Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Actes des conférences en promotion des droits de l'enfant

De
13 pages

Actes des conférences en promotion des droits de l'enfant

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 79
Signaler un abus
Madame Frédérique AGNOUX magistrat-coordinatrice de formation à l’Ecole nationale de la Magistrature de France
Présentation générale de la Convention internationale des droits de l’enfant
Des praticiens de l’enfance ont de longue date, en particulier depuis la se-conde guerre mondiale, observé une relation entre l’organisation familiale et la si-tuation d’équilibre au sein d’un Etat ; l’épanouissement d’un enfant sera évidem-ment plus harmonieux et protégé si ses parents vivent dans un Etat qui ne réprime pas ses ressortissants et n’est pas lui-même en situation de guerre interne ou exté-rieure, amenant par voie de conséquence les parents à reproduire à l’échelle fami-liale l’ouverture ou la fermeture, la protection ou l’exploitation, qu’ils vivent ou subissent eux-mêmes. La Convention internationale des droits de l’enfant reflète cette aspiration à ce qu’en protégeant mieux les enfants, les représentants des Etats améliorent la situation de leurs institutions et de ceux qui en dépendent.
Cette convention de 1989 a vingt ans d’existence.
Elle s’inscrit dans le domaine des droits de l’Homme, son contenu rassem-ble en un seul texte les droits et protections reconnus aux enfants par de précédents outils internationaux, et les Etats qui l’ont ratifiée se sont engagés à rendre ses dis -positions applicables dans leur droit interne.
I. Un historique international de trente-cinq ans
En français, le mot enfant vient du mot latin « infans », signifiant « celui qui ne parle pas » ; il reflète la conception de l’Antiquité selon laquelle les parents avaient fréquemment le droit de vie et de mort sur leurs enfants.
Précédée par des textes nationaux, la notion de droits des enfants a com-mencé d’apparaître dans les textes internationaux par la Déclaration des droits de l’enfant dite de Genève, proclamée le 17 mai 1923 par l’Union Internationale de secours aux enfants, reprise par la Société des Nations le 26 septembre 1924. Elle trouve ensuite son assise dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme adoptée par les Nations Unies en 1948, qui se réfère à la notion d’assistance spécia-le pour la maternité et l’enfance, entraînant en particulier la Déclaration des droits de l’enfant le 20 novembre 1959.
Ces déclarations intentionnelles sans force obligatoire ont évolué vers des conventions ayant pour but l’introduction de leur contenu dans les législations na-tionales, c’est ainsi que la Convention internationale des droits de l’enfant a pro-gressivement vu le jour.
Elle est le quatrième des six principaux traités de défense des droits de l’Homme découlant de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme adoptée
21
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin