La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication


UNENOUVELLEFORMED’EMBRIGADEMENTDESMINEURSETDESJEUNES
MAJEURSDANSLETERRORISME
RédigéparDouniaBouzaretChristopheCaupenne

Rapportd’étape1
1réaliséàpartird’unpremiercroisementderecueildedonnéesde55familles
Laradicalitéatoujoursexisté,maisnousassistonsàunemutationdecetteradicalité.
Aux côtés des modes opératoires habituels d’embrigadement dans les filières
terroristes,unnouveaumodeapparaît.
2Lediscoursdel’islamradical aaffinésestechniquesd’endoctrinementcesdernières
3années.Avant,ilnetouchaitquedesjeunesfragilisésauniveausocialetfamilial .
Aujourd’hui,ilarriveàfairebasculerdesjeunesdefamillestrèsdiverses,declasses
socialesetdeconvictionsdifférentes.
SurunepetitecentainedefamillesayantappeléleCPDSI,70%sontderéférenceathée
et30%sontderéférencejuive,chrétienneoumusulmane.Laplupartappartiennentà
desclassessocialesmoyennesousupérieures.
Sil’onsefieauxstatistiquesdunumérovertmisenplaceparleMinistèredel’Intérieur,
cesfamillesreprésententenvironlamoitiédesnouvellesvictimesembrigadées.
Lesjeunesétudiésdanscerapportonttousregardélesvidéos19HHd’uncertainOmar
Omsen,quiparleenfrançaisauxFrançaisavecunepenséefrançaise.Lesjeunesfilles
partiesenSyriesontmajoritairementregroupéesdanslakatibadecet«émir»,rattaché
àAlNosrafrancophone.Ilnommelesmembresdecelles/ceuxquilesuivent«Les
Véridiques».



1Ces55famillesquiontpriscontactavecnousdepuisfinfévriersontplutôtdeclassesmoyennesousupérieures,sans
parcoursmigratoirerécentetderéférenceathée.Quelquesfamillessontderéférencemusulmane,catholiqueetjuive.
2Cen’estpasl’islamquiestradical,c’estlecomportementquecediscoursengendre.
3VoirDésamorcerl’islamradical,cesdérivessectairesquidéfigurentl’islam,janvier2014,Ed.del’Atelier.
èreCPDSIRecherche-action«indicateursdeprévention»1 étape,rédigéparD.BouzaretC.Caupenneà
partirdeséchangesauseindel’équipeduCPDSIetdurecueildedonnéesde55familles.Droitsréservés.
Sastratégieestcomplètementdifférencedecelledel’EIIL(EtatIslamiqueenIraketau
Levant),dontlesvidéosconsistentàmettreenscènedesguerrierstout-puissantsqui
tuenttoutcequiseprésentesurleurchemin.Celan’empêchepasqu’unefoissurle
terrain,lesjeunesembrigadésaudépartparOmarOmsenrejoignentl’EIIL.
OmarOmsenutilisedesmessagesetdesimagessubliminales,subtils,quifontemprise
surlesjeunesenmélangeantlevraietlefauxdanschaquephrase,d’unemanière
presqu’individualisée, touchant des cordes sensibles appartenant à des registres
différents.
90% de l’endoctrinement du discours d’Omar Omsen utilise internet, moyen de
communicationvirtuel,pourproposerunecommunautédesubstitutionvirtuellequ’il
4appellelesVéridiques («élusparDieu»pouraccéderau«vraimessage»del’islam).
Sesvidéosendoctrinantesenchaînentdesimages«choc»,unemusiqueenvoûtante,des
rythmesentraînantsetuneambiancehypnotique.
Depuispeu,sastratégieconsisteàviserdesjeunesquiproviennentdefamillesde
référencenonmusulmane,estimantque«touslesmusulmans»vivantenOccidentsont
despervertisetnepeuventêtreélus«véridiques».
Danssesvidéos19HHquenousavonsdéconstruitesdanscerapport,ilanticipela
façondontnousaimerionsdésamorcersondiscours.






4Voir la vidéo pédagogique «endoctrinement mode d’emploi» sur le site du cpsdsi.fr, qui mélange
témoignagesdefamillesvictimesetimagesdecassettesendoctrinantes,danslesquelles«l’émirdes
Véridiques»intervient.
èreCPDSIRecherche-action«indicateursdeprévention»1 étape,rédigéparD.BouzaretC.Caupenneà
partirdeséchangesauseindel’équipeduCPDSIetdurecueildedonnéesde55familles.Droitsréservés.










èreCPDSIRecherche-action«indicateursdeprévention»1 étape,rédigéparD.BouzaretC.Caupenneà
partirdeséchangesauseindel’équipeduCPDSIetdurecueildedonnéesde55familles.Droitsréservés.








èreCPDSIRecherche-action«indicateursdeprévention»1 étape,rédigéparD.BouzaretC.Caupenneà
partirdeséchangesauseindel’équipeduCPDSIetdurecueildedonnéesde55familles.Droitsréservés.

Introduction:Quiditempriseditconfusion.
Lasubtilitéetlaforcedecesgroupusculesradicauxconsistentàpersuadermusulmans
etnon-musulmansqu’ilsnefontquereveniràlasourcedel’islam.Leursmembresse
présententcommedesimples«littéralistes»,prônantlalecture«àlalettre»dutexte.
Leurautoritéetleurlégitimitéreposentsurleurprétentionàêtre«fidèlesauvrai
islam»,cequileurpermetderevendiquerledroitàla«libertédeconscience»,garantie
parlessociétésdémocratiques,aumêmetitrequelesautrescroyants.Leurtechnique
consisteàsesaisird’un«accessoire»liéàl’histoiredel’islam,àl’ôterdesoncontexteet
desafonctionpourl’utiliserauxfinsdeleurprojet.
Notrepostulatphilosophiqueetjuridiquededépart:
Lalibertédeconscienceestundroitfondamental,maislamanifestationdesaconviction
oudesactesquel’onposeaunomdesaconvictionnedoitpasentraverlesautresdroits
fondamentauxdel’Homme,commeledroitàlalibertéetàlasûretédesapersonne,le
droitd’alleretvenirlibrement,ledroitàl’éducation,àunevieculturelle,àunlogement,
àlasanté,etc.
Lorsqu’ils’agitd’unmineur,lamanifestationdesaconvictionoudesactesquel’onpose
aunomdesaconvictionnedoitpasnonplusmeneràentraverlesdroitsdel’enfant:le
droitàlavie,ledroitàlaprotectioncontrelesmauvaistraitements,ledroitàla
protectionencasdeguerre,ledroitàlaprotectioncontrelaprivationdeslibertés,le
droitàlaprotectioncontrelaséparationd’avecsesparents,ledroitd’êtrenourriet
soignépardesmédecins,d’avoirdesopinionsetdelesexprimer,d’êtreéduqué,d’avoir
desloisirs…
Lorsqu’un discours religieux conduit l’individu à la rupture– sociale, sociétale,
familiale…–allantjusqu’àlepriverdesesdroitslesplusfondamentaux,onpeutparler
d’«effetsectaire».Lemot«secte»vientduverbelatinsecare(couper)etdesecure
(suivre).
Il ne s’agit pas de rentrer dans des débats théologiques mais d’évaluer «l’effet du
discours»surl’individu,etnotammentsurunjeunemineurenconstruction.
5Undiscoursd’apparencereligieusepeutreleverdeladérivesectaire etmeneràla
6radicalité lorsqu’ilentravelesdroitsfondamentauxdel’enfant.C’estd’ailleurspour
cetteraisonquenousassistonslesfamillespoursaisirlejugedesenfantssurl’article
375duCodecivil(enfanceendanger).
Apartirdurecueildedonnéesauprèsdes55famillesquiontcontactéleCPDSI,nous
avons relevé un certain nombre d’éléments convergeant dans les mécanismes
d’emprisesmentalesdesmineursetdesjeunesmajeurs(18-21ans)etlesconditions
environnementalesdanslesquellescetteempriseapus’opérer.

5LerapportdelaCommissiond’enquêtedel’Assembléenationalesurlessectesde1995estimequel’onpeut
employerleterme«dérivesectaire»pourcaractériser«touteassociationtotalitairequivise,pardesmanœuvresde
déstabilisationpsychologique,àobtenirdesesadeptesuneallégeanceinconditionnelle,unediminutiondel’esprit
critique,uneruptureaveclesréférencescommunémentadmises–éthiques,scientifiques,civiques,éducatives–,
entraînantdesdangerspourleslibertésindividuelles,lasanté,l’éducation,lesinstitutionsdémocratiques»
6Lorsquenousemployonslemot«radicalité,nousévoquonsleniveauderupturedujeuneetnonleniveaude
pratiqueoudecroyancereligieuse.
èreCPDSIRecherche-action«indicateursdeprévention»1 étape,rédigéparD.BouzaretC.Caupenneà
partirdeséchangesauseindel’équipeduCPDSIetdurecueildedonnéesde55familles.Droitsréservés.

I–LARUPTUREPRODUITEPARLANOTIONDEPURETEDUGROUPE,BASEDU
PROCESSUSSECTAIREDEL’ISLAMRADICAL,APPARAITADIFFERENTSNIVEAUX
Dans nos recherches antérieures, nous avions déjà repéré que pour arriver à
subordonnerlejeuneaugroupe,lediscoursdel’islamradicalarrachelesjeunesàtous
ceux qui assurent traditionnellement leur socialisation: enseignants, éducateurs,
animateurs,parents,etmêmesimamslorsqu’ils’agitdemusulmans.
Leur postulat de départ part du principe que la société sécularisée est païenne
(gouvernéeparlemal,lesexeetl’argent).Pouréviterdetomberdansledéclingénéral,
7ceuxquisenomment«LesVéridiques» estimentqu’ilfautdévelopperunsentiment
d’appartenanceàunecommunautépluspure,au-dessusdurestedumonde.
Concrètement, cela se diagnostique et se quantifie par l’observation de ruptures
socialesdujeune:
1.Lapremièrerupturerepéréeparlesparentsestcelleavecles«anciensamis»:
«Elleneveutplusparleràsesanciensamisdufaitqu’ilsnesontpas‘danslevrai’.»
«Ellechercheànepluscroisersesanciensamis,elleditqu’ilssontimpurs.»
«Quandjeluiaidemandépourquoiellen’avaitplussonFacebook,ellem’arépondu‘jen’ai
plusrienàdireàmesanciensamisdepuisquej’aiprislechemindelavérité…’»
2.Ladeuxièmeétapederuptureconcernelesactivitésextra-scolaires,ditesde
loisirsetd’éducationpopulaire:
«IlaarrêtésescoursdeguitareendisantqueçadétournedeDieuetquec’estune
tentationd’Iblis».
«Ellepréparaitlechampionnatdepuis3ans,elleaarrêtélesentraînementsd’unjourà
l’autreendisantqueçaladétournaitdeDieu.»
«Ellen’écouteplusdemusique.Jen’aipasledroitd’enmettrenidanslavoiture,nidansla
maison.»
«Iln’écouteplusquedesAnachid(chantsreligieux).J’aiposélesrègles:jenemetsplusde
musiqueaméricainemaisilnemetplusd’Anachid.»
3. La troisième étape de rupture concerne le domaine de l’école ou de
l’apprentissageprofessionnel:
«Ilnevoulaitplusalleràl’écoleendisantquefaireunangledroitfaisaitpartieducomplot
des croisés et des sionistes contre l’islam, puisque ça fait rentrer des croix dans les
esprits…»
«Elleneveutplusalleràl’école.Elleveutresteràlamaisonavecmoi.»
«Cayest,elles’estfaitrenvoyerdesonstage.Jelatenaisàboutdebrasparcequ’àforcede
refuserdes’épilerlessourcils,desecoiffer,desemaquiller,deporterdesvêtements
occidentaux,jesavaisbienquecelaallaitcraquerpoursonstagedecoiffeuse...Plusonlui
disaitqueçafaitpartieduboulotd’êtreprésentable,pluselledevenaitrepoussante…»

7NomdonnéàsongroupeparlejihadisteOmarOmsen,ancienbanditexpulsédeFrance,quidétientungrand
nombredemineursauseindugroupeAlNosrafrancophoneenSyrie.
èreCPDSIRecherche-action«indicateursdeprévention»1 étape,rédigéparD.BouzaretC.Caupenneà
partirdeséchangesauseindel’équipeduCPDSIetdurecueildedonnéesde55familles.Droitsréservés.
«Aprèsl'obtentiondesonbaccalauréat,elleétaitpriseenpréparationàSciencePo.Sous
prétextequec’étaitmixte,enunmois,elleyarenoncépour‘’seconsacreràDieu’’»
«Elles’estfaitvirerdesonstagedecoiffurecarellenevoulaitpluscoifferleshommes.»
Toutestmisenplacepourseséparer«desautres»(ceuxquinesontpasélus),defaçon
àrenforcerlaforcedugroupe.Pourreprendrel’expressionduProfesseurPhilippe-Jean
Parquet,lesVéridiquesprovoquentunevéritable«occultationdesrepèresantérieurset
8ruptureaveclacohérencedelavieantérieure» .
Conclusion:C’estdanscetteoptiquequecesindicateurssontutilisésparlesécoutants
dunumérovert:ilsaidentlesparentsàévaluer«leniveauderupture»pourétablirle
9diagnosticdelasituationdedanger .L’approcheestdonccentréesurlecomportement
etnonpassurleregistredecroyancereligieuse.
Attention: Larupturescolaire/professionnellen’estpasuneétapeobligatoirepourle
départ en Syrie. Certains jeunes sont partis directement rejoindre un groupuscule ou
prévoyaientdelefairetoutenétantencorescolarisés,etsansavoirbaissédansleurs
résultats,tantlebasculementaétérapide.













8Voirlettredel’UNADFIdumoisdefévrier2014.
9Article375duCodecivilsurl’enfanceendanger.
èreCPDSIRecherche-action«indicateursdeprévention»1 étape,rédigéparD.BouzaretC.Caupenneà
partirdeséchangesauseindel’équipeduCPDSIetdurecueildedonnéesde55familles.Droitsréservés.
II–UNERUPTUREFAMILIALEAGEOMETRIEVARIABLE
Pourquelaprimautédugroupesoitcomplète,ils’agitdesubstituerl’autoritédu
groupeàl’autoritéparentale.
L’entrée «chez les Véridiques» entraîne toujours une forme de transgression, de
rupturegénérationnelle.
Contrairement à ce que nous avions trouvé dans nos premiers travaux, la rupture
familialen’apparaîtpassouslamêmeforme.
1.Plusieursanalysesd’histoiredefamillestémoignentd’un«dédoublementdela
personnalité» des jeunes. L’autorité du groupe s’est substituée à l’autorité
parentalesansquelesjeunesnelemontrent.Cesderniersn’ontpaschangéde
comportement mais l’analyse de leur «deuxième Facebook» prouve qu’ils se
préparentàpartirsansqu’aucunsignenelelaisseprévoir:
«EllerévisesonbacSdevantnousetenvérité,lapoliceavusursondeuxièmeFacebook
qu’ellepréparaitsonmariagereligieuxetsondépartenSyrie15joursplustard.»
«LaveilledesondépartenSyrie,ellemangeaitdespetitspoisauxlardonsavecnous.»
«IlétaitconcentrésursonBTS,etilestpartidujouraulendemain.Onestmusulmanpas
pratiquant.Luiils’étaitmisàfairelaprièreentre12et14ans.Après,ilaarrêté.Quandil
estparti,ilnepratiquaitriendelareligion.Pourtant,onacomprisensuitequ’ilavaittout
organisé:ilavaitmêmefaitdespetiteséconomiesqu’ilarécupéréesavantdegagnerle
sud.»
Danscetypedesituation,lesjeunespartisenSyriecontinuentparfoisàappelerleurs
parents.Ilsdonnentdesnouvelles,leplussouventdemanièresynthétiqueetuniforme
(jemangebien-jen’aipasfroid-jesuisbieninstallé)pourlesrassurer,selonles
groupesauxquelsilsappartiennentet/ouselonlemari(lorsqu’ils’agitd’unefille).
FACEBOOK REFLETANT LA VIE DE LA JEUNE VUE PAR L’EXTÉRIEUR: PARENTS,
PROFESSEURS,ETC.
èreCPDSIRecherche-action«indicateursdeprévention»1 étape,rédigéparD.BouzaretC.Caupenneà
partirdeséchangesauseindel’équipeduCPDSIetdurecueildedonnéesde55familles.Droitsréservés.
DEUXIÈMEFACEBOOKDECOUVERTENPARALLELE





2. Parfois, tout est mis en place pour que la rupture familiale s’opère
frontalement,tantlescomportementsdujeuneentraventlapossibilitéminimale
d’un«vivreensemble»familial:
«Nonseulementellen’utiliseplusdedéodorant,maisellejettelesnôtres,ettoutesnos
bouteilles de parfum. Elle ramène des bouteilles de musc car il ne contient pas
d’alcool.Celafaitlongtempsqu’ellenousavidétoutesnosbouteillesdevinetd’apéritif.»
«Unjour,jesuisrentrédutravailetj’aicruquemonappartementavaitétécambriolé:il
avaitenlevétousmestableaux,arrachémesrideaux,ôtémesbibelots,touslesobjetsoùily
èreCPDSIRecherche-action«indicateursdeprévention»1 étape,rédigéparD.BouzaretC.Caupenneà
partirdeséchangesauseindel’équipeduCPDSIetdurecueildedonnéesde55familles.Droitsréservés.
avaituneimaged’animaloud’êtrehumain…Mêmemonmagnifiquetapismarocainétait
brûlé…»
«Ilnevoulaitplusvenirauxfêtesfamiliales.NonseulementonnedevaitpasfêterNoël,
mais les anniversaires non plus, soi-disant parce que le Prophète ne fêtait pas son
anniversaire…»
«Onnepeutplusfairecinécarlesimagessontinterdites,onnepeutplusalleraurestocar
ilyaduporccachépartout,onnepeutplusfairedesportcarilyalamixité.Latélé,c’est
Satan.Commentrefaireduliendanssesconditions?»
«Lesrepasencommunsontdevenusimpossibles.Ilavaitunelistequidisaitqu’ilyavaitdu
porccachédanstouteslesconfiseries(bonbons,sucettes,barreschocolatées,barresde
céréales…), nappages, pains, croissants, pains au chocolat, chaussons aux pommes,
gâteaux, biscottes, pâtisseries, brioches, le cacao, biscuits, pain de mie, pâtes à pizza,
beurre,platscuisinés,margarine,crèmefraîche,crèmeanglaise,crèmedessert,boissons,
chips,crèmechantilly,glaces,painsàsandwichs,pâtefeuilletée,soupes,chocolat,yaourts,
moussesauchocolat,sauces…avectoutunelistedemarquesàboycotter(Nesle,Danone,
Haribo,Mikko,Delacre,etc.)ettoutunelistedesadditifssusceptiblesdecontenirduporc
quin’enfinissaitpas:E100E101E102E103E110E111E120E123E124E125E126E127
E128E140E141E142E152E153E160aE160bE160cE160eE160fE161bE161gE163
E170E210E213E214E226E234E252E270E280E322E325E326E327E328E329E334
E335E336E337E338E339E340E341E400E401E402E403E404E405E406E407E408
E411E412E413E414E418E420E421E422E430E431E432E433E434E435E436E440
E441E442E450E460E461E462E463E464E465E466E470E471E472E473E474E475
E476E477E478E480E481E482E483E488E489E491E492E493E494E495E542E550
E553aE553bE570E572E601E620E621E622E623E630E631E632E633E634E635
E640E742E901E904E905E907E913E920E921E951E1100E1517E1518»…
«Elleprendunsopalinpourtoucherchaquemeubleouchaqueobjetdelamaisonen
disantquec’estimpurparcequ’onaunchien.»

LESVERIDIQUESPREPARENTLESJEUNESALADIFFICULTEDESESEPARERDES
PARENTS:C’ESTUNEEPREUVEPOURVOIRS’ILSOBEISSENTVRAIMENTADIEU


3.Denombreuxparentstémoignentd’unsentimentdevéritable«désafiliation».
Ilsontlesentimentdeperdreleurenfant.
Déchoirlesparentsdeleurlégitimitéetdoncdeleurautoritéconstituel’undesobjectifs
èreCPDSIRecherche-action«indicateursdeprévention»1 étape,rédigéparD.BouzaretC.Caupenneà
partirdeséchangesauseindel’équipeduCPDSIetdurecueildedonnéesde55familles.Droitsréservés.