La gazette du PRINCE
8 pages
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

La gazette du PRINCE

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
8 pages

Description

  • redaction
  • mémoire
La gazette du PRINCE P R I N C E D E B R E T A G N E - P R I N C E D E B R E T A G N E - P R I N C E D E B R E T A G N E Aventures Collectives Page 2 PRINCE DE BRETAGNE La marque  collective fête  ses 40 printemps. INFOS PRATIQUES Retrouvez Prince de Bretagne sur les villages des événements Des dégustations de légumes croquants,  des idées recettes et toutes les  informations sur les valeurs nutrition- nelles des légumes.
  • est  la 
  • prince de bretagne la marque 
  • prince  de 
  • un  de 
  • volonté des producteurs de légumes
  • le  pari 
  • et  les 
  • princes
  • princesses
  • princesse
  • prince
  • bretagne

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 111
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Exrait

LagazetteduPRINCE P R I N C E D E B R E T A G N E - P R I N C E D E B R E T A G N E - P R I N C E D E B R E T A G N E
Aventures Collectives
Relations Presse Fanny Evenat – Rivacom fanny@rivacom.fr 02 98 43 21 50 06 48 14 25 04
Rédaction 7 Océans 02 98 43 21 50
gne-mer.com AudioVidéo(libre de droits presse) (libre de droits presse) Didier Piron Sea Events didier-piron@wanadoo.fr 02 99 79 32 39 06 08 51 72 73
Liste crédits photos : Marcel Mochet, Alexis Courcoux, Pascal Desroches, Isabelle Guéguan, Expression – Prince de Bretagne -
PRINCE DE BRETAGNE La marque collective fête ses 40 printemps.
Page 2
SAILING TEAM 2011 saison collective Courses en équipage et Transat en Duo.
Page 4
INFOS PRATIQUES Retrouvez Prince de Bretagne sur les villages des événements Des dégustations de légumes croquants,des idées recettes et toutes les informations sur les valeurs nutrition-nelles des légumes. La boutique de vêtement “Prince de Bretagne Sailing Team ”: T-shirts, polaires, soft-shell et blouson. • Spi Ouest France
La Trinité sur Mer (21 au 25 avril)
• Grand Prix Guyader
Douarnenez (28 avril au 15 mai)
• Record SNSM
Saint-Nazaire (17 au 21 juin)
• Entre Terre et Mer
Morlaix (28 au 31 juillet)
• Trophée Prince de Bretagne
Saint-Quay Portrieux (17 au 21 août)
• Trophée de Fécamp
Fécamp (2 au 4 septembre)
Transat Jacques Vabre
Le Havre (22 au 30 octobre)
Créée en 1970, Prince de Bretagne est la marque collective des producteurs de fruits et de légumes de la côte nord de la Bretagne. Elle est aujourd’hui utilisée par les producteurs de 6 coopératives bretonnes :
Défendre le goût du frais : de la fourche à la fourchette La signature de Prince de Bretagne “ défendons le goût du frais ” n’a pas été choi-sie par hasard. Elle rappelle que la marque ne commercialise que des fruits et légumes frais, récoltés à la main et conditionnés la plupart du temps directement dans les exploitations, qui sont ensuite expédiés le soir même ou au plus tard le lendemain matin.
650 000 tonnes de légumes frais par an Du Conquet à Saint-Malo, 2 500 agriculteurs produisent plus de 40 espèces de fruits et légumes différentes sur 40 000 hectares. C’est ainsi que plus de 650 000 tonnes de légumes frais par an sont mises en vente sur les marchés européens. Prince de Bretagne s’appuie sur une organisation solide et authentique afin de proposer tout au long de l’année des produits “ haut de gamme ” qui bénéficient tous des mêmes règles : origine Bretagne, naturalité, qualité et sécurité alimentaire.
Un système unique de commercialisation : le marché au cadran
Chiffres clés 650 000tonnes de légumes frais commercialisées chaque année 50 %pour le marché France 50 %pour le marché exports 24pays desservis 2 500producteurs 40 000hectares d’exploitation 46espèces différentes cultivées 30stations d’agréage et de conditionnement 3places de marchés au cadran : Saint-Pol de Léon, Paimpol et Saint-Malo
Sica de Saint-Pol, Socoprim, la Bretonne et Triskalia dans le Finistère (29), l’Union des Coopératives de Paimpol et de Tréguier dans les Côtes d’Armor (22) et Terres de Saint-Malo en Ille-et-Vilaine (35), regroupées au sein du CERAFEL.
Prince de Bretagne
Une confrontation en temps réel entre l’offre et la demande L’avantage de ce système est bien évidemment de pouvoir vendre rapidement tous les jours, en moins de 3h, plusieurs milliers de tonnes de produits frais. Ce mode de commerciali-sation permet également aux producteurs de maîtriser les prix pratiqués et de gérer les stocks.
Marque leader de légumes frais en Europe, Prince de Bretagne est née de la volonté des producteurs de légumes d’avoir une marque forte, synonyme de qualité et reconnue par l’ensemble de la filière jusqu’au consommateur. Depuis 40 ans, Prince de Bretagne est l’expression même de ces convictions.
Saint-Pol de Léon, Paimpol et Saint-Malo Prince de Bretagne dispose de 3 salles de marchés au cadran : Saint-Pol de Léon, Paimpol et Saint-Malo. Les expéditeurs peuvent acheter indifféremment dans l’un des trois cadrans au même moment. Grâce à un contrôle très strict de la production, les produits ne sont pas pré-sentés physiquement aux acheteurs. Mais ces derniers disposent de 24h pour conserver ou non le lot acquis.
D’abord Comité Économique puis association d’organisations de producteurs mul-ti-produits et territoriale depuis 2008, CERAFEL est garante de la marque, du res-pect des cahiers des charges, de la mise en marché des produits et de la mise en place des moyens communs de recherche et d’expérimentation.
Un système simple Il met en liaison les producteurs et des sociétés privées et indépendantes agréées par Prince de Bretagne. Ce sont les expéditeurs. En clair, les légumes du jour sont répartis en lots homogènes et proposés à la vente aux expéditeurs dans un catalogue de vente commun propo-sé chaque jour. Chaque lot est proposé à un prix de départ fixé par le vendeur qui diminue jusqu’à ce qu’un expéditeur déclenche l’achat. Un prix plancher au des-sous duquel le produit ne sera pas vendu au cadran est aussi fixé en début de campagne. Si plusieurs acquéreurs appuient en même temps sur le bouton, l’attribution se fait par tirage au sort. L’avantage du cadran est qu’il se base sur une vente aux enchères inversée (dégressive), le prix de départ et le prix minimum d’achat étant fixés par le vendeur.
2
Inspiré par le marché au cadran hollandais, ce système a d’abord été mis en place par les producteurs de la SICA en 1961. Objectifs : réduire les coûts de mise en marché et rester maître des prix pratiqués. Aujourd’hui encore, il continue de fonctionner sur des bases identiques.
Innover… sans cesse
Du frais rien que du frais
Toute la filière a été conçue pour respecter cette exigence. Les légumes Prince de Bretagne sont récoltés à la main, mis en colis directement dans les champs et vendus sous 24 à 48h maximum. La marque du Prince cultive ainsi sa différence et refuse de les conserver pendant plusieurs semaines. C’est donc un produit frais et sans meurtrissures qui arrive dans les magasins pour le consommateur.
La filière Bio
Prince de Bretagne diversifie son offre et propose une trentaine de références de légumes issus de la filière biologique et certifiés AB. Cette diversité de la gamme ainsi que les volumes commercialisés chaque er année font de la marque le 1 groupement de producteurs sur le mar-ché des fruits et légumes biologiques en France.
Le goût de l’authentique
Prince de Bretagne a remis au goût du jour les légumes oubliés tels que le panais, le rutabaga, le topinambour et le navet boule d’Or. La gamme des “découvertes” permet également de redécouvrir des tomates anciennes et colorées sélectionnées pour leur forme ou leur saveur.
Mini-légumes, choux fleurs micro-ondables, choux de couleurs… Prince de Bretagne, grâce à un environnement recherche intégrée à la filière, ne cesse d’innover et de mettre de l’imagination dans nos assiettes.
Repères 1970 :création de la marque Prince de Bretagne le 30 octobre 1980 :première apparition de la marque dans la communication grand public 1984 :Prince de Bretagne fait son apparition dans un spot TV. La marque, incarnée par un chevalier, vante les choux-fleurs et les artichauts bretons. 1987 :Prince de Bretagne se montre à l’étranger (Allemagne et Angleterre) 1995 :la gamme traditionnelle promue par Prince de Bretagne s’enrichit. La marque propose tomates, laitues iceberg, brocolis ainsi que de nouvelles présentations et une gamme micro-ondable. 1996 :nouveau logo 2009 :lancement du trimaran Prince de Bretagne ème 2011 :de saison de productionPrince de Bretagne célèbre sa 40
Entre terre et mer
C’est sur un duo Lionel Lemonchois-Prince de Bretagne roi du Rhum que s’est achevée la saison 2010, donnant corps à un festival d’images fortes et une fierté partagée par tous : skipper, clients et producteurs. À l’heure où 2011 annonce ses premiers bords, une nouvelle page s’ouvre pour le Prince de Bretagne Sailing Team. Après le solitaire, place au collectif pour Lionel qui exercera son art et ses talents en Open 7.50 et sur les grands rendez-vous de la Classe Multi 50, jusqu’à porter les espoirs de ses supporters vers le Costa-Rica à l’occasion de la Transat Jacques Vabre. Menu corsé également pour les Princesses qui chercheront à décrocher leur qualification pour les Championnats du Monde organisés à Perth en Australie en fin d’année. De quoi faire à nouveau le plein d’émotions rares et renforcer des liens déjà solides entre terre et mer...
Le 31 octobre dernier, le coup d’envoi de la Route du Rhum - La Banque Postale marquait le début d’une nouvelle aventure et d’une grande histoire pour Prince de Bretagne. Au large de Saint-Malo, au moment même où Lionel Lemonchois coupait la ligne de départ, les cœurs de très nombreux clients et producteurs se mettaient alors à battre à l’unisson. Quinze jours et de sérieuses embûches après l’envolée du solitaire, Pointe-à-Pitre prenait des airs de port breton et les nombreux supporters laissaient éclater leur joie et leur soulagement après de longues heures à souffrir avec leur marin.“Nous avons vécu une belle his-toire sur ce Rhum, avec des joies et des peines ; une his-toire finalement très proche de notre quotidien et de notre métier. Il existe de nombreux points communs entre Lionel et nos producteurs ; ils parlent peu mais juste, partagent des valeurs fortes et accordent du sens à la parole donnée. C’est une vrai fierté pour nous tous !”, explique Joseph Rousseau, Président du Cerafel.
Humainement, les retombées de cette victoire sont allées bien au-delà de ce qui avait été espéré. Les valeurs défen-dues par Prince de Bretagne ont touché leur cible et accentué sa notoriété avec l’art et la manière.“En interne, le projet a vraiment fédéré les troupes. En externe, on a ressenti un grand intérêt de la part des clients dont certains se sont complètement pris au jeu, confirme Emmanuel Descloux, directeur du marketing. Mais cet événement nous a également permis de gagner quatre points en notoriété, ce qui était aussi l’objectif recherché au départ”.
Une saison fédératrice !
Fort de cet essai transformé, 2011 va s’inscrire dans une continuité “ascendante”... Ainsi, cette nouvelle saison sera-t-elle complète, chargée, placée sous le signe de l’équipage, de l’engagement et des grands rendez-vous afin de poursuivre sur une belle lancée. Entre trois bouées ou sur l’Atlantique, les défis seront variés et auront large-ment de quoi fédérer les énergies et les enthousiasmes, à l’image de Prince de Bretagne. Emmanuel Descloux détaille les incontournables de la saison du trimaran qui porte les couleurs de tous les producteurs :“Il n’y aura que des grands rendez-vous cette année, du Spi Ouest-France Intermarché, au Grand Prix Prince de Bretagne à Saint-Quay-Portrieux, en passant par le Grand Prix Guyader à Douarnenez, celui de Fécamp, ou encore le Tour de l’île de Wight qui correspond bien à notre positionnement et notre présence à l’étranger. Bien sûr, la Transat Jacques Vabre reste pour nous l’objectif principal de la saison et j’espère qu’elle nous fera vibrer comme le Rhum en 2010 !”,confie Joseph Rousseau, président du Cerafel.
Prince de Bretagne et la voile, ce qu’en disent les Présidents... Joseph Rousseau, président du Cerafel :Ce partenariat dans la voile s’inscrit dans la continuité d’un engagement initié il y a plusieurs années afin de mettre en valeur nos métiers et cette complémentarité Terre/Mer qui nous caractérise. Le temps fort de la saison passée a été la Route du Rhum et malgré les péripéties on peut dire que nous ne sommes pas passés à côté. Merci Lionel ! En 2011, notre objectif est que le bateau se montre sur la Transat Jacques Vabre mais également sur l’ensemble des rendez-vous de la saison, et que les producteurs soient au contact de son skipper parce qu’il est quelqu’un qui nous repré-sente bien”. Jean-François Jacob, secrétaire général de la SICA :“Notre présence dans la voile est avant tout une aventure de territoires et d’hommes. Nous avons toujours eu une tradition maritime, de par l’exportation des légumes d’une part, mais aussi grâce à notre proximité géographique avec la mer et enfin par l’existence de la Brittany Ferries. C’est une forme de promotion de la marque qui créé quelque chose ; de la vitesse, des performances, des émotions, des victoires... et en même temps on ne parle pas que de la marque. On parle avant tout des producteurs et ça c’est important !”. Gilbert Brouder, président de l’UCPT :“Quand nous avons cherché à réorienter notre budget marketing, la voile s’est imposée comme un choix prioritaire et naturel pour nous qui sommes proches de la mer. Le trimaran Prince de Bretagne est un support rassembleur et sa victoire dans la dernière Route du Rhum nous a donné beaucoup de satis-faction et rendu fiers d’avoir pris les devants. Cette fierté est pleinement partagée par l’ensemble des producteurs qui seront cette saison certainement encore plus nombreux à suivre les courses de Lionel Lemonchois !”.
Pierrick Gauvin , président de Terre de Saint-Malo :“La présence de Prince de Bretagne dans la voile est un chal-lenge comme on les aime, avec cette part de risque, de gagne et de respect de la Nature. Cela correspond à notre culture et notre identité. Ce bateau est un peu le nôtre à tous. C’est un projet collectif qui représente les 2 500 pro-ducteurs que nous sommes, nous qui partageons des outils et une organisation”.
Paul Créach, vice-président de la Sica :Avant toute chose, je veux une fois encore féliciter Lionel Lemonchois pour son exploit. Il a été courageux, tenace et avait cette envie très forte de gagner. Tout cela est très positif pour nous et permet de redorer l’image de marque de Prince de Bretagne. Le retour sur investissement est très intéressant. Nos clients sont au départ de chaque course et si les pro-ducteurs nous font confiance, je suis certain que ça va nous aider à gagner encore des parts de marché. Nous les avons vu se prendre de passion pour le projet pendant le Rhum. Je suis certain que l’aventure ne fait que commencer !”.
3
Deux mots pour définir la saison du Prince de Bretagne Sailing Team : studieuse et rythmée ! Avec des événements disputés en double, en équipage, sur le littoral français, à l’étranger, d’un continent à l’autre, Lionel Lemonchois, Julie Bossard et son équipage seront sur tous les fronts. En Multi 50, en Open 7.50 ou en Elliot 6, rarement les producteurs bretons n’auront été aussi largement représentés sur les plans d’eau internationaux.
Septième épreuve de la saison disputée en trimaran mais aussi rendez-vous programmé dans la dernière ligne droite avant la Transat Jacques Vabre, le Trophée Prince de Bretagne permettra avant tout à Lionel Lemonchois et ses équipiers de jouer à domicile, dans les eaux de leur partenaire. Fait unique sur le circuit, le navigateur et l’événement costarmoricain porteront donc les mêmes couleurs, un engagement légitime dont Emmanuel Descloux rappelle les origines :“La Classe Multi 50 nous a proposé de devenir partenaire parce qu’elle souhaitait garder une épreuve en Bretagne. Notre intérêt était non seulement de soutenir un circuit sur lequel nous étions déjà engagés mais aussi de revendiquer un rendez-vous qui se déroule sur nos terres, à une période à laquelle nos clients sont également disponibles. Nous nous sommes donc lancés dans cette aventure en partenariat avec le Conseil Général des Côtes d’Armor et la Communauté de Communes du Sud Goëlo”. Une évi-dence donc pour Prince de Bretagne dont les terres sont baignées par les eaux quinocéennes et une pression sup-plémentaire et affective pour Lionel Lemonchois.
Cap donc sur l’exercice de l’équipage pour Lionel Lemonchois à l’occasion de cette saison 2011. Format enrichissant, il repose non seulement sur un rassem-blement de talents mais également sur la faculté de chacun à s’entendre. En la matière, le skipper de Prince de Bretagne a fait peser les compétences autant que les qualités humaines pour bien s’entourer.
Tacticien, régleur, barreur...: “Il est le fils d’un grand marin mais se fait un pré-nom tout seul. J’aime bien l’idée de faire naviguer la relève”.
Sailing Team
Spi Ouest France 21 au 25 avril 2011 Parcours régate en Open 7.50
QUENTIN MONEGIER
Tour de Belle-Île Côtier autour de l’île - 7 mai 2011
Trophée Prince de Bretagne 19 au 21 août 2011 - Côtiers et Runs Saint-Quay-Portrieux
Trophée de Fécamp 2 au 4 septembre 2011 - Côtiers et Runs - Fécamp
MATHIEU SOUBEN
Record SNSM17 au 21 juin 2011 - Côtier entre Saint-Nazaire et Sainte-Marine
Transat Jacques Vabre Départ le 30 octobre 2011 Transatlantique entre Le Havre et le Costa Rica
Équipage mode d’emploi
Revue d’effectif d’un collectif taillé pour la performance et le plaisir par le “patron” lui-même.
Grand Prix Guyader er 26 avril au 1 mai 2011 Runs et parcours côtiers en baie de Douarnenez
Préparateur du Trimaran Prince de Bretagne,en charge de la plage avant et des manœuvres : “lui qui prépare le bateau toute l’année va pouvoir se rendre compte sur l’eau de son travail. C’est impor-tant de l’avoir à bord, de lui permettre de naviguer. L’équipage permet aussi cette “récompense” même s’il est également quelqu’un de talentueux”.
En 2010, la remise en état du trimaran Prince de Bretagne avait “limité” les opportunités de disputer les grands ren-dez-vous de la saison Multi 50, décuplant une envie d’en découdre naturellement inscrite dans les gènes du marin Lemonchois. Une énergie transformée en une belle his-toire et une fierté partagée par tous à l’occasion de la victoire dans la Route du Rhum - La Banque Postale.
Double et équipage au menu La saison 2011 devrait avoir de quoi rassasier le naviga-teur qui cumulera cette année les navigations et les confrontations avec la concurrence en trimaran bien-sûr, mais également à bord d’un Open 7.50, support ludique, sportif et idéal à l’entraînement comme en régate. Solitaire talentueux, il renouera donc pour son plus grand bonheur avec l’exercice de l’équipage, aidé en cela par une Dream Team composée à grand renfort de confiance, de talent et de plaisir dans le partage. Si les Grands Prix et épreuves côtières seront majoritaires au programme, la fin d’année sera marquée par le rendez-vous phare de la saison, la Transat Jacques Vabre en double entre Le Havre et le Costa Rica. En 2005, un certain Lionel Lemonchois, co-skipper du trimaran Orma Banque Populaire s’y était imposé. Six ans plus tard, comment ne pas espérer un nouveau doublé et la suite d’une belle histoire. Mais avant d’écrire une nouvelle page océanique de l’histoire de Prince de Bretagne, place à une prépara-tion rigoureuse, à des entraînements acharnés et à autant de rendez-vous sportifs attendus par un skipper, une équipe et un partenaire fier et engagé !
Tour de l’Île de Wight 25 juin 2011 - Côtier autour de l’île
Cowes Dinard 8 et 9 juillet 2011 - Transmanche
4
PROGRAMME 2011
2011, saison collective !
Armen race 2 au 5 juin 2011 - Côtier La Trinité sur Mer Phare d’Armen/Île de Sein - Île d’Yeu - La Trinité sur Mer
Confrontation inscrite au programme de la plupart de ceux qui seront ses adversaires sur l’eau à l’occasion de la Transat Jacques Vabre, le Trophée Prince de Bretagne n’aura toutefois rien d’une réunion amicale pour nos marins qui auront à cœur de briller et de marquer les esprits. Entre parcours côtiers et runs privilégiant la tac-tique, la technique et la cohésion de l’équipage, l’épreuve affichera complet côté difficultés et convivia-lité... un événement Made in Prince de Bretagne !
Le Trophée Prince de Bretagne
CHRISTOPHE CUDENNEC
Spécialiste des voiles : “Je voulais un repré-sentant de la Voilerie Incidences qui nous des-sine les voiles. Je trouvais que c’était impor-tant d’avoir un œil expert sur les réglages. Celui de Christophe sera très enrichissant”.
ARNAUD AUBRY
Régleur: “Arnaud a surtout l’expérience du 40 pieds et du monocoque mais il est très motivé. C’est un bon gabarit et pour tourner les mani-velles c’est pas mal !”
SÉBASTIEN THÉTIOT
Régleur :“Sébastien nous rejoindra à la place de Christophe Cudennec en Open 7.50. Nous nous connaissons depuis mon passage chez Gitana, écurie pour laquelle il travaille toujours. C’est quelqu’un de très agréable et qui
Partenaire d’un Sailing Team, Prince de Bretagne donne également son nom à une épreuve du circuit Multi 50 et y apporte son soutien pour la deuxième saison consécutive. Organisé à Saint-Quay-Portrieux du 19 au 21 août, le Trophée Prince de Bretagne sera l’un des temps forts de la confrontation attendue entre Lionel Lemonchois et ses concurrents directs, Franck-Yves Escoffier, tenant du titre, ou encore Yves Le Blévec. Du beau et grand spectacle en perspective...
Les rendez-vous de la saison
Grand Prix Guyader “Douarnenez est un des plus beaux plans d’eau en France. Naviguer là-bas est toujours un grand plaisir. Le format de ces runs de vitesse est original, l’épreuve est toujours très bien organisée et c’est pour nous l’occasion d’embarquer des invités qui ne sont pas forcément aguerris et de leur faire découvrir notre bateau”.
Le Tour de Belle-Île “C’est l’occasion d’aller naviguer avec les autres trimarans sur un joli parcours. Cet événement qui monte en puissance est en passe de devenir une classique”.
Armen Race “C’est la nouveauté de cette saison ! Il nous manquait un peu ce type de parcours côtier en Bretagne Sud. Cette épreuve sera ela peut être simple avec un vent pliqué s’il vient de terre...”.
ronter avec les autres lors d’un aucoup de bateaux. Ce genre de gréable. Cette épreuve permet avail de la Société Nationale des fin, il y a le mélange entre urs, ces échanges, le plaisir d’aller ccasion de montrer nos bateaux à t pas forcément accès”.
vus par Lionel Lemonchois
Tour de l’île de Wight (Angleterre) “ Une grande classique ! Cela fait très longtemps que je n’ai pas disputé cette course et je suis content d’y retourner parce que c’est un gros rassemblement de bateaux, un très beau spectacle et l’occasion d’aller naviguer chez les Anglais !”
Cowes-Dinard “C’est la première fois que cette épreuve est ouverte aux Multi 50. Il est rare de voir nos bateaux sur ce type de rendez-vous et c’est donc une belle occasion. Le parcours est génial et les paysages très beaux. Ce ne sera pas facile, il y aura du jeu !”
Trophée Prince de Bretagne “Nous serons un peu à la maison, pas très loin du berceau de Prince de Bretagne. Je ne me mets pas la pression, je suis plutôt content d’avoir un partenaire sur le bateau qui choisit également de s’investir sur une épreuve”.
Trophée Fécamp “C’est le rendez-vous incontournable des Multi 50. Fécamp est un endroit très beau pour naviguer. C’est toujours un superbe spectacle, sur l’eau et à terre et l’accueil y est formidable”.
acques Vabre sion de remettre le couvert au large, très au large même. Une transatlantique vers le Costa Rica très long où plein de choses peuvent se passer. L’objectif ? Ça reste un départ de course, on part er. Après le Rhum, ce serait très beau... La Transat Jacques Vabre est toujours une course intense, ts forts que je garde en mémoire comme une navigation en bordure de grain dans le Pot au Noir à pulaire, magnifique, et forcément l’arrivée au Brésil. Je ne connais pas la nouvelle destination et s jamais allé aussi loin dans la mer des Antilles. Le Costa Rica, ça fait rêver...”
5
Des supports de navigation multiples
Les Princesses visent le monde !
Soutenues par Prince de Bretagne depuis 2008, Julie Bossard et ses complices seront au sommet de leur art cette saison en enchaînant les rendez-vous décisifs pour leur avenir sportif. Des challenges nombreux et à la hauteur du talent des Princesses !
En empochant un titre de vices championnes de France en 2010, Julie Bossard et ses équipières avaient terminé l’année sur une note heureuse et enjouée. Nouvelle saison, nouveau programme, les filles ont du pain sur la planche en 2011. Les Etats-Unis en début d’année, Hyères, la Hollande et l’Allemagne, elles vont faire voyager les couleurs de Prince de Bretagne sur les semaines olym-piques du circuit de la Coupe du Monde avec un objectif clair : décrocher le sésame pour le prochain rendez-vous mondial organisé à Perth en fin d’année. “Suivant nos résultats, c’est la Fédération Française de Voile qui décidera de nous envoyer ou pas sur les prochains Championnats de Monde. Nous visons cette compétition et pour y aller il va nous falloir démontrer tout notre potentiel”.
Avec le monde en ligne de mire, les Princesses ont l’ambition et les moyens d’aller au bout de leurs rêves. Pour y arriver, ces jeunes femmes à la tête bien faite ont le sens des compromis et n’hésite-ront pas à aller chercher la difficulté : “Nous avons choisi de privilégier la navigation en Elliot 6 dans la mesure où nous avons, pour la plupart, une activité professionnelle à côté. Il est difficile de faire de la quantité face à la concurrence qui ne fait que ça toute l’année. Nous avons choisi la qualité en nous entourant de Laurent Bregeon, notre entraîneur. Nous irons également naviguer à Saint-Quay-Portrieux et à Pornichet avec l’équipe de France et des étrangères, ce qui nous va nous per-mettre de progresser plus vite. De même, nous allons nous confronter avec des équipages masculins afin de gagner en agressivité !”.Qu’on se le dise, Julie, Pauline et les autres sont d’attaque pour contrer la concurrence... avec charme et talent !
PALMARÈS
6
de Lionel Lemonchois
Chaque année depuis trente-trois ans, Pâques Spi Ouest-France Intermarché :se célèbre à la Trinité-sur-Mer. Quand on a Pâques à la Trinité ! posé ses bagages à quelques encablures du port morbihannais et qu’on sait que du 21 au 25 avril, ce qui se fait de mieux en matière des régatiers croisera le fer en baie de Quiberon, comment résister à l’appel du Spi Ouest-France Intermarché ? À bord d’un Open 7.50, luge de moins de dix mètres largement plébiscité par les plus fines lames, Lionel Lemonchois y défendra les couleurs de Prince de Bretagne.
Il est des rendez-vous qui ne se manquent pas ! 500 équipages sur l’eau pendant cinq jours, des régates acharnées, le plaisir indescriptible de pouvoir refaire le match à l’envi chaque soir, des amateurs s’offrant le luxe de côtoyer les plus grands, le tout dans une ambiance conviviale et unique... c’est tout cela à la fois la Spi Ouest-France Intermarché. À l’entraînement tout l’hiver à bord de l’Open 7.50 Prince de Bretagne, Lionel y fera sa rentrée sportive. Une diversification dans la continuité pour le skipper :“Les sensations à bord d’un Open 7.50 sont proches de celles éprouvées à bord du trimaran er le support est très sympa. Les entraînements d’hiver nous ont permis de nous dérouiller. Le format de l’épreuve va nous permettre de souder l’équipage qui sera à 80 % celui des rendez-vous du calendrier Multi 50. Le Spi Ouest-France Intermarché est une grande messe, un événement unique et l’occasion de faire de vraies régates. C’est aussi une façon de varier les choses, de voir les gens qui vont bien sur l’eau, les petits nouveaux...”.
Naviguer pour le plaisir de la régate, un rodage en règle et garder un œil sur la concurrence... à bord de Prince de Bretagne, Lionel Lemonchois et ses équipiers n’en perdront pas une miette le week-end de Pâques !
2010 • Route du Rhum - La Banque Postale : vainqueuren Multi 50 • Trophée Jules Verne avec Franck Cammas,en 48 jours 7 heures 22 minutes et 52 secondes
2008 • Record New-York San Francisco à la voile, sur Gitana 13, en 43 jours et 38 minutes
• Record San Francisco Yokohama à la voile, sur Gitana 13, en 11 jours, 12 minutes et 55 secondes
2006 • “Marin de l’année 2006” par le jury de la Fédération française de voile
• Route du Rhum - La Banque Postale : vainqueursur Gitana 11 en 7j 17h 19min 6s
• Cannes-Istanbul : e 3 avec Bertrand de Broc sur les Mousquetaires • Londres-Alpes Maritimes : er 1 avec Franck Cammas sur Groupama 2 • Transat AG2R : e 2 avec Dominic Vittet sur Atao Audio Systèmes
2005 • Transat Jacques Vabre : er 1 avec Pascal Bidégorry sur Banque Populaire IV
• Trophée Jules Verne avec Bruno Peyron en 50j 16h 20min sur Orange II 2002 • The Race 2000-2001 : e 3 avec Cam Lewis sur Team Adventure 2000 • Transat Québec-St-Malo 2000 : er 1 avec Franck Cammas sur Groupama
• Transat AG2R 2000 : er 1 avec Karine Fauconnier sur Sergio Tacchini-Itineris
1999 • Transgascogne :er 1sur Mécénat Chirurgie Cardiaque
• Fastnet Race : er 1 avec Catherine Chabaud sur Whirlpool
1997 • Route de l'Or : e 2 avec Isabelle Autissiersur PRB 1996 • Transat Québec-Saint-Malo : e 7 avec Halvard Mabire sur “Spirit”
1995 • Mini Transat : e 4 “Les jeudis du port”
• Mondial Mumm 36 : e 2 avec Jimmy Pahun 1994 • Record New York San Francisco : avec Isabelle Autissier sur Écureuil Poitou-Charentes
e • Solitaire du Figaro : 25
1993 er • Open UAP : 1 monocoque sur Ville de Cherbourg avec Halvard Mabire
1992 • Transat AG2R : e 4avec Fred Guérinsur Clips Entreprises
1991 • Mini-Transat : e 6sur Clips Entreprises
e • Solitaire du Figaro : 13
1990 • Solitaire du Figaro
1989 • Mini-Transat : e 11sur Clips Entreprises
1985 • Monaco-New York : e 2 avec François Boucher sur “Ker Cadelac”
La Gariguette,la plus précoce, caractérisées par son goût à la fois sucré, acidulé et très aromatique, sa forme allongée, sa chair juteuse. La Mara des Bois,variété remontante, proche des fraises sauvages, plus ronde, au goût très sucré, chair moyennement ferme.
Fraises (2 variétés)
Le saviez-vous ? Le chou Romanesco Prince de Bretagne est récolté à la main et conditionné directement au champ. Agréé le jour même de la récolte, il est proposé aux consommateurs 24 heures après.
De juin à décembre
Le saviez-vous ? Originaire des Amériques, la fraise fait son apparition en ème Bretagne au 18 siècle au point que la Bretagne était le er 1 bassin de production de France dans les années 30.
De mars à novembre
De février à décembre
Le saviez-vous ? La tomate nous est venue du ème Pérou au 16 siècle.
Tomate
Rouge, jaune, orange, verte ou noire selon les coutumes culinaires, avec 95 % d’eau, la tomate est rafraîchissante. Elle est aussi riche en fibre et en sélénium, un anti-oxydant réputé pour protéger les cellules du vieillissement.
Romanesco
De mai à novembre
Le saviez-vous ?La salade Iceberg est une variété de la laitue Batavia.
Laitue iceberg
Recettes : Amaury de Ternay pour Expression - Photographie : expression-bretagne.com – 2010
Artichaut (globuleux)
Du printemps à l’automne
Pauvre en graisse, riche en glucides et énergétique, c’est le légume équilibrant par excellence.
Brocoli
Le saviez-vous ? Catherine de Médicis en raffolait.
De mai à décembre
Le saviez-vous ? La Bretagne est la première région française qui cultive le brocoli vendu frais.
Temps de préparation 30 min
Repos au moins 4 heures, si possible une nuit
Ingrédients pour 4 personnes Panacotta • 50 cl de crème liquide • 3,5 feuilles de gélatine • 50 g de sucre • 1 gousse de vanille
Panacotta et coulis de fraise
Recette Faites tremper les feuilles de gélatine dans de l’eau froide. Pendant ce temps, cou-pez la gousse de vanille dans le sens de la longueur, récupérez le maximum de graines en raclant l’intérieur à l’aide d’un couteau. Versez le tout (graines et gousse) dans la crème liquide, ajoutez le sucre, portez à ébullition. Essorez les feuilles de gélatine, déposez-les dans le mélange en ébullition, fouettez pendant quelques secondes afin que la gélatine fonde et se mélange bien. Enlevez du feu, versez dans des ramequins, laissez refroidir avant de les réserver au réfrigérateur pendant au moins 4 heures, si possible une nuit. Avant de servir, passez les fraises équeutées au mixer avec le sucre. Versez le coulis de fraises sur les ramequins, décorez d’une demi-fraise et servez.
Le truc du chef Vous pouvez utiliser l’agar-agar à la place de la gélatine : il faut en incorporer 2 g à la crème froide, puis portez le mélange à ébullition pendant 30 secondes.
Les vins Un rosé demi-sec.
Les vins Un vin rouge léger : Gamay ou vin de Loire cépage caber-net (Saumur, Champigny ou Bourgueil).
C’est l’ancêtre du chou-fleur blanc, son nom lui vient de Rome, son bassin de production d’origine. Il est riche en vitamine C en oligo-éléments et en minéraux. Il se consomme aussi bien cuit que cru, préparé en fleurettes.
Pomme de terre primeur
Vive les fruits et légumes de printemps !
Temps de préparation 25 min
De mars au 15 août
Cuisson 8 min
Moules au chorizo, artichauts violets et fenouil
Coulis de fraise • 250 g de fraises • 25 g de sucre
Osez le coulis de fraises fraîches, c’est un régal !
D’origine italienne, le brocoli a ème été introduit en Europe au 18 siècle. Comme son cousin le chou-fleur, il surpasse tous les autres légumes pour les vitamines C. Il est riche en soufre, notamment en dithiolthines, dont la principale vertu est une action de protection des cellules contre le cancer.
Petit et fondant, originaire de Méditerranée, sa jolie couleur violette a désormais séduit tout l’hexagone. Du printemps à l’automne Le saviez-vous ? Dans le sud de la France, on l’appelle aussi poivrade.
Recette
Échalotes, artichauts, moules, fenouil, une touche de chorizo : un voyage maritime au départ de Bretagne
N’hésitez pas à servir des frites avec ce plat de moules riche en légumes, cela fera plaisir à toute la famille !
Recette
Artichaut petit violet
Cuisson Faites fondre le beurre et l’huile d’olive dans une cocotte, ajoutez les échalotes, faites-les réduire à feu moyen. Ajoutez les artichauts coupés en deux et les lamelles de fenouil. Remuez bien puis ajoutez les moules, le vin blanc et le chorizo. Cuisez 4 à 5 minutes à feu vif à cou-vert, en remuant de temps en temps. Lorsque les moules sont ouvertes, c’est cuit !
Le truc du chef
Le saviez-vous ? Ce n’est pas Parmentier qui l’a introduite en Europe mais les Conquistador qui l’ont rapportée ème au Pape Pie IV au 16 siècle.
La “quetchua de papa” (son nom original) nous vient des Andes péruviennes. Devenue l’aliment de base des Français grâce à ses qualités nutritives et à sa résistance aux parasites, la pomme de terre nouvelle est appréciée pour son goût subtil légèrement sucré.
Légèrement soufflée, aux feuilles vert clair enroulées sur elles-mêmes. Riche en vitamines A, en chlorophylle, en sels minéraux et en fibres, elle contient peu de calories. Idéale pour les régimes amaigrissants.
Ingrédients pour 4 personnes • 1,2 kg de moules • 4 échalotes traditionnelles • 1 beau bulbe de fenouil • 4 artichauts petits violets • 8 tranches de chorizo • 2 verres de vin blanc • 1 noix de beurre • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
Préparation Émincez finement les échalotes. Tournez les petits violets pour en dégager le cœur. Détaillez le fenouil en lamelles. Coupez le chorizo en petits rectangles. Ébarbez et lavez les moules.
7
Envie de légèreté et de fraîcheur, de croquant et de vitamines ? Avec l’arrivée du printemps, profitez des fruits et légumes primeurs Prince de Bretagne ! Une effervescence de couleurs, une farandole de saveurs et un concentré de bienfaits nutritionnels.
Messages d’internautes reçus pendant la Route du Rhum La Banque Postale
Morceaux choisis
01/11/10 > Dites à Lionel que je suis avec lui dans cette course. En 2006 il m’a fait vibrer avec ce record qu’il va garder un bon moment j’en suis sûr. Allez Lionel, fais nous une course d’anthologie !!!! Good luck. Hervé
02/11/10 > Salut Lionel, bravo pour ce début de course, continue à te “doper” avec ce cocktail de fruits et légumes, pour booster tes performances jusqu’à l’arrivée et partager avec les antillais, quelques verres de “Prince de cocktail”. Thierry
03/11/10 > URGENT - to rigging crew Prince de Bretagne - SUGGESTION FOR (QUICKLY) RECOVERING HEADBOARD CAR. Does Lionel have something like a metal hook on board? Maybe there is also a coil spring, such as used under blocks for headsails or backstays? Possible solution: Attach hook and spring to top of ANOTHER MAST TRACK CAR. Hook is attached in such a way as to slide past and lock into holes of the car that is stuck at the masthead. Use masthead headsail halyard to lift hooked car up to top of mast. To give additional lifting pressure, elongate the hooked car with a batten or rod of some kind, attached to halyard. Hooked car then connects and locks to lost headboard car. Another rope attached to hooked car allows both to be retrieved to deck. I would very much hope it could save Lionel that terrible long trip to Spain! Sincerely. Conrad Thrane
> Bonsoir, envie de transmettre un grand salut à Lionel après avoir lu et écouté son récit des heures difficiles, mais surmontées, avec quelle gnaque et suc-cès ! Il dit “n’avoir plus de bras” après sa descente du mât, mais qu’il sache qu’on lui tend la main, en disant “Respect et Merci” pour la simplicité avec laquelle il nous raconte tout ça. Maintenant, on lui souhaite de retrouver un Bon Vent, pour une bonne suite de course où le grand marin qu’il est garde toutes ses chances ! Pierre (Rennes)
04/11/10 > Bonjour Lionel ! Courage, toute l’équipe de la coopérative Prince de Bretagne de la Gouesnière est derrière vous ! On vous soutient à 100 % !
> Nous les crevettes du cm2, on n’en revient pas. On en a les antennes toutes retournées. Non seulement tu as fait un début de parcours superbe, tu as été capable de réparer seul mais en plus tu joues aussi les équlibristes dans la mâture pendant des heures... Bravo l’Artiste !!!! Tu es génial. Le principal c’est que tu sois revenu en bon état sur le pont et que tu reprennes la course. Tu vas remonter rapidement, on a confiance et on va te tracer la route avec nos copines les gambas. Bises salées, les crevettes roses du Cm2 de l’école Saint-Exupéry à Talence (Gironde)
06/11/10 > Le 31 octobre, Lionel nous a complètement embarqué avec lui dans son aventure ! Pourtant jusque-là plus habitués à la terre, notre regard ne quitte plus l’océan depuis le départ. Aucun doute, cette aventure marquera nos esprits. Prince de Bretagne n’aurait pas pu trouver meilleur ambassadeur que cet homme-là ! Nous, enfants de producteurs, avons été bercé par les couleurs de Prince de Bretagne. Bien avant le nom commercial, ce sont tout d’abord pour nous des valeurs véhiculées et qui représentent le beau métier de nos parents. Authenticité, solidarité, combativité... Et nous sommes unanimes... On retrouve en Lionel Lemonchois un peu de tout ça ! Depuis Saint-Malo, on lui fait une confiance aveugle. On le sent, c’est un marin compétent, un roc, un gagnant ! Il ne sera peut-être pas le vainqueur de cette édition, mais pour nous il est, et il restera un gagnant ! Être capable de faire tout ce qu’il fait depuis le départ, est juste incroyable. Il ne lâche rien, tel un paysan, et la grande famille Prince de Bretagne est fière de lui ! On espère tous que l’his-toire ne fait que commencer... Lionel, tout simplement... MERCI !!!!!!!
08/11/10 > Nous te quittons en neuvième position il y a deux jours, te voici sixième, heureusement qu’il y a une ligne d’arrivée pour stopper ton élan !!!... Nous te souhaitons le meilleur pour accéder à la plus haute marche du podium acces-sible. Tiens bon, ménages ta monture et prends du plaisir à naviguer ! Bon vent ! Bruno et Brigitte
10/11/10 > Il y a quelques jours, alors que Lionel Lemonchois se retrouvait “dernier de sa classe” après une avarie, j’ai eu le souhait suivant : “Si Lionel Lemonchois arrive à remonter et gagner, je me remettrai à faire de la voile !” Il ne faut pas crier trop vite victoire, mais il y a de fortes chances… Tous mes encouragements
11/11/10 > Vas-y à fond Lionel la victoire est pour toi ! Tous les producteurs de Prince de Bretagne sont derrière toi et te soutiennent. Je suis un champion pour le tra-vail de la terre, mais j’adore aussi la mer et faire de la voile... J’espère qu’il te reste encore quelques légumes à déguster avec un verre de rhum quand tu arrives en Guadeloupe !!! La victoire est au bout de l’étrave, nous l’attendons tous. Salut champion ! Maurice
16/11/10 > Bravo, Lionel. Tu es revenu, tu as revu, et tu as revaincu (mieux que César). Anne
> Après ces 15 jours sous pression à guetter les pointages intermédiaires, nous sommes maintenant passés aux phases d’assemblées générales de nos groupe-ments de base à l’UCPT. Une ovation a clôturé celle de Paimpol. Lors de toutes les réunions que nous avons eues depuis le départ de la course, les produc-teurs demandaient à chaque fois de tes nouvelles. Pas de doute, tu as su conquérir les producteurs et tu les mets, à chaque fois que tu es interviewé, au cœur de ce projet magnifique que nous voulons fédérateur. Pour l’instant, la presse même locale, reprend positivement cet événement et valorise l’nvestissement des légumiers qui ont bien besoin de cela après des années de critique de la profession. Merci de nous avoir fait vivre tout cela et bon retour.
Nos partenaires
Armor-Luxest une marque reconnue pour l’originalité de collections qui pui-sent leur inspiration dans les couleurs de la mer et les valeurs de la Bretagne. C’est aussi une entreprise qui a fait le pari de maintenir une production fran-çaise de qualité et de défendre un savoir-faire unique dans le secteur du textile et de l’habillement. Le partenariat Armor Lux / Prince de Bretagne vous permet de bénéficier d’une très belle sélection de vêtements à découvrir dans la boutique.
Partenaire depuis le tout début de l’aven-ture du sailing team,Henri Lloydhabille de la tête aux pieds l’équipage du trimaran Prince de Bretagne. À commen-cer par Lionel Lemonchois qui veut que ce soit “costaud, chaud, imperméable, léger et pratique et sans fioriture si possible”. Un bon résumé de ce que propose cette fameuse société d’origine anglaise depuis près de 50 ans.
Créée sous l’impulsion des producteurs “Prince de Bretagne” la Brittany Ferriesa vu le jour en 1972 avec pour voca-tion l’export de légumes de la Bretagne vers l’Angleterre. Elle s’est très rapidement orientée vers le transport de passager en anticipant l’avènement du trafic transmanche et le déve-loppement du tourisme de masse. Aujourd’hui Brittany Ferries assure chaque année à bord de ses navires plus d’un ère million de nuitées. Elle est la 1 compagnie de transport maritime de passagers française.
MAK Méditerranéecommercialise des moteurs diesel pour bateaux de presque toutes les tailles. Basée à Marseille elle est également présente en Allemagne et aux Etats-Unis et commercialise à travers le monde entier. MAK Méditerranée est partenaire du trimaran Prince de Bretagne depuis les tous début de l’aventure.
La société des Emballages SAMSONdes fabrique emballages légers en bois notamment destinés à conditionner des légumes. Elle assure l’ensemble du cycle de fabrication des emballages, de l’achat de la matière première (le bois de peuplier) jusqu’au produit fini et sa commercialisation. L’entreprise est localisée en Bretagne dans les Côtes d’Armor. Cette implantation en milieu rural s’explique par la proximité avec la zone légumière “Prince de Bretagne”. Samson pos-sède deux sites de production localisés à Plancoët et Ploumagoar. L’entreprise Samson est partenaire du trimaran Prince de Bretagne depuis le début de l’aventure.
Ne pas jeter sur la voie publique.