Le Boucher de l Ovalie
176 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Le Boucher de l'Ovalie , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
176 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Durant les années 80, le club de rugby de La Palme fait la fierté de ses habitants avec des résultats plus qu’éloquents. Mais un drame va vite ternir cette joie de vivre : les joueurs sont tués les uns après les autres. Cette affaire, jamais élucidée et attribuée à celui que la presse surnomma Le Boucher de l’Ovalie, mettra un terme à ce club tant redouté dans la région.Vingt ans plus tard, le jeune Julian débarque de son Aveyron pour suivre sa mère qui vient d’être mutée dans les environs de La Palme. Vite intégré à la population locale, il parvient à motiver les Palmistes pour faire renaître le club afin de faire battre à nouveau le cœur du village. Malheureusement, telle une malédiction, la tragédie se répète et les joueurs se font de nouveau assassiner. Le Boucher de l’Ovalie serait-il de retour ? Cette fois, la gendarmerie de Narbonne sur le qui-vive entend bien résoudre cette affaire pour démasquer celui qui se cache derrière ces atrocités.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 10 mai 2021
Nombre de lectures 9
EAN13 9791093167893
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0345€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Meurtres dans le Grand Narbonne
 
Le Boucher de l’Ovalie
 
 
 
 
Tous droits réservés
©Estelas Éditions
11590 Cuxac d’Aude France
 
estelas.editions@gmail.com  
www.JaimeLaLecture.fr  
www.estelaseditions.com  
 
ISBN : 9791093167909
« Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon, aux termes des articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. »  
 
 
Ségas
 
 
 
Meurtres dans le Grand Narbonne  
 
Le Boucher de l ’ Ovalie  
 
 
Quand le sang coule dans le monde du ballon ovale
 
 
 
 

 
 
 
Table des matières
Table des matières  
Personnages  
Prologue  
1  
2  
3  
4  
5  
6  
7  
8  
9  
10  
11  
12  
13  
14  
15  
16  
17  
18  
19  
20  
21  
22  
23  
24  
25  
26  
27  
28  
29  
30  
31  
32  
33  
34  
35  
36  
37  
38  
39  
40  
41  
42  
43  
44  
45  
46  
47  
48  
49  
Épilogue  
NOS TITRES  
NEWSLETTER  
 
 
 
Personnages
 
 
Personnages principaux :
Julian Ginestas , 20ans, étudiant en journalisme, fils de Nadine  
Nathan Homps , dit nounours, 24 ans, vigneron, première rencontre de Julian  
Jimmy Lanet, 27ans, employé station-service, villageois  
Constance Cascastel , 21ans, employée station-service, présidente du club, petite-fille d’Henri Cascastel,  
José Lanet , proche de la cinquantaine, père de Jimmy et neveu de Raymond Douzens  
 
 
Personnages secondaires :  
Nadine Ginestas , 48ans, style garçon manqué, mère de Julian, responsable de magasin  
Mickaël Nébias , dit la tique, 20ans, sec, vigneron, première rencontre de Julian  
Alonzo Quintillan , la vingtaine, monsieur tatouage, villageois  
Olivier Mirepeisset , la vingtaine, villageois  
Henri Cascastel , grand-père de Constance, historien du village  
Raymond Douzens , grand-oncle de Jimmy et oncle de José, garde-champêtre à la retraite  
Urbain Monséret , maire de La Palme  
Laurent Hounoux , copain de fac  
Julie , copine de fac  
Roger Gruissanot , la quarantaine, prof de fac  
Samir , la trentaine, maçon, maghrébin  
Léo Nébias , la vingtaine, frère de Mickaël, vigneron  
Damiano Ornaisons , 31ans, cuisinier au restaurant-routier familial, villageois  
Pierre Puilaurens , la soixantaine, manadier, entraîneur de l’équipe, oncle d’Olivier Mirepeisset et frère de Jocelyne  
Toanui Tita , copain de fac  
 
 
Également :
Alice , petite-amie de Mickael Nébias et nièce d’Anselme Villardebelle  
Léana Granès , copine de fac et villageoise  
Nicolas Salanque , petit-ami de Julie  
Jocelyne Mirepeisset , mère d’Olivier et secrétaire de mairie  
Benjamin Bélesta , petit-ami de Constance Cascastel, employé de Nadine Ginestas  
Martial Jonquières , gendarme, joueur du club  
Samantha , petite-amie de Léo  
Sylvie Nébias , 46ans, mère de Léo et Mickael  
Abbé Quirbajou , curé de la paroisse  
Denise Ornaisons , italienne, patronne du restaurant-routier, mère de Damiano  
Jérôme Verzeille , joueur du club  
M.Tournissa , 50ans, patron de la station-service  
 
 
Forces de l’ordre :
Major Dusautoir , gendarme de Port-la-Nouvelle  
Maxence Novès , cinquantenaire, lieutenant à la brigade de recherches (BR) de Narbonne  
Charlotte Liévremont , 40ans, adjudante-chef à la BR.  
 
 
Personnages des flash-back années 80/90 :  
Auguste Albas , l’entraîneur de l’équipe de l’EOP, que l’on retrouve en 2007  
Alban Cabardès , le capitaine de l’équipe, que l’on retrouve en 2007  
Louis Fanjeaux , dit Loulou, demi d’ouverture, vigneron, que l’on retrouve en 2007  
Jean Dernacueillette , dit Jeannot, le Président du club, patron des salins  
René Espezel , dit la machine, ailier  
André Ribaute , arrière, vigneron  
Jean-Pierre Azille , pilier, maçon  
Anselme Villardebelle , dit la poutre, seconde-ligne, chasseur  
Daniel Bugarach , demi de mêlée, conducteur de travaux publics  
Geneviève Douzens , dit Ginou, épouse de Raymond le garde-champêtre  
Véronique Homps et Marcel, vignerons, parents de Nathan  
 
 
 
 
 
Prologue
 
 
 
1988
« Seigneur, protège-les ! » cogite-t-il, apercevant la mort fondre sur lui.  
 
Quarante minutes plus tôt  
Le chronomètre, pendu à son cou, indique 21 heures Après un bref regard sur ce dernier, la séance s'achève sous le coup de sifflet de l'entraîneur Auguste Albas. La session a été sérieuse. Sans un mot, sans un bruit. Auguste le sait, le ressort est cassé. Sous les giboulées d'un mois de mars maudit, les joueurs, têtes basses, rejoignent les vestiaires dans un silence de cathédrale. La tramontane qui se renforce envoie un bruissement lugubre entre les sapinettes. En leader naturel, le capitaine et talonneur Alban Cabardès, plie sa tunique rouge et bleue, transpirante et boueuse. Ses coéquipiers lui emboîtent le pas, les larmes aux yeux. Tout en soupirant, il s'assoit et dépose son maillot à côté de lui. Alban glisse ses mains sur son visage, le regard fixé au sol. Son esprit semble aussi lointain que l'est Buenos Aires pour un Pékinois. Une fois la douche prise, les garçons se rejoignent dans le club-house. Les joueurs sont tous vêtus du même survêtement de l'équipe locale, telle une armée prête à combattre d'un seul homme. L'atmosphère est pénible, lourde, pesante. Qui percera ce mur de silence ? La tireuse à bière elle aussi, semble à bout de forces, dans une ambiance contagieuse. Personne n'ose se regarder, les yeux dans le vide, par crainte de s'effondrer peut-être. La télévision, crépitante, diffuse un débat entre le Président sortant Mitterrand et son challenger Chirac. Le bourdonnement du petit écran donne une sensation troublante dans ce décor accablé.  
Soudain, une explosion retentit devant le bâtiment. Rien n'y fait, personne ne réagit. Le moteur trafiqué d'une Renault Fuego cabriolet en est à l'origine. Il s'agit du dernier caprice du Président du club, Jean Dernacueillette. Ce bolide tient une carrosserie rouge carmin, devenant étincelante lorsque les éclairs déchirent l'obscur azur. Jeannot descend du véhicule, boitillant, sa veste en cuir tannée par les saisons, sur le dos. Il pousse la porte du club-house tout en essuyant sa paire de lunettes. L'ensemble des joueurs semblent surpris d'apercevoir leur dirigeant. Jeannot laisse apparaître un maigre sourire sur son vieux visage fatigué.  
— Ce n'est que moi, lâche-t-il discrètement.  
Auguste et Alban s'approchent et enlacent leur patron avec force, détermination et sympathie. Par la suite, les autres compagnons, à leur tour, s'abouchent de Jeannot. Ce dernier murmure :  
— La bête est rude, ne vous en faites pas.  
Soulagés de voir le Président de l'Espoir Olympique Palmiste, sorti après quelques jours d'hospitalisation, Alban et ses camarades retrouvent de maigres risettes sur leurs figures cabossées. Il s'agit d'une légère éclaircie sous un ciel dramatique. Tout le groupe se l'est promis. Rester soudés et veiller les uns sur les autres. Autour de pintes et de chips, Jean surpre

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents