Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La frontière Italie-Slovénie dans le contexte de l'élargissement de l'Union Européenne / The Italian-Slovenian Border in the Framework of the European Union's Enlargement - article ; n°632 ; vol.112, pg 357-381

De
26 pages
Annales de Géographie - Année 2003 - Volume 112 - Numéro 632 - Pages 357-381
This paper is keeping with the general outline of a theory on cross-horder cooperation and Euroregions. It deals with the Italian-Slovenian border, one of the most tossed about and wrangled areas in all Europe. After WW2, the Trieste Question posed a major border dilemma for countries and cultural groups. In 1947, the implementation of the new Italian-Yugoslav border involved the urban partitioning of Gorizia. The border zone became the place of an original national minorities crisscrossing. Today, the current Italian-Slovenian border remains the matter for heavy exchanges and flows; many border workers are dwelling on the Slovenian side. The coming entry of Slovenia into EU is enhancing cross-border cooperation and the creation of Euroregions. The Slovenia's highway cross is rooting the country in the EU's territorial logic.
L'actuelle limite internationale entre l'Italie et la Slovénie fut l'une des zones frontalières les plus ballotées et tiraillées de toute l'Europe. La question de Trieste constitua un dilemme frontalier difficile après la Seconde Guerre Mondiale. En 1947, l'établissement de la nouvelle frontière Italie-Yougoslavie eut pour effet de sectionner la ville de Gorizia. La zone frontalière est le lieu d'un original entrecroisement territorial de minorités nationales. L'actuelle frontière Italie-Slovénie est l'objet d'intenses flux et échanges. De nombreux travailleurs frontaliers résident côté slovène. L'entrée prochaine de la Slovénie dans l'Union Européenne favorise la coopération transfrontalière et l'émergence des Eurorégions. La « croix autoroutière slovène » ancre la Slovénie dans la logique territoriale de l'Union Européenne. L'article s'inscrit dans la portée d'une théorie générale de la coopération transfrontalière et des Eurorégions.
25 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins

André-Louis Sanguin
Berta Mrak
La frontière Italie-Slovénie dans le contexte de l'élargissement
de l'Union Européenne / The Italian-Slovenian Border in the
Framework of the European Union's Enlargement
In: Annales de Géographie. 2003, t. 112, n°632. pp. 357-381.
Abstract
This paper is keeping with the general outline of a theory on cross-horder cooperation and Euroregions. It deals with the Italian-
Slovenian border, one of the most tossed about and wrangled areas in all Europe. After WW2, the Trieste Question posed a
major border dilemma for countries and cultural groups. In 1947, the implementation of the new Italian-Yugoslav border involved
the urban partitioning of Gorizia. The border zone became the place of an original national minorities crisscrossing. Today, the
current Italian-Slovenian border remains the matter for heavy exchanges and flows; many border workers are dwelling on the
Slovenian side. The coming entry of Slovenia into EU is enhancing cross-border cooperation and the creation of Euroregions.
The "Slovenia's highway cross" is rooting the country in the EU's territorial logic.
Résumé
L'actuelle limite internationale entre l'Italie et la Slovénie fut l'une des zones frontalières les plus ballotées et tiraillées de toute
l'Europe. La question de Trieste constitua un dilemme frontalier difficile après la Seconde Guerre Mondiale. En 1947,
l'établissement de la nouvelle frontière Italie-Yougoslavie eut pour effet de sectionner la ville de Gorizia. La zone frontalière est le
lieu d'un original entrecroisement territorial de minorités nationales. L'actuelle frontière Italie-Slovénie est l'objet d'intenses flux et
échanges. De nombreux travailleurs frontaliers résident côté slovène. L'entrée prochaine de la Slovénie dans l'Union Européenne
favorise la coopération transfrontalière et l'émergence des Eurorégions. La « croix autoroutière slovène » ancre la Slovénie dans
la logique territoriale de l'Union Européenne. L'article s'inscrit dans la portée d'une théorie générale de la coopération
transfrontalière et des Eurorégions.
