Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

En préambule…

De
22 pages

En préambule…

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 0
Signaler un abus
Voyance_1:VOYA 09/04/09 12:21 Page3
En préambule…
« Nous demandons à l’imprévisible de décevoir l’attendu 1 », écrivait René Char. Je peux témoigner qu’écrire un guide de la voyance, rencontrer des pro-fessionnels de haut niveau ne met jamais à l’abri des surprises de la vie ! Lorsque j’ai entrepris d’enquêter pour la nouvelle édition de ce guide, jamais je n’aurais imaginé que des professionnels des arts divinatoires me donneraient, avec une telle constance, autant de détails sur le tournant radical que prendrait ma vie au fil des mois, des semaines et des jours qui allaient suivre. Je les ai consultés au meilleur moment. Professionnellement, je venais de don-ner une autre impulsion à mon activité, qui m’ouvrait de nouveaux débouchés. J’avais quitté une entreprise dans laquelle j’étais salariée pour me lancer si-multanément, en indépendante, dans trois branches différentes : la presse, l’édi-tion, la communication. J’avais de multiples projets en tête, mais allait-il être possible de les mener de front ? Pouvaient-ils tous aboutir ? Allais-je réussir à gagner suffisamment ma vie pour m’adonner à mon activité de prédilection : l’écriture de livres et de contes ? Mes enfants étaient sur le point de prendre leur envol. Eux aussi nourrissaient des rêves d’accomplissement personnel et professionnel. Allaient-ils les réaliser ? Toute à mes occupations et préoccupations variées, je n’accordais pas trop d’importance à ma vie affective. J’avais bien retrouvé un amour du passé, mais il était marié et peu disponible. Qu’importe puisque du temps, je n’en avais pas non plus.
1. Recueil Le Nu perdu .
Les bonnes adresses – 3
Voyance_1:VOYA 09/04/09 12:21 Page4
Préambule – Le Guide de la voyance
Tel était donc mon état d’esprit et ma situation lorsque j’ai abordé mes pre-mières consultations. Être à un carrefour de mon existence me plaçait dans la situation idéale du consultant qui a besoin d’un éclairage pour savoir s’il a pris la bonne direction. J’avais de vraies interrogations : elles me permettraient d’évaluer les réponses qui devaient m’être données. Mais mon seul avis ne suffisait pas pour rendre compte au mieux, avec le plus de rigueur et d’honnêteté possibles, du travail des professionnels que j’allais rencontrer. Je ne le cache pas, c’est une tâche très ingrate que d’apprécier, comme je le fais, la prestation de chacun. Il ne s’agit pas de décréter de façon simpliste que la profession se partage entre « bons » et « mauvais » praticiens. Une consul-tation est une rencontre entre deux subjectivités. Comme en amour, cela « marche » ou cela ne « marche » pas. Il n’était donc pas question de m’en tenir à mon unique expérience. Alors, j’ai repris le courrier des lecteurs qui m’avaient contactée après la pa-rution des guides précédents pour me raconter leurs consultations. Ils sont chef d’entreprise, infirmier, designer, médecin, pharmacienne, professeur, galeriste, ou dans le recrutement. Des métiers où l’on se doit d’être rigoureux, sérieux. Comme tous me paraissaient sensés, je les ai rencontrés pour que nous puis-sions confronter nos observations et nos ressentis. Ils m’ont fait un compte rendu fidèle de leurs rendez-vous chez les voyants, astrologues ou numéro-logues les mieux « notés » lors des précédentes éditions. J’ai ensuite livré à cha-cun d’eux, en avant-première, les coordonnées des professionnels qui m’ont le plus éblouie au fil de cette enquête. Les tout « nouveaux », auxquels je voulais décerner trois ou quatre étoiles, ont donc été consultés plusieurs fois, et de façon anonyme, par des personnes qui n’ont rien en commun avec moi, hormis d’avoir rencontré le même praticien. Ainsi pouvais-je me faire une idée plus équitable et plus objective de la presta-tion de chacun. J’ai tenu compte des appréciations de tous dans mes commentaires. Lorsque des professionnels font l’unanimité, je le dis. Lorsqu’ils ont été décevants alors que je les trouvais excellents, je ne le cache pas. Et lorsque certains ne m’ont pas convaincue, mais ont donné satisfaction à d’autres, je le mentionne encore.
4 – Les bonnes adresses
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin