//img.uscri.be/pth/5d75ffced103a33468b563b342551439b1203e5a
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Appel Coopération Métropolitaine en cours

De
8 pages
Les dossiers de l’AUDProjet métropolitain«SMCO/Flandre Occidentale Belge»n°2 - Mars 2006Edito 1) Contexte de l’Appel à Coopération Métropolitaine :J’ai le plaisir de vous adresser par la présente le deuxième Dans le sillage de la politique décidée par le Comité Interministériel d’Aménagement et de numéro des «Dossiers de l’AUD» relatif à la Développement du Territoire du 18 décembre 2003 pour un rayonnement européen des problématique de la métropoles françaises, un appel à coopération métropolitaine a été lancé par Frédéric de Saint-«Métropolisation». Sernin, Secrétaire d’Etat à l’Aménagement du Territoire, le 28 juin 2004 à Marseille.Cette nouvelle publi -cation a pour objec- L’ambition gouvernementale est d’accompagner les métropoles françaises pour les aider à se tif de vous tenir hisser dans la compétition européenne ou mondiale des villes et les conforter dans leur rôle régulièrement informé d’entraînement des économies régionales.de l’état d’avancement de l’élaboration du Le gouvernement a dans cette logique défi ni trois priorités :Projet Métropolitain «SMCO/Flandre ► Aider les métropoles qui en feront la demande à développer leurs fonctions Occidentale Belge». métropolitaines supérieuresJ’espère que cette ► Mobiliser progressivement les politiques sectorielles de l’Etat dans le champ de ses initiative répondra à vos multiples interro- compétencesgations sur le sujet. ► Encourager la mise en place d’une coopération métropolitaine souple ...
Voir plus Voir moins

Les dossiers de l’AUD
Projet métropolitain
«SMCO/Flandre Occidentale Belge»
n°2 - Mars 2006
Edito 1) Contexte de l’Appel à
Coopération Métropolitaine :
J’ai le plaisir de
vous adresser par la
présente le deuxième
Dans le sillage de la politique décidée par le Comité Interministériel d’Aménagement et de numéro des «Dossiers
de l’AUD» relatif à la Développement du Territoire du 18 décembre 2003 pour un rayonnement européen des
problématique de la métropoles françaises, un appel à coopération métropolitaine a été lancé par Frédéric de Saint-
«Métropolisation». Sernin, Secrétaire d’Etat à l’Aménagement du Territoire, le 28 juin 2004 à Marseille.
Cette nouvelle publi -
cation a pour objec- L’ambition gouvernementale est d’accompagner les métropoles françaises pour les aider à se
tif de vous tenir hisser dans la compétition européenne ou mondiale des villes et les conforter dans leur rôle
régulièrement informé d’entraînement des économies régionales.
de l’état d’avancement
de l’élaboration du
Le gouvernement a dans cette logique défi ni trois priorités :Projet Métropolitain
«SMCO/Flandre
► Aider les métropoles qui en feront la demande à développer leurs fonctions Occidentale Belge».
métropolitaines supérieuresJ’espère que cette
► Mobiliser progressivement les politiques sectorielles de l’Etat dans le champ de ses initiative répondra à
vos multiples interro- compétences
gations sur le sujet. ► Encourager la mise en place d’une coopération métropolitaine souple mobilisant les
J’en profi te pour grandes villes et les villes moyennes qui les entourent avec une ingénierie adaptée.
remercier l’équipe tech-
nique de l’Agence
Afi n d’aider au développement des fonctions urbaines « d’excellence » dans les aires qui s’est fortement
métropolitaines et y promouvoir des stratégies de coopération, les métropoles lauréates, qui impliquée dans cet
exercice. fi gurent sur la carte ci-jointe, bénéfi cieront dans ce contexte d’un budget global de 3,5 millions
d’euros sur 2005 et 2006. Le gouvernement les accompagne ainsi dans l’approfondissement de
leurs projets de partenariat, fondés sur une réfl exion prospective et des actions transversales
ambitieuses mais resserrées en nombre. Il ne s’agit en effet en aucune manière de s’engager
à nouveau dans l’élaboration d’un projet de territoire, les discontinuités territoriales étant tout
à fait admises.
Dans une optique plus fi nancière, la DATAR attend encore les lignes directrices du Gouvernement
pour préciser les conditions dans lesquelles pourront être concrétisés ses engagements vis-
à-vis des projets métropolitains retenus. Plusieurs possibilités sont dans cette perspective à Jean-Marie Barbier
Président de l’Agence l’étude dans la déclinaison de la notion de « contrat métropolitain ».
Réalisation : Equipe technique de l’Agence d’Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer
Imprimé par nos soinsU Agence d’Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer A D
Agence d'Urbanisme et de Développement Rue Albert Camus. BP 87 - 62968 Longuenesse Cedex. ISSN en cours.
de la Région de Tel : 03 21 38 01 62 - Fax: 03 21 88 47 58 - Email : accueil.audrso@wanadoo.frSt-Omer2) Le processus de « Métropolisation » :
La métropolisation est une notion forgée par extension laquelle les phénomènes de connectivité tendent à
du terme «métropole» (étymologiquement : la « ville- l’emporter sur les relations de proximité.
mère ») pour désigner un processus de transformation Les mutations fonctionnelles des plus grandes villes
qualitative, à la fois fonctionnel et morphologique des engendrent des recompositions dans la morphologie
très grandes villes. urbaine. Outre les phénomènes d’étalement urbain,
Par rapport au processus classique de concentration la métropolisation implique, dans de nombreux cas,
que représente la ville en général, la métropolisation la formation d’une structure interne discontinue et
se caractérise par un accroissement du poids des hétérogène, faisant alterner en périphérie des zones
plus grandes villes dans la répartition de certaines de faibles densités et des centralités secondaires.
fonctions, ainsi que par la concentration de la L’ensemble de ces processus conduit à la formation
population dans des aires métropolitaines. Contredisant d’espaces urbains de plus en plus fragmentés remettant
certaines «prévisions» sur le déclin des grandes villes, en cause les modèles de répartition des citadins ou des
le processus métropolitain s’appuie sur une mise activités, par rapport à un centre unique.
en réseau des principales agglomérations dans
P2
Agence d’Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer - Mars 2006
Les dossiers de l’AUD : «Appel à Coopération Métropolitaine»Plus précisément, les objectifs de la candidature
3) La candidature du Syndicat Mixte résident dans :
de la Côte d’Opale et de la Flandre
► Le rayonnement économique par l’innovation,
la recherche, les formations supérieuresOccidentale Belge :
► le rayonnement du territoire en terme d’image,
à travers la culture, les manifestations d’envergure
et les grands équipements en lien avec le tourisme
► l’accessibilité, tant en terme d’infrastructures Afi n d’anticiper et saisir de manière réactive les
physiques qu’en terme d’accès aux Technologies multiples opportunités de développement, le SMCO a
de l’Information et de la Communication.récemment initié une politique ambitieuse de réponse à
des appels d’offres nationaux, initiative particulièrement
payante dans la mesure où trois dossiers majeurs
Sur la base de ces éléments et dans la perspective ont été retenus par le Gouvernement :
de 2006, le Comité de Pilotage proposera d’une part,
► Deux Pôles de Compétitivité (la fi lière un véritable projet métropolitain préparé par les
« pêche agroalimentaire » à Boulogne, et collectivités sur la base d’axes stratégiques fondés sur
naturellement, des « accélérateurs
les « Matériaux de rayonnement »,
A Usage Do mes - et d’autre part,
ti que » à Saint- le contenu d’un
Omer) futur « contrat
► La « Ges- métropolitain » qui
tion Intégrée sera peut être signé
des Zones avec l’Etat début
Côtières», 2007 dans le cadre de
dossier sur le- la prochaine période
quel l’Agence de contractualisation
reviendra dans entre l’Etat et les
les prochains territoires nationaux.
mois
► L’Appel à
Coopération L’Agence apportera
Métropolitaine bien entendu toute
son expertise dans
ce vaste chantier
Dans ce contexte, le fait marquant de l’exercice « 2005 » au titre d’une assistance partenariale avec les deux
fut incontestablement le succès de la candidature du autres Agences d’Urbanisme du Littoral, initiative
SMCO et de la Flandre Occidentale Belge au titre formalisée par l’éventuelle création d’une association
de l’Appel à Coopération Métropolitaine lancé par la et la signature d’une charte de partenariat « Inter-
DATAR. Ce résultat extrêmement positif, acquis grâce Agences ». De manière pragmatique et opérationnelle,
à l’implication et à la réactivité du réseau des Agences les Agences participeront à l’ensemble des groupes de
d’Urbanisme de la Côte d’Opale, a pris la forme travail et animeront elles-mêmes directement quelques
suivante dans le cadre d’une assistance partenariale : commissions.
► rédaction de la déclaration d’intention en
partenariat étroit avec les Agences de Boulogne et Pilotage du projet :
de Dunkerque
► Elaboration du dossier de candidature
La composition du Comité de Pilotage politique :
► Apport d’un complément d’information
souhaité par le jury en février 2005 (relations avec ► Le Président et les Vice-Présidents du
l’aire métropolitaine lilloise, problématique des Syndicat Mixte de la Côte d’Opale,
trois ports, relations stratégiques possibles avec le ► Le Député Permanent de la Province de
Kent) Flandre Occidentale,
P3
Agence d’Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer - Mars 2006
Les dossiers de l’AUD : «Appel à Coopération Métropolitaine»► Le Président de l’Intercommunale de Flandre ► Les Directeurs des agences d’urbanisme de
Occidentale, Dunkerque, Boulogne et Saint-Omer,
► Le Président du Conseil Régional Nord Pas-de- ► Les Directeurs des Services et collaborateurs
Calais ou son représentant, concernés de la Province de Flandre Occidentale
► Le Président du Conseil Général du Pas-de-Calais et de l’Intercommunale de Flandre Occidentale,
ou son représentant, ► Les représentants des services du Conseil
► Le Président du Conseil Général du Nord ou son Régional Nord Pas-de-Calais,
représentant. ► Les représentants des services des Conseils
Généraux du Nord et du Pas-de-Calais,
► Les représentants des services concernés de
La composition du Comité de Pilotage technique :
l’Etat, le Secrétariat Général aux Affaires Régionales
et le Directeur Régional de l’Equipement, la Mission ► La Direction Générale du SMCO,
Opérationnelle Transfrontalière (M.O.T),► Les Directeurs Généraux des Services des quatre
► Les services du Kent County Council sont agglomérations de Boulogne, Calais, Dunkerque et
également associés.Saint Omer,
Les groupes de travail thé-
matiques :
Afi n de mener à bien ce projet, huit
groupes de travail thématiques ont
été mis en place et animés par
un « pilote » binôme franco-belge.
D’ici la fi n de l’année, ils traiteront
des thèmes défi nis comme
prioritaires par le Comité de Pilotage
politique, s’agissant en l’occurrence
des dimensions suivantes :
► Attractivité métropolitaine
et accessibilité
► Rayonnement culturel et
artistique
► Identité et stratégie d’image
► Rayonnement de l’ensei-
gne ment supérieur et de la
recherche
► Attractivité commerciale et
rayonnement des services
► Rayonnement des équipe-
ments de santé
► Gouvernance
► Ingénierie et observatoire
métropolitain
L’Agence d’Urbanisme et de
Développement de la Région
de Saint-Omer vous tiendra
naturellement informé de l’état
d’avancement des réfl exions de
ces différents groupes de travail
thématiques dans ses prochaines
publications.
P4
Agence d’Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer - Mars 2006
Les dossiers de l’AUD : «Appel à Coopération Métropolitaine»► La mise en place d’un dispositif d’échanges La coopération avec l’Aire Métropolitaine
techniques permanent entre les équipes de Lilloise :
techniciens en charge de la préparation des
propositions à soumettre au débat et à la décision
Suivant les recommandations de l’Etat, les responsables
des instances politiques (rencontres régulières
de l’élaboration du projet de l’Aire Métropolitaine
entre techniciens de l’Agence de Développement
« Littoral Côte d’Opale – Flandre Occidentale » se sont
et d’Urbanisme de la Métropole Lilloise et ceux du
déclarés en faveur d’une coopération renforcée avec
Syndicat Mixte de la Côte d’Opale et des Agences
le projet porté par l’Aire Métropolitaine Lilloise à travers
d’Urbanisme).
les positions suivantes :
► Réaffi rmer conjointement le rôle irremplaçable Ces échanges devraient concerner, en priorité, les
de Lille Métropole dans la démarche de développe- thématiques relatives aux transports, aux infrastructures,
ment régional et transfrontalier, à la logistique et aux communications, celles qui concernent
► Souligner le rôle déterminant, dans la réussite le développement de l’enseignement supérieur et de la
de ce même projet régional et transfrontalier, d’un recherche (impliquant en particulier le Pôle Universitaire
développement concerté de la façade maritime Européen) et la santé (où le rôle du CHRU de Lille et
« Littoral Côte d’Opale/Flandre Occidentale ». de ses réseaux apparaît comme primordial). Le Conseil
Régional Nord Pas-de-Calais devrait être associé de
Dans ce cadre, il a été proposé que cette coopération manière spécifi que à ces démarches, au regard de ses
renforcée entre les deux aires métropolitaines puisse diverses responsabilités dans ces trois domaines.
s’appuyer notamment sur :
► Le développement d’un partenariat spécifi que
Le calendrier prévisionnel :entre les deux instances politiques chargées de
conduire l’élaboration respective des deux projets
(Participation « croisée » des responsables de ► Les « pilotes » des groupes thématiques
chacune des deux instances aux débats publics devront remettre une première note de synthèse
qu’elles organisent – Assises Métropolitaines pour stratégique, défi nissant notamment la problématique
Lille Métropole Communauté Urbaine et Rencontres générale de travail du groupe et ses priorités pour le
du Littoral pour le SMCO), mois d’avril 2006 au plus tard.
P5
Agence d’Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer - Mars 2006
Les dossiers de l’AUD : «Appel à Coopération Métropolitaine»► L’été devrait déboucher sur une liste plus ► Le printemps devrait être mis à profi t pour
restreinte de projets et en apprécier les conditions débattre (organisation de journées d’études ou de
concrètes de mise en œuvre (défi nition opérationnelle rencontres spécifi ques), approfondir chacune des
du contenu du projet, maîtrise d’ouvrage, fi nancements, thématiques et défi nir une première liste élargie des
calendrier de réalisation).projets potentiels de coopération à mettre en œuvre.
►Une troisième session
des « Rencontres du Littoral »,
spécifi quement consacrée à débattre
des propositions concrètes à formuler
en réponse à l’Appel à Coopération
Métropolitaine, devrait permettre, à
l’automne (Septembre – Octobre),
de cerner le périmètre défi nitif du
programme et ses conditions de
mise en œuvre.
► La fi n de l’année 2006 devrait
être mise à profi t, enfi n, pour
concrétiser, avec les services de
l’Etat, la conclusion d’un contrat
engageant les partenaires concernés
notamment sur la programmation
et les conditions matérielles et
fi nancières de réalisation des
opérations retenues.
4) Contribution de la Région de Saint-
Omer à la construction de l’ensemble
métropolitain :
A l’évidence, et à la lecture des sites lauréats de
l’Appel à Coopération Métropolitaine, il apparaît que
la question des relations entre villes moyennes et
métropoles devienne un enjeu d’action publique assez
largement partagé au plan national. C’est sur cette
conviction que l’Agence d’Urbanisme a récemment
assisté la Communauté d’Agglomération de Saint-
Omer dans sa candidature auprès de la DATAR au
titre de la problématique de la fonction d’une
agglomération « moyenne » dans la construction
d’un ensemble métropolitain, la DATAR attendant en
effet certaines propositions pour préciser la nature de
cet apport, 22% de la population française vivant dans Les enjeux consistent à inscrire l’Agglomération de
ces espaces. Saint-Omer dans les diverses formes de « réseau »
afi n d’intensifi er de manière notoire son rayonnement
L’Agence d’Urbanisme contribue notamment à la tout en conservant son identité. Ainsi, comme le
création et à la promotion du concept de « métro- soulignait le représentant du Ministre de l’Equipement
polisation partagée » compte tenu du caractère non dans le cadre des 26ièmes Rencontres Nationales
évident et non naturel des relations « réseaux de villes ». des Agences d’Urbanisme, les métropoles doivent se
P6
Agence d’Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer - Mars 2006
Les dossiers de l’AUD : «Appel à Coopération Métropolitaine»développer en garantissant de grands équilibres, Omer aurait peut être la faculté d’assurer une
s’agissant notamment « de l’ouverture sur un fonction d’accueil pour certaines classes ne pouvant
réseau complémentaire de villes moyennes » et plus accéder au marché immobilier métropolitain.
« le développement des territoires ruraux ».
Tout l’enjeu pour l’Agglomération consiste par
Cet exercice de planifi cation à grande échelle et voie de conséquence à « retourner » la situation
« à géométrie variable » se réalise naturellement en en sa faveur, en tirant partie de ce processus
fonction de la confi guration, des atouts et faiblesses d’intégration/spécialisation métropolitaine, en
des différentes « zones métropolitaines ». La question accueillant de façon volontaire et délibérée certaines
de la gouvernance de la métropole constitue de ces fonctions métropolitaines.
ainsi indéniablement un enjeu majeur dans la
perspective de la réussite du projet métropolitain, Quelques pistes ...
un tel processus se construisant en effet sur la base
de la diversité des différents partenaires et acteurs Dans les prochains mois, l’Agence va dans cette
concernés. logique se mobiliser aux côtés de la Communauté
d’Agglomération de Saint-Omer en réclamant
une « discrimination territoriale positive »
L’incidence majeure de la métropolisation sur les
compte tenu du contexte tout à fait particulier du
villes moyennes consiste en un processus de
bassin d’emploi, et ce, à travers les dimensions
spécialisation fonctionnelle de fait, sur tel ou tel
précédemment évoquées en y ajoutant les
registre économique, social… Dans ces conditions,
suivantes :
sur le plan économique, certaines de ces villes,
et notamment l’Agglomération de Saint-Omer, ► Délocalisation de certains centres de
pourraient tendre à assurer une fonction de « back recherche dans une logique de maillage du
offi ce » productif et logistique pour sa métropole de territoire.
référence, en raison notamment de son accessibilité ► Développement de la coopération
autoroutière et de son attractivité foncière. Dans hospitalière impliquant le cas échéant un
le même ordre d’idées, l’Agglomération de Saint- rapprochement Public/Privé au plan local.
P7
Agence d’Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer - Mars 2006
Les dossiers de l’AUD : «Appel à Coopération Métropolitaine»► Amélioration de l’accessibilité du territoire à ► Multiplication des formes d’action en réseau, à
travers ses multiples dimensions (notamment le géométrie variable.
renforcement des cadencements ferroviaires...). ► Réinvention des fonctions de centralité.
► Passage dans le domaine de l’habitat d’une ► Réduction du défi cit en emplois dits « straté-
logique d’ « aubaine » à une logique «volontariste» giques » (tertiaire supérieur).
de fi xation d’une partie des actifs métropolitains ► Accroissement de l’attractivité résidentielle.
mobiles. ► Développement des dispositifs de mutualisation
► Développement d’une politique tendant à et de ciblage des moyens publics.
recréer de la « rareté » (foncière, immobilière…). ► Atténuation du défi cit structurel des moyens
► Organisation d’un développement territorial en d’ingénierie publique.
« quadrants » autour de la métropole, en développant
des complémentarités entre la métropole, les bourgs
intermédiaires et l’Agglomération elle-même.
P8
Agence d’Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer - Mars 2006
Les dossiers de l’AUD : «Appel à Coopération Métropolitaine»