La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Les Français et l'exploitation du gaz de schiste

De
5 pages
Une large majorité de Français hostile à l’exploitation du gaz de schiste
62% des Français seraient opposés à ce que soit aujourd’hui autorisée en France l’exploitation du gaz de schiste. Seulement 36% y seraient favorables.
Un sujet qui unit la gauche, mais qui divise la droite
80% des sympathisants de gauche sont opposés à l’exploitation du gaz de schiste.
Mais les sympathisants de droite sont beaucoup plus divisés : 51% d’entre eux sont favorables à l’exploitation du gaz de schiste, 45% y sont hostiles.
Les sympathisants UMP sont 56% à y être favorables, contre 40% à y être opposés (contrairement aux sympathisants FN, qui sont 50% à y être opposés et 47% à y être favorables).
Une prise de position risquée mais stratégique pour Nicolas Sarkozy (Cf. analyse dans le rapport)
Voir plus Voir moins
Les Français et le gaz de schiste
2 octobre 2014
Sondage réalisé par
pour
publié jeudi 2 octobre dans « 20 minutes »
er LEVÉE D’EMBARGO LE 1OCTOBRE23H00
2
Méthodologie
Recue
Echantillon
Enquête réalisée auprèsd’unde Français échantillon recrutés par téléphone et interrogés par Internetles 30 er septembre et 1 octobre 2014.
Echantillon de1064 personnesreprésentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité del’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge et profession du chef de famille après stratification par région et catégoried’agglomération.
* Il ne s’agit pas d’unaccess panel.
Analyse des résultats
Les Français et le gaz de schiste Alorsqu’ils’yétait opposélorsqu’ilétait Président de la République, Nicolas Sarkozy, comme Arnaud Montebourg il y a quelques mois,s’estprononcé la semaine dernière en faveur del’exploitation du gaz de schiste. Mais depuis, NKM, pourtant une de ses soutiens pourl’électionla présidence de à l’UMP,a au contraire indiquéqu’ellen’étaitpasd’accordavec lui sur ce sujet, qui divise donc à la fois les leaders de la gauche et de la droite.Dans ce contexte, BVA vient de réaliser pour « 20 Minutes » ce sondage permettant de savoir quelle opinion ont les Français surl’exploitationdu gaz de schiste.*** Une large majorité de Français hostile àl’exploitationdu gaz de schiste62% des Français seraient opposés à ce que soitaujourd’huiautorisée en Francel’exploitationdu gaz de schiste. Seulement 36% y seraient favorables.Les femmes (67%, contre 56% des hommes), les 1834 ans (66%, contre 49% des 65 ans et plus) et les CSP+ (70%, contre 63% des CSP) sont les plus souvent hostiles à cette exploitation du gaz de schiste. Un sujet qui unit la gauche, mais qui divise la droite80% des sympathisants de gauche sont opposés àl’exploitationdu gaz de schiste(92% des sympathisants verts, 86% des sympathisants « plus à gauche que le PS » et 74% des sympathisants socialistes). Sur ce sujet, Arnaud Montebourg reste donc très minoritaire dans son propre camp. Mais les sympathisants de droite sont quant à eux beaucoup plus divisés. Ils sont 51% à être favorables àl’exploitationdu gaz de schiste et 45% à y être hostilesFN y sont (de justesse) majoritairement hostiles (50%, contre 47% de favorables), au contraire,. Par ailleurs, si les sympathisants les sympathisants UMP sont 56% à y être favorables, contre 40% à y être opposés. Une prise de position risquée mais stratégique pour Nicolas SarkozyDans ce contexte, les récentes prises de position de Nicolas Sarkozy peuvent apparaître assez risquées. En effet, en se disant maintenant favorable à l’exploitation du gaz de schiste,il défend une idée à la fois majoritairement impopulaire et qui unit contre ellel’électoratgauche, tout en de divisantl’électoratde droite.Maisl’objectiflui est sans doute stratégique. Tout pour d’abord,relançant le débat sur le gaz de schiste, en il reprend la main surl’agendamédiatique et politique et il se redonnel’imaged’unhomme faisant des propositions nouvelles. Ensuite, en tenant cette position,il est soutenu par la majorité des sympathisants UMP, qui constituentaujourd’huicible principale, dans la perspective de son élection à la tête de leur parti. sa Enfin, en se disant favorable àl’exploitation du gaz de schiste,il oblige Alain Juppé à prendre lui aussi position sur le sujet. Or, soitl’ancienéphémère ministre del’environnements’ylui aussi favorable, mais il risque alors de donner dit l’impressionsuivre Nicolas Sarkozy et de voir sa de popularité baisser auprès des Français dans leur ensemble ; soit il se dit au contraire hostile àl’exploitationdu gaz de schiste, mais il risque alors de voir sa popularité baisser auprès des sympathisants UMP. Peutêtre estce là le piègequ’espèrelui avoir tendu Nicolas Sarkozy. Eric BONNET, Directeur des études politiques, BVA Opinion
3
Une large majorité de Français hostile à l’exploitation du gaz de schiste
Seriez-vous favorable ou opposé à ce que soitaujourd’huiautorisée en Francel’exploitationdu gaz de schiste ?
4
S/T OPPOSE 62%
Tout à fait opposé 31%
Ne se prononce pas* 2%
Tout à fait favorable 8%
Plutôt opposé 31%
Plutôt favorable 28%
S/T FAVORABLE 36%
*Item non suggéré
37%
43%
*Item non suggéré
4%
5
31%
36%
2%
Un sujet qui unit la gauche, mais qui divise la droite
62%
S/T Favorable
S/T Opposé
Sympathisants de la droite
28%
28%
56%
25%
47%
4%
17%
12%
1%
8%
92%
74%
50%
51%
45%
28% 24% 26%3% Tout à fait opposé Ne se prononce pas*
Dont sympathisants d’EE-LV 4%4% 19%
Ensemble
28%
8%
Sympathisants de la gauche2%17% Dont sympathisants plus à gauche que le PS 1%13% (LO-NPA-PdG-PC) 2%23% Dont sympathisants du PS
Seriez-vous favorable ou opposé à ce que soitaujourd’huiautorisée en Francel’exploitationdu gaz de schiste ?
31%
46%
53%
34%
33%
73%
19%
13%
Dont sympathisants de l’UMP
14%
1%
36%
Dont sympathisants du Front national 19% Tout à fait favorable Plutôt favorable Plutôt opposé
80%
14%
40%
86%
38%