LE GRAND COMPLOT
30 pages
Français

LE GRAND COMPLOT

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
30 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

YVES BONNET LE GRAND COMPLOT Les services secrets iraniens ont-iLs manipuLé Le gouvernement français ? Extrait de la publication LE GRAND COMPLOT LE GRAND COMPLOT ISBN : 978-2-35313-310-2 Tous droits réservés © Jean-Claude Gawsewitch Éditeur, 2012 130 rue de Rivoli 75 001 Paris Jean-Claude Gawsewitch Éditeurwww.jcgawsewitch.

Informations

Publié par
Nombre de lectures 81
Langue Français

Exrait

YVES BONNET L RAND C OT Lesservicessecretsiraniens ont-iLsmanipuLé Legouvernementfrançais?
Extrait de la publication
LE GRAND COMPLOT
ISBN : 978-2-35313-310-2 Tous droits réservés © Jean-Claude Gawsewitch Éditeur, 2012 130 rue de Rivoli 75 001 Paris www.jcgawsewitch.com
Extrait de la publication
Yves Bonnet
LE GRAND COMPLOT
Jean-Claude Gawsewitch Éditeur
Extrait de la publication
9
� � � � � �
Introduction
� �
� �
� �
� � � �
� �
� �
SOMMAIRE
7
413
L’heure des masques � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � �
Chapitre X
L’heure du soulagement � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � �
451
467
� � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � �
L’heure des stratèges � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � �25 � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � �
Chapitre VII
L’heure des comptes � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � �83
L’heure du laitier � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � �133 L’heure des mensonges 209 � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � L’heure du réveil 257 � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � L’heure du retour � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � �299 L’heure des faux témoins� � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � �335
Chapitre VIII
377
L’heure du retour aux sources � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � �
Chapitre IX
� � � � �
� � � �
Chapitre II
Chapitre I
Chapitre IV
Chapitre III
Chapitre VI
Chapitre V
� � � � � � �
� � �
� � � � � � � � �
� � � � � � � � � � �
� � � � � � � � � � �
� � � � �
� � � � � � � � �
� � � �
Conclusion pour demain
� �
� � � � � �
Extrait de la publication
Introduction
« Résister, c’est créer »(Edgar Morin)
Pour la première fois de mon modeste parcours d’écrivain, j’ai longuement hésité avant d’entreprendre la rédaction d’un livre. J’avais, en effet, amassé une documentation sérieuse sur un épisode de l’histoire de la DST, service ui m’est cher et ue je crois avoir tou -jours défendu dans l’honneur. Cet épisode m’est apparu illustrer un infléchissement inattendu et marué de la ligne stratégiue du contre-espionnage français ui m’a profondément choué – j’ose le mot – et dont j’ai pris conscience en travaillant sur le sujet inédit du service de renseignements et de répression iranien, le Vevak.
9
Extrait de la publication
Le Grand Gomplot
J’ai découvert, en effet, la réalité et le développement d’une coopération active entre la DST et le Vevak, comparable à celle ue, dans la ligne de mes prédéces-seurs, j’entretenais en « mon » temps avec les services alliés, anglais, américains ou allemands, et bien au-delà de celle ue j’avais initiée avec les services algériens et dont nous savons aujourd’hui les résultats. La chose m’est apparue préoccupante, pour rester mesuré, et bien davantage ue le risue de l’impopula -rité ou même de la polémiue ue je pouvais encourir, j’ai craint d’altérer l’image d’une grande maison ui doit à une impressionnante conjonction de talents et d’abnégations d’avoir brillé naguère de mille feux au sein de la communauté internationale de l’« intelli-gence ». Toutefois, il ressortait de cette collaboration inusuelle un fait, ou plutôt un enchaînement de faits, ui contrevenait gravement à un principe auuel, pour ma part, je me suis fermement tenu : celui de la neutra-lité dans les affaires intérieures des États. Je m’expliue : à chaue fois ue j’ai été sollicité pour interférer dans les conflits ui opposaient des services
étrangers à leurs oppositions ui avaient trouvé refuge en France, j’ai invariablement refusé, considérant ue même au-delà du droit d’asile, il n’était pas conve -
nable de prendre parti et d’oublier les droits reconnus aux oppositions. Je ne faisais en ceci ue suivre la ligne définie par le président François Mitterrand ui, même à l’endroit d’un pays ami comme l’Italie, n’avait pas accédé aux demandes concernant des activistes comme
10
Extrait de la publication
Introduction
Cesare Battisti. Certes, la lutte antiterroriste a appliué au problème des termes nouveaux, mais même en ce cas, la prudence était de rigueur, comme ce fut longtemps le cas à l’encontre des membres de l’ETA ui condui-saient cependant des actions terroristes à l’encontre d’une authentiue démocratie. Dans le conflit israélo-palestinien, en revanche, la France ne donnait aucun gage à l’État hébreu même lorsue ce dernier deman -dait l’interpellation d’opposants – souvent ualifiés de terroristes – palestiniens. Or, ce ui s’est passé le 17 juin 2003 constitue une rupture flagrante avec cette retenue, en ce ue la DST a choisi un camp dans le conflit ui oppose la théocratie à son opposition, et en ce ue ce camp est, sans polé -miue ni contestation possible, celui d’un régime dont les principes comme les méthodes ne sont pas, et c’est un euphémisme, acceptables, alors ue l’OMPI offre toutes les garanties de respect des règles démocratiues. Rappel des faits : le 17 juin 2003, la DST conduit, en ualité de maître d’œuvre, la plus massive opération de police de son existence, dirigée contre une organisation étrangère, le Conseil national de la résistance iranienne (CNRI), installée sur le territoire national depuis une vingtaine d’années et dont la raison d’être revendi-uée est le renversement d’un régime ui entretient avec la France des relations tumultueuses. Au crédit des initiateurs et des concepteurs de la manœuvre, l’inscription sur les listes européenne, américaine et canadienne d’une organisation sœur, l’Organisation
11
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents