Le rôle clef des Organismes publics

Le rôle clef des Organismes publics

Français
2 pages
Lire
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement

Description

Parce qu'il est important que les PME soient aidées lorsqu'elles décident de se tourner vers l'export pour être compétitives, des structures ont été mises en place pour les aider à la fois dans leurs recherches de marchés porteurs, lors des nombreuses démarches à effectuer, ainsi que dans la recherche de financements pour mener leur projet à terme dans de bonnes conditions. Par ailleurs, un soutien et un suivi des entreprises françaises installées à l'étranger sont indispensables.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 63
Langue Français
Signaler un problème
Le rôle clef des Organismes publics
Àce titre, en 2008, Christine Lagarde, Ministre de l'Économie, de l'Industrie et de l'Emploi et Anne-Marie Idrac, Secrétaire d'État chargée du Commerce Extérieur, ont créé l'Équipe de France de l'Export.
Quel est le rôle de cette structure ?
Il consiste à simplifier l'appui aux entreprises désireuses de se tourner vers l'export, et ce en faisant appel aux compétences et aux atouts des différents acteurs qui composent cette équipe.
Qui sont-ils ?
UBIFRANCE et ses missions Économiques. Les Chambres de Commerce et d'Industrie en France via l'Assemblée des Chambres Françaises des Chambres de Commerce et d'Industrie (ACFCI).
Les Chambres de Commerce et d'Industrie à l'Étranger via l'Union des Chambres de Commerce d'Industrie Françaises à l'Étranger (UCCIFE).
OSÉO. La COFACE. Les Conseillers du Commerce Extérieur de la France (CCEF).
La Direction Générale du Trésor et de la Politique Économique(DGTPE).
Ces différents acteurs ont été rejoints en 2010 par Pacte PME International et par l'Organisation des Opérateurs Spécialisés du Commerce International (l'OSCI) : ils se sont associés à l'aide à l'export apportée par tous ces organismes.
Se lancer dans l'export demande une organisation rigoureuse et une préparation méthodique, afin de faire face dans les meilleures conditions aux multiples démarches à effectuer. Les PME doivent également bien appréhender les secteurs sur lesquels elles souhaitent s'implanter. Tout cela passe par une détection du potentiel à l'export, afin de déterminer quels sont les marchés les plus porteurs : les Chambres de Commerce et d'Industrie en France apporteront un soutien non négligeable lors de cette étape. Ensuite, lorsque les PME ont réussi à s'implanter à l'étranger, les Chambres de Commerce et d'Industrie Françaises à l'Etranger (CCIFE) prendront le relais pour leur dispenser des conseils pratiques et les accompagner.
Tenter l'aventure de l'export pour les PME nécessite également une recherche de financement, afin de prévoir un plan de financement structuré et fiable. C'est le rôle que remplit un organisme comme OSÉO qui aide les entreprises à trouver les fonds nécessaires pour faire face financièrement à leur projet.
Quelles sont les missions précises d'OSEO ?
L'entreprise agit à trois niveaux : l'aide à l'innovation, l'apport de concours bancaires, le financement en partenariat. OSÉO met à la disposition des PME son service d'accompagnement, d'expertise pour étudier le dossier de chaque société et y apporter une réponse personnalisée.
Avis d'Expert :
«
Le transport fluvial a un potentiel qui ne demande qu'à être
exploité
»
Michel Dourlent, Président de la Chambre Nationale de la Batellerie Artisanale « La France dispose du plus grand réseau de transport fluvial en Europe, mais c'est aussi le moins utilisé. Malgré les 8500 Km de voies navigables, il n'existe pas de connexion interbassin pour les gros gabarits, ce qui freine le développement de ce mode de transport à forte valeur ajoutée.
En effet, le plus petit bateau (250 tonnes) peut remplacer de 10 à 14 camions et voyager de Marseille à Bratislava. Ce mode de transport est en outre, non polluant, sûr et ultra sécurisé, limitant les risques d'accident ou de vol. De plus, les flottes artisanales bénéficient d'une qualité de service optimale et peuvent répondre aux exigences d'un grand nombre de marchandises, y compris certains marchés de niche La batellerie artisanale dispose de nombreux avantages qui justifieraient le développement des infrastructures et du pavillon français. Non seulement pour concurrencer les pays comme la Belgique ou les Pays-Bas où le transport fluvial est déjà une vraie alternative, mais aussi pour créer des emplois. »