La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

FIFA : 89% des Français en ont une mauvaise image

De
10 pages
A l’occasion du 65ème Congrès de la Fédération internationale de football et alors que six responsables de la FIFA viennent d’être interpellés à Zurich sur ordre de la justice américaine, BVA, Orange et iTELE ont souhaité mesurer l’impact de cette affaire sur l’opinion.
Voir plus Voir moins
L’image de la FIFAet du Qatar auprès des Français Mai 2015
Sondage réalisé par
pouret
LEVEE D’EMBARGO: SAMEDI 30 MAI A 18H
2
Diffusion et levée d’embargo
Ce sondage est réalisé pouret
oDiffusé samedi à 18h00 sur iTELE oDiffusé sur les portails Internet : http://www.orange.fr/,http://www.itele.frethttp://www.bva.fr/
3
Fiche technique
Recueil
Echantillon
Enquête réalisée auprèsd’un échantillon de Français recrutés par téléphone puis interrogés par Internetles 28 et 29 mai 2015.
Echantillon de1105 personnes,représentatif de la population française âgée de18 ans et plus. La représentativité del’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, profession du chef de famille et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.
Principaux enseignements (1/3)
ème A la veille du 65 Congrès de la Fédération internationale de football (FIFA) et alors que six responsables de la fédération viennentd’êtreinterpellés à Zurich sur ordre de la justice américaine, BVA, Orange et iTELE ont souhaité mesurerl’impactcette affaire sur de l’opinion. Quelle image les Français ontils de la FIFA ? Dans un contexte de soupçon de corruption, les Français doutentils de la légitimité del’attribution des Coupes du Monde 2018 et 2022 respectivement à la Russie et au Qatar ? Il est vrai que depuis 2010 et la désignation du Qatar comme organisateur du Mondial 2022, l'émirat du MoyenOrient et la FIFA font l'objet de nombreuses critiques concernant le mode d'attribution de la compétition. Le Conseil de l'Europe ad’ailleurs rendu un rapport accablant sur le sujet en janvier dernier. Alors que les liens entre la France et le Qatar se sont sensiblement renforcés sous le précédent quinquennat notamment dans le milieu sportif , quelle image les Français ontils de cet émirat ? Souhaitentils que la France renforce encore davantage ses relations avec le Qatar ? Les Français ont une image déplorable de la FIFA Interrogés au lendemain des révélations relatives au coup de filet anticorruption à la FIFA, seuls 10% des Français déclarent avoir une bonne image de la Fédération internationale de football, dont 1% seulement une « très bonne image ».Une écrasante majorité des sondés déclare en avoir une mauvaise image (89%). Ce sont même plusd’unFrançais sur deux (58%) qui en ont « une très mauvaise image ». Ces résultats ne sont pas vraiment surprenants compte-tenu du contexte de notre sondage. Mais obtenir de tels scores juste après la révélationd’un scandale suppose un capitald’image déjà écorné au départ. Il est vrai que cen’est pas la première fois que des soupçons de corruption planent sur l’organisation: le long règne de Joseph Blatter, son président, qui brigue un cinquième mandat, en est émaillé, depuis la faillite, en 2001, de la société International Sport and Leisure (ISL).L’imagede la FIFAs’érodedonc certainement depuis plusieurs années. Dans le détail, ce constat apparaît unanime :l’imagede la FIFA est mauvaise dans toutes les catégories de la population. Les femmes, sans doute parce que moins au fait des événements récents et del’historiquequi les précède, en ont une image légèrement meilleure (12% en ont une bonne image) que les hommes (7% seulement). De la même manière, notons que les jeunes sont un peu plus nombreux que la moyenne des Français à avoir une bonne image de la FIFA : 21% des moins de 35 ans en ont une bonne image contre 6% des 35-64 ans ou encore 5% des plus de 50 ans. Ce résultat peuts’expliquerpar un niveaud’informationmoindre de cette catégorie de la population, traditionnellement moins au fait del’actualité(et donc sans doute moins au fait des soupçons de corruption qui pèsent sur la FIFA).L’imagede la FIFA chez les jeunes est peut-être aussi tirée vers le haut par la popularité du jeu du même nom auprès de cette cible. Les Français favorables àl’organisationd’unnouveau voted’attributiondes Coupes du Monde 2018 et 2022 Depuis décembre 2010 et le voted’attributiondes Mondiaux 2018 à la Russie et 2022 au Qatar, cinq des vingtdeux membres du comité exécutif qui avaient participé au scrutin ont démissionné ou ont été écartés de la FIFA et deux font actuellementl’objetd’uneenquête de son comitéd’éthique. De quoi renforcer les critiques et les doutes qui planent surl’attributiondes deux prochaines coupes du monde de football. Les Français ne sont pas dupes :ils sont plus des troisquarts (77%) à estimer que la FIFA doit organiser un nouveau vote pour désigner les pays hôtes des Coupes du monde 2018 (attribuée pourl’instantà la Russie) et 2022 (attribuée pourl’instantau Qatar).19% des Français seulement ne le souhaitent pas, possiblement par indifférence. Là encore, les résultats sont sans appel et partagés par toutes les catégories de la population, quels que soient 4leur âge, leur genre, leur situation professionnelle ou leur proximité politique.
Principaux enseignements (2/3)
84% des Français déclarent avoir une mauvaise image du Qatar La France et le Qatar ont établi de longue date des relations étroites dans les domaines politique, culturel et économique (probablement depuis son indépendance en 1971). Les liens se sont accentués sous la présidence de Nicolas Sarkozy et sont devenus plus visibles aux yeux du grand public, notamment avec le rachat du PSG parl’émirat. Pour autant, 84% des Français ont une mauvaise image du Qatar et parmi eux, prèsd’un Français sur trois (31%) en a même « une très mauvaise image ». 13% seulement ont une assez bonne image du Qatar (personnen’enayant une « très bonne image »). Comme pour la FIFA, ces résultats se retrouvent au sein del’ensemblela population, en dépit de quelques légères différences de d’appréciation. Ainsi, les femmes se montrent encore plus sévères que les hommes dans leur jugement : elles sont 87% à avoir une mauvaise image du Qatar contre 81% des hommes. Les jeunes sont au contraire un tout petit peu plus indulgents que la moyenne des Français : 18% des 1834 ans en ont une bonne image. En revanche, le milieu socioprofessionnel ne semble pas jouer sur cet indicateur : on ne note pas de différence liée à la profession, au niveaud’étudeou encore au niveau de revenu.Une large majorité des Français ne souhaite pas que la France renforce ses liens diplomatiques avecl’émiratdu Moyen-OrientDans ce contexte,7 Français sur 10 (70%) ne souhaitent pas que la France renforce ses relations diplomatiques avec le Qatar.Rappelons toutefoisqu’ellessont déjà importantes. Le nombre de visites bilatérales entre les deux pays se multiplient, y compris sousl’actuelgouvernement. Ces résultats sont encore une fois très homogènes au sein de la population : les hommes sont à peine plus nombreux (31%) que les femmes (24%) à souhaiter un renforcement des relations diplomatiques entre les deux pays, tout comme les plus jeunes (33% des 1834 ans). D’unpoint de vue politique, on ne note pas de clivage entre sympathisants de la gauche et de la droite sur cette question. Les sympathisants de l’UMP expriment des opinions parfaitement en phase avec la moyenne des Français : 67%d’entre euxs’opposentun renforcement des à relations diplomatiques entre la France etl’émirat. ni ses relations économiques. Alorsqu’enles échanges entre le Qatar et la France ont atteint 1,6 milliards 2013, d’euros,les résultats sont un petit peu plus nuancée concernant le jugement des Français sur la coopération économique entre les deux pays.Plusd’unFrançais sur trois (36%) souhaite en effet que la France renforce ses relations économiques avec le Qatar,c’est9 points de plus que pour les relations diplomatiques.Une nette majorité de 60% ne souhaite toutefois pas que les relations économiques entre les deux payss’accentuent.5
Principaux enseignements (3/3)
On retrouve ce léger écart d’appréciation lié au genre: 42% des hommes sont favorables à un renforcement de la coopération économique entre les deux pays, contre 31% des femmes.Leclivage lié à l’âge est cette fois plus marqué, les jeunes se montrant plus opportunistes: près d’une personne de 1834 ans sur deux (49%) est favorable à ce que la France renforce ses relations économiques avec le Qatar. C’est le cas de 32% des personnes âgées de35 à 64 ans et de 30% seulement des plus de 50 ans. Le niveau de diplôme apparaît cette fois comme un critère légèrement discriminant: 40% des personnes ayant un niveau d’études au moins égal au bac sont favorables à un renforcement des liens économiques entre les deux pays, contre 24% seulement des individus n’ayant pas le bac. Enfin, les résultats sont également un peu plus différenciés selon la proximité partisane des individus interrogés : si 34% des sympathisants de la gauche sont favorables à une coopération économique accrue, c’est le cas de 36% des sympathisants de la droite mais surtout de 44% des sympathisants de l’UMP.Les résultats de notre sondage sont donc très clairs : quel’onparle de la FIFA ou bien simplement du Qatar,l’imagequ’enont les Français n’est pas reluisante. Il est vrai que le Qatar et la perception del’intérêt pour la France de renforcer ses relations avecl’émirat pâtissent certainement du contexte actuel, des soupçons de corruption qui pèsent sur la FIFA et plus spécifiquement surl’attributiondu Mondial 2022 au Qatar. Dans un contexte différent, les Français valoriseraient peutêtre davantage les bénéfices de la coopération avecl’émirat,notammentd’unpoint de vue économique. Maisl’imagede la FIFA et les liens trouble qu’entretientQatar avec elle ne peuvent à eux seuls expliquer le le jugement négatif des Français surl’émirat. Rappelons que le Qatar est par ailleurs soupçonné de financer le terrorisme, et notamment le groupe Etat islamique, des éléments qui ont été relayés par les médias après les attentats du mois de janvier et quin’ontsans doute pas laissé les Français insensibles.Adélaïde Zulfikarpasic, Directrice de BVA Opinion
6
o
84% des Français déclarent avoir une mauvaise image du Qatar
De manière générale, avez-vous une très bonne, une assez bonne, une assez mauvaise ou une très mauvaise image du Qatar ?
S/T BONNE IMAGE 13%
RAPPEL : TUNISIE* Une assez 71% bonne image 13% RAPPEL : GRANDE-BRETAGNE** 72% Ne se prononce pas 3%
7
Une très mauvaise image 32%
* Sondage BVA-Orange-i Télé réalisé les 2 et 3 avril 2015 ** Sondage BVA-Orange-i Télé réalisé les 6 et 7 mai 2015
Une assez mauvaise image 52%
S/T MAUVAISE IMAGE 84%
8
o
Une large majorité des Français ne souhaite pas que la France renforce ses liens diplomatiques et économiques avec le Qatar
Souhaiteriez-vous que la France renforce
… ses relationsdiplomatiques avec le Qatar dans les prochaines années
RAPPEL : TUNISIE* 73%
Oui 27%
Ne se prononce pas 3%
Non 70%
* Sondage BVA-Orange-i Télé réalisé les 2 et 3 avril 2015
… ses relations économiquesavec le Qatar dans les prochaines années
Oui 36%
Ne se prononce pas 4%
Non 60%
9
o
Seuls 10% des Français ont une bonne image de la FIFA
De manière générale, avez-vous une très bonne, une assez bonne, une assez mauvaise ou une très mauvaise image de la FIFA (Fédération internationale de football) ?
S/T BONNE IMAGE 10%
Une assez bonne image Une très 9% bonne image 1% Ne se prononce pas 1%
Une assez mauvaise image 31%
Une très mauvaise image 58%
S/T MAUVAISE IMAGE 89%
10
o
77% des Français favorables àl’organisationd’unnouveau vote d’attributiondes Coupes du Monde 2018 et 2022
Cette semaine une perquisition a eu lieu au siège de la FIFA suite à une enquête pour corruption dans le cadre del’attributionde plusieurs coupes du monde. Selon vous, la FIFA doit-elle organiser un nouveau vote pour désigner les pays hôtes des coupes du monde 2018 (attribuée pourl’instantla Russie) et 2022 (attribuée pour à l’instantau Qatar) ?
Oui 77%
Non 19%
Ne se prononce pas 4%
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin