La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

Publications similaires

OU
Observatoire de la vie soct
c o
CENTP.E DE DOCUMENTATION
R I I
RECHERCHES ICONOGRAPHIQUES
INTERCULTURELLES
AIDDA Salle Saint-Brun 0
R e v u e de presse N°9
La Goutte d'Or dans la presse :
entre le mythe, la stigmatisation et la réalité
1976 - 1993
Février 1994AGSSB
OBSERVATOIRE DE LA VIE SOCIALE
9, rue Saint Bruno - 75018 Paris
(Métro ; Barbes, la Chapelle ou Château-Rouee)
Tel : 42 62 11 13 - Fax : 42 52 22 01
Une triple mission est assignée à l’Association de Gestion de la Salle Saint
Bruno :
1- Mise en place d un Observatoire de la Vie Sociale qui regroupe et traite les
sources d’information et données statistiques concernant la réalité sociale,
économique et culturelle du quartier de la Goutte d’Or, afin de fournir à tous les
intéressés des outils supplémentaires d’appréciation et de renforcer l’efficacité
des projets.
2- Mise à disposition de locaux polyvalents au service des associations et des
habitants.
3- Mise en place d’un Interservices de quartier (I.S.Q.), dont l’objectif est
l'amélioration de la communication et du fonctionnement des services publics et
des Associations auprès des habitants du quartier.
AIDDA - CDRII
CENTRE DE DOCUMENTATION ET DE
RECHERCHES ICONOGRAPHIQUES
INTERCULTURELLES.
28, rue de Laghouat
21, rue Simart
75018 Paris
(Métro : Marcadet-poissonniers - Jules-Joffrin - Château-Rouge)
Tél : 42 55 06 86 Fax ; 42 59 24 20
Réunir, capitaliser, produire, diffuser tous les documents audiovisuels et
iconographiques permettant de développer et promouvoir le dialogue entre les
cultures et les mémoires... /
Consciente de l’importance et de l’impact de l’image dans la transmission des
connaissances et du savoir, l’AIDDA depuis 1985 a commencé à constituer un
fonds photographique et iconographique très utile aux populations,
associations, médias et organismes divers avec lesquels nous sommes en
contact. Le fonds photographique et documentaire sur la Goutte d’Or et les
quartiers populaires s est constitué au fur et à mesure des acquisitions et de la
production propre à l’association. Il répond aux besoins d’information et de
documentation des Associations, des Institutions, des spécialistes, des
Chercheurs et de tous ceux qui s’intéressent à la problématique de la mémoire
des populations et des quartiers populaires.Avant Propos
T’AIDDA et l’AGSSB se proposent de présenter leur première production
, ~ J u i uWb ?ruc:.>re i. Docu,nen.^,on e, ie
I UDservaioire a e l’AînnA rl’autres revues de presse
f Æ L " s è r Z ^ : Ù r \ L e n ,r . D ’ôre. e, ,éjé. fiM e ,e réaUsaUon
d’une revue de presse annuelle est retenue .
UAIDDA a déjà réalisé depuis 1986, huit revues de
actualité.
In Goulle d’Or suscite de nombreux commentaires, réactions, points de nie. Il
'^est inïéressaZ de noter combien ce c,uarüer est regardé par le tncdtas, les
chercheurs, combien il ne laisse pas indiffèrent.
% 1 r to 7 e r « tX Z u tte dZZ"lon°quot,dlen. Z S 'n o ls Z m m ê r r e P T à un
réhabilitation engagée par la Ville de Pans.
Si rexhaustivité a été notre motivation première, elle est
f J ù t nfccssité d-organtser des recherches plus poussées .u , feront l objet
d'autres publications.
Nnu^ tenons à remercier les personnes et les associations qui nous ont aide
lors de la collecte des articles et nous faisons un
quHls nous signalent des articles manquants ou nous aident par leurs ref -
à améliorer ce travail.
AIDDA - CDRII
Revue de Presse réalisée par : Marie-Hélène GODART
Franck BIDEAU
Yvonne TAVI
AGSSB
Laurent SEGOUINLa Goutte d'O r dans la presse : entre le mythe, la stigmatisation et la réalité
Durant ces vingt dernières années, la Goutte d'Or a été l’objet d’une attention particulière des
médias écrits et audio-visuels. Les journalistes ont abordé le quartier de diverses manières. Les
articles mythiques sur la Goutte historique de Zola, populaire ou cosmopolite ne manquent pas,
mais souvent des descriptions et des "enquêtes" se sont efforcées de stigmatiser cet espace qui
conserve dans l’imaginaire parisien une image ancienne d’un quartier à part, coupé du reste de la
ville et où se concentrent, avant même l’installation de l ’im m igration, toutes sortes de
marginalités sociales. Depuis le début du siècle, la Goutte d ’Or a vu arriver et s’installer une
immigration maghrébine et principalement algérienne.
L’unique image que peut avoir le public qui méconnaît ce secteur de Paris est celle que véhicule
les journalistes, c’est pourquoi, il nous a semblé primordial de recenser les articles qui traitent de
la Goutte d’Or pendant ces deux dernières décennies.
Le quartier et la presse : des visions diverses
Au niveau de la presse écrite, pour la période 1976 - 1993, on peut perçevoir trois grandes
tendances. Généralement la Goutte d’Or est stigmatisée par une certaine presse : "‘C ’est le Far
West à la Goutte d’Or". "Ici on tue pour 50 francs", "Le livre de la jungle version me Myrha" ,
l’image que nous renvoie la presse de la Goutte d’Or est loin d’être sereine. Cette vision appelle
les superlatifs et trop souvent les pires travers journalistiques avec des titres racoleurs, des
articles sordides ou exotiques, une mise en scène spectaculaire de certains problèmes au mépris
de la complexité de la Goutte d’Or etc... On n’y voit que les aspects négatifs amplifiés.
En contre partie, d ’autres magnifient la Goutte d’Or, lieu d ’harmonie, de cohabitation de
plusieurs cultures. Ils en donnent une vision idyllique et mythique.
Le travail des Associations n ’est pas oublié, riche et dynamique il est évoqué à de multiples
reprises.
Le programme de réhabilitation- rénovation de même que l’accompagnement social mis en place
à la Goutte d ’Or a fait l’objet de quelques articles. On peut constater qu'ils deviennent de plus en
plus élogieux au fil des réalisations et des succès.
Deux décennies de presse écrite à la Goutte d'O r : les faits marquants
La Goutte d ’Or a connu durant ces deux décennies (1970-1990) des moments forts, marquant
parfois l’histoire de Paris et de France ; Guerre d’Algérie, premières grandes mobilisations
contre le racisme lors du meurtre d’un jeune travailleur immigré en 1972. Les m ilitants et les
célébrités tels que Jean-Paul Sartre et Jean Genet présents sur place ont permis aux médias, lors
de ces événements, de faire la “découverte” de ce coin de Paris, si particulier et très mal connu
avec ses problèmes, ses difficultés mais aussi ses joies et ses peines. Une certaine approche
mythique s’est développée ignorant parfois les réalités profondes du quartier. Les années 1973-
1983 vont être marquées par diverses initiatives de solidarité (anti-racisme, logem ent...), par
des luttes politiques et surtout par l’action conduite par divers groupes trouvant dans la Goutte
d ’Or un champs d’action, un symbole de lutte et un terrain d ’affrontement avec l’Etat, la ville, les
élus ... (squatts, mouvements violents, radios libres ...).
Entre 1970 et 1980, la Goutte d’Or, peu connue est systématiquement dénigrée par la presse .
Les écrits et les images, souvent les mêmes, à des années d’intervalle, dénonçaient un lieu
"repoussoir” où règne la loi de la violence et l’anarchie.
En réalité, le quartier est à cette époque démuni d'équipements de toute nature, il connaît surtout
des problèmes d’urbanisme, de logement et d’absence d’équipements collectifs. Face à cette
situation, la mobilisation des habitants, de divers groupes et associations de défense du quaitier
ont été l’élément marquant de ces années.Ainsi, avec l’action conjuguée des divers acteurs et amoureux du quartier (militants associatifs,
habitants, écrivains, élus...) accompagnant souvent sur le "terrain" des journalistes bienveillants
mais toujours curieux et sans complaisance, les habitants ont mené une action visant à
rééquilibrer une image souvent négative et rappeler l'urgence de solutions à trouver pour
répondre aux problèmes de l'habitat, de la prostitution, de l’insécurité ....
En vue de mettre fm à l'insalubrité et à la vétusté du bâti à la Goutte d’Or, une vaste opération de
rénovation - réhabilitation a été engagé par la Ville de Paris. En Janvier 1983, l'opération de
résorption de l'habitat insalubre est lancée par le Maire de Paris, puis rélayée par l'opération ilôt
sensible et par le D.S.Q. jusqu'en 1993. Même si elle a été controversée et critiquée, cette
opération de rénovation - réhabilitation, commencée en 1985 et qui atteint aujourd’hui sa phase
fmale, a permis une réelle transformation du quartier : élimination des hôtels de passe installés de
longue date pour une population de célibataires, résorption d ’un logement inadapté et
construction de logements neufs avec pour priorité le relogement des habitants (plus de huit cent
fam illes ont été ainsi relogées après la modernisation de leurs logis).^ L ’installation de divers
équipements collecüfs (Centres Sportifs, Bureau de Poste, Gymnases, établissements scolaires,
crèches...) ainsi que le développement d ’une vie associative active dans le champ de l’insertion
sociale, culturelle et de la prévention offrent aujourd’hui aux habitants du quartier un meilleur
cadre de vie.
La réalité pluriéthnique et la sur-médiatisation du quartier, notamment lors d'événements
douloureux, en font un symbole de l’immigration venant du sud. En réalité la complexité de cet
espace et des enjeux qui s'y déroulent, nous oblige à éviter les analyses et visions simplistes qui
ne retiennent que l ’image "choc” d’un ghetto où se concentrent tous les maux d’ime société en
crise, ou l ’image de rêve d’une "oasis” ou d’un village du Tiers monde en plein Paris.
Hédi CHENCHABI
Président de l’AIDDA-CDRIIS O M M A I R E
1976
C .J.N . UN MORCEAU D’AFRIQUE EN PLEIN PARIS NOV. 76
1977
LE MONDE LES TENSIONS DE LA GOUTTE D’OR 23 JUIN 77
LE MONDE TAIEB EST MORT 23 JUIN 77
FRANCE SOiR BARBES A L’HEURE DU RAVL\DAN 2 SEPT. 77
1978
LIBERATION LES MUSIQUES DE BARBES 14.JA N V .78
LIBÉRATION FESTIVAL DES TRAVAILLEURS IM M IGRÉS 15 JANV.7 8
LIBÉRATION BALADE IN THE GHETTOS 18 JANV. 78
TELERAMA LA CASBAH DES EXCLUS 24 MAI 78
LE MONDE LA CASBAH D’OR 31 M AI 78
LE MONDE LA PRÉSENCE POLICIERE À LA GOUTTE D’OR. UN
QUARTIER SOUS SURVEILLANCE 22 JUIN 78
FRANCE-SOIR DANS SANS ON VIVRA À LA GOUTTE D’OR COMME DANS
LE MARAIS 26 JU IL. 78
LIBÉRATION PORTRAIT D’UN CHÉRIF AU DESSUS DE TOUT 4 AOUT 78
SOUPÇON
NOUVEL OBS. RÉNOVATION À LA GOUTTE D’OR 03 DEC. 78
FIGARO LE QUARTIER DE LA GOUTTE D’OR SERA ENTIEREMENT
RÉNOVÉ 11 DÉC. 78
1979
TEMOIGNAGE LES HABITANTS DE LA GOUTTE D’OR. A
CHRETIEN PARIS. EN QUOI SOMMES NOUS ANORMAUX ? 16 NOV. 79
1980
TÉLÉ RAMA ZORRO DANS LA CASBAH 12 MARS 80
L’ALGÉRIEN EN VIVRE À BARBES
EUROPE 25 AVR. 80
LE MONDE LA GOUTTE D’OR AU PLUS OFFRANT 18 OCT. 80
TÉMOIGNAGE RUE DE LA PEUR
CHRÉTIEN 20 OCT. 80
DEMAIN NOTRE 18E NON, LA GOUTTE D’OR N’EST PAS A VENDRE OCT. 80
LE MONDE LA REHABILITATION DE LA GOUTTE D’OR 5 NOV. 80
LE JOURNAL DU NID LA GOUTTE D’OR : POUR DES ÉQUIPEMENTS SOCIAUX 80
1981
LE MATIN PARIS.LES SPECULATEURS S’APPRETENT A E4IRE MAIN 2 MARS 81
BASSE SUR LA GOUTTE D’OR
SANS FRONTIERE PERE, GRANDE EST NOTRE DÉCEPTION 14 MARS 81
GUIDE DU MAGHREB ON VOTE A LA GOUTTE D’OR 25 AVRIL SI
SANS FRONTIERE DES IMMIGRES SQUATTENT UN ANCIEN CLANDE 6 SEPT. 81
LE MONDE MISE A SAC 14 OCT. 81
LE QUOTIDIEN RUE LAGHOUAT, LORSQUE LES HUISSIERS 14 OCT 81
JOUENT LES BULLDOZERS
LIBERATION LES EXPULSES DE LA RUE LAGHOUAT DANS L’ ATTENTE 28 OCT. 81
1982
LE MONDE JANV.TROIS NOUVEAUX SQUATTS A LA GOUTTE D’OR 1 82
FRANCE SOIR POLICIERS CONTRE SQUATTERS DANS LE 18EME JANV. 8218
LIBERATION SQUATT : INCIDENT À BARBES JANV, 8219
LE MONDE LA MAIRIE DE PARIS ET LES SQUATTEURS 19 JANV. 82
LE MATIN SIX POLICIERS BLESSES LORS D’AFFRONTEMENTS
AVEC DES SQUATTERS JANV. 8219
LE iMONDE PLUSIEURS POLICIERS BLESSÉS PAR DES SQUATTERS
DE LA GOUTTE D’OR 19 JANV. 82
LE MONDE UNE VINGTAINE D’ARRESTATIONS PARMI DES TURCS
ET DES MILITANTS D’ACTION DIRECTE 20 JANV. 82GOUTTE D’OR. NOUVELLE INTERVENTION POLICIERE
LE MATIN 20 JANV. 82
CONTRE LES SQUATTS
CLACH IN BARBES 22 JANV. 82 LIBÉRATION 24 FEV. 82
LA MAISON DE LA GOUTTE D’ORLIBERATION
PLUSIEURS COMMUNAUTÉS SOUS LE MEME TOIT :LE PARISIEN 16 MARS 82
LA MAISON DE LA GOUTTE D’OR
11 MAI 82
DANGER ! 80 000 LOGEMENTS VETUSTES A PARISLE PARISIEN I l MAI 82
L'INCENDIE CRIMINEL DE LA GOUTTE D ORFRANCE SOIR
u n e FEMME SE JETTE DU 4 EME ÉTAGE, POURLE PARISIEN 11 MAI 82
ÉCHAPPER AU BRASIER
11 MAI 82
PANIQUE AU “SELECT HOTEL ”L'HUMANITE 16 MAI 82
L’AUTOBUS DE BARBESLE MONDE
GOUTTE D’OR. LE GRAND POURRISSEMENTLE QUOTIDIEN 18 MAI 82
DE PARIS 19 MAI 82
P\RIS GOUTTE D’O R L E PLAN DE LA RECONQLTETE DE LA MAIRIE QUOTIDIEN DE 29 JUIN 82LES ASSOCIATIONS NE VEULENT PAS DE LA RENOVATION
LE PARISIEN
g o u t t e D’OR, LES HABITANTS NE VEULENT PAS D’UN
LE MONDE 25 JUIL. 82
COMPLEXE POLICIER
6 AOUT. 82
b o n n e NOUVELLE À LA GOLîTTE D’ORLIBÉRATION
1983
CHIRAC ENTREPREND LA RÉNOVATION DE LA GOUTTE
FRANCE-SOIR 15 JANV. 83
D'OR fl8E) SUR 6 HECT.
DEUX OPÉRATIONS DE RÉNOVATION SERONT LANCEES
LE MONDE 19 JANV. 83
À LA GOUTTE D’OR ET PLACE D’ITALIE
FÉV. 83
LES PROJETS DU 18EMEVILLAGES DE PARIS
RAFLES SURPRISES AU MARCHÉ AUX VOLEURS A LA FRANCE-SOIR 23 JUIN 83
GOUTTE D’OR
MR CHIRAC S'INQUIETE DE L’INSECURITE A LA
LE MONDE 23 JUIN 83
GOUTTE D’OR
23 JUIN 83SÉCURITÉ : GRANDES MANOEUVRES DANS LE 18EME
LIBERATION
LES COMMERÇANTS DE LA GOUTTE D’OR, “IL FAUT
FRANCE-SOIR 24 JUIN 83
CHASSER LES VOYOUS”
25 JUIN 83
PARIS: BARBES CRISPELÉ MONDE JUIN 83
LA GOUTTE D’OR QUI FAIT DÉBORDÉ LE VASE FRANCE-SOIR 2 JUIL. 83
ICI. ON TUE POUR 50 FRANCS FRANCE-SOIR
LE QUARTIER DE LA GOUTTE D’OR VA ETRE
LE MONDE 20 SEPT. 83
ENTIEREMENT RÉAMÉNAGÉ
28 SEPT. 83
RÉNOVATION DE LA GOUTTE D’OR, QUELLE RENOVATION . QUOTIDIEN 6 OCT. 83
NETTOYER LA GOUTTE D’OR LE MONDE LIB. 7 NOV. 83
ELLE N’A D’OR. QUE DE NOM LE PARISIEN 23 NOV. 83
A LA NOUVELLE GOUTTE D’ORFRANCE SOIR
SQUATT ; EN AVANT LA GRANDE ALLIANCE OUVRIERS,
LIBERATION 15 DEC. 83
PAYSANS DU 18EME
1984 JANV. 84
LE POINT SUR L’IMMEUBLE DU 37, RUE POLONCEAU CHANGER LA VIE 8 FÉV. 84
SQUATTERS : EXPULSIONS A PARISLE QUOTIDIEN
EXPULSES EN PLEIN HIVER, CENT AFRICAINS SUR LE LIBERATION 9 FÉV. 84
PAVE DE PARIS
14 FEV. 84
CAMPING DANS LA SALLE PAROISSIALE LE PARISIEN 19 FEV. 84
EXPULSIONS : PAS DE TRÊVE D’HIVER A PARIS LE QUOTIDIEN 25 FÉV. 8 4
“JE NE SAIS PAS OU VA NAITRE MON ENFANT”LA C RO IX 2.MARS 84
SAINT BERNARD L’HOSPITALIERELE MONDE 7 MARS 84 18E LES EXPULSÉS DE LA GOUTTE D’OR, BIENTOT RELOGE
LE PARISIEN 10 MARS 84 LES EXPULSES DE LA GOUTTE D’OR, TOUJOURS SANS TOIT
LIBERATION 27 MARS 84
RÉNOVATION GOUTTE D’OR LE PARISIEN 11 AVRIL 84
A LA GOUTTE D’ORJEUNE AFRIQUE 17 AVRIL 84
SOUS LE MÉTRO AÉRIEN, LE MARCHE AUX VOLEURSFRANCE-SOIR 28 M AI 84
LE VILLAGE À LA RUELE MONDE 18 JUIN 84
LA DERNIERE GOUTTE D’ORLE QUOTIDIEN 27 JUIN 84
GOUTTE D’OR, LES HABITANTS ACCUSENTLE PARISIEN 4 JU IL. 84
80% DE LA POPULATION RESTERONT SUR PLACEFRANCE-SOIR 10 OCT. 84
SALUT BARBESTÉLÉRAMA 11 OCT. 84
L’IM M IGRATION, C’EST LA PROSPERITELIBERATIONLE MATIN BARBES : LES SANS PAPIERS NOUS PRENNENT LE BOULOT 12 OCT. 84
LIBÉRATION REFLETS D’ARGENTS DANS LA GOUTTE D’OR 27 OCT. 84
LIBERATION L’APRES M IDI D’UNE FAUNE 20 NOV. 84
LIBÉRATION SCENES DE RAFLES. À LA GOUTTE D’OR 7 DÉC. 84
LE VIATIN RAFLE A LA GOUTTE D’OR 7 DEC. 84
1985
TÉLÉRAMA COMMENT SOIGNÉ LA GOUTTE 27 FEV. 85
TÉLÉRAMA AICHA, 67 RUE DE LA GOUTTE D’OR 17 AVRIL 85
LIBERATION HUIT IM M IGRES BRÛLES VIFS. RUE LABAT:
INCENDIE CRIM INEL 3 OCT. 85
LIBERATION UN RELOGEMENT FUMEUX POUR LES RESCAPES DE LA
RUE LABAT 15 OCT. 85
DIFFERENCES COMMENT DETRUIRE UN QUARTIER OCT. 85
DEMAIN NOTRE 18E OPERATION GOUTTE D’OR, OU EN SOMMES NOUS ? NOV. 85
PARIS VILLAGE LA GOUTTE D’OR, DEMOLITION OU REHABILITATION ? 8 5
1986
ASTI 18EME LA GOUTTE D’OR EST EN TR.AIN DE FONDRE FEV. 86
LE PARISIEN RONDE DE NUIT : DE BARBES AU BOIS DE BOULOGNE 7 MAI 86
LE PARISIEN LA REHABILITATION VA BON TRAIN 13 MAI 86
TELERAMA LA RUE SENT LA MENTHE, LE FENOUIL,LE CUMIM 4 JUIN 86
LIBERATION LES TORTILLAS REFROIDISSENT A BARBES 16 JUIN 86
TÉMOIGNAGE L’OASIS DE LA GOUTTE D’OR 17 NOV. 86
CHRÉTIEN
1987
LA C RO IX QUAND LA GOUTTE D’OR SE LAISSE VOIR 12 FEV. 87
TÉMOIGNAGE LA GOUTTE D’OR SE TIRE LE PORTRAIT 20 SEPT. 87
CHRÉTIEN
1988
DEMAIN NOTRE 18E LA GOUTTE D’O R A LA LOUPE AVRIL 88
MENSUEL CHRÉTIEN A LA GOUTTE D’OR, ELLES PARTAGENT LA MISERE
ET LA FRATERNITÉ OCT. 88
1989
LE PARISIEN LA RENOVATION EN MARCHE 7 FEV. 89
H & MIGRATIONS AUJOURD’HUI, OU EN EST-ON ? M AI 89
LE PARISIEN RENOVER : LE MOT CLE 4 OCT. 89
ACTUALITE DE ADIEU BARBES 21 DÉC. 89
L’IM M IG RAT ION
1990
TEMOIGNAGE LES CENT UN TEMPLES DE LA
CHRETIEN GOUTTE D’OR 26 MARS 90
LA VIE FAIRE TAIRE LA POUDRE 13 SEPT. 90
LE QUOTIDIEN LA GOUTTE D’O R AU GOUTTE A GOUTTE 12 NOV. 90
LE QUOTIDIEN UNE POUDRIERE SI TRANQUILLE 13 NOV. 90
ENFANTS D’ABORD LES TOUCOULEURS DE PARIS DÉC. 90
1991
L’EVENEMENT ESPOIR GOUTTE D’OR. LA DÉMARCHE EXEMPLAIRE
DU JEUDI D’UNE ASS. MENACÉE 14 MARS 91
LA LETTRE DE LE COMPLEXE DE LA POLICE DE LA
DANIEL VAILLANT GOUTTE D’OR EST OUVERT AVRIL 91
LE QUOTIDIEN UNE REHABILITATION AU “GOUTTE” A GOUTTE 11 JU IL. 91
LE QUOTIDIEN LA GOUTTE D’OR, UN NOUVEAU QUARTIER AU COEUR
DE PARIS 11 JU IL. 91
LE PARISIEN TROIS NOUVELLES INSTALLATIONS POUR
LES JEUNES DES QUARTIERS SENSIBLES SEPT. 91
1992
LE PARISIEN UN “PACTE” POUR OBTENIR DES SUBVENTIONS I JU IL. 92
LE PARISIEN MUSIQUE DU SOLEIL, À LA GOUTTE D’OR 9 JU IL. 92
LE PARISIEN C ’EST LA GUERRE DES FETES, À LA GOUTTE D’OR 17 JU IL. 9228 AOUