2011, le PS dans tous ses états

De
Publié par

Dessins de presse

Publié le : samedi 17 novembre 2012
Lecture(s) : 3 932
Nombre de pages : 77
Voir plus Voir moins

XAV
2011, LE PS DANS TOUS
SES ETATS
Les socialistes et leurs proches amis n’ont pas manqué leur unique rendez-vous de 2011 :
la primaire. Pour cette représentation théâtrale en deux actes, et pour décrocher
le haut de l’affche, les principaux acteurs du Théâtre Solferino ont lancé
des répliques devenues cultes, faisant ainsi œuvre d’une très grande camaraderie.
François Hollande, le représentant de la « gauche molle » comparé ici
à un « capitaine de pédalo », là à un « Papandréou » à la française. Martine Aubry,
« celle qui n’a jamais travaillé », traitée de « menteuse »…
Les deux qualifés du second tour « qui nous ont fait perdre en 2002 »
et tous leurs amis d’un jour ont ainsi, semaine après semaine,
mis en musique l’opérette de leur année politique.
Les clins d’œil du dessinateur Xav déchiffrent ici les principaux tempos de cette partition très légère…
ISBN : 978-2-7466-4246-1
IMPRIMÉ EN FRANCE
12 E
LES ÉDITIONS DE L’UNION
Projet Livre couveT1.indd 1 10/01/12 17:15
LES ÉDITIONS DE L’UNION
XAV 2011, LE PS DANS TOUS SES ÉTATS XAV
2011, LE PS DANS TOUS
SES ETATS
LES ÉDITIONS DE L’UNIONTEXTES : XAV ET JEAN-MICHEL LEFÈVRE
MAQUETTE ET RÉALISATION : LES ÉDITIONS DE L’UNION
À L’EXCEPTION DES INÉDITS, LES DESSINS DE CE RECUEIL ONT ÉTÉ PUBLIÉS SUR LE SITE WWW.U-M-P.ORG
RETROUVEZ XAV SUR WWW.XAV-DESSINS-DE-PRESSE.FR
ISBN : 978-2-7466-4246-1
© ÉDITIONS DE L’UNION, JANVIER 20128 DÉCEMBRE 2011
Fosse aux promesses PS
Piège fatal !
En ces temps de précampagne présidentielle, François Hollande cherche
à marquer les esprits. Tics et mimiques à Tonton. Un peu juste, cependant,
pour se tailler une dimension internationale. Alors François Hollande prend
ses valises. En Espagne, son soutien à son camarade socialiste Zapatero
tourne au fasco : la gauche espagnole est largement défaite aux législatives
quelques jours plus tard. En Allemagne, remarquable effort : aucune allusion
à la règle d’or que ses camarades socialistes du SPD (comme les Espagnols)
ont pourtant voté, avec la CDU. Il est vrai que, pour notre PS local,
la règle d’or est jugée comme un « piège grossier » pour « faire diversion ».
Faire diversion à quoi ? Aux réalités des promesses électorales
du PS chiffrées à 255 milliards d’euros de dépenses supplémentaires ?
Il est vrai que, pour François Hollande, il n’y a qu’une règle d’or qui tienne,
« sa » règle d’or : ne jamais prendre aucune décision.
Fatal programme !
56ER1 DÉCEMBRE 2011
Campagne caviar
QG royal pour Hollande
Critiqué pour ses indécisions répétitives, François Hollande,
après un mois de tergiversations, tranche enfn dans le vif ! Le sujet est
d’importance et répond aux préoccupations quotidiennes des Français :
l’implantation de son QG de campagne. Roulez tambours, sonnez
trompettes… Pour prendre de la hauteur, le candidat a jeté son dévolu
sur un hôtel particulier dans l’arrondissement le plus aisé de Paris.
Jugé « trop cher, trop ostentatoire », par ses proches, François Hollande
fait du rétropédalo : ce sera fnalement près de la place
de la Madeleine, réputée pour être le temple des traiteurs de luxe.
Parfait pour cette période de fêtes de fn d’année. Juste le temps
de faire de somptueuses emplettes avant d’intégrer en janvier 2012
le QG défnitif à proximité des Invalides, le quartier le plus cossu
de l’arrondissement le plus cher de Paris.
Champagne et (gauche) caviar pour tous !
7824 NOVEMBRE 2011
Verts de rage
Bourre-pif grand-guignolesque !
« Ce n’est pas le spécialiste de la Corrèze qui va nous dicter notre politique
énergétique. » Eva Joly, la candidate des Verts, est du genre très tendre avec ses
partenaires socialistes. À peine le troc grotesque – suppression de la flière nucléaire
contre circonscriptions électorales – signé, voilà notre ex-juge d’instruction
en fagrant délit de récidive. « Troublée » par un accord qui ne lui convient fnalement
pas, elle s’évanouit dans la nature une semaine durant.
Et revient dans le castelet cher à Guignol pour cogner de plus belle : « archaïques »
sont les « amis de Hollande » pour qui elle ne formule aucune intention de vote
au second tour. Plus fort encore : elle accuse les socialistes d’être
des « marionnettes ». Le PS s’étrangle. Cécile Dufot, la patronne des Verts
est sommée de désarmer les torpilles anti-Hollande d’Eva Joly. Laquelle perd
son porte-parole « en désaccord avec la nouvelle ligne politique ».
Comme dit un de leurs proches amis : « Les Verts sont capables du meilleur comme
du pire, mais c’est dans le pire qu’ils sont les meilleurs… »
91015 NOVEMBRE 2011
Vaisseau fantôme
Ohé, du pédalo !
N’est pas capitaine qui veut ! François Hollande le vit à ses dépens.
Silencieux sur la crise de la dette, indécis sur la flière nucléaire française,
le candidat socialiste tremble à la barre du bateau PS. Au premier avis de
gros temps, il baisse pavillon. Démâtage et naufrage assurés. Le jugeant
« incapable de rassembler une majorité populaire », le capitaine Crochet
du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon, part à l’abordage :
« À présent, à gauche, pourquoi choisir, pour entrer dans la saison des
tempêtes, un capitaine de pédalo comme Hollande ? » Ancien ministre
de François Mitterrand, Michel Charasse partage cette longue-vue :
« François Hollande n’est pas un pilote de grand vent. »
Sapristi ! N’en jetez plus, la mer est pleine !
11

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi