Les start-up et les spin-off : innovation en Italie, instruments et politiques

Les start-up et les spin-off : innovation en Italie, instruments et politiques

-

Documents
4 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Les start-up et les spin-off : innovation en Italie, instruments et politiques

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 58
Langue Français
Signaler un problème
L’innovation en Italie : Instruments et politiques
1.4. Les start-up et les spin-off Les start-up Avant de dresser le panorama des start-up en Italie, il convient de définir ce que nous entendons par start-up. Pour notre étude la start-up sera définie, à la suite du rapportMind The Bridge 2012, comme : - une entreprise à peine constituée ou un projet d’entreprise ; - opérant dans un marché porté sur l’innovation ; - avec de fortes ambitions de croissance ; - et nécessitant un apport important de capital en phase initiale. Les statistiques nationales ne recensant pas cette catégorie d’entreprises, il est difficile d’en connaître le nombre exact. Cependant on estime que le nombre de start-up créées chaque année en Italie se situe entre 800 et 1 000 et le nombre de start-up en activité entre 4 000 et 5 8 000. La répartition de telles entreprises par secteur d’activité (figure 11) montre qu’internet, les médias et les technologies de l’information et de la communication représentent 70% de la totalité des start-up. Ceci s’explique par le fait que les entreprises opérant dans ces domaines demandent un investissement initial moins important que les entreprises opérant par exemple dans le développement de biotechnologies ou dans le secteur biomédical. Figure 11: Répartition par secteur d’activité des start-up en Italie. 1% 1% 5% 19% Technologie propre Sciences dela vie 1% Produits deconsommation 3% Web/média TIC Electronique Industrie mécanique 22% 48% Autres secteurs industrielles
source : Mind The Bridge (2012), "Startups in Italy : facts and trends", mai.
5 Mind The Bridge (2012), "Startups in Italy : facts and trends"
Romain TRICARD – Ambassade de France en Italie – Service pour la Science et la Technologie
15
L’innovation en Italie : Instruments et politiques
Les start-up sont localisées principalement dans le nord de l’Italie. La Lombardie (25%) et le Latium (18%) sont les régions qui en concentrent le plus grand nombre. Près des deux tiers des entrepreneurs de start-up ont une formation scientifique (61%). Ce chiffre révèle d’une part l’ancrage technico-scientifique des start-up, mais pourrait également expliquer la difficulté qu’ont ces entrepreneurs à faire fructifier leur entreprise, faute de compétences appropriées en management. Les spin-off Le mot spin-off est utilisé pour définir les start-up dont les fondateurs proviennent d’autres entreprises, de l’université ou de centres de recherche. On considère généralement comme spin-off les seules entreprises qui ont gardé un lien avec l’entreprise ou l’établissement d’origine. Ce lien se manifeste par la participation de l’entreprise ou de l’établissement dans le capital de la spin-off, ou par la signature d’un contrat de collaboration entre les deux. Au 31 décembre 2011 il y avait en Italie 990 spin-off universitaire localisées principalement dans le nord du pays (figure 12). Parmi les 990 spin-off universitaires du pays actives au 31 décembre 2011, près d’un tiers le sont dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (tableau 2). Néanmoins le poids de ce secteur en Italie a progressivement diminué au profit de l’énergie et de l’environnement ou encore des sciences du vivant (figure 13). Figuree 2011.
source : NETVAL (2012), "IX Rapporto Netval sulla Valorizzazione della Ricerca Pubblica Italiana", mai.
Romain TRICARD – Ambassade de France en Italie – Service pour la Science et la Technologie
16
L’innovation en Italie : Instruments et politiques
Tableau 2: Secteur d’activité des spin-off
source : NETVAL (2012), "IX Rapporto Netval sulla Valorizzazione della Ricerca Pubblica Italiana", mai. Figure 13: Secteur d'activité des spin-off en pourcentage par période de création. 0 00 26,3 5,25,3 1,3 10,5 10,5 7,8 36,8 5,3 5,3 6,5 7,8 48,1 15,2 94 0 18,4 138,9 1,3 7,5 30 2,3 4,4 8,5 0,8
2000-2011 1991-1999 avant1990 source : NETVAL (2012), "IX Rapporto Netval sulla Valorizzazione della Ricerca Pubblica Italiana", mai.
Romain TRICARD – Ambassade de France en Italie – Service pour la Science et la Technologie
17
L’innovation en Italie : Instruments et politiques
La Fondation Recherche et Entrepreneuriat Afin de favoriser la croissance des nouvelles entreprises, des spin-off et des start-up, la 6 Fondation "Recherche et Entrepreneuriat"a été lancée en mai 2012. Elle découle d’une alliance stratégique entre les entreprises Enel (électricité), Finmeccanica (aérospatiale et défense) et Telecom Italia (télécommunication), la banque Intesa Sanpaolo et les centres de recherche de l’Institut Italien de Technologie, de la fondation de l’institut Polytechnique de Milan et de l’Ecole Supérieure Sainte Anne de Pise. La Fondation Recherche et Entreprenariat a été créée dans l’optique d’aider les entreprises innovantes à transférer leurs compétences vers le monde du marché et de faciliter aussi le lien entre l’offre et la demande d’innovation. C’est justement dans cette optique que, grâce au partage des ressources et des compétences du monde de l’entreprise, du monde bancaire et du monde de la recherche, la fondation pourra : - encourager la naissance des entreprises innovantes ; - sélectionner les activités entrepreneuriales innovantes, méritant d’être connues ; - faire grandir les spin-off, les start-up et les petites entreprises afin qu’elles atteignent un niveau suffisamment attrayant pour les investisseurs ; - construire des relations stables entre les spin-off, les start-up, les sociétés en pleine croissance et le tissus industriel traditionnel et local ; - développer des collaborations industrielles entre les petites entreprises à haut contenu technologique et les grandes entreprises ; - créer une école dispensant des formations pour les jeunes entrepreneurs.
6 http://www.fondazioneri.it/en
Romain TRICARD – Ambassade de France en Italie – Service pour la Science et la Technologie
18