plaquette ok

De
Publié par

plaquette ok

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 163
Nombre de pages : 20
Voir plus Voir moins
Lyon Confluence Lyon déploie son centre entre Rhône et Saône www.lyon-confluence.fr Lyon retrouve son confluent, Si, au cours des deux millénaires de son existence, Lyon s’est développée harmonieusement des rives le Grand Lyon se de la Saône à celles du Rhône, la Confluence, pourtant si centrale dans la ville, fait figure d’exception. Le moment est venu de rendre justice à ce site eque le XVIII siècle a conquis de haute lutte sur le fleuve et auquel les siècles suivants n’ont pas su donner toute la valeur qu’il mérite. Les atouts de la Confluence sont aujourd’hui très largement reconnus. Rhône et Saône offrent un extraordinaire écrin d’eau et de verdure à ce morceau de ville en devenir, situé au cœur de l’agglomération, admirablement desservi, et profondément ancré dans l’histoire de la ville. Tout destine la Confluence à l’expansion du centre-ville et au rayonnement international de l’agglomération. La qualité du site commande celle des programmes, de l’architecture, des espaces publics. C’est la ville de demain qui se construit à la Confluence, et cette ville sera généreuse, rayonnante, belle, agréable et facile à vivre. Remarquable par sa dimension, par les investissements publics et privés qu’il représente et par l’ambition dont il est porteur, le projet Lyon Confluence est un grand projet urbain et une grande chance pour Lyon. C’est aussi une véritable fierté, pour tous les Grands Lyonnais, de le voir aujourd’hui passer au stade de la réalisation. Gérard Collomb, sénateur maire de Lyon, président du Grand Lyon et de la Sem Lyon Confluence 02 Place de la Bourse développe au centre Place des Terreaux Place Bellecour Aménageur : Société d’économie mixte Lyon Confluence, concessionnaire du Grand Lyon Architecte urbaniste : François Grether Paysagiste : Michel Desvigne 03 L'extension du centre Ce que l’on appelle la Confluence va bien au-delà de Lyon du point de rencontre des eaux, puisque ce nom désigne un territoire de 150 hectares, soit l’équivalent de la partie de la presqu’île qui s’étend de l'Hôtel de ville à la gare de Perrache. Le premier enjeu de Lyon Confluence est de permettre l'expansion du centre de Lyon jusqu’à la pointe de la presqu'île. La géographie y invite naturellement, le Rhône et la Saône assurant la continuité de la ville. Les moyens de communication performants - autoroute, métro et tramway, TGV et trains régionaux - qui convergent à la Confluence, lui confèrent en outre une vocation évidente à la centralité. Toute l'ambition du projet urbain consiste à développer un nouveau quartier de centre-ville, qui prolonge le centre ancien inscrit par l'Unseco au patrimoine mondial de l'humanité, tout en répondant aux besoins de l'agglomération et aux aspirations de la société contemporaine. Une ambition qui rime naturellement avec le respect du patrimoine, mais également avec une forte exigence de qualité et d'innovation. 04 Le confluent vu depuis La Mulatière à la Confluence Saône Gare de Perrache Le cours Charlemagne (platanes) " descend " la presqu'île au sud de la gare Rhône de Perrache Place Bellecour Hôtel de Ville La Confluence s'étend, entre Rhône et Saône, de la pointe de la presqu'île à la gare de Perrache 05 Silos et transbordeur de la Sucrière (port Rambaud) Dépôt de bus quai Rambaud La partie urbaine du sud de la presqu'île, longée par l'autoroute A7 sur les quais du Rhône Un nouvel essor Marché de gros, quai Perrache pour tout 06 Le projet d'aménagement urbain porte sur l'ensemble du sud de la presqu'île, entre la place Carnot et la pointe du confluent Rhône Saône. La société d'économie mixte Lyon Confluence agit à l'échelle de ce territoire, industriel et logistique dans sa partie sud, résidentiel et tertiaire dans sa partie nord. Lyon Confluence est un projet pour l'agglomération. Mais il s'appuie sur l'histoire, les formes urbaines, le patrimoine et l'identité bien vivante du quartier de Perrache. Certaines traces de l'occupation industrielle et logistique du site disparaîtront pour faire place à la ville, mais d'autres seront reconverties, comme les docks du port Rambaud. Le quartier urbain existant est quant à lui pleinement intégré au projet et bénéficiera des améliorations apportées en termes d'espaces publics, de transports urbains, d'embellissement de la ville. existant projet Saône Rhône Gare de Perrache Place Carnot Le projet d'ensemble à terme le sud de la presqu'île 07 Le bassin intérieur et le parc au nord (à gauche) et au sud (à droite) de celui-ci Les fleuves et le Le parc de la Confluence occupe l'ensemble des quais de Saône et se ramifie en direction du Rhône 08 paysage Le projet Lyon Confluence s’appuie sur la géographie pour faire de ce territoire remarquable, où aucun pointau cœur du projet n’est distant de plus de 400 m du Rhône ou de la Saône, un espace de contact entre la ville et ses fleuves. L’ensemble des quais, dont le linéaire est encore étendu par la création de bassins intérieurs, est aménagé pour la promenade et l’accostage de bateaux. La qualité du paysage environnant est un atout immense et exclusif du site. La Confluence bénéficie, sur 5 kilomètres de berges, de grandes vues dégagées. Le projet d’aménagement s’attache à valoriser cet environnement, jusqu’à le faire pénétrer dans le territoire même qu’il met en valeur. Le parc des bergesLa Saône et la colline de Sainte-Foy et de La Mulatière de Saône, d’une certaine manière, prolonge en rive gauche de la Saône la colline boisée de Sainte-Foy et La Mulatière. Les ramifications du parc pénètrent au cœur des îlots bâtis ou étoffent les rues de sens est-ouest de généreux alignements d’arbres. Ces espaces d’agrément agissent aussi comme le rappel constant de la présence des fleuves à chaque extrémité. Au total, 40 des 150 hectares du site sont ainsi aménagés en espaces verts. La pointe de la presqu'île côté Rhône La promenade des quais de Saône 09 Le quai Général Sarrail Les quais du Rhône en aval du pont de la Guillotière La place Antonin Poncet Une ville à la fois dense, généreuse et La Confluence fait partie de la presqu’île, c’est à dire de l’hypercentre. Le parti d’aménagement s’inspire de la trame urbaine du nord pour l’étendre à toute la Confluence. La ville en devenir sera toutefois beaucoup plus aérée que celle du quartier historique grâce à une proportion très généreuse d’espaces publics, à la proximité de l’eau et au système de parc ramifié. A l’image des larges avenues du nord de la presqu’île, le cours Charlemagne, grand axe nord-sud de la Confluence, est jalonné de places. Les principales sont situées au nord de la gare, où la restructuration du cours de Verdun permettra de retrouver une vaste esplanade, et au centre avec la place nautique qui constitue le pôle d’animation du quartier par excellence. Les quais du Rhône, débarrassés de l’autoroute, seront maintenus dans leur fonction d’axe de communication majeur. Aménagés en boulevard doublé d’un mail planté et d’un bas port, ils constitueront la façade principale du quartier sur le reste de la ville. 10 La presqu'île. Au premier plan, la place Bellecour, au fond,
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.