Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

Atelier idal / Plante en dangerle 27/01/07 Toulouse 36 rue Danielle Casanova 31000 Toulouse Tel:05 61 12 37 55 e-mail:chapelle@no-log.org Site: http://www.abri.org/atelier-ideal/ A lattention de Jean-Christophe Giesbert, Rdacteur en chef de la Dpche du midi Objet : droit de rponse et… Monsieur, Nous vous crivons aujourdhui, en rponse  larticle paru dans le livret Grand Sud de la Dpche, dat du 11/12/06, «Une Chapelle contre des logements sociaux». Cet article porte atteinte  limage de nos associations,Plante en dangeretlAtelier Idal (actuels occupants de la Chapelle Ste Jeanne dArc), en sappuyant sur des approximations et des contrevrits. Monsieur Jean-Marie Decorse na pas jug utile de prendre contact avec nous lors de la rdaction de cet article, transformant son papier en une apologie dHabitat & Humanisme et de son projet sur la Chapelle, ngligeant toute objectivit. Parti pris dsolant qui sinscrit selon nous dans la construction dun conflit au service de lassociation Habitat & Humanisme. Des proches nous ont aussi alerts sur le fait que cet article serait en ralit une commande faite  Monsieur Yann Bouffin par le milieu catholique lyonnais, ville dorigine dHabitat & Humanisme. M. Decorse naurait t que lexcutant. Certes, M. Decorse, contact par tlphone quelques jours aprs la parution de son article, nous a accord un droit de rponse mais na pas voulu discuter avec nous de ce quil nommaitla complexit de cette affaire. Nous joignons  cette lettre la copie du courrier que nous lui avons adress le 28 Dcembre 2006. Sans nouvelles de sa part, nous avons repris contact avec lui lundi 22 janvier. Il nous a alors dclar quil considrait que ce droit de rponse ntait plus dactualit suite  larticle du 6 janvier 2007 titrant « Un rpit pour la Chapelle ». Il nous a nanmoins promis une nouvelle fois de se pencher sur la question. A ce jour rien nest encore paru dans les pages Grand Sud au sujet de cette histoire. Indigns par ce comportement, nous souhaiterions aujourdhui pouvoir discuter avec vous de cette affaire qui est en ralit fort simple : il sagit dune opration financire fructueuse ralise par larchevch de Toulouse grce  la vente dune parcelle de terrain au statut pourtant particulier. Soustraite au domaine public par une srie darrangements via une socit « cran », cette chapelle a en effet chapp aux consquences de la loi de 1905. Sauf trahir sa parole lEglise ne peut aujourdhui ni la vendre ni la louer, raisons pour lesquelles nous y agissons depuis si longtemps dans une situation contractuelle juridiquement floue. Cette opration dlicate en terme dimage, larchevch la confie  une association au profil "irrprochable". Ce nest quen dnigrant ceux qui y vivent et occupent ce lieu depuis plus de treize ans que lexpulsion et la plus-value passeront inaperus vis  vis de lopinion publique. Rpute pour son action envers les sans-logis, la mairie de Toulouse est bien sr partie prenante de laffaire. Si Monsieur Jean-Luc Moudenc a fait savoir  Monsieur Pierre Samsom ex-directeur de publication du Satiricon, que la mairie ninterviendrait pas dans cette affaire,