La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

3b. Fiche "Gestion concertée et durable des ressources pastorales au Ferlo, Sénégal"

De
27 pages
Document présenté lors du séminaire "les 20 ans du CSFD" qui a eu lieu dans les locaux de l'AFD le 20 juin 2017 en présence d'une soixantaine de participants
Voir plus Voir moins

GESTION CONCERTEE ET DURABLE DES
RESSOURCES PASTORALES AU FERLO,
SENEGAL
Atoumane KANE
Projet « Lutte contre la désertifcation par l’appui au
pastoralisme
dans le Ferlo » - Paris - 20 juin 2017Plan
1. Introduction
2. L’élevage au Sénégal
3. Caractéristiques des systèmes
d’élevage
4. Contraintes et défs liés aux systèmes
de production pastoral et
agropastoral
5. Gestion et accès aux ressources
pastorales: Expériences en cours (UP,
PAOS, RNC ….)
6. L’expérience du projet Ega Egga Ferlo
cofnancé par le FFEMIntroduction
 Dynamique régionale favorable au
pastoralisme
 Forum de haut niveau sur le pastoralisme en
octobre 2013 à Nouakchott (Burkina Faso,
Mali, Sénégal, Mauritanie, Niger et Tchad)
Une recommandation forte
« sécuriser le mode d’existence et les moyens de
production des populations pastorales et d’accroître le
produit brut des activités d’élevage d’au moins 30% dans
ces six pays au cours des cinq prochaines années, en
vue d’augmenter significativement les revenus des
pasteurs dans un horizon de 5 à 10 ans ».L’élevage au Sénégal
 Efectifs en 2014 : 3 463 977 Bovins; 6 263 781 Ovins;
5 355 315 Caprins
 Valeur nominale du cheptel sur pied : 847 milliards de
francs CFA, dont 5 85 milliards : ruminants
 3 systèmes d’élevage : l’extensif (Pastoralisme),
l’agropastoral et l’intensif
 Pastoralisme dominant dans le Ferlo : 2/3 du cheptel
Sénégalais
Le pastoralisme est basé sur les interrelations : Pasteurs -
Troupeaux - Territoire (ressources naturelles)
Un mode d’élevage pratiqué par des éleveurs nomades et/ou transhumants, basé sur l’exploitation de la végétation naturelle (biomasse
herbacée et ligneuse), qu’on rencontre principalement dans les zones steppiques et semi aridesCaractéristiques des systèmes
d’élevage extensif
 Evolution climatique: Transhumants
baisse de la pluviométrie,
déplacement des Isohyètes,
variation biomasse fourragère,
tarissement précoce des mares
Nécessité de garantir
la mobilité
pastorale par la
transhumance
 La transhumance: une
gestion des ressources
pastorales (pâturages et points
d’eaux) qui contribue au
maintien de la biodiversité et
rafermit les relations entre
communautés pastorales
 3 types : la petite
transhumance, la grande
transhumance et la
transhumance
transfrontalière.Efets et impact de la transhumance
   
 Ecologie 
Améliorati Feux de
on de la
Affluence autour d’un forage au 
 Socio- Ferlo
économie  broussefertilité
par le ,
Comp maerce rde cbétaail au geloumo 
de Dahra
 Zoo- élagag
sanitaire 
e
abusifAugmenta
tion de s des
l’activité
ligneux, économi
que, surcha
développe
rge ment du
commerc autour
e:
des fréquent
ation points
accrue
d’eau, des
marchés pâturag
hebdoma
e dans daires,
augmenta les
tion des
aires revenus
des protégé
ASUFORS
es
Résurg
ence
ou
recrud
escenc
e de
certain
es
maladi
es :
peste
des
petits
rumina
nts,
dermat
ose
nodulai
re,
clavelé
e, gale,
distoma
toseContraintes et défs liés aux systèmes de
production pastoral et agropastoral
Production : génétique,
alimentaire, gestion des pâturages,
abreuvement du bétail, insufsance
des équipements et d’infrastructures
: abattoirs, foirails, parcs à
vaccination, conditions sanitaires
Economiques : difcultés d’accès
au crédit, faibles ressources allouées
au sous secteur de l’élevage par
l’Etat, systèmes de
commercialisation peu performants
Faible niveau de
professionnalisation des acteurs
des diférentes flières animales et la
structuration de leurs organisations.Gestion et accès aux ressources pastorales :

l’unité pastorale
Un espace géographique où vivent des
populations ayant les mêmes intérêts
économiques, les mêmes parcours
pastoraux, utilisant les mêmes points
d’eau (mares, forage,…) et exploitant les
mêmes zones agricoles. Ces populations
également liées par l’histoire et le voisinage ont la
commune ambition d’assumer leur mieux être Un concept qui a évolué au cours du
social et économique. Il s’agit d’un temps ....
aménagement intégré du terroir.Du PDESO (1978) au PASA LouMaKaf (en cours) :
PDESO, PICOGERNA, PAPF, PRODAM, PAPEL,
PGIES, AVSF, PROGERT, PADAER, PASA / Lou- Ma-
Kaf , PAFA, PRAPS…

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin