UFC Que Choisir - Soldes sur internet : des rabais "gonflés" pour 20% des produits

De
Publié par

Enquête menée sur une centaine de produit entre septembre 2013 et janvier 2014. L'UFC-Que Choisir, produits d'équipement de la maison (électroménager, TV, téléphonie...) sur une dizaine de sites marchands, parmi lesquels Fnac, CDiscount, Auchan...

Publié le : mercredi 29 janvier 2014
Lecture(s) : 52
Nombre de pages : 17
Voir plus Voir moins
Cette publication est accessible gratuitement
   
 
Internet : Gare aux soldes au rabais ! 
            
 
 
 
UFC-Que Choisir 29 janvier 2014
 
 
Contenu
 I. 1. 2. 3.  
II. 1. 2. 3. 4.  
Les lacunes de la réglementation sur les soldes et les promotions .......... 3 Des soldes très encadrés par la Loi ........................................................................................ 3 Des soldes flottants venant brouiller la lisibilité des soldes fixes....................................... 4 Tout au long de l’année, des promotions mal encadrées par la Loi .................................... 4 
Objectifs et méthodologies de l’enquête ...................................................... 6 Une enquête centrée sur les produits d’équipement de la maison...................................... 6 Un contrôle des modalités d’affichage et de présentation des soldes ............................... 6 La vérification des rabais grâce au suivi des évolutions de prix ......................................... 6 Contrôle de la présence des produits sur les sites 30 jours avant les soldes ................... 7 
III. Résultats de l’enquête.................................................................................... 8 1. Présentation et affichage, ou comment embellir les soldes ................................................. 8 2. Suivi des prix avant les soldes : un tiers des produits en contradiction avec l’esprit de la Loi !…………………………………………………………………………………………………………...14  IV.  17Conclusion ....................................................................................................  
 
 
 
 Janvier 2014– Service des études – UFC-Que Choisir
2
 
I.
Les lacunes de la réglementation sur les soldes et les promotions
 
1 1. Des soldes très encadrés par la Loi
Les soldes sont des actions promotionnelles accompagnées d’une communication publicitaire visant à écouler rapidement des produits en stocks au moyen d’une baisse de prix. Ils sont strictement encadrés par la Loi, en effet les soldes sont les seuls moments de l’année où les commerçants sont autorisés à vendre à perte.
 
· Des produits en stock limité, à écouler rapidement Si la Loi autorise une dérogation au principe général d’interdiction de vente à perte, c’est afin que le commerçant puisse écouler rapidement des produits dont il détient un stock limité et dont il cherche à se débarrasser (par exemple pour les articles des collections précédentes). Ainsi une fois le stock épuisé, le commerçant n’est donc plus tenu d’avoir ces produits en rayon pour le reste de la période des soldes.
Afin d’éviter que le commerçant n’augmente artificiellement le nombre de produits soldés, il lui est interdit de commander juste avant l’ouverture des soldes des produits qu’il a l’intention de démarquer, ou de se réapprovisionner pendant les soldes. Pour la mise en œuvre de ce principe, la Loi exige que les marchandises soldées aient déjà été payées aux fournisseurs etproposées à la vente au moins un mois avant l’ouverture des soldes.
 
· Une baisse de prix réelle et démontrable Le prix soldé doit corresponde à une baisse réelle par rapport au prix habituel du produit. Pour cela la Loi demande que le prix sur lequel est calculé le rabais (prix de référence ou prix barré) soit le plus 2 bas pratiqué par le vendeur au cours des trente derniers jours précédant le début des soldes . Pour le besoin des contrôles officiels, le commerçant doit détenir des éléments attestant du prix vendu durant cette période de trente jours précédant les soldes.
 
· Une présentation ou un affichage distinguant les soldes des autres produits Pour éviter de laisser croire aux consommateurs que des produits non soldés bénéficieraient d’un rabais, l’affichage ou la présentation doit les distinguer clairement les soldes des autres produits.
 
· Un double affichage des prix Afin que le consommateur puisse apprécier le niveau de rabais consenti par le commerçant, les produits doivent porter un double affichage comportant, outre le prix soldé, le prix de référence. Le montant du rabais en pourcentage peut également être ajouté à titre volontaire.
                                                     1 La Loi stipule que l’ensemble de ces règles s’applique également aux sites de vente en ligne sur Internet. 2  La réglementation autorise également le vendeur à utiliser comme prix de référence le prix conseillé par le fabriquant ou l'importateur du produit ou le prix maximum résultant d'une disposition de la réglementation.
 
 
Janvier 2014– Service des études – UFC-Que Choisir
3
 
 
2. Des soldes flottants venant brouiller la lisibilité des soldes fixes
Du point de vue calendaire, la Loi définit deux types de soldes : les soldes saisonniers (d’hiver et d’été), auxquels sont venus s’ajouter en 2009 les soldes flottants.
 
a. Soldes saisonniers
Ces soldesautorisés qu’à deux moments de l’annéene sont :
- Lessoldes d’hiverdébutent le deuxième mercredi de janvier (ou le premier mercredi de janvier lorsque le deuxième tombe après le 12 janvier)
- Lessoldes d’étédébutent le dernier mercredi de juin.
Pour chacune de ces deux périodes, la durée maximale est de cinq semaines.
 
b. Soldes flottants
Leur durée totale est de deux semaines réparties en une ou deux fois dans l’année. Le commerçant est libre de choisir les dates de ces soldes flottants, ils peuvent ainsi débuter dès le lendemain de la fin des soldes saisonniers. La seule contrainte est qu’ils s’achèvent au plus tard un mois avant l’ouverture des soldes saisonniers.
Or, ces soldes flottants contribuent à brouiller la lisibilité des soldes saisonniers pour les consommateurs. En effet, si chaque commerçant décide individuellement des dates où il les fixera, cela signifie que sur l’ensemble des sites marchands, des produits en solde pourront être mis en vente potentiellement toute l’année. Il devient alors beaucoup plus difficile pour les consommateurs d’estimer l’intérêt réel d’un prix soldé, puisque sa perception du prix habituel sera constamment brouillée par la présence de produits démarqués.
 
3. Tout au long de l’année, des promotions mal encadrées par la Loi
Indépendamment des soldes, sont autorisées tout au long de l’année, des actions promotionnelles ou publicitaires diverses qui, mis à part l’interdiction de revente à perte qu’elles doivent respecter, sont beaucoup moins encadrées par la Loi.
Les services officiels distinguent notamment : - Des mentions sans rabais chiffré,telles quechoc », « offre exceptionnelle », « X« prix écrase les prix » …, qui peuvent être utilisées sans conditions restrictives etc particulières.  - Des promotions comportant un rabais chiffré. Il faut souligner que pour déterminer le pourcentage de réduction ou le prix barré de ces promotions, le commerçant est autorisé s’il le souhaite, à prendre comme référence notamment le prix conseillé par le fabricant, même si le prix fabricant est plus élevé que celui habituellement pratiqué par le commerçant.
 
 
 
Janvier 2014– Service des études – UFC-Que Choisir
4
 
 
Ces communications promotionnelles contribuent là encore à brouiller la lisibilité des soldes puisque, tout en usant de procédés proches de ceux utilisés durant les soldes (en termes de campagnes publicitaires, d’affichage, de présentation en rayon ou de graphisme des accroches), elles ne sont en pratique limitées par aucune des contraintes qui encadrent les soldes.
 
 
 
 
 
 
Janvier 2014– Service des études – UFC-Que Choisir
5
 
II.
 
Objectifs et méthodologie de l’enquête
1. Une enquête centrée sur les produits d’équipement de la maison
Alors que les soldes portent sur une grande variété de produits, nous avons limité notre étude essentiellement aux produits d’équipement de la maison (petit et gros électroménager, électroménager brun et blanc, hifi, informatique, téléphonie …) en écartant notamment l’habillement. Si la gamme de produits étudiés est large en termes de prix, elle contient cependant une part importante de produits relativement chers (gros électroménager, hifi, informatique …), qui représentent chacun une dépense de plusieurs centaines d’euros. En effet, compte tenu du prix de ces produits, il nous est apparu important de vérifier si les promesses de rabais sont effectivement tenues par les professionnels.
 
2. Un contrôle des modalités d’affichage et de présentation des soldes
Le premier objectif de l’enquête est de vérifier comment les sites marchands mettent en œuvre sur Internet, les obligations d’affichage et de présentation issues d’une réglementation initialement prévue pour des magasins physiques. Nous avons donc vérifié la présence du double affichage (prix soldé et prix barré), ainsi que la clarté de la distinction entre les soldes et les autres promotions.
Nous avons également comparé la manière dont les soldes et les rabais potentiels sont mis en avant sur les pages d’accueil des sites, notamment pour les points suivants :
-de produits en solde réellement présents,  nombre
- montant des rabais effectivement relevés dans chacun des rayons,
-les soldes et les autres types de promotions. proportion entre
Cette partie de l’enquête a été réalisée en analysant (au moyen de moteurs de recherche automatique) les pages étudiées pour les 12 sites marchands.
 
3. La vérification des rabais grâce au suivi des évolutions de prix
La question principale que tout consommateur se pose à propos des soldes porte bien évidemment sur la réalité du rabais : la réduction affichée correspond-t-elle réellement à la baisse de prix consentie par le commerçant ? Celui-ci ne serait-il pas tenté de ‘’gonfler’’ le taux de réduction pour augmenter l’attrait des soldes ?
S’agissant des dispositions légales qui sont censées répondre à cette préoccupation, le point majeur à vérifier est le prix de référence (ou prix barré) : celui-ci correspond-t-il effectivement au prix le plus bas pratiqué durant les trente jours précédant l’ouverture des soldes ?
Or, à moins de disposer des documents justificatifs (que seuls les services de contrôle sont en mesure d’exiger de la part des commerçants), vérifier que le montant des rabais affichés correspond bien au prix minimum pratiqué trente jours avant les soldes, pose une difficulté méthodologique. Etant donné que les produits destinés à être soldés ne sont pas connus à l’avance, il faudrait en théorie enregistrer la totalité des prix présents sur les sites marchands pendant toute la période réglementaire de trente jours. Mais compte tenu des milliers de références existant sur les sites, un tel suivi exhaustif n’était pas envisageable.
 
 
Janvier 2014– Service des études – UFC-Que Choisir
6
 
Pour les besoins de l’étude, nous avons donc choisi d’enregistrer les variations de prix avant et pendant la période des soldes, un échantillonnage de 2900 produits testés dans le cadre de nos tests comparatifs et appartenant aux principales catégories de produits d’équipement de la maison. Si l’échantillon choisi ne peut prétendre couvrir l’ensemble de l’offre présente sur le marché, il constitue cependant le cœur des gammes habituellement achetées par les consommateurs pour chacune des catégories de produits testés. Pour chacun de ces 2900 produits, les prix ont été relevés au moins deux fois par semaine avant les soldes (période du 30 septembre 2013 au 7 janvier 2014) et chaque jour à partir de l’ouverture des soldes (période du 8 janvier 2014 au 20 janvier 2014).
Liste des 12 sites étudiés :
 
- Auchan
- 
- 
- 
- 
- 
- 
- 
- 
- 
- 
- 
Boulanger
Cdiscount
Darty
Fnac
Grosbill
Les 3 Suisses
MisterGoodDeal
Pixmania
Rue du Commerce
Topachat
Webdistri
4. Contrôle de la présence des produits sur les sites 30 jours avant les soldes
7
Le deuxième point de la réglementation à contrôler est la présence des produits soldés sur les sites durant la période de trente jours précédant les soldes. Pour ce point, nous avons utilisé la même méthodologie qu’au point précédent (le suivi de l’évolution des prix pour les produits testés par l’UFC-Que Choisir) en considérant que l’absence d’une référence pendant une période d’un mois, signifie que celle-ci n’est pas commercialisée sur le site.
 
 
 
 
Janvier 2014– Service des études – UFC-Que Choisir
 
III. Résultats de l’enquête
 
1. Présentation et affichage, ou comment embellir les soldes
Si le double affichage est globalement bien respecté, c’est sur les modalités de présentation des rabais et sur la distinction entre soldes et autres promotions que nous avons relevé le plus de dérives.
 
a. Les rabais mirifiques des pages d’accueil, introuvables dans les rayons
Le premier contact des consommateurs avec les sites marchands est la page d’accueil. Or, sur la plupart des sites étudiés figurent sur ces ‘homepages’ les rabais maximaux sur les soldes affichés en gros caractères et accompagnés de la mention - X %« Jusqu’à ». Alors que ces promesses de rabais, souvent considérables, constituent une forte motivation de l’achat des consommateurs, nous avons voulu vérifier sur plusieurs exemples si elles portent sur une proportion significative des produits.
Pour 8 sites sur les 12 étudiés, nous avons constaté des pratiques consistant à afficher en page d’accueil (ou bien sur la page principale du rayon étudié) le montant maximal du rabais par rayon, alors que celui-ci ne porte en pratique que sur des références qui sont soit très peu chères, soit en nombre très restreint. Les sites qui utilisent le plus cette technique sont les suivants :
· Cdiscount  
              
 
Sachant que la page d’accueil deCdiscount l’impression écran ci-dessus) est essentiellement (voir construite sur la mise en avant des rabais maximaux trouvés dans chaque rayon, il nous est paru important de vérifier en détail sur quoi portent réellement ces rabais. Ainsi pour chaque produit soldé, nous avons enregistré son prix et son rabais. Nous avons réalisé cette analyse pour trois rayons : électroménager, informatique, image et son. Le tableau ci-dessous résume le résultat : dans les trois rayons étudiés, seuls les produits les moins chers (vendus moins de 20€) bénéficient des rabais élevés annoncés en page d’accueil. Plus on monte en gamme de prix, plus les rabais diminuent.
 
 
Janvier 2014– Service des études – UFC-Que Choisir
8
 
                          
 
e · 3 SUISSES démarque- 2 au rayon ‘hightech’ - rabais annoncés‘’Jusqu’à -60%’’  Nous n’avons relevé que deux types de produits correspondant à ce rabais : une protection pour smartphone vendue 15€99, ainsi que des jeux pour consoles de jeux vendus à 17€99.   · Fnac- rayon informatique : rabais annoncé‘’Jusqu’à -50 %’’  Seules trois références correspondent à ce rabais : un étui pour tablette à 69,95€, un stylet pour tablette à 14,99€, ainsi qu’une télécommande Bluetooth à 24,98€.   · Pixmania– rayon image et son – rabais annoncé‘’Jusqu’à -80%’’  Seul un protecteur d’écran vendu à 1€ correspond à cette démarque.
Les sitesAuchan,Grosbill, MisterGoodDeal et Rue du commerce, utilisent également la technique d’affichage des rabais en page d’accueil, mais pour des niveaux de rabais moindre et qui correspondent effectivement à une part significative des produits.
Nous n’avons en revanche relevé aucune mise en avant des montants des rabais spécifiques par rayon, pour les sitesBoulanger, Darty, Topachat et Webdistri. 
 
b. Plus les produits sont chers, moins les soldes sont nombreuses
Nous avons également constaté sur la plupart des sites étudiés, que lorsque l’on monte en gamme de prix, non seulement les rabais diminuent, mais aussi le nombre de produits soldés.
 
· Fnac:Cette règle générale est illustrée avec l’exemple de la Fnac et le tableau ci-dessous qui résume le nombre de produits soldés en fonction des gammes de prix. Alors que la proportion de soldes représente entre 10 % et le tiers des rayons pour les produits vendus à
 
Janvier 2014– Service des études – UFC-Que Choisir
9
 
             
 
 
moins de 100 € (prix moyen), pour les catégories de produits supérieurs à 100 €, la proportion de soldes tombe à seulement quelques pourcents.
· Cdiscount: le constat est le même chezCdiscount très peu de soldes sont trouvés au- où dessus 400 € dans les trois rayons étudiés
                        
 
 
 
 
Janvier 2014– Service des études – UFC-Que Choisir
10
 
c. Les ‘promos’compensent le déficit de soldes
 
Pour compenser l’effet déceptif du faible nombre de soldes sur les catégories de produits les plus chers, certains sites, étoffent leurs pages avec d’autres types de promotions tels que ‘’Bonnes affaires’’, ‘’Vente flash‘’, ‘’Exclusivité internet’, ‘’Offre spéciale’’, ‘’Prix fou’’, etc …  
Or, cette pratique rend difficile pour le consommateur la distinction entre les soldes et les autres promotions. En effet, si tous les sites respectent la lettre de la Loi en réservant la mention ‘’soldes’’ aux seuls produits qui en bénéficient, certains en contournent l’esprit en proposant ces promotions sur des pages censées être consacrées aux soldes (Cdiscount, Rue du Commerce), voire en intercalant régulièrement des promotions entre les soldes (Auchan, MisterGoodDeal, Boulanger, 3 Suisses).
Il est à noter que nous n’avons pas relevé ces pratiques sur les sitesDarty, Fnac, Grosbill, Pixmania, Topachat et Webdistri.
 
 
· Auchan   A la page spécifiquement dédiée aux soldes pour les aspirateurs, un exemple d’offres commerciales ‘’Prix Auchan.fr’’venant s’intercaler entre les produits soldés :
 
L’analyse complète des rayons du siteAuchan (voir tableau ci-dessous) révèle que si les soldes représentent 100 % des offres commerciales pour les articles de cuisine vendus à 19 € en moyenne, la proportion n’est par exemple que de 31 % pour l’informatique (prix moyen de 253 €).
 
 
Janvier 2014– Service des études – UFC-Que Choisir
11
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.