Citer ce document / Cite this document :
Sanguin André-Louis, Mrak Berta. La frontière Italie-Slovénie dans le contexte de l'élargissement de l'Union Européenne / The
Italian-Slovenian Border in the Framework of the European Union's Enlargement. In: Annales de Géographie. 2003, t. 112,
n°632. pp. 357-381.
doi : 10.3406/geo.2003.943
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_2003_num_112_632_943La frontière Italie-Slovénie dans le contexte
de élargissement de Union Européenne
of The the Italian-Slovenian European Union Border Enlargement in thé Framework
André-Louis Sanguin
Université de Paris-Sorbonne
Berta Mrak
Université de Ljubljana Slovénie
Résumé actuelle limite internationale entre Italie et la Slovénie fut une des zones
frontalières les plus bailotees et tiraillées de toute Europe La question de Trieste
constitua un dilemme frontalier difficile après la Seconde Guerre Mondiale En
1947 établissement de la nouvelle frontière Italie-Yougoslavie eut pour effet
de sectionner la ville de Gorizia La zone frontalière est le lieu un original en
trecroisement territorial de minorités nationales actuelle frontière Italie-
Slovénie est objet intenses flux et échanges De nombreux travailleurs fron
taliers résident côté slovène entrée prochaine de la Slovénie dans Union
Européenne favorise la coopération transfrontalière et émergence des Eurore
gions La croix autoroutière slovène ancre la Slovénie dans la logique territo
riale de Union Européenne article inscrit dans la portée une théorie
générale de la coopération transfrontalière et des Euroregions
Abstract This paper is keeping with the general outline of theory on cross-border coo
peration and Euroregions It deals with the Italian-Slovenian border one of the
most tossed about and wrangled areas in all Europe After WW2 the Trieste
Question posed major border dilemma for countries and cultural groups In
1947 the implementation of the new Italian-Yugoslav border involved the ur
ban partitioning ofGorizia The border zone became the place of an original na
tional minorities crisscrossing Today the current Italian-Slovenian border
remains the matter for heavy exchanges and flows many border workers are
dwelling on the Slovenian side The coming entry of Slovenia into EU is enhan
cing cross-border cooperation and the creation of Euroregions The
highway cross is rooting the country in the territorial logic
Mots-clés Géographie politique frontières minorités partition travailleurs frontaliers
coopération transfrontalière Euroregions élargissement Italie Slovénie Union
Européenne ex-Yougoslavie Trieste Gorizia Alpes Juliennes Karst
Key-words Political geography borders ethnic minorities partition border workers cross-
border cooperation Euroregions European enlargement Italy Slovenia
former Yugoslavia Trieste Gorizia Julian Alps Karst
Je avais jamais vu le Bainsizza et je trouvais étrange de gravir ces pentes qui
avaient appartenu aux Autrichiens. Plus loin le terrain aplanissait et dans
le brouillard aper us des bois et des collines escarpées. Mais au fait
Ann Gèo. no 632 2003 pages 357-381 Armand Colin André-Louis Sanguin ANNALES DE OGRAPHIE 632 2003 358
est-ce que je pensais du Bainsizza Je attendais le trouver plus plat
plus comme un plateau Je ne me figurais pas il était si accidenté Alti
piano. mais pas piano
Ernest Hemingway adieu aux armes
En écrivant entre 1927 et 1929 son célèbre roman adieu aux armes
le grand écrivain américain Ernest Hemingway 1899-1961 ne imaginait
pas il allait élever un monument utile la compréhension des lieux et
des paysages constituant actuelle frontière Italie-Slovénie Avec adieu
aux armes Hemingway immortalisé avec talent ce qui fut un des pires
champs de bataille de la Première Guerre Mondiale Entre le 24 mai 1915
et le 28 octobre 1917 les combats de positions et de tranchées sur le front
austro-italien de Isonzo et du Karst firent un million de morts La roue
de Histoire tourné et ce qui fut implosion de la Yougoslavie
communiste une frontière déchirée devient maintenant une frontière
réconciliée dans la perspective de entrée de la Slovénie dans Union
Européenne en 2004
actuelle limite internationale entre Italie et la Slovénie court travers
une région qui été profondément affectée dans son développement socio-
économique et dans son fonctionnement interne par les deux guerres mon
diales Buf 2000 Après la Grande Guerre la frontière glissa vers Est
pour séparer Italie agrandie de la toute nouvelle Yougoslavie Cette nou
velle limite endossa très vite une fonction militaro-strategi que Après la
Seconde Guerre Mondiale la frontière Italie-Yougoslavie déménagea vers
Ouest ce qui entraîna une emigration considérable fronts renversés des
minorités nationales frontalières en bonne part cause de deux systèmes
socio-politiques radicalement différents Klemencic et Buf 1991
Depuis indépendance de la Slovénie en 1991 la fonction de cette fron
tière totalement changé Une nouvelle coopération économique et un statut
libéral accordé aux minorités nationales ont engendré un type spécial de
paysage frontalier La limite Italie-Slovénie est devenue un puissant facteur
de connexion régionale
une frontière tiraillée et bailotee au dilemme
de Trieste 1866-1954
Le territoire étudié ici concerne essentiellement les Alpes Juliennes et le
Karst fig La frontière moderne entre la Serenissime République de
Venise et Empire des Habsbourg ne date que de 1521 Toute la section
comprise entre le Natisone et le col du Predil subi très peu de change
ments la Première Guerre Mondiale Elle coïncide avec orographie
des Alpes Juliennes et est une des frontières les plus vieilles et les plus
stables de Europe Il en va tout autrement au Nord et au Sud de cette
section Durant la période napoléonienne la frontière entre le Royaume Articles La frontière Italie-Slovénie dans le contexte de élargissement de UE 359
Fig Italie-Slovénie les différents tracés frontaliers entre 866 et 991
Italy-Slovenia the different borderlines between 1866 and 1991
Italie et les Provinces Illyriennes suivait le cours de lsonzo de sa source
embouchure sur Adriatique hauteur de actuel point triple
Italie-Autriche-Slovénie la ligne de partage des eaux de Ratece devenait
pour la première fois le marqueur de la frontière internationale Malgré son
aspect très hydrographique la nouvelle frontière causa beaucoup de
désagréments aux populations locales vivant sur les deux rives de Isonzo
Si on évoque expression de frontière tiraillée et bailotee est parce
elle subi entre 1866 et 1954 pas moins de quatre changements
majeurs il convient évoquer
1.1 La frontière de 1866
En 1866 après abandon par Autriche du Royaume Lombard-Vénitien
la jeune Italie unifiée la nouvelle frontière austro-italienne se fixa de telle
manière que la section centrale Predil-Natisone demeura mais que le Val
Canale ainsi que toute la basse vallée de Isonzo depuis Cormons et Gori-
zia Grado demeurèrent dans le giron autrichien Ainsi du Ploc-
kenpass/Passo di Monte Croce rnico Alpes Carniques la lagune
de Mara Adriatique) la frontière austro-italienne engendra beaucoup de
perturbations dans les Alpes Juliennes Les liaisons ferroviaires Trieste-
Venise et Udine-Tarvisio perdirent beaucoup importance Par contre 360 André-Louis Sanguin ANNALES DE OGRAPHIE 632 2003
Gorizia et Trieste bien localisées au milieu de leur hinterland et déjà loin
de la frontière de 1866 développèrent leur fonction de centres régionaux
Plus encore Trieste seul véritable débouché maritime de Empire des
Habsbourg devint le port de Vienne grâce au Sudbahn ligne ferroviaire
ouverte entre 1841 et 1857 et passant par Maribor et Ljubljana
1.2 La frontière de 1920
Après la capitulation autrichienne du novembre 1918 une politique
assimilation de 350000 Slovènes environ fut mise en place en Istrie et en
Slovénie occidentale Le Traité de Rapallo 12 novembre 1920) signé
entre Italie et la jeune Yougoslavie fit glisser la frontière beaucoup plus
vers Est selon une ligne courant de actuel point triple Italie-Autriche-
Slovénie la banlieue orientale de Fiume/Rijeka Toutefois la nouvelle
province italienne de Gorizia conservait sa fonction de centre régional puis
que ses limites coïncidaient globalement avec celle de ancienne province
autrichienne de Goritz est Trieste qui paya le plus lourd tribut au chan
gement de frontière La ville perdit son rôle de grand port ce qui entraîna
un déclin démographique et urbain Buf 2000 Dès arrivée du fas
cisme au pouvoir en 1922 cette partie de la Slovénie devenue brutalement
italienne fut le théâtre une italianisation forcée Le coup de grâce fut
donné le 1er octobre 1923 par la Réforme Gentile du nom du ministre
italien de Education école de langue italienne était imposée tous les
élèves Des centaines écoles slovènophones abandonnèrent immédiate
ment leur langue En 1925 la langue slovène avait perdu toute visibilité
publique toponymie plaques de rues... Les prénoms et les noms de
famille furent italianisés Le pire fut atteint lorsque les patronymes Slovènes
furent ôtés des tombes dans les cimetières Stranj 1992 Il faut toutefois
souligner une différence de taille entre la politique fasciste de entre-deux-
guerres et la politique communiste-titiste après 1945 les Italiens appliquèrent
vis-à-vis des Slovènes un ensemble de vexations et abus divers sans il
eut pour autant purification ethnique et déportation massive
1.3 La frontière de 1947
Le 1er mai 1945 les troupes néo-zélandaises et les Partisans de Tito libé
raient Trieste et Gorizia La Résistance yougoslave atteignit même la ligne
Gemona-udine-Cividale Toutefois le 12 juin 1945 en vertu de Accord
de Belgrade signé avec les Alliés les troupes yougoslaves se retirèrent der
rière la Ligne Morgan actuelle frontière entre la province de Trieste et la
Slovénie Accord de Belgrade et la mise en place de la Ligne Morgan
marquaient le prologue de la fameuse Question de Trieste qui allait empoi
sonner atmosphère politique de cette région en 1954 Les quarante
jours administration communiste yougoslave Trieste et Gorizia sont
passés histoire sous le nom de Foibe ponor est dans ces cavités kars
tiques que plusieurs milliers Italiens furent entassés ce que mort
en suive par les soins des Partisans de Tito dès leur arrivée Trieste Les Articles La frontière Italie-Slovénie dans le contexte de élargissement de UE 361
Italiens emploient pour désigner ces malheureux le terme de infoibati lit
téralement ponorisés
ouverture de la Conférence de la Paix Paris la Yougoslavie et Ita
lie avaient deux positions totalement antagonistes quant avenir de cette
zone Le régime titiste voulait en faire la septième république de la Fédé
ration Yougoslave tandis que Italie voulait établir la nouvelle limite inter
nationale mi-chemin entre la frontière de 1866 et celle de 1920 Toute
fois il ne faut pas perdre de vue la disposition territoriale des ethnies
héritée des siècles précédents avec des villes italiennes et des campagnes
avoisinantes Slovènes Cette disposition interdisait pratiquement tout tracé
frontalier qui convienne aux uns comme aux autres comme Le Lannou
pu le souligner avec beaucoup de pertinence Le Lannou 1947 Au cours
des négociations qui devaient aboutir au Traité de Paris 10 février 1947)
la France fit prévaloir le principe équilibre ethnique est ailleurs sur
cette base que fut instituée la nouvelle frontière Italie-Yougoslavie Quel
était ce principe Une frontière politique doit coïncider autant que possible
avec une limite ethnique et en même temps laisser dans chacun des deux
pays un nombre identique de membres une minorité ethnique Le traité
divisa la population slovène en trois corps administratifs distincts Le Val
Canale et la Slavia Veneta ou Beneska Slovenija en slovène étaient attri
bués Italie province Udine La ville de Gorizia était divisée et tra
versée par la nouvelle frontière Du coup plusieurs milliers de Slovènes se
retrouvèrent citoyens italiens sans avoir été consultés le moins du monde
mais ce fut également vrai pour les Italiens encore plus nombreux dans la
nouvelle Yougoslavie de Tito
7.4 La question de Trieste 1947-1954
Restait la zone de qui avait été attribuée ni Italie ni la You
goslavie On la divisa sans la diviser Ce fut la création du fameux Terri
toire Libre de Trieste Ier septembre 1947/5 octobre 1954) jamais plei
nement réalisé cause de la tension entre les Alliés et la Yougoslavie En
raison de extrême imbrication des populations italophones et slovènopho-
nes le principe équilibre ethnique était inapplicable et il était très difficile
de dessiner une frontière Moodie 1945 Buf 2000 Il fallut donc
recourir la solution provisoire du Territoire Libre en attente un accord
acceptable entre les grandes puissances et les pouvoirs locaux La Zone
incluant Trieste et ses cinq communes de banlieue fut placée sous la juri
diction et administration du Gouvernement Militaire anglo-américain tan
dis que la Zone couvrant le quart Nord-Ouest de Istrie était placée sous
régime yougoslave Le schisme idéologique du 28 juin 1948 condamna
tion de Tito par Staline et le Kominform fut traumatisant pour les habi
tants des Zones et En effet la Guerre Froide venait de commencer
et la rupture soviéto-yougoslave changeait radicalement la dimension inter
nationale de la question de Trieste La situation très hybride du TLT
trouva sa solution en 1954 Duroselle 1966 Nov 1970 Par le 362 André-Louis Sanguin ANNALES DE OGRAPHIE 632 2003
Mémorandum de Londres octobre 1954) les Etats-Unis la Grande-Bre
tagne et la Yougoslavie entendaient effet que la Zone soit attribuée
définitivement Italie et la Zone définitivement la Yougoslavie Tou
tefois la ligne séparant la de la Zone demeura une ligne de
démarcation ce que le Traité Osimo 10 novembre 1975 la
transforme en une véritable frontière internationale Stranj 1992 Au
total est cette nouvelle frontière italo-yougoslave issue du Traité de Paris
de 1947 et du Mémorandum de Londres de 1954 qui est devenue en 1991
la frontière Italie-Slovénie Si la frontière Italie-Yougoslavie fut globalement
positionnée sur ancienne frontière austro-italienne de 1866 du point triple
au Nord du Gorizia par contre de Gorizia Istrie le critère
totalement nouveau équilibre ethnique prévalut dans la démarcation de
la nouvelle limite Cela explique en bonne part les solutions boiteuses que
constituèrent la partition du TLT et celle de Gorizia Klemencic et Buf
1991)
Une ville sectionnée par la partition
Gorizia/Nova Gorica
La partition toujours été un thème classique propos des Etats Allema
gne Vietnam Corée Irlande Chypre Par contre ce thème se fait beau
coup plus rare dès lors il agit de villes divisées soit par une frontière
internationale soit par une limite intra-fédérale soit encore par une ligne
de cessez-le-feu De 1945 1989 Berlin constitua archétype de la ville
sectionnée par une partition Il existe pourtant bien autres villes euro
péennes soumises ce processus Nicosia/Lefkosa Chypre Valga/Valka
entre Estonie et Lettonie Cieszyn/Cesky entre Pologne et Républi
que Tchèque Sarajevo Federacije/Srpsko Sarajevo entre les deux entités de
la Bosnie post-Dayton Gorizia/Nova Gorica fait pleinement partie de ce
groupe spécifique
Gorizia et le Goriziano avaient été peu affectés par les changements
frontaliers de 1866 et de 1920 puisque la ville et sa zone influence
avaient pas été sectionnées dans leur homogénéité territoriale Il en alla
tout autrement avec édification de la frontière de 1947 qui eut pour effet
de partitionner la ville Dès le Haut Moyen Age les Slovènes avaient peuplé
les montagnes de Isonzo et du Natisone Là aussi était greffé élément
germanophone sur la population locale de langue italienne ou frioulane
Durant toute époque habsbourgeoise et en 1866 un Frioul autri
chien prospère dont Gorizia formait la capitale flanqua un Frioul vénitien
appauvri Prost 1973 Située sur la rive gauche de Isonzo endroit
même où le fleuve sort des Alpes pour entrer dans la plaine avant de se
jeter dans le Golfe de Trieste Gorizia dispose une position stratégique
de tout premier plan époque des Habsbourg la ville profita pleinement
de sa situation entre Autriche et Trieste Dès le xvine siècle un clichage
territorial majeur était fortement imprimé dans et autour de Gorizia un Articles La frontière Italie-Slovénie dans le contexte de élargissement de UE 363
côté collines et montagnes Collio/Goriska Brda étaient slovènophones
de autre la plaine était italophone et frioulanophone Entre les deux la
ville de Gorizia était un lieu de coexistence culturelle où se côtoyaient les
slovènophones les frioulanophones et les italophones ailleurs au pre
mier recensement italien de 1921 on dénombrait 14190 italophones
6983 frioulanophones et 6141 slovènophones Gorizia agissait comme un
centre de gravité économique au contact du Karst Carso en italien Kras
en slovène) des Alpes Juliennes et de la basse plaine adriatique Cela expli
que en bonne part pourquoi la ville passa 30386 habitants en 1921 puis
50745 habitants en 1931
Le Traité de Paris du 10 février 1947 imposa la nouvelle frontière Italie-
Yougoslavie au beau milieu de agglomération La conséquence immédiate
fut ordre externe et interne une part Gorizia était coupée de son
arrière-pays traditionnel autre part la frontière cloisonnait et rigidif ait
espace intra-urbain dans la mesure où se faisaient face deux systèmes éco
nomiques et deux idéologies antagonistes hui comment se pré
sente cette ville double fig La frontière de 1947 laissé Italie
essentiel du centre historique avec le château-fort la vieille cité italienne
ses pieds entourée par le quartier autrichien et par les quartiers plus
récents la rive gauche de Isonzo Toujours en territoire italien
mais littéralement collés la ligne-frontière se localisent du Nord au Sud
la zone artisanale université hôpital et le cimetière Six points de pas
sage frontaliers connectent la partie italienne la partie yougoslave devenue
slovène en 1991 En 1947 Tito institua Nova Gorica en structurant les
quartiers orientaux de la Gorizia avant la partition Solkan ist
Kromberk Rozna Dolina Scmpeter... autour un centre créé de toutes
pièces Le nouveau pouvoir communiste fit construire une ville-modèle
inspirant des principes de Le Corbusier Il agit un ensemble con
par architecte Edo Ravnikar où alternent une trentaine de tours de 15
étages réparties au milieu un parc Autour de ce centre-parc étalent les
quartiers pavillonnaires Du Nord au Sud collée la frontière étend
imposante gare ferroviaire et de triage 10 voies parallèles) ce qui pour
conséquence majeure introduire une forte coupure paysagère entre Gori-
zia et Nova Gorica Cette gare et sa zone industrielle mitoyenne marquent
fortement la frontière dans les mentalités locales et dans espace per La
commune slovène de Nova Gorica étend sur 309 km2 et on
dénombrait 35332 habitants en 2001 De son côté la commune italienne
de Gorizia 41 km2 subit toujours les conséquences démographiques de la
partition 40625 habitants en 1948 mais 37072 en 2000 Non seulement
la population ne se renouvelle pas mais la ville attire plus
La nouvelle frontière de 1947 ouvrait la voie deux perspectives radi
calement différentes pour la ville partitionnée ou bien le renforcement de
la séparation frontalière et la limitation des échanges transfrontaliers
désintégraient complètement le tissu socio-économique de aire urbaine
ou bien ouverture de la frontière et la promotion des vieux liens tradi- 364 André-Louis Sanguin ANNALES DE OGRAPHIE 632 2003
Fig Gorizia/Nova Corica ville divisée et frontière internationale partitioned city and international border
tionnels contribuaient intégration et au développement des deux côtés
frontaliers Il est difficile de savoir dans quelle mesure ce dilemme influen
les concepteurs de la nouvelle frontière Ce qui est sûr est que dès 1949
les deux gouvernements eurent intelligence de rendre la frontière suffi
samment perméable Même si le climat devenait tout doucement un peu
plus favorable il est vrai que la réconciliation italo-yougoslave con
sacrée par le Traité Osimo de 1975 les flux et échanges entre les deux
secteurs de la ville partitionnée furent relativement réduits Les Italiens se
rendaient Nova Gorica pour acheter des articles bon marché Les You
goslaves allaient Gorizia des produits ils arrivaient pas
trouver dans leur propre pays Avec la fin du communisme implosion
de la Yougoslavie et émergence une Slovénie indépendante et démocra
tique la frontière Gorizia/Nova Gorica pris une toute autre allure Les
deux villes jumelles constituent un bon exemple de coopération transfron
talière En 1991 elles ont signé un accord intégration organique Spor
kùm Soz.itju touchant environnement urbain et son aménagement réso
lution de la pollution de eau protection des espaces verts catalogues Articles La frontière Italie-Slovénie dans le contexte de élargissement de UE 365
communs de promotion économique soutien aux rencontres culturelles et
sportives. En outre avec appui des gouvernements supérieurs les deux
villes réalisent trois projets concrets construction de autoroute H4 Gori-
zia/Razdrto jonction avec autoroute Trieste/Ljubljana) horaires plus
larges aux points de passage frontalier dans le binôme urbain internationa
lisation des gares ferroviaires de Nova Gorica et de Gorizia Nova Gorica
est dotée de deux casinos qui attirent une clientèle italienne une
manière générale la ville slovène offre un réseau étoffé hôtels-restaurants
de night-clubs de stations-services de supermarchés et autres concession
naires automobiles pièces de rechange où les prix proposés en tolars sont
nettement inférieurs ceux pratiqués en euros en Italie
Slovènes en Italie/Italiens en Slovénie
entrecroisement territorial des minorités nationales
En Europe les minorités nationales en tant que populations autochtones
résident le plus souvent dans des régions frontalières Tel est le cas de la
frontière Italie-Slovénie où des catégories entières habitants ont une con
naissance de la langue et de la culture des deux nations voisines Durant la
décennie 1990 OSCE le Conseil de Europe et la Commission
Européenne ont développé des chartes et des protocoles visant la protec
tion de ces minorités et épanouissement de leurs droits écoles dans la
langue médias embauche dans les services publics représentation politi
que. La frontière de la Yougoslavie est progressivement ouverte dans les
années soixante pour permettre aux Yougoslaves aller travailler en Europe
de Ouest et aux touristes internationaux de visiter la Yougoslavie Cette
politique ouverture frontalière permit le renforcement de la minorité slo
vène en Italie et de la minorité italienne en Istrie En autres mots la phi
losophie du dépassement de la frontière Etat permis une meilleure
liaison socio-culturelle et politico-économique pour ces deux minorités
nationales entrecroisées Klemencic et Klemencic 1995 Toutefois la
minorité slovène localisée en Frioul-Venétie Julienne relève de trois
provinces Udine Gorizia Trieste
Avant évaluer la situation actuelle de ces deux minorités historiques
il convient de souligner elles ont été une et autre victimes deux
époques différentes de deux idéologies le fascisme mussolinien et le com
munisme titiste Tant dans les Alpes Juliennes en Istrie la politique fas
ciste assimilation aboutit ce que les villes ethniquement mixtes devin
rent des villes ethniquement pures du point de vue italien est-à-dire
pour chacune entre elles une città italianissima On estime que 70000
Slovènes quittèrent le Frioul-Venétie Julienne durant toutes ces années de
fascisme pour se réfugier en Yougoslavie et que 30000 autres émigrèrent
en Amérique du Sud opposé pour les Italiens dans la nouvelle You
goslavie de Tito était bien une déportation massive dont il agissait
Un tiers des 300000 Italiens de Istrie chassés par la dictature titiste entre

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin