La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Salaires en Suisse : communiqué de l'OFS

De
8 pages

Communiqué de l'OFS qui dit qu'en 2012, le salaire médian en Suisse s'élevait à 5 100 euros.

Publié par :
Ajouté le : 29 avril 2014
Lecture(s) : 54 850
Signaler un abus
Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS
Communiqué de presse
Embargo: 28.04.2014,15:00 3 Vieactive et rémunération du travail  N°0351140350 Enquête suisse sur le niveau et la structure des salaires 2012: premiers résultats En 2012, le salaire médian s’élève à 6118 francs bruts Neuchâtel, 28.04.2014 (OFS) –Selon les premiers résultats de l’enquête suisse sur les salaires de l’Office fédéral de la statistique (OFS), le salaire brut pour le secteur privé s’élève en 2012 à 6118 francs bruts. En dix ans, le niveau du salaire a augmenté de 13,4% en termes nominaux. La part flexible du salaire continue de progresser : plus de 1 salarié sur 3 perçoit des boni. Le paysage des salaires 2012 selon les branches économiques En 2012, le salaire médian s’élève en Suisse à 6118 francs bruts par mois dans l’ensemble du secteur privé ce qui équivaut à une hausse de 3,2% depuis 2010. Les 10% des salariés les moins bien rémunérés ont gagné moins que 3886 francs alors que les 10% les mieux payés ont reçu un salaire supérieur à 11’512 francs. Le paysage salarial varie toujours fortement selon les branches économiques dans le secteur privé. Ainsi, les niveaux de rémunération sont nettement supérieurs au salaire médian du secteur privé dans les branches à forte valeur ajoutée telles que la recherche et développement (8905 francs), l’industrie du tabac (8939 francs), les activités des sièges sociaux et conseils de gestion (9032 francs), l’industrie pharmaceutique (9775 francs) et les banques (9823 francs). Parmi les branches qui versent des salaires proches du niveau médian, on peut citer la métallurgie (5766 francs), la construction (6024 francs) ou encore la santé (6186 francs). Au bas de l’échelle salariale, on trouve notamment le commerce de détail (4691 francs), l’industrie du cuir (4442 francs), la restauration (4272 francs), l’hébergement (4230 francs) et les services personnels (3887 francs). L’évolution des disparités salariales dans le temps Entre 2002 et 2012, le niveau du salaire médian pour l’ensemble du secteur privé a augmenté de 13,4% en termes nominaux. Durant cette même période, les 10% des personnes les mieux payées ont vu le montant de leur rémunération augmenter de 22,5%. Les salariés appartenant à la « classe moyenne » ont connu une augmentation salariale de 12,8%. La hausse des salaires des 10% des personnes les moins bien payées se monte à 9,5%. Les écarts salariaux entre le haut et le bas de la pyramide générale des salaires en Suisse se sont accrus dans le temps, passant d’un facteur de 2,6 en 2002 à 3,0 en 2012. Espace de l'Europe 10 CH2010 Neuchâtel www.statistique.admin.ch
Communiqué de presse OFS
La part des bas salaires En 2012, le nombre de postes à bas salaires (rémunération inférieure ou égale aux 2/3 du salaire médian) s’est élevé à près de 268'000 (mesurés en équivalent plein temps à 40 heures par semaine). Les taux les plus élevés des postes à bas niveau de rémunération se retrouvent dans les branches telles que le commerce de détail (19,7%), l’hébergement (38,1%) ou les autres services personnels (51,8%). Entre 2002 et 2012, la part des postes à bas salaires dans le secteur privé est restée relativement égale : leur proportion passe de 10,5% en 2002 à 10,0% en 2012. Près de 339'000 personnes occupent en 2012 des postes à bas salaires, dont 66,9% sont des femmes. Les salaires des cadres et la rémunération des Top Managers Les niveaux de rémunération des cadres varient considérablement selon les positions hiérarchiques et surtout selon les branches économiques. Ainsi en 2012, le salaire médian des cadres supérieurs atteint 18'831 francs dans la branche des télécommunications, 19'925 francs dans les assurances ou 21'528 francs dans l’industrie pharmaceutique contre par exemple 11'955 francs dans l’industrie des machines, 8495 francs dans la construction et 4815 francs dans la restauration. De 2002 à 2012, l’augmentation des salaires des cadres supérieurs et moyens a atteint 14,9%alors que celle des cadres inférieurs a plus fortement progressé (+21,9%). En ce qui concerne les Top Managers, à savoir les 10% des cadres supérieurs les mieux payés, ils ont gagné mensuellement plus que 23'444 francs. Les Top Managers dont les niveaux de rémunération mensuelle sont les plus élevés sont actifs notamment dans les assurances (43'281 francs), la recherche et développement (49'589 francs) et les banques (52'151 francs). Les différences de salaires entre les sexes Entre 2010 et 2012, la différence de salaires entre femmes et hommes dans le secteur privé a augmenté globalement de 0,5 point de pourcentage, passant de 18,4% à 18,9%. Ces écarts salariaux entre les sexes s’expliquent en partie par des caractéristiques différentes entre les deux populations comme par exemple la structure par âge, le niveau de formation ou le niveau de responsabilité du poste de travail occupé. On constate cependant qu’à profils équivalents, les écarts salariaux entre les sexes restent encore quasi systématiquement en défaveur des femmes. Ainsi, par exemple,les femmes exerçant une fonction à haut niveau de responsabilité et appartenant à la classe d’âge 4049 ans gagnent en moyenne 25,1% de moins que leurs collègues masculins présentant le même profil. Si l’on considère les segments des postes de travail dont le niveau de qualification est moins élevé, ces disparités de salaires en défaveur des femmes se retrouvent également mais de manière moins marquées. A titre d’exemple, les femmes n’occupant pas de fonction dirigeante et étant au bénéfice d’un apprentissage gagnent en moyenne 12,4% de moins que les collègues masculins appartenant à cette même catégorie. Autrement dit, l’ampleur des différences de salaires entre femmes et hommes tend à augmenter plus la qualification et le niveau de responsabilité pour le poste de travail sont élevés. L’importance croissante des boni dans le système salarial En 2012, plus de 1 salarié sur 3 dans l’ensemble du secteur privé a touché des boni (paiement annuel venant s’ajouter au salaire fixe de base). Cette proportion est plus élevée dans les branches à hauts salaires telles que la recherche et développement (41,3%), l’industrie pharmaceutique (72,6%) ou les banques (80,4%). Dans le temps, la part des salariés touchant cette forme de rémunération flexible a passé de 25,5% en 2002 à 36,1% en 2012. Durant cette même période, la valeur monétaire moyenne des boni était de 8337 francs (2002) pour s’élever à 11'143 francs (2012). Le montant des boni varie considérablement selon les branches économiques : il atteint par exemple 3731 francs en moyenne dans le commerce de détail, 7333 francs dans l’industrie du cuir, contre 26'018 francs dans les banques et 29'355 francs dans les activités des sièges sociaux et conseils de gestion. La rémunération de la maind’œuvre étrangère varie fortement selon le permis de séjour Avec un salaire médian de 6369 francs, les salariés de nationalité suisse gagnent plus que leurs collègues étrangers quel que soit le type d’autorisation de séjour: les détenteurs d’un permis de courte durée perçoivent un salaire de 4672 francs, d’un permis de séjour 5552 francs, d’un permis d’établissement 5671 francs et les frontaliers 5896 francs. Pour les postes hiérarchiques et à haut niveau de responsabilité, la maind’œuvre étrangère gagne des salaires plus élevés que ceux versés
2/8
Communiqué de presse OFS
à leurs collègues de nationalité suisse. Ces derniers perçoivent un salaire de 9683 francs alors que les frontaliers gagnent 10'505 francs, les détenteurs d’un permis d’établissement 10'905 francs et ceux au bénéfice d’un permis de séjour 12'726 francs. A l’inverse, pour les postes de travail n’exigeant pas de responsabilité hiérarchique, la rémunération des salariés suisses (5729 francs) est supérieure à celle versée à la maind’œuvre étrangère aussi bien par rapport à la catégorie des frontaliers (5488 francs), des détenteurs de permis d’établissement (5261 francs) qu’aux titulaires d’un permis de séjour (5022 francs).  OFFICEFEDERAL DE LA STATISTIQUE Service de presse Renseignements: Didier Froidevaux, OFS, Section Salaires et conditions de travail, tél.: +41 58 46 36756, email :Didier.Froidevaux@bfs.admin.chService de presse OFS, tél. : +41 32 71 36013, fax : +41 32 71 36281, email:kom@bfs.admin.chCommandes de publications : tél. : +41 32 71 36060, fax : +41 32 71 36061 email :order@bfs.admin.chVous trouverez d’autres informations et publications sous forme électronique sur le site Internet de l’OFS à l’adressehttp://www.statistique.admin.ch > Thèmes > 03  Travail, rémunérationbonnement aux communiqués de presse sous format électronique (PDF) à l’adresse : http://www.newsstat.admin.chCe communiqué est conforme aux principes du Code de bonnes pratiques de la statistique européenne. Ce dernier définit les bases qui assurent l’indépendance, l’intégrité et la responsabilité des services statistiques nationaux et communautaires. Les accès privilégiés sont contrôlés et placés sous embargo. Les intervenants à la conférence de presse ont reçu le communiqué trois jours à l'avance.
3/8
Communiqué de presse OFS
L’enquête suisse sur la structure des salaires (ESS) 2012 L’enquête suisse sur la structure des salaires est réalisée tous les deux ans en fin d’année sur la base d’un questionnaire envoyé aux entreprises. En 2012 dans le secteur privé, elle a porté sur plus de 33’000 entreprises. Avec environ 1,2 million de personnes salariées, l’ESS fournit un aperçu représentatif de la situation salariale des personnes travaillant dans l’industrie et dans le secteur des services au niveau suisse et au niveau des grandes régions. Salaire mensuel brut, standardisé Afin de pouvoir comparer les salaires des emplois à plein temps avec ceux des postes à temps partiel, on convertit les montants relevés en salaires mensuels standardisés, en se basant sur un temps de travail normalisé de 4 1/3 semaines à 40 heures. Les composantes du salaire brut : le salaire brut du mois d'octobre (y c. les cotisations sociales à la charge de la personne salariée pour les assurances sociales, les prestations en nature, les versements réguliers de primes, de participations au chiffre d’affaires et de commissions), ainsi que les allocations pour le travail en équipe et le travail le dimanche ou de nuit, un douzième du 13e salaire et un douzième des paiements spéciaux annuels (ou bonus). N'en font pas partie les allocations familiales et les allocations pour enfants. Valeur médiane La valeur médiane correspond à la valeur par rapport à laquelle 50% des salaires sont supérieurs et 50% inférieurs. « Classe moyenne » La « classe moyenne » est définie d’une point de vue statistique et correspond à l’ensemble des personnes qui gagnent entre 70% et 150% du salaire médian. Bas salaires dans l’ESS Dans l’enquête ESS, la définition des bas salaires s’inscrit dans une approche statistique définie au niveau international (Eurostat, OCDE) et correspond aux 2/3 du salaire médian. Les bas salaires comprennent les composantes salariales suivantes: la rémunération de base et, le cas échéant, les primes de pénibilité (travail de nuit, en équipe, etc…), le 13e salaire ainsi que les boni. La durée de travail est standardisée à 40 heures par semaine. Salaire minimal Le salaire minimal correspond à une définition négociée entre les partenaires sociaux. Le texte de l’initiative pour un salaire minimum prévoit une rémunération horaire de 22 francs de l’heure. Cela équivaut à un salaire mensuel de 4000 francs. A la différence de l’approche statistique (ESS), la durée du travail utilisée pour définir le salaire minimal dans le cadre de l’initiative est de 42 heures par semaine et les paiements irréguliers tels que les primes de pénibilité et les boni ne sont pas inclus dans le montant du salaire minimal fixé à 4000 francs bruts par mois. Selon la définition choisie, le pourcentage des personnes recevant un salaire égal ou inférieur à 4000 francs bruts peut légèrement varier.
4/8
Communiqué de presse OFS
T1 (1/2)Salaire mensuel brut (médiane) selon les divisions économiques, la position professionnelle et le sexe  Secteurprivé Suisse 2012 Position professionnelle TA1_b Total 1+23 4 Sansfonction de cadre Div isions économiques (NOGA08) Total FemmesHommes TotalFemmes HommesTotal FemmesHommes TotalFemmes HommesTotal FemmesHommes  TOTAL6 1185 3176 5539 9397 81710 6367 9896 9998 4546 5845 9956 8615 5364 9655 856 543 SECTEUR2 PRODUCTION6 2245 3336 3999 6158 1519 7587 8646 9997 9846 5985 8366 7165 8045 0745 957 59 Industriesex tractiv es6 0095 5696 0439 687* 9759 6716 *6 6656 697* 6741 5786 5256 5809 08 Autresindustries ex tractiv es6 0025 5156 0439 682* 9687 6665 *6 6656 620* 6657 5788 5256 5815 09 Serv. de soutien aux industries ex tractiv es* * * * * * * * * ** * * * 1033 Industriemanufacturière 6348 5280 6667 10433 [9241] 10568 8254 7349 8421 6648 5745 6831 5835 5014 6117 10 Industriesalimentaires 5550 4699 5946 9090 [7977] 9290 6389 5737 6589 5885 5424 6041 5240 4487 5632 11 Fabricationde boissons5 7515 3185 857[8 580]* [8667] 6575 *6 7295 644* *5 5435 2245 636 12 Fabricationde produits à base de tabac8 9397 6589 333[17 631]* [18137] 11904 11219 12259 9013 8941 *7 0425 8417 700 13 Fabricationde tex tiles5 2594 4985 9328 9836 5099 5036 9606 0127 2745 8815 1756 2024 8894 2735 352 14 Industriede l'habillement[3 714][3 315][5 248]6 118[5 238][7 396][4 437][4 073]* 3104 3057 4091 3851 [3602] 5198 15 Industriedu cuir et de la chaussure4 4424 1224 9768 868* *7 606* *4 7624 653[5 149]3 9673 8094 354 16 Fabr.d'articles en bois (sans meubles)5 7335 1025 7557 157[5 734]7 2226 288* 6331 5913 *5 9135 4654 7875 509 17 Industriedu papier et du carton6 1185 0026 429[10 118]* [10031] 8127 *8 1506 789* 6969 5656 4690 5937 18 Imprimerie,reproduction d'enregistrements6 3845 4176 8588 952[7 111]9 4577 0636 1097 3576 9765 7427 2906 0075 2626 408 19 Cokéfactionet raffinage[7 634]* [7835] ** * * * * * * *[7 302]* [7326] 20 Industriechimique 7691 6500 [8119] 12370 10431 12764 [10034] [8397] [10521] 8479 7830 8772 7029 6022 [7373] 21 Industriepharmaceutique 9775 8873 10491 17956 17183 18304 11826 [11405] 12095 9058 8455 9478 8420 7985 8775 22 Fabr.produits en caoutchouc et plastique5 7254 7036 0269 5848 3079 7307 2996 4117 5716 0675 4986 3305 3774 5325 633 23 Fabr.autres prod. minéraux non métalliques5 9835 3216 0869 737[7 571]9 9397 9316 9238 0826 5896 0576 6475 5935 0395 671 24 Métallurgie5 7664 7995 89910 093* 10404 7560 *7 9256 391[4 829]6 6405 4824 5495 605 25 Fabricationde produits métalliques5 8634 9316 0368 7426 9459 0137 1456 5037 2376 2965 6616 4205 4684 7065 621 26 Fabr.prod. informatiques, électroniques et optiques; horlogerie6 6095 1527 58012 0109 99212 2769 3118 2819 4736 7375 7637 1255 9194 9826 779 27 Fabricationd'équipements électriques6 7904 9947 26212 24411 38812 3409 3178 6249 3967 0276 2157 1526 0344 7176 446 28 Fabr.de machines et équipements n.c.a.6 8485 7787 01310 7408 95610 8338 8407 7908 9727 2966 5337 3866 3705 5176 500 29 Industrieautomobile 5812 5031 5878 8878 *8 9837 300* 7300 6420 *6 4205 4104 7075 522 30 Fabr.d'autres matériels de transport6 9375 8487 12810 851* 10876 8098 *8 1256 321* 6431 6024 5480 6125 31 Fabricationde meubles5 9525 3446 0488 818* 9090 7055 *7 0886 2905 8896 4135 5874 9985 691 32 Autresindustries manufacturières6 1185 1436 76410 026[7 583]10 452[8 059][6 843][8 522]6 513[5 249]7 0485 6244 9726 094 33 Réparation,installation machines et équip.6 2825 6136 3787 898* 8000 8151 [7429] 8219 [6879] *7 2806 0065 5066 055 35 Productionet distribution d’énergie7 7766 6877 97111 55810 10711 6779 1338 1949 3417 2906 8097 3877 1036 3157 269 3639 Prod.et distr. d’eau; gestion déchets5 6895 5295 7129 1827 4969 4127 666* 7805 6772 6199 [6918] 5324 5230 5335 36 Captage,traitement et distribution d'eau7 2886 0157 805* * * * * * *  *6 751* 7288 37 Collecteet traitement des eaux usées5 8426 1565 807[8 862]* [9071] 7625 * *6 436* 6489 5485 5499 5485 38 Collecte,traitement et élimination déchets5 5715 3535 5969 255[7 610]9 3347 666* 7786 [6966] *[7 212]5 2385 1075 252 39 Dépollution,autres serv . gestion déchets* * * * ** * * *  * * * * 4143 Construction6 0245 4586 0648 270[6 400]8 4576 9115 9037 0396 4716 2826 4855 7405 2915 769 41 Constructionde bâtiments6 1585 9256 1709 172[7 243]9 2977 526[6 588]7 5766 7856 5996 7955 8475 4005 860 42 Génieciv il6 2706 0856 27710 519* [10699] 7835 *7 9367 094* 7095 6053 [5607] 6065 43 Travaux de construction spécialisés5 9295 3785 9727 879[5 919]8 1046 5215 7076 6556 268[5 846]6 2795 6365 2485 671 Salaire mensuel standardisé:équiv alent plein temps basé sur 4 1/3 semaines à 40 heures de trav ail. Position professionnelle:1+2 = Cadre supérieur et moy en4 =Responsable de l'ex écution de trav aux 3 =Cadre inférieurSans fonction de cadre
Valeur centrale (médiane):
Composantes du salaire:
Ex plication des signes:
pour une moitié des postes de trav ail, le salaire standardisé se situe audessus de la v aleur centrale (médiane) présentée ici, alors que pour l'autre moitié, il s'inscrit audessous de cette v aleur.
le salaire brut du mois d’octobre (y compris les cotisations sociales à la charge du salarié pour les assurances sociales, les prestations en nature, les v ersements réguliers de primes, de participations au chiffre d’affaires et de commissions), ainsi que les allocations pour le trav ail en équipe et le trav ail le dimanche ou de nuit, 1/12 du 13e salaire et 1/12 des paiements spéciaux annuels. N’en font pas partie les allocations familiales et les allocations pour enfants.
«  » pas de données disponibles; « * » pas assez de données; « [] » coefficient de v ariation supérieur à 5% (v aleur incertaine sur le plan statistique)
Source: Office fédéral de la statistique, Enquête suisse sur la structure des salaires Renseignements: Section des salaires et des conditions de trav ail, 058 463 64 29, lohn@bfs.admin.ch © OFS  Ency clopédie statistique de la Suisse
5/8
Communiqué de presse OFS
T1 (2/2)Salaire mensuel brut (médiane) selon les divisions économiques, la position professionnelle et le sexe  Secteurprivé Suisse 2012 Position professionnelle TA1_b Total 1+23 4 Sansfonction de cadre Div isions économiques (NOGA08) Total FemmesHommes TotalFemmes HommesTotal FemmesHommes TotalFemmes HommesTotal FemmesHommes 4596 SECTEUR3 SERVICES6 0255 3136 74910 0977 77211 2118 0776 9998 9076 5726 0317 0745 3194 9415 714 4547 Commerce;réparation d’automobiles5 3344 6566 0478 6666 6879 4967 1366 0007 7945 8675 2936 3374 8814 5075 411 45 Commerceet réparation d'automobiles5 5725 0565 6737 174[5 571]7 4056 632[6 373]6 6615 8935 2265 9715 1744 9305 232 46 Commercede gros6 6356 0007 01711 4179 69411 8848 9118 0369 1566 8896 5977 0575 8845 5426 059 47 Commercede détail4 6914 4505 3946 9345 7147 8256 0885 1816 9645 5055 0926 0834 4944 3644 912 4953 Transportset entreposage6 0675 5916 1939 6297 28310 1196 983[6 259]7 167[7 671]6 594[7 932]5 7915 3935 895 49 Transportsterrestres et par conduites6 1315 8256 188[8 857][6 604][9 185]6 0425 2866 237[8 200][7 040][8 330]5 9385 7395 966 50 Transportspar eau[6 846]6 197[7 131]* * * * * * * * *5 9585 8075 998 51 Transportsaériens 6888 5518 8384 [13681] *[13 697]11 464* 12106 [8594] [7324]9 0476 4285 1797 779 52 Entreposage,serv . aux iliaires transp.6 0955 6646 26410 868[8 455]11 360[7 290][6 537][7 601]6 8646 1797 1415 7325 4465 840 53 Activités de poste et de courrier4 642[3 717]4 822[7 619]* [9771] [9867] *[10 172]6 955* 7009 4403 3643 4636 5556 Hébergementet restauration4 2364 0984 4445 5384 9375 9295 0164 8505 1594 6654 4834 8264 0433 9654 152 55 Hébergement4 2304 0834 4325 7605 1856 3434 9304 6415 0554 5264 3334 7433 9803 8854 085 56 Restauration4 2724 1184 4605 2384 6205 7145 0964 9525 2074 7424 6024 8764 0874 0004 196 5863 Informationet communication8 3746 8579 00011 9989 15112 3689 6888 01310 0008 4547 3208 7607 6206 5968 181 58 Édition7 3386 5178 11810 0618 15110 8607 7017 0488 4928 5797 0839 3746 8856 2957 506 59 Productionaudiov isuelle6 000[5 422]6 3108 0386 9688 337[6 618][6 190][7 267][6 956][6 906][6 956]5 219[4 854]5 571 60 Programmationet diffusion8 3907 8328 764[11 117]* [11212] 11666 11637 11775 * * *8 2277 7488 521 61 Télécommunications8 9017 1489 70513 50612 21513 62110 2469 08410 4658 3558 0758 3818 1236 9348 920 62 Activités informatiques8 5716 6759 00211 8078 66412 0009 6197 9169 9068 4717 3818 7067 6246 2848 077 63 Services d'information[8 391]6 827[9 393][11 780][9 536][12 500][10 717][9 064][11 219][11 944]* [15509] 6998 [6299] [7812] 6466 Activités financières et d'assurances9 2707 28910 79515 68413 51516 15710 7149 92411 0268 8108 2309 2466 7786 3667 530 64 Services financiers9 8237 76311 08915 91714 18816 27010 6089 92410 8738 6468 0769 1276 8106 5247 301 65 Assurance8 0246 6389 86014 70311 39315 53711 47910 36511 7939 3018 8789 6036 6536 1967 750 66 Activ. aux iliaires de serv . fin. et d'ass.8 9586 82910 84215 20010 92415 98410 5099 23611 2678 4587 5389 2096 9376 2128 019 68 Activités immobilières6 8576 3357 68110 4738 78411 4298 1647 4538 9696 8796 1867 6756 1106 0136 239 6975 Activ. spécialisées, scientifiques et techniques7 5406 4788 54812 0009 75012 5308 6287 6679 2017 2706 6677 8096 2805 9116 697 69 Activités juridiques et comptables7 4756 5009 61213 620[10 643]14 3339 6288 33310 6667 6937 1948 4686 0265 9316 381 70 Activ. sièges sociaux ; conseil de gestion9 0327 44510 75915 572[13 600]16 1879 7728 51710 8908 4087 4589 1676 9316 4817 538 71 Architecture,ingénierie; analy ses techn.7 1516 0217 75310 1817 48510 5507 7586 4248 2336 8306 2127 2086 1925 7446 488 72 Recherchedéveloppement scientifique8 9057 7719 67714 16611 54114 935[11 125]8 897[12 095][10 573][9 863][10 990]7 8217 2068 300 73 Publicitéet études de marché6 3115 6557 15510 196[9 116][11 107]7 736[6 980]8 0886 3066 255[6 490][5 163][4 862]5 647 74 Autresactiv . spécialisées, scient. et techn.6 4485 9546 8738 570[7 200]9 0486 861[6 695]7 2946 350[6 067]6 3505 8415 6365 983 75 Activités v étérinaires5 0784 694[8 270][7 563][6 190]* 6227 [6044] ** * *4 3844 342* 7782 Activités de serv ices admin. et de soutien5 1074 4275 4628 0086 6048 6116 5656 3016 8005 6795 3085 8814 8204 1605 132 77 Activités de location et locationbail6 1716 0096 229[9 556]* [9593] [7854] *[8 017][7 617]* [8425] 5767 5919 5723 78 Activités liées à l'emploi5 4555 0415 5398 4226 5009 4127 0876 0427 9466 0125 4946 3255 2664 7995 381 79 Activités des agences de v oy age5 3015 0436 018[7 647][6 240][8 940][6 736][6 216][7551] 5260 5077 5702 4952 4885 5155 80 Enquêteset sécurité5 3335 0805 391[6 285]* [6285] [7998] *[8218] [5891] *[5 997]5 2445 0615 298 81 Serv. bâtiments, aménagement pay sager4 429[3 478]5 0397 0695 7187 1595 962[5 788]6 0115 5345 3255 6794 025[3 327]4 657 82 Activ. administrativ es, soutien aux entrep.6 1675 5546 960[11 865][9 929][12 807][7 851][6 876]8 705[6 167][4 976][6 933]5 4795 1595 843 85 Enseignement7 2256 8247 9899 5128 40010 4967 9437 4968 6486 7606 5397 0286 6806 4497 175 8688 Santéhumaine et action sociale6 0005 7766 8588 7667 99210 1126 9946 6677 6476 4926 3047 0105 6205 5266 042 86 Activités pour la santé humaine6 1865 9707 2659 7318 05212 2796 9796 5008 9636 6566 4737 3215 9135 8206 443 87 Hébergementmédicosocial et social5 7205 5026 4308 4148 0988 7157 0816 9637 2326 4136 2486 6995 2645 1875 598 88 Actionsociale sans hébergement6 0675 6757 0158 4097 7809 3266 8006 2107 6056 3025 6707 0525 5015 2876 132 9093 Arts,spectacles et activ ités récréativ es5 7785 2996 1707 8406 9488 4216 6876 1907 0006 034[5 766]6 0675 2384 9515 580 90 Activ. créativ es, artistiques, de spectacle6 2355 7606 5237 4106 580[8 000][6 308][5 910][7 021][6 174]* *5 9495 6366 204 91 Bibliothèques,archiv es et musées6 4756 1996 8119 3568 38510 3397 4087 187[7616] 6370 6464 *5 8655 6426 301 92 Organisationjeux de hasard et d'argent5 4225 0575 7248 957* 9428 7332 *7 4705 847* 5847 5073 4882 5238 93 Activités sportiv es et récréativ es5 5184 9005 9967 4486 3768 0006 538[5 910]6 850[5 833][5 520][6 034]4 8104 6675 262 9496 Autresactiv ités de serv ices5 7144 9036 9368 5907 5939 2617 0186 2347 7355 9205 5066 6964 8504 3315 642 94 Activ. org. associativ es et religieuses7 1046 6577 7759 4889 1789 7617 6047 2807 9196 7956 3657 2896 2946 1906 547 95 Réparationde biens pers. et domestiques5 1834 7805 420[6 138]* [6889] ** * * * *4 9714 8505 095 96 Autresserv ices personnels3 8873 6784 8665 3504 456[7 075]4 5884 233[6 419]4 0784 0374 1333 6743 5354 607 Salaire mensuel standardisé:équiv alent plein temps basé sur 4 1/3 semaines à 40 heures de trav ail. Position professionnelle:1+2 = Cadre supérieur et moy en4 =Responsable de l'ex écution de trav aux 3 =Cadre inférieurSans fonction de cadre Valeur centrale (médiane):pour une moitié des postes de trav ail, le salaire standardisé se situe audessus de la v aleur centrale (médiane) présentée ici, alors que pour l'autre moitié, il s'inscrit audessous de cette v aleur. Composantes du salaire:le salaire brut du mois d’octobre (y compris les cotisations sociales à la charge du salarié pour les assurances sociales, les prestations en nature, les v ersements réguliers de primes, de participations au chiffre d’affaires et de commissions), ainsi que les allocations pour le trav ail en équipe et le trav ail le dimanche ou de nuit, 1/12 du 13e salaire et 1/12 des paiements spéciaux annuels. N’en font pas partie les allocations familiales et les allocations pour enfants. Ex plication des signes:«  » pas de données disponibles; « * » pas assez de données; « [] » coefficient de v ariation supérieur à 5% (v aleur incertaine sur le plan statistique)
Source: Office fédéral de la statistique, Enquête suisse sur la structure des salaires Renseignements: Section des salaires et des conditions de trav ail, 058 463 64 29, lohn@bfs.admin.ch © OFS  Ency clopédie statistique de la Suisse
6/8
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin