LA MALADIE DE DUPUYTREN
15 pages
Catalan

LA MALADIE DE DUPUYTREN

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
15 pages
Catalan
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

07-rhuma6-dossier 25/03/05 18:29 Page 95
DOSSIER
LA MALADIE DE DUPUYTREN
Prise en charge et traitements
Dossier coor aris)
Consensus sur la prise en charge médico-chirurgical de la maladie de
Dupuytren P. 96
aris)
La maladie de Dupuytren :
anatomie, épidémiologie et physiopathologie P. 97
musiaux
Le point sur les traitements : traitements médicaux et chirurgicaux P. 101
musiaux
L’aponévrotomie à l’aiguille : une alternative à la chirurgie P. 106
musiaux
95 Rhumatos•Mars 2005 • Vol. 2
Dossier : La maladie de Dupuyr
en : pr
ise en c
h
ar
ge et tr
ait
ements
Dr Henri Lellouc
he, Dr Eric R
oulot, Dr Jean-L
uc Ler
Dr Henri Lellouc
he, Dr Eric R
oulot, Dr Jean-L
uc Ler
Dr Henri Lellouc
he, Dr Eric R
oulot, Dr Jean-L
uc Ler
Dr Henri Lellouc
he et Dr Eric R
oulot (P
donné par le Docteur Henri Lellouc
he (P 07-rhuma6-dossier 25/03/05 18:29 Page 96
DOSSIER
CONSENSUS SUR
LA PRISE EN CHARGE
MEDICO-CHIRURGICALE DE
LA MALADIE DE DUPUYTREN
a prise en charge de la maladie de Dupuytren a fait l'objet de nombreuses dis-
cussions, voir contradictions, ces dernières années. Aujourd'hui, il semble bienL y avoir en France un consensus pour la prise en charge de certaines formes.
Les formes palmaires avec flessum, même débutant, relèvent de l'aponévrotomie
à l'aiguille, réalisée en cabinet de consultation dans les conditions d'une infiltra-
tion .
Les formes multi-récidivantes, les stades évolués avec blocage articulaire peuvent
bénéficier d'une chirurgie traditionnelle.
Les autres ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 570
Langue Catalan

Exrait

07-rhuma6-dossier 25/03/05 18:29 Page 95 DOSSIER LA MALADIE DE DUPUYTREN Prise en charge et traitements Dossier coor aris) Consensus sur la prise en charge médico-chirurgical de la maladie de Dupuytren P. 96 aris) La maladie de Dupuytren : anatomie, épidémiologie et physiopathologie P. 97 musiaux Le point sur les traitements : traitements médicaux et chirurgicaux P. 101 musiaux L’aponévrotomie à l’aiguille : une alternative à la chirurgie P. 106 musiaux 95 Rhumatos•Mars 2005 • Vol. 2 Dossier : La maladie de Dupuyr en : pr ise en c h ar ge et tr ait ements Dr Henri Lellouc he, Dr Eric R oulot, Dr Jean-L uc Ler Dr Henri Lellouc he, Dr Eric R oulot, Dr Jean-L uc Ler Dr Henri Lellouc he, Dr Eric R oulot, Dr Jean-L uc Ler Dr Henri Lellouc he et Dr Eric R oulot (P donné par le Docteur Henri Lellouc he (P 07-rhuma6-dossier 25/03/05 18:29 Page 96 DOSSIER CONSENSUS SUR LA PRISE EN CHARGE MEDICO-CHIRURGICALE DE LA MALADIE DE DUPUYTREN a prise en charge de la maladie de Dupuytren a fait l'objet de nombreuses dis- cussions, voir contradictions, ces dernières années. Aujourd'hui, il semble bienL y avoir en France un consensus pour la prise en charge de certaines formes. Les formes palmaires avec flessum, même débutant, relèvent de l'aponévrotomie à l'aiguille, réalisée en cabinet de consultation dans les conditions d'une infiltra- tion . Les formes multi-récidivantes, les stades évolués avec blocage articulaire peuvent bénéficier d'une chirurgie traditionnelle. Les autres formes, notamment les formes digitales et palmo-digitales, sont de trai- tement difficile compte tenu des variations anatomiques du trajet du nerf colla- téral. Elles peuvent être traitées par aponévrotomie à l'aiguille par des praticiens expérimentés. La nécessaire collaboration médico-chirurgicale dans la prise en charge de la mala- die de Dupuytren permet de trouver une réponse adaptée à chaque patient. Dr Henri Lellouche Institut de l’appareil locomoteur Nollet, Hôpital Lariboisière, Paris Dr Eric Roulot Hôpite, Paris Rhumatos • Mars 2005 • Vol. 2 96 Dossier : La maladie de Dupuyr en : pr ise en c har ge et tr ait ements o m y enne. 07-rhuma6-dossier 25/03/05 18:29 Page 97 DOSSIER LA MALADIE DE DUPUYTREN Anatomie, épidémiologie et physiopathologie La maladie de Dupuytren se définit comme une visible et son aggravation par les microtrauma- rétraction de l’aponévrose palmaire moyenne, pou- tismes et la sénescence, lui confèrent une place vant entraîner la flexion progressive et irréductible toute particulière dans la pathologie de la main. d’un ou de plusieurs doigts. Sa fréquence, sa répar- tition géographique, sa transmission génétique, ses Dr Henri Lellouche*, Dr Eric Roulot**, nombreuses formes cliniques, son mode évolutif impré- Dr Jean-Luc Lermusiaux*** ANATOMIE FONCTIONNELLE ET CHIRURGICALE ant entr sieur ’anatL omie de l’aponévrose palmaire met de comr e p endrr e p la ame tr selon ection. f Figure 2- Disposition des fibres constituant l’aponévrose palmaire ■ L’aponévrose palmaire moyenne. superficielle anat (F par te por r vroses palmaires interne, externe et ’anat L omie de l’aponévro e r rap al à n t e Figure 3-Disposition des fibressous la peau et com rend des fp ibre s longitudinales de l’aponévrose palmaire moyenne. tructure pli de f lexion palmaire al, en f mant un hiatus aponévrotiq ue, où la a c e m a Les f i b es longitudinalesr rennentp endon long s-a n , oondeur f f ou, si ce t endon es t absent, ua eau des fvin ibres de l’aponévro s e carpophalangiennes. Elles viennent qaue com-halorond s s’ancrc Figure 1 - Organisation de l’aponévrose palmaire superficielle. r ê t ologue, Ins l’appar eil locomott actollet, A l’Hôpitologie a l Lariboisière, U ologiq ue .R.A.M.) fdes Af ** Chir ur ue Jouvgien, Institut de la main, Cliniq t a t h i r ur gie à l’Hôpit a l Lariboisière, U ologiq ue .R.A.M.) fdes Af t act *** Rhumat ologie à l’Hôpital Lariboisière, U ologiq ue .R.A.M.) fdes Af 97 Rhumatos • Mars 2005 • Vol. 2 Dossier : La maladie de Dupuyr en : pr ise en c h ar ge et tr ait ements ections de la Main (U nité Rhumat de rhumat ologue, A hé ections de la Main (U nité Rhumat enet, A ché de c ections de la Main (U nité Rhumat hé de rhumat à eur N titut de * Rhumat les f ibres de l’aponévrose palmaire pro - sont réunies et s’ar ent au niv eau du missure int erdigitale ou s’associer a v c e paume, en év e n t ail. Elles la lar g eur de la er au f de endent sur t o u t e hiale. Elles s’ét antébr c a des ar ticulations mét a- sant de c h a q ue côté palmaire ibres s’enf once en pr e p au du t leur origine au niv e p r o f onde du der me alor s q u e l e re s t e des jorité des f ibres s’insèrent à la f tridimensionnelle. r- o s i d t sur leur s de Dupuytren repose (F ig. 2). La pat hog enèse de la maladie sales et sagitt ales longitudinales, tr ansv er t situé jus te ament a i r e es tème lig Son sy s hisseur s des doigts longs. les t endons f l é c poursuit v rs les doigts en recouvra tie basse du canal carpien et se palmaire o m y enne, la plus im t e n a port tie t minale du t endon long palmaire e s t ail de la par- n e o m y enne s’étale en év ’aponévrose palmaire e s t bien connue. L : les aponé - ig. 1) ois t ties uement, hologiq uement et pat omiq L ’aponévrose palmaire super f icielle com- eloppe l’af l a uelle se dév q s doigts. p essiv r ogr e et ir réductible d’un ou plu- aîner la f lexion o m y enne, pouv actile de l’aponévrose palmaire rose rétr La maladie de Dupuytren es t une sclé- 07-rhuma6-dossier 25/03/05 18:30 Page 98 DOSSIER ant des f onde. En av f hisseucél delett entr lgei ament palmair e seer ansvtr a oire erdigit palmant intt en al. Le LPTv a S passe transv ersale- ment sous les bandelettes prétendi- basse b o r asculair v mal bien délimité, s’ét alant du bord cubit l’aponévr ose digitale et recouvre les pédicules v asculo-nerv eux palmaire s des doigts, v ers la f ace pro onde f des asculo-nerv q a p missures, ces f ibr es sont r eliées aux int erdigitales et elles cons tituent un chiasma f ibreux adhérent aux crêt es o f r e r Figure 5 - Aponévrose digitale : ses rapports avec le paquet vasculo-nerveux. posée de f ui Figure 4 - Aponévrose palmaire ■ L’aponévrose digitalemoyenne : les fibres transversales responsables des brides palmantes. Rhumatos • Mars 2005 • Vol. 2 98 Dossier : La maladie de Dupuyr en : pr ise en c har ge et tr ait ements digit al es t limité du côté int er ne par les f l é- digitale es t essentiellement L ’aponévrose palmaire m o y e nne. Le canal l’aponévrose palmant int erdigit al et la t e r minaison de l e l i g ament continuité a v e c r a l e d i g i t ale, en ig. 5). v eux et les muscles lombricaux (F tituée d’une lame laté- cons nerv eux. Elle es t asculo-ner- pédicules v f léc hisseur s, soit les v asculo- les pédicules rales pour eng lober es cont enant soit les sons sépar ent des log f aces antér o-laté- dédoublent au niv eau des f l é c hisseur s. Ces cloi- de par t et d’autre des c i r culaires, q se ibre s m o c névroses palmaire s m o y enne et pro f onde, sons v ticales q ui réunissent les apo- ment huit cloi- Les f r b i es sagittales ig. 4). la base des doigts libre (F mais laissant la peau de commissur ales, ibre f s p r f o ondes pr o v enant des cloisons f ond des com - delett es rétr o v asculair es. A u doigts par le LPI en super icie et les ban- f se re t r o u v ent ainsi ent ourés à la base des digitaux, q u i uets v eux des f ibres longitudinales de c h a ue côté q léc hisseur s. Le LPI env oie et les t endons f q uième doigt. En dis t al, il se poursuit par d al du cin- radial de l’index au bor icielle. Le LPI présent f e n u r d pro o b x i- e palmaire super- de l’arcade d pro ximal se situe à la par tie t eur du pli de f lexion palmaire dis t a l. Son neuses. Son bord dis al se situe à la hau- t al (LPI) ou nat ament super f iciel (LPT S) en amont et le lig tissent se répar sales ansv e r Les f i b r es tr ig. 3). es pré-t endineuses (F s’épaississent en f o r mant plusieur s b a n - rs, elles 07-rhuma6-dossier 25/03/05 18:30 Page 99 DOSSIER et peau f issurée et épaissie, d’où un i q u s e a me aux o f r p anisation g l’or male nor LA CLASSIFICATION
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents