La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

18e du Mois_Septembre 2017_CFA Stephenson

De
1 page
Goutte d’Or Chateau-Rouge Les 40 ans d’expérience du CFA Stephenson Avec son logo placardé aux numéros 48 et 24 de la rue Stephenson, le Centre de formation des apprentis Stephenson est présent depuis 25 ans à la Goutte d’Or. plus de 600 entreprises, ce qui faci-Pour cela, les jeunes apprentis doi-tôt les parents qui peuvent être lite le placement des 1200 apprentisvent intégrer les codes de l’entrepri-inquiets mais nous les rassurons car e Centre de formation qui étudient chaque année dans not-se, notamment vestimentaires. «n’avons jamais eu aucun souciNous nous par l’apprentissage re établissement», énonce Noémieexigeons qu’ils portent des tenues dedans notre quartier. C’est même le evte ndtee .l ’Loi nrttanisiamd sedueiled xUcen rent’a dppertnsiasegt èrs Stephenson forme Escoffier, chargée de communicationville professionnelles, les jeans, bas-contraire : nous sommes bien connus chaque année des cenau CFA.kets et sweats sont interdits, précisedes habitants et des commerçants» taines de jeunes aux Le spectre des diplômes va du bacencore Noémie Escoffier.Certainsassure Noémie Escoffier. En effet, métiers de l’hôtellerie, du tourisme professionnel jusqu’au BTS et à laapprentis en bac«Accueil»sontoutre le partenariat avec le magasin licence et s’adresse à tous les jeunesdépêchés pour des prestations à laTati, les apprentis ont tissé de nombde 15 à 25 ans à leur date d’entrée.
Voir plus Voir moins
Goutte d’Or Chateau-Rouge
Les 40 ans d’expérience du CFA Stephenson Avec son logo placardé aux numéros 48 et 24 de la rue Stephenson, le Centre de formation des apprentis Stephenson est présent depuis 25 ans à la Goutte d’Or. plus de 600 entreprises, ce qui faci-Pour cela, les jeunes apprentis doi-tôt les parents qui peuvent être lite le placement des 1200 apprentisvent intégrer les codes de l’entrepri-inquiets mais nous les rassurons car e Centre de formation qui étudient chaque année dans not-se, notamment vestimentaires. «n’avons jamais eu aucun souciNous nous par l’apprentissage re établissement», énonce Noémieexigeons qu’ils portent des tenues de dans notre quartier. C’est même le evtendtee.lLoinrttanisiamdsedueiledxUcenrentadppertnsiasegtèrs Stephenson forme Escoffier, chargée de communicationville professionnelles, les jeans, bas- contraire : nous sommes bien connus chaque année des cen-au CFA.kets et sweats sont interdits, précisedes habitants et des commerçants» taines de jeunes aux Le spectre des diplômes va du bac encore Noémie Escoffier.Certainsassure Noémie Escoffier. En effet, métiers de l’hôtellerie, du tourisme professionnel jusqu’au BTS et à laapprentis en bac«Accueil»sontoutre le partenariat avec le magasin licence et s’adresse à tous les jeunesdépêchés pour des prestations à laTati, les apprentis ont tissé de nomb-de 15 à 25 ans à leur date d’entrée.journée sur des évènements et ne sontreux liens avec les associations loca-actif et dynamique, connu surtout Pour de nombreux jeunes peu moti-prévenus que le matin, ils doiventles, comme la salle Saint-Bruno, tan-dans le quartier pour ses groupes d’é-vés par les formations académiques,donc être toujours prêts au pied levé.dis que les étudiants en BTS tourisme tudiants en tenue professionnelle tirés l’apprentissage est une belle oppor-C’est une discipline à respecter, cer-organisent des visites du quartier, sur à quatre épingles qui arpentent les tunité. L’apprenti est rémunéré pourtains jeunes râlent un peu en débutune proposition de la mairie. rues à l’heure du déjeuner. Visite der-ses heures en entreprise et surtout lesd’année mais ils s’y font très vite». Tout va donc pour le mieux pour rière les façades de ce centre fondé formations sont souvent suivies d’u- Un détail qui a son importance les apprentis, même si le rythme de en 1976 mais qui n’a intégré le quar-ne embauche dans l’entreprise parte- quand vient l’heure des jeux de rôles l’enseignement est élevé en raison de tier qu’en 1991. naire. «Nous ne disons pas au jeunel’activité professionnelle s’ajoutantdans l’agence de voyage grandeur «tu trouves une entreprise et tuaux cours : c’est un avenir profes-un jeu tout ce qu’il y a de nature, Théorique et pratique reviens nous voir»; notre force tientsionnel solide qui se dessine à la clé.sérieux et qui vient s’ajouter à l’é- dans notre réseau de partenaires etEn attendant de trouver un emploiquipement informatique de pointe et Le parcours de formation du CFA notre politique de pré-recrutementstable, certains quitteront la Goutteà la formation générale assurée par Stephenson repose sur l’apprentissa-avant la signature d’un contrat, quid’Or dans le cadre du programme60 formateurs. ge, soit une alternance de cours théo-allie le coaching, la préparation auxd’échange européen Erasmus et par-riques dispensés au centre et une acti-vité en entreprise. Cette formule, tantentretiens, au speed dating ou laApprentis de proximitétiront pour quelques semaines au rédaction du CV avant l’intégrationPortugal ou en Allemagne, étudier vantée par les politiques mais qui Les apprentis viennent principale-dans une de nos entreprises parte-dans des établissements partenaires. souffre d’un déficit d’image dans l’o-ment de Paris et de Seine-Saint-Denis. naires ; ce qui donne de très bonsParents, jeunes, étudiants, connais-pinion, fait ici merveille. «Depuis sa N’éprouvent-ils pas une certaine réti-résultats en matière d’embauche àsez-vous le CFA Stephenson ? fondation en 1976, notre CFA a tis-cence à venir étudier à la Goutte sé des partenariats de confiance avec l’issue de la formation.»Stéphane Bardinet d’Or ? «Sur les salons, ce sont plu-La Chapelle Dojo de La Chapelle, salutation finale Après cinq ans de négociations, c’est fini, le Dojo de La Chapelle ne rouvrira pas ses portes en septembre. ontrairement à ce queLeimmobilier voté en 2013 par la mai-18e du moisrelayait dans rie de Paris. Le fondateur du club, âgé son dernier numéro, le 13 aujourd’hui de 70 ans, a accepté l’in-C août 2017 s’inscrira com- demnité offerte après de longues trac-me le dernier jour de ce tations. Mais il ne cache pas son amer-club de judo pas comme les autres, tume, ni la tristesse de voir disparaître fondé en 1989 par Pierre Le Caer. son club, auquel il s’est voué corps et En juin 2017, les membres du club se réunissait pour la traditionnelle fête de C’est la triste fin d’un feuilleton long âme pendant près de 30 ans. fin d'année qui sans le savoir, était la dernière. de cinq ans et qui, malgré les diverses Guerre d’usureles 80 ans. «Notre petite communauténatale, en particulier avec le Dojo de pistes de relogement imaginées, ne humaine se retrouve à la rueBrest où il a fait ses débuts., conclut- débouche finalement sur rien. Un «Après cinq ans d’âpres négocia-il ;pour moi c’est une page de ma vie gâchis et une grosse perte pour l’ar-tions et une guerre d’usure menée par Réunion d’adieu qui se tourne après m’être consacré rondissement et pour un judo plusle bailleur social Efidis en charge du au club sept jours sur sept et avoirCe samedi 2 septembre, les mem-tourné vers la philosophie originelleprojet immobilier qui remplacera le réinvesti mes bénéfices dans le Dojobres du club se sont réunis une der-de son inventeur que vers la compéti-Dojo, je vais prendre ma retraite, depuis 1989fois au jardin Ecobox, situé der-». nière tion. déclare le fondateur,mais le club est Le quartier et la ville perdent un rière le Dojo. Les élèves sont venus La décision de Pierre Le Caer faitcondamné et je regrette la tournure club unique qui avait su garder saluer une dernière fois leur cher M. suite à la conclusion d’un accordprise par les évènements car une l’esprit du judo originel, loin de l’ap- Le Caer et la soirée s’est prolongée financier avec son bailleur. En effet,solution de relogement eût été possi-proche « tout compétition » adoptée par un verre de l’amitié et un buffet particularité du Dojo de La Chapelle,ble ; mais la volonté politique a fait par la Fédération française de judo et où chacun a apporté un petit quelque l’association était hébergée sous undéfaut chez les acteurs du projet et la contre laquelle Pierre Le Caer et d’au- chose. Merci M. Le Caer, l’esprit du bail commercial de neuf ans renou-mairie.» tres professeurs se battent depuis Dojo de La Chapelle flottera long-velable, contracté par Pierre Le Caer. Une déchirure pour les familiers longtemps. Un combat qu’il conti- temps sur le quartier. Ce dernier réclamait des indemnités du club, les enfants, les parents et les nuera de mener depuis sa BretagneStéphane Bardinet d’éviction depuis l’annonce du projet pratiquants dont le plus âgé approche 10 -Septembre 2017Le 18e du mois
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin