//img.uscri.be/pth/f8858b6ef294f119a7007257db23e650fa7b13ce
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Cannes Soleil N.18 en cours pdf

De
1 page
vie pratiqueI I Super1 2 31 - Anne-Lise en ski nautique n’a pas finimamies ! de nous étonner !2- Délina, quand elle n’est pas enrandonnée, s’occupe de son jardin.3 - Monique, passionnée d’informatique,est très attentive à ce que font ses“élèves” !Grand-mères avant tout Elles s’appellent Délina, Anne-Lise et Monique, elles ont toutes trois un point«Les personnes qui s’intéressent à l’informatique ne veulent pascommun : être des grands-mères hors du commun ! A l’occasion de la fêteavoir l’air d’être dépassées face à leurs petits-enfants !» confieMonique. Car si elles souhaitent rester actives, c’est aussi pour eux.des grands-mères le 2 mars, Cannes Soleil a rencontré pour vous troisDélina réserve ses mercredis matins pour garder son arrière-petite-“drôles de dames” qui profitent pleinement de leur retraite sous le soleil fille de trois ans et demi. «Quand sa maman lui demande si ellepréfère aller au centre aéré ou chez mémé, elle répond chez mémé»de Cannes. Très actives et surtout très dynamiques, elles ont accepté deraconte-t-elle. «Ici, il y a tout ce qu’il faut pour elle» rajoute Délinaparler d’elles, des enfants et de leurs occupations. qui habite une jolie petite maison au bas de l’avenue de Vallauris.«Tout ce qu’on souhaite c’est le meilleur pour nos enfants et petits- Fréquentationenfants. Mon petit-fils est né il y a quelques semaines et plus tardElles parlent aquagym, ski nautique, randonnées pédestres et même des clubs duj’aimerais qu’il ...
Voir plus Voir moins
v i ep r a t i q u e I I
Super mamies!
Elles s’appellent Délina, Anne-Lise et Monique, elles ont toutes trois un point commun : être des grands-mères hors du commun ! A l’occasion de la fête des grands-mères le 2 mars, Cannes Soleil a rencontré pour vous trois “drôles de dames” qui profitent pleinement de leur retraite sous le soleil de Cannes. Très actives et surtout très dynamiques, elles ont accepté de parler d’elles, des enfants et de leurs occupations.
Les palmarès des surnoms Mamichou/Papilou, Mamou nette/Papounet, Mamine/ Papoum, PapÈ/MamÈ, Nanny/Daddy ou encore des noms inventÈs par les petits-enfants eux-mÍmes, Mamie g‚teau, Mamie blanche (de la couleur de ses cheveux) ou encore Tita (qui se rÈfËre au tic-tac de la montre).
4 0C a n n e sS o l e i ln ° 1 8M a r s2 0 0 3 I II
Elles parlent aquagym, ski nautique, randonnÈes pÈdestres et mÍme informatique. Eh, oui les mamies dÕaujourdÕhui sÕinforment aussi des nouvelles technologies et sont loin dÕÍtre dÈpassÈes. Monique, jeune retraitÈe, donne des cours dÕinformatique dans les clubs du Bel ‚ge de Cannes. ´JÕÈtais secrÈtaire mÈdicale et ‡ mon Èpoque, lÕinformatique nÕexistait pas. Je suis dÕabord venue au club du Bel Age pour prendre des cours et puis, petit ‡ petit, jÕai progressÈ et lÕon mÕa proposÈ, par la suite, dÕenseigner cette discipline, explique-t-elle. AujourdÕhui, je donne des cours quatre fois par semaineª ajoute-t-elle ! Une activitÈ ‡ temps plein pour Monique qui doit aussi prÈparer ses cours ‡ la maison. Dans une ambiance dÈtendue mais nÈanmoins studieuse, les Ètudiants retraitÈs apprennent ‡ ÒcliquerÓ, faire des tableaux, utiliser la messagerie Èlectronique et ils le font trËs bien. ´ Cesont des choses quÕils peuvent mettre en pratique chez eux. Beaucoup communiquent par mail avec leurs petits-enfants ª rajoute-t-elle.
1
2
Grand-mères avant tout ´ Lespersonnes qui sÕintÈressent ‡ lÕinformatique ne veulent pas avoir lÕair dÕÍtre dÈpassÈes face ‡ leurs petits-enfants !ª confie Monique. Car si elles souhaitent rester actives, cÕest aussi pour eux. DÈlina rÈserve ses mercredis matins pour garder son arriËre-petite-fille de trois ans et demi. ´Quand sa maman lui demande si elle prÈfËre aller au centre aÈrÈ ou chez mÈmÈ, elle rÈpond chez mÈmȪ raconte-t-elle. ´Ici, il y a tout ce quÕil faut pour elleª rajoute DÈlina qui habite une jolie petite maison au bas de lÕavenue de Vallauris. ´ Toutce quÕon souhaite cÕest le meilleur pour nos enfants et petits-enfants. Mon petit-fils est nÈ il y a quelques semaines et plus tard jÕaimerais quÕil pense que je suis une grand-mËre dynamiqueª confie Monique.
Dy-na-miques Voil‡ ce quÕelles souhaiteraient quÕon dise dÕelles ! Dire le contraire serait difficile. DÈlina, nÈe en 1919, pratique la randonnÈe depuis plus de vingt ans. ´JÕai dÕabord commencÈ dans un petit club, puis ‡ soixante-cinq ans, je suis entrÈe au Club du Bel Age. JusquÕau mois de septembre, jÕÈtais accompagnatrice des randonnÈes. AujourdÕhui, je continue la marche. Tous les jeudis, nous organisons des promenades loisirs avec dÕautres personnes du Bel Age de Cannesª raconte-t-elle. Anne-Lise est elle aussi une grand-mËre peu banale puisquÕ‡ soixante-quinze ans, elle pratique le ski nautique : ´ LÕÈtÈ, je vais deux fois par semaine ‡ mes cours dÕaquagym et les autres jours, je sors faire du ski nautique. Mon mari et moi-mÍme Ètions des amoureux de la mer et nous nous Ètions promis de prendre notre retraite sur la CÙte dÕAzur. JÕai mÍme appris ‡ faire du ski nautique toute seule avec notre bateau.ª raconte-t-elle avec fiertÈ. Une discipline quÕelle a souhaitÈe transmettre ‡ ses petites-niËces. ´Elles nÕont jamais voulu apprendre la couture !ª ajoute-t-elle en souriant.
3
1 - Anne-Lise en ski nautique nÕa pas fini de nous Ètonner !
2 - DÈlina, quand elle nÕest pas en randonnÈe, sÕoccupe de son jardin.
3 - Monique, passionnÈe dÕinformatique, est trËs attentive ‡ ce que font ses ÒÈlËvesÓ !
Fréquentation des clubs du Bel Age en hausse Les clubs du Bel Age de Cannes se portent bien. Par rapport ‡ lÕan passÈ, la frÈquentation (tous clubs confondus) est passÈe cette annÈe de 12097 ‡ 13432 adhÈrents, soit une progression de 11 % en moyenne. La restauration connaÓt quant ‡ elle une hausse de 20 %. Des chiffres qui prouvent que les retraitÈs Cannois participent activement ‡ la vie locale de leur commune.
C a n n e sS o l e i ln ° 1 8M a r s2 0 0 34 1 I II