La BD Lucky Luke

Envie d’un bon western en version BD, à la fois remplie d’action et très drôle ? Alors, découvrez les grands espaces du Grand Ouest avec la très célèbre saga Lucky Luke. Véritable moment de la bande dessinée franco-belge, la série de BD Lucky Luke a bercé la jeunesse de très nombreux enfants. Découvrez maintenant tout ce qu’il faut savoir sur ces superbes aventures de ce cow-boy solitaire…

Petite histoire

Derrière Lucky Luke, il y a un homme, le célèbre dessinateur et scénariste belge Morris. Avec ce personnage et cette saga, il a créé l’un des héros les plus emblématiques de la bédé franco-belge. Effectivement, qui ne connaît pas le célèbre Lucky Luke ? L’homme qui tire plus vite que son ombre ?

Morris

Le début

Morris va faire apparaître ce cow-boy pour la première fois en 1947, dans l’Almanach 47 du Journal de Spirou dans l’histoire nommée Arizona 1880. Suite au succès de la première parution, l’auteur va continuer les aventures de son héros et cow-boy solitaire en publiant dans Le Journal de Spirou pas moins de 18 aventures en 1954. La sortie du premier album aura lieu en 1949 et ce sera La Mine D’or de Dick Digger par les éditions Dupuis.

Présent aux États-Unis depuis quelques années, Morris a pu s’inspirer des décors pour dessiner les histoires de Lucky Luke. C’est aussi là-bas qui va être en relation, par l’intermédiaire de Jijé, avec un certain René Goscinny. Les deux hommes vont bientôt collaborer et l’arrivée du français Goscinny va remettre du sang neuf dans la série et surtout donner au western comique un scénario beaucoup plus étoffé. Morris va aussi pouvoir se concentrer sur le dessin, sa véritable passion.

On doit à ce scénariste de nombreuses choses qui font partie aujourd’hui de Lucky Luke. Par exemple, c’est ce dernier qui a inventé le slogan « l'homme qui tire plus vite que son ombre », les commentaires si savoureux de Jolly Jumper, la chanson de fin sur un coucher de soleil, les frères Dalton (en fait les cousins Dalton) ou encore le célèbre chien Rantanplan.

Une période plus troublée

En 1977, René Goscinny disparaît après scénariser 40 albums. Morris va donc chercher à remplacer cet homme, mais ce n’est pas si facile que cela. De nombreux scénaristes de talent vont s’essayer à Lucky Luke comme Vicq, Greg, Jean Léturgie, Xavier Fauche, Claude Guylouis ou Bob de Groot. Cependant, aucun ou presque n’arrivera au niveau du grand Goscinny. Ceux qui se rapprocheront le plus seront Jean Léturgie et Xavier Fauche, cependant leurs collaborations avec Morris se termineront par un procès.

Le succès de Lucky Luke est tel que cette série va avoir le droit à plusieurs adaptations en films (1991, 2004, 2009), il y a eu aussi plusieurs longs-métrages d’animation, des séries de dessins animés ou encore des jeux vidéo. Enfin, devant le grand succès de sa création, Morris se décide en 1987 à sortir une série sur Rantanplan, puis en 1995 c’est la sortie de Kid Lucky, sur la jeunesse de Lucky Luke.

La mort de Morris

En 2001, Morris disparaît à son tour après avoir écrit 70 volumes de sa série. C’est Achdé qui a la lourde tâche de reprendre le dessin de la très célèbre saga de western. On verra tour à tour plusieurs scénaristes, dont l’humoriste Laurent Gerra et aussi Tonino Benacquista et Daniel Pennac. Après presque 70 ans, la série Lucky Luke vit toujours et on aura donc l’occasion de rencontrer Jolly Jumper, les Daltons ou encore Rantanplan.

Case de BD de Lucky Luke

Présentation de la série

Lucky Luke, c’est quand même 300 millions d’albums vendus, ce qui en fait la 3ème série de BD la plus vendue de tous les temps. Son immense succès, on la doit à ses dessins si particuliers, mais aussi à son univers et à son côté humoristique.

Les dessins

La patte de Morris est tout de suite reconnaissable. Les personnages de l’histoire sont ici dessinés avec des traits plutôt ronds, qui ressemblent beaucoup à ce que l’on peut trouver dans les dessins animés.

Comme la bande dessinée est caricaturale, les couleurs sont aussi fantaisistes, ce qui va donner un ton humoristique à l’ensemble. Pour les décors, Morris préfère la simplicité, ce qui permet une compréhension rapide pour les lecteurs. C’est pour cela qui ne va pas trop mettre de détail dans ses illustrations.

Le côté historique

L’histoire de Lucky Luke va se dérouler sur environ 60 ans, c’est-à-dire de 1861 à la fin du XIXème siècle, avec une préférence dans les années 1880. Ce contexte historique est obligatoire, vu qu’il s’agit d’un western, pour donner du réalisme à la saga. Cela va permettre de rencontrer des figures de cette époque dans l’Ouest américain comme Jessy James, Calamity Jane ou encore le Juge Roy Bean. Lucky Luke va aussi voir la ruée vers l’or, les machines à sous, la construction de la ligne de chemin de fer reliant l’ouest à l’est des USA ou encore le télégraphe.

Album de Lucky Luke

L’univers caricatural

Même si Lucky Luke reprend des faits historique et réaliste, il s’agit avant tout d’une BD western caricaturale. L’humour y a effectivement une place importante. Dans les différentes histoires de la série on se retrouve bien dans un univers folklorique western, avec le saloon, les cow-boys, les méchants, les shérifs, les charlatans ambulants, etc. La plupart du temps, ces différents points sont pris au second degré. On retrouve ici la patte de Goscinny.

Les personnages

Bien sûr le grand héros de l’histoire, c’est le cow-boy solitaire et au grand cœur Lucky Luke. Il n’hésitera pas à protéger les plus faibles, sans jamais chercher à s’enrichir. Les autres personnages emblématiques de la série sont Jolly Jumper, un cheval surdoué au mauvais caractère, qui parle, c’est jouer aux échecs, se faire un café, etc. Totalement opposé du côté de l’intelligence, Rantanplan est un chien très stupide, gardien de prison et qui apparaît souvent en même temps que les Dalton (qu’il recherche).

Les grands méchants de l’histoire sont les frères Dalton. Ces bandits sont au nombre de quatre avec Joe, Jack, William et Averell. Leur taille est croissante, avec Joe, le plus petit et Averrell le plus grand. Leur intelligence va dans le sens contraire. C’est donc Joe le plus intelligent et le chef de la bande, il veut absolument se venger de Lucky Luke depuis que ce dernier a tué leurs cousins. Les Dalton ont une mère Ma Dalton.

Il existe ensuite de nombreux personnages secondaires, souvent inspirés de vrai personnage ou bien des stéréotypes du western (le shérif, le barman, le croque-mort, etc.).

www.lucky-luke.com

À lire

Vous retrouverez sur cette page plusieurs dizaines d’albums de Lucky Luke. L’occasion de replonger dans l’univers caricatural de ce cow-boy qui mâche un brin d’herbe et qui tire plus vite que son ombre. Pour profiter des différents volumes de Lucky Luke, il vous suffit de souscrire pour 9,90 euros par mois à notre offre d’abonnement aux BD.

Lucky Luke - Tome 12 - LES COUSINS DALTON Dupuis

L'homme qui tire plus vite que son ombreAvec pour seul compagnon son cheval Jolly Jumper, "l'homme qui tire plus vite que son

Lucky Luke - Tome 13 - Empereur Smith (L') Dargaud

Ce personnage immortel parcourt depuis 1947 (44 ans !) l'histoire de l'ouest américain. Il y a rencontré des personnages

Lucky Luke - Tome 11 - Héritage de Rantanplan ... Dargaud

Ce personnage immortel parcourt depuis 1947 (44 ans !) l'histoire de l'ouest américain. Il y a rencontré des personnages

Lucky Luke - Tome 12 - Guérison des Dalton (La) Dargaud

Ce personnage immortel parcourt depuis 1947 (44 ans !) l'histoire de l'ouest américain. Il y a rencontré des personnages

Lucky Luke - Tome 10 - Cavalier blanc (Le) Dargaud

Ce personnage immortel parcourt depuis 1947 (44 ans !) l'histoire de l'ouest américain. Il y a rencontré des personnages

Lucky Luke - Tome 1 - Diligence (La) Dargaud

Ce personnage immortel parcourt depuis 1947 (44 ans !) l'histoire de l'ouest américain. Il y a rencontré des personnages

Lucky Luke - Tome 11 - LUCKY LUKE CONTRE JOSS ... Dupuis

L'homme qui tire plus vite que son ombreAvec pour seul compagnon son cheval Jolly Jumper, "l'homme qui tire plus vite que son