20
RessenTi général
7
7
6
15
7
5
Maniese
Inroducion
Le poids du conTexTe social
22
3
29
24
Sommaire
32
32
48
47
Les parenaires de l’éude
46
Expérience éudiane  À chaque salle, son ambiance
Conclusion  L’inégalié des chances éducaives
Méhodologie de l’enquêe
AuTocensure eT freins psychologiques
À propos de Unly
Le conTexTe TerriTorial
4
#RaconeTonSup 2020
Page 2
L’enseignemen supérieur garaniil l’emploi ?
Sommaire
7
Orienaion  Dépar pour l’inconnu
Les éudians sonils heureux dans leur ilière ?
Conclusion
L’expérience de Parcoursup
Conclusion  Un milieu éducai à plusieurs viesses ?
#RaconeTonSup 2020
Maniese
Maniese
Il y a un an, nous publiions nore premier baromère avec l’inenion de révéler publiquemen, e avec objecivié, les inégaliés d’accès à l’éducaion supérieure. Cete première édiion a permis de conirmer les indicaeurs de dysoncionnemen du sysème rançais. La France dispose d’un modèle éducai qui ne rempli pas assez son rôle d’ascenseur social e considéré par l’OCDEcomme l’un des moins perormans de ous les pays membres.
L’impac e les résulas de l’édiion du baromère 2019 on accenué nos moivaions pour poursuivre cete acion de “révélaeur de la siuaion des jeunes”. Pour cete édiion 2020, nous avons décidé de nous inéresser à leurs atenes sur le rôle de l’éducaion supérieure rançaise. Nous l’avons éudié selon rois poins de vue : une vision prospecive en donnan la parole à des lycéens, la vue immergée des éudians e la percepion réroacive des jeunes diplômés. Plus de 3000 répondans on paricipé à l’enquêe #RaconeTonSup pour décrire leurs ressenis e leurs percepions ace à cete période cruciale d’une vie.
Cete nouvelle édiion es égalemen marquée par l’arrivée de parenaires. Des associaions, muuelles, ondaions e enreprises se son joines à l’iniiaive pour opimiser la difusion de l’enquêe à un maximum de jeunes sur le errioire rançais e pour apporer leurs regards d’expers aux résulas. S’appuyer sur un colleci es, de nore poin de vue, indispensable pour répondre à nore mission d’uilié sociale.
À l’échelle de Unly, nous croyons qu’il es possible pour chacun d’agir pour l’inérê commun. Nous pensons diféremmen les relaions enre aceurs de l’économie e n’opposons pas perormance économique e inérê sociéal. Nous avons conçu nore modèle économique pour êre le garan de la pérennié de nos acions à impac. L’édieur de logiciel que nous sommes es bien enendu convaincu que la echnologie a un rôle à jouer dans l’évoluion de l’Éducaion, noammen pour passer à l’échelle des iniiaives jusqu’ici rop souven arisanales ou bien pour créer de nouvelles manières d’apprendre. C’es pourquoi il es aussi nécessaire de repenser la noion de propriéé noammen concernan les avancées echnologiques sociéales e sommes pour cela de ervens déenseurs de l’open source.
Le “monde d’après” nous es promis diféren. Ceux qui le bâiron son pour l’insan jeunes diplômés, éudians ou lycéens. Agissons pour avoriser l’Éducaion e leur permetre de révéler l’inégralié de leurs alens.
Jérémy RUET CoFondaeur de Unly
Page 3
Page 4
Inroducion
Le baromètreUnlyest de retour ! Explorons cete année la ThémaTique de l’expérience éTudianTe.
Qu’est ce qui Fait le bonheur d’un étudiant ?
#RaconeTonSup 2020
Les éudes supérieures son loin de se résumer aux heures passées en classe e se viven avan ou comme une expérience. Les ressources disponibles en dehors des amphis, les aciviés sociales e associaives sur les campus, l’inormaion e l’accompagnemen individuel son auan de aceurs qui açonnen le quoidien des apprenans au sein de leur éablissemen.
Il nous ien à cœur d’inerroger les éudians pour mieux les comprendre. Leurs environnemens d’apprenissage dans les diférenes ilières son rès variés. Don nonsleur la parole pour reconsiuer une image idèle des déis qui surviennen ou au long de leurs parcours.
Une dizaine de parenaires sensibles à l’égalié des chances se son associés à nous pour mener cete vase enquêe naionale auprès de lycéens, éudians e jeunes diplômés. #RaconteTonSuppropose aux jeunes de ou le errioire de revenir sur les mo mens déerminans de leurs parcours. À commencer par l’éape clé de l’orienaion posbac, vécue avec plus ou moins de sérénié par les lycéens. Nous observerons commen ils se préparen à ce choix décisi. À parir des émoignages des éudians e des jeunes diplômés, découvrons éga lemen quels son les aceurs qui amélioren ou dégraden l’expérience de orma ion au sein des éablissemens. Les jeunes sont-ils égaux Face à l’éducation supérieure ?
Le niveau de diplôme es un aceur déerminan pour le niveau de vie uur d’un individu. L’Éducaion ne joue son rôle d’ascenseur social qu’à condiion d’êre accessible à ous dans les mêmes condiions. Les origines socioéconomiques des jeunes créen pouran oujours aujourd’hui des écars dans leur manière d’aborder l’enseignemen supérieur e ce dès le lycée. Les lycéens les moins avorisés se heuren à des obsacles qui influencen les ressources don ils bénéicien pour s’oriener, leur rappor à l’avenir mais aussi leur niveau d’ambiion.
Toujours en s’appuyan sur les parcours des éudians e des jeunes diplômés, nous verrons commen les inégaliés pèsen sur la rajecoire en sorie de cursus.
Maureen DUPLEX CoFondarice de Unly
Inroducion
#RaconeTonSup 2020
Méhodologie de l’enquêe
L’enquêe #RaconeTonSup a éé réalisée par Unly auprès de 3 256 personnes consiuan un échanillon naional représenai de la populaion lycéenne e éudiane rançaise.
Le sondage a éé condui par Unly, difusé par quesionnaire élecronique du 21 mai 2020 au 17 juille 2020. La méhode des quoas a éé uilisée pour consiuer un panel de répondans représenai de la populaion lycéenne e éudiane rançaise.
Les crières reenus pour la segmenaion par quoa son :  la ypologie du baccalauréa  le sau de l’éablissemen public ou privé  la région d’éude  la ilière d’éude
Pour efecuer le compage du nombre d’éudians en France, les quoas on éé calculés à parir des saisiques mises à disposiion par l’INSEE en 2020.
L’enquêe garani l’anonyma des répondans e ne compore aucune donnée personnelle. Les émoignages ciés son accompagnés de prénoms d’emprun.
Méhodologie de l’enquêe
Page 5
Page 6
#RaconeTonSup 2020
Orienaion  Dépar pour l’inconnu
1
Commen les lycéens vivenils leur enrée dans le supérieur ?
Des fasidieuses recherches d’informaions jusqu’à l’inerminable atene des résulas Parcoursup, il es primordial de s’inéresser au chemin parcouru par les lycéens pour accéder aux éudes supérieures. Nous leur avons donné la parole pour comprendre commen ils aborden ce choix décisif.
A
Resseni général
L’année de erminale es chargée d’enjeux e d’appréhensions
Environ un iers des lycéens a un proje d’orienaion en êe avan même d’enrer au lycée. Les aures devron se creuser la êe en première e erminale pour réussir à “rouver leur voie”. De manière générale, les lycéens s’engagen dans les éudes supérieures avec des doues e des appréhensions à la haueur de l’enjeu que représene le choix d’une ormaion, souven associé au choix irréversible d’une carrière.
89 % des lycéens envisagen les éudes supérieures avec appréhension
La première source d’inquiéude es de ne pas êre à la haueur du niveau de son cursus (51,8 % des lycéens. Cete craine es souven liée à une ore complexié perçue des ormaions sélecives. Les lycéens redouen de aire un mauvais choix (43,8 %, e de ne pas pouvoir y remédier par la suie avec une réorienaion.
L’inserion en sorie, l’engagemen sur le long erme, le inancemen de la scolarié e la qualié de la ormaion préoccupen environ 20 à 25 % des lycéens. Cete proporion semble assez aible au regard de l’imporance de ces sujes pour le choix d’orienaion. À ce sade de leur scolarié, les noions d’employabilié e de inancemen son bien souven encore rop vagues pour peser réellemen dans la décision du lycéen.
Orienaion
#RaconeTonSup 2020
Orienaion
Par combinaison de ces efes, les erminales viven l’orienaion comme une période exrêmemen sressane. Nous leur avons demandé d’évaluer leur éa de sress général visàvis de leur année d’orienaion : 53 % des erminales éprouven un sress élevé, 16 % seulemen se senen sereins.
«J’ai peur que la ormaion que j’ai choisie ne me plaise pas e de devoir me réoriener. Joy, élève de erminale.
Ce éa de sress généralisé s’explique par une accumulaion de dificulés e d’inceriudes ou au long de l’année.
Un manque d’inormaion e de recul pour les lycéens
6 élèves de terminale sur 10 se sentent perdus Face à leur orientation. 6/10
La prousion de possibiliés accenue le malaise des lycéens, qui oscillen enre le senimen d’êre surchargés d’inormaions par momens, e d’en manquer à d’aures.
Page 7
Page 8
#RaconeTonSup 2020
55 % des élèves de erminale esimen manquer d’inormaions pour aire un choix d’orienaion éclairé, e dans le même emps 1 élève de erminale sur 3 déplore avoir manqué de emps pour se renseigner sufisammen. Enre noyade e dispersion, la capacié de discernemen des lycéens en quêe d’orienaion es mise à mal.
Rérospecivemen, les éudians e les diplômés admeten eux aussi qu’ils on manqué d’inormaions à l’époque de leur orienaion : 20 % des jeunes diplômés déploren avoir ai le mauvais choix d’orienaion au lycée.
«J’aurais aimé qu’on me conseille sur les possibiliés d’emploi à la sorie. J’ai choisi un seceur rès concurreniel e je le paye aujourd’hui pour rouver un ravail qui me plai. Sylvain, diplômé d’une école de managemen.
Quan aux éudians,34 % admeten qu’ils n’auraien pas ai le même choix d’orienaion s’ils n’avaien pas subi de conraines de emps ou d’inormaion au momen de leur orienaion. Cete par s’élève même à 43 % auprès des diplômés inerrogés.
«J’aurais aimé découvrir davanage de méiers don je ne soupçonnais pas l’exisence en erminale. Alice, éudiane à l’universié.
Orienaion
#RaconeTonSup 2020
Orienaion
S’ils avaien pu êre mieux inormés ou conseillés : 56 % d’enre eux auraien changé de ilière e 43 % auraien choisi des éudes plus coûeuses
1 lycéen sur 2 indique manquer de recul vis-à-vis de son orientation. 1/2 L’inexpérience e le manque de repères proessionnels des lycéens enraînen chez eux une orme de myopie. Les élèves de erminale on des dificulés à considérer les enjeux sur le long erme. E pour cause, les échanges avec des éudians e jeunes diplômés son oalemen insufisans pour leur permetre de se projeer concrèemen dans des cursus.
«Pour mieux aire mon choix, j’aurais eu besoin d’échanger avec des personnes ayan erminé leurs éudes e ayan déjà ravaillé dans les domaines que je vise.
Méline, jeune diplômée d’une école de sané.
Page 9
Page 10
Disance avec lemilieu proessionnel
#RaconeTonSup 2020
Bien que la première moivaion des lycéens pour enrer dans le supérieur soi de pouvoir “exercer le méier de leur choix”, un ossé les sépare encore du milieu proessionnel. Cela se ressen dans leurs atenes visàvis de leur ormaion.
Les lycéens son davanage atirés par un diplôme reconnu par l’Éa (1 jeune sur 3) que par les enreprises (1 jeune sur 5). Une ois immergés dans le supérieur, la endance s’inverse e les éudians son davanage en lien avec le monde proessionnel.
Si la percepion qu’on les lycéens des aceurs d’employabilié semble biaisée, c’es que leur expérience se limie principalemen au sysème scolaire. Dans leurs conseils aux lycéens, les éudians e les jeunes diplômés insisen sur l’imporance de la découvere du milieu proessionnel pour aire un choix d’orienaion éclairé :
«Il au aire découvrir des méiers avan de aire découvrir des ormaions : les éudes ne son pas une in en soi, mais un moyen d’accéder à une proession.
Berrand, diplômé d’une école d’ingénieur.
«Il au que les lycéens puissen renconrer des proessionnels e non des écoles : aire le chemin inverse serai plus perinen à mon sens ain que chaque jeune puisse se aire une idée des domaines par lesquels il es inéressé.
Jade, diplômée d’une école d’ingénieur.
Orienaion
#RaconeTonSup 2020
Orienaion
Des conraines d’ordre géographique
Le crière géographique a une influence sur le champ des possibles. Environ 18 % des lycéens on des ambiions de mobilié inernaionale e recherchen une ormaion en Europe e à l’inernaional.
36 % des lycéens limitent leurs recherches aux établissements de leur région de résidence, voire de leur département. 36% Dans ce conexe la mobilié devien un aceur d’inégalié voir la secion “Le conexe erriorial”
Sraégie d’orienaion  Commen les lycéens abordenils leur choix d’orienaion ?
Dans ous les lycées, un accompagnemen à l’orienaion es inégré aux cursus dans le cadre d’heures dédiées : 54 heures annuelles en lycée général e echnologique e 89 heures annuelles en voie proessionnelle. Pouran ce disposii ne igure pas parmi les principales sources d’inormaion que les lycéens indiquen uiliser (21,7 %. Ces sessions de cours enden à êre négligées par les lycéens dès lors que le conenu es jugé rop héorique ou dispensé rop en amon de la phase de décision. Nous avons déjà observé que les lycéens se senen submergés : les inormaions qui ne leur son pas présenées au momen opporun seron ignorées. Pour parvenir à engager davanage les lycéens, il es nécessaire de simpliier leur parcours d’inormaion e de le synchroniser avec leur cheminemen personnel.
Page 11
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents