EXCLUSIF. Primaire UMP : Juppé passe devant Sarkozy

EXCLUSIF. Primaire UMP : Juppé passe devant Sarkozy

Documents
9 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

SONDAGE LH2-NOUVEL OBS. 47% de ceux qui comptent participer à la primaire à droite choisiraient Alain Juppé, contre 35% Nicolas Sarkozy. Le "noyau dur" des sympathisants UMP est cependant plus partagé.

Informations

Publié par
Ajouté le 09 octobre 2014
Nombre de lectures 68 313
Langue Français
Signaler un abus
Les Français et la primaire UMP pour 2017
CONTACTS LH2 DEPARTEMENT OPINION Adélaïde ZULFIKARPASIC Directrice Tél : 01 71 16 90 96 Mail : adelaide.zulfikarpasic@lh2.fr
Publié par
LEVÉE D’EMBARGO :9 OCTOBRE 2014 À 19H
Erwan LESTROHAN Directeurd’étudesTél : 01 71 16 90 93 Mail : erwan.lestrohan@lh2.fr
Note technique
Enquête réalisée parLH2pourLe Nouvel Observateurauprèsd’unéchantillon de Français recrutés par téléphone et interrogés par Internet* les 8 et 9 octobre 2014.
Echantillon de1224 personnes, représentatifde lapopulation françaiseâgée de 18 ans et plus.
Echantillon constitué selon laméthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, profession du chef de famille, après stratification par région et catégoried’agglomération.
Toute diffusion des résultats de cette enquête doit être accompagnée des éléments suivants : le nom del’institut, la méthoded’enquête,dates de réalisation, la taille les d’échantillon. Les données émanant de souscatégories de population connaissent les margesd’erreurinhérentes aux résultatsd’enquêtesquantitatives.
* Il nes’agitpasd’unaccess panel.
Observatoire de l’Opinion –Les Français et la primaire UMP pour 2017
3,8
3,1
3,3
1,6
2,2
5,0
3,5
4,1
4,5
6 000
10,0
Notesur les marges d’erreur
1,8
1,3
100
2,0
2,4
2,1
2,3
2,7
4,2
3,5
2,5
2 000
6,0
200
4,4
300
3,1
1,4
1,0
3,0
1,4
0,9
1,3
2,1
2,8
1,5
2,8
3,0
3,7
4,1
3,2
3,5
4,6
4,0
Taille de l’échantillon
5 ou 95%
10 ou 90%
5,3
6,5
9,2
30 ou 70%
20 ou 80%
600
500
400
4 000
0,7
800
1,9
1,8
2,2
1,6
1,5
700
0,9
1,3
0,8
1,1
Intervalle de confiance à 95% selon le score
4,0
2,2
3,0
3,2
1,4
0,9
1,6
0,8
0,6
3,5
6,9
50%
4,9
40 ou 60%
3,7
9,8
4,4
5,7
900
1 000
Observatoire de l’Opinion –Les Français et la primaire UMP pour 2017
Exemple de lecture: Dans le cas d’un échantillon de1 000 personnes, pour un pourcentage obtenu par enquête de20%, la marge d’erreur est égale à2,5Le pourcentage a donc 95% de chance d’être compris entre 17,5% et 22,5%..
5,8
7,1
3,6
3,3
3,0
2,6
2,5
1,8
Comme pour toute enquête quantitative, cette étude présente des résultats soumis aux marges d'erreur inhérentes aux lois statistiques. Le tableau ci-dessous présente les valeurs des marges d’erreur suivant le résultat obtenu et la taille de l’échantillon considéré.
1,4
1,0
5,7
4,6
8,0
10 000
0,6
0,4
Principaux enseignements
LH2 et Le nouvel Observateur ont souhaité étudier, 3 semaines après le retour de Nicolas Sarkozy sur la scène politique,l’impactde ce retour sur les intentions de participation et de vote à la Primaire pour désigner le candidat del’UMPàl’électionprésidentielle de 2017. Cette étude, réalisée dans le cadre de la vague d’octobredel’Observatoiredel’opinion,utilise des comparatifs avec des mesures réalisées en juin et juillet 2014 et a été réalisée auprèsd’unéchantillon de 1224 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogé par Internet.
Des intentions de participation à la Primaire UMP qui progressent tendanciellement
En juin, 24% des Français déclaraientqu’ilsauraientl’intention de participer à une Primairepour désigner le candidat UMP pourl’électionprésidentielle de 2017. Cette part était de 23% en juillet et elle est en octobre de28%, signed’uneprogression tendancielle du souhait de participation à cette élection. Le retour de Nicolas Sarkozy sur la scène politique,l’intensificationde la campagne pour la présidence del’UMPet les récentes prises de parole médiatiques d’AlainJuppé peuvent expliquer ceplus grand intérêt des Français pour le scrutin.
Ce chiffre, important, de 28% (près de 3 Français sur 10) est à relativiseret ne constituequ’uneintention de participation, la participation réelle étant susceptibled’être amoindrie par une baissed’intérêtle scrutin et par ses conditions pour d’organisation (déplacement pour voter, versementd’uneparticipation financière symbolique, disponibilité le jour du vote,). Pour rappel, en septembre 2011, 33% des Français déclaraientqu’ilsavaientl’intentionde participer à la primaire citoyenne du Parti socialiste pour une participation, in fine, del’ordrede 7% du corps électoral.
Laprogression tendancielle del’intérêtpour la Primaire UMPest égalementnotable auprès des sympathisants del’UMP: ils étaient 50% à déclarer une intention de participation en juin 2014, 57% en juillet et sontaujourd’hui60%.
Sil’ons’intéresseà la position politique deces « participants potentiels », on notequ’ils’agit43% des sympathisants de la droite et que de l’UMPest naturellement le Parti dont les sympathisants de montrent les plus intéressés par ce scrutin (60% des sympathisants souhaitent y participer), devantl’UDI(48%), le MoDem (37%) et le Front national (20%).
Alain Juppé pour la première fois en tête des intentions de vote à la Primaire
Avec 47% des intentions de vote à la Primaire UMP,Alain Juppé voit son score potentiel progresser de 15 points en comparaison à juillet et devance pour la première fois Nicolas Sarkozy (35%, -3pts). Cette progression del’ex-ministre des Affaires étrangères dans un contexte de retour sur la scène politique de Nicolas Sarkozy, parallèlement visé par diverses enquêtes judiciaires, laisse envisager quele retour officiel del’ex-présidentn’estaussi pas bénéfiquequ’attendu,voire même que les affaires judiciaires le concernant lui portent préjudice.
Auprès des participants potentiels à la Primaire, Bruno Le Maire (10%, +2pts) devance François Fillon (5%, -3pts) et Xavier Bertrand (2%, -1pt) et semble bénéficier de sa présence médiatique accrue dans le cadre de sa candidature à la présidence del’UMP.
Observatoire de l’Opinion –Les Français et la primaire UMP pour 2017
Principaux enseignements
Auprès des sympathisants UMP, socle électoral de la Primaire, Nicolas Sarkozy devance encore Alain Juppé même si celui-ci confirme sa dynamique
Si Alain Juppé devance Nicolas Sarkozy auprès de la globalité des Français ayantl’intention de participer à la Primaire UMP, il est particulièrement importantd’observerla répartition des intentions de vote à ce scrutin auprès des seulssympathisants UMP qui seront les plus mobilisés pour ce scrutin dont ils constitueront le socle électoral.
Auprès des sympathisants del’UMP,Sarkozy reste le candidat qui recueille les intentions de vote les plus importantes. Nicolas Si 51% des sympathisants du mouvement dont il vise la présidence le désigneraient, ce score est cependant en légère baisse (-3pts). Al’inverse,avec une progression de 8pts, à 37%,le score potentield’AlainJuppé semble connaître la même dynamiquequ’auprèsdel’ensembledes votants potentiels.
A la différence de ce que notre enquête mesure auprès del’ensembleparticipants potentiels, François Fillon (7%, -1pt) devance Bruno Le Maire (2%, -des 3pts) auprès des sympathisants del’UMPalors que Xavier Bertrand obtient 2% des souhaits de vote (+1pt).
Plusieurs enseignements émergent de ces résultats. Toutd’abord,Nicolas Sarkozy sur la scène politique ne semble pas se traduire par unele retour de amélioration de sa position en vue de la Primaire UMP. On peut également fairel’hypothèseque la résurgenced’affairesjudiciaires dans lesquelles il est cité a enrayé la dynamique occasionnée par son retour politique, qui apparaît donc plutôt inefficace. Une dynamique est en revanche bien palpable en ce qui concerne la candidatured’Alain Juppé à la Primaire.L’ex-ministre des Affaires étrangères devance pour la première fois Nicolas Sarkozy dans les intentions de vote des participants potentiels et voit son score concurrencer celui del’ex-président auprès des sympathisants del’UMP. Si la participation à ce scrutin devait se resserrer auprès de sympathisants del’UMP,cette configuration sembleaujourd’huiencore favorable à une désignation de Nicolas Sarkozy mais son avance se réduit. Alain Juppé, dont la cote progresse significativement auprès du socle de référence du scrutin que sont les sympathisants del’UMP,creuse par ailleursl’écartavec Nicolas Sarkozy dansl’hypothèsed’uneparticipation plus large.
Observatoire de l’Opinion –Les Français et la primaire UMP pour 2017
Erwan Lestrohan, directeur d’études, LH2 Opinion
28% des Français déclarent avoirl’intention de participer à la primaire UMP, un score en progression légère
Vous personnellement, auriez-vousl’intentionde participer à une Primaire del’UMP,c’est-à-dire à une élection organisée pour désigner le candidat del’UMPàl’électionprésidentielle de 2017 ? A tous (1224 individus)
80%
60%
40%
20%
0%
Oui : 28%
Oui, probablement
Oui, certainement
Evolution des intentions de participation à la Primaire UMP
50%
24%
Juin 2014
57%
23%
Juillet 2014
Sympathisants UMP 60%
28% Français
Octobre 2014
Observatoire de l’Opinion –Les Français et la primaire UMP pour 2017
Non, probablement pas
ST Non : 72%
Non, certainement pas
Alain Juppé prend la tête des intentions de vote à la Primaire et réduit l’écartavec Nicolas Sarkozy auprès des seuls sympathisants UMP
Pour lequel des candidats suivants y aurait-il le plus de chances que vous votiez pour désigner le candidat UMP pourl’électionprésidentielle de 2017 ? Aux personnes ayant l’intention de participer à la primaire (336 individus, soit 28% de l’échantillon global)
Ensemble des personnes ayant l’intention de voter à la primaire
Alain Juppé
Nicolas Sarkozy
Bruno Le Maire
François Fillon
Xavier Bertrand
Ne se prononce pas*
10%
5%
2%
1%
47%
35%
+15pts
3pts
Observatoire de l’Opinion –Les Français et la primaire UMP pour 2017
2%
7%
2%
1%
37%
Sympathisants de l’UMP ayantl’intention de participer à la primaire
51%
*Item non suggéré
+8pts
3pts
Les intentions de vote àl’égardd'Alain Juppé continuent de progresser, alors que Nicolas Sarkozy ne bénéficie pas de son retour sur la scène politique
Pour lequel des candidats suivants y aurait-il le plus de chances que vous votiez pour désigner le candidat UMP pourl’électionprésidentielle de 2017 ? Aux personnes ayant l’intention de participer à la primaire
50%
40%
30%
20%
10%
0%
31%
29%
10%
8%
Juin 2014 Autres candidats testés L. Wauquiez : 8% / J-F. Copé : 4% X. Bertrand : 2% / F. Baroin : 1% N. Kosciusko-Morizet : 1%
38%
32%
8%
8%
Juillet 2014 Autres candidats testés L. Wauquiez : 6% X. Bertrand : 3% / F. Baroin : 2% N. Kosciusko-Morizet : 2% / J-F. Copé : 1%
Observatoire de l’Opinion –Les Français et la primaire UMP pour 2017
47%
35%
10%
5%
Octobre 2014 Autres candidats testés X. Bertrand : 2%
Auprès des sympathisants UMP, base électorale de la Primaire, Nicolas Sarkozy reste en première position maisl’écartAlain Juppé se avec réduit
Pour lequel des candidats suivants y aurait-il le plus de chances que vous votiez pour désigner le candidat UMP pourl’électionprésidentielle de 2017 ? Aux sympathisants UMP ayantl’intention de participer à la primaire
60%
50%
40%
30%
20%
10%
0%
49%
28%
6%
6%
Juin 2014 Autres candidats testés F. Baroin : 4% / X. Bertrand : 3% L. Wauquiez : 2% / J-F. Copé : 1% N. Kosciusko-Morizet : 1%
54%
29%
8%
5% Juillet 2014 Autres candidats testés L. Wauquiez : 1% X. Bertrand : 1% / F. Baroin : 0% N. Kosciusko-Morizet : 0% / J-F. Copé : 0%
Observatoire de l’Opinion –Les Français et la primaire UMP pour 2017
51%
37%
7% 2%
Octobre 2014 Autres candidats testés X. Bertrand : 2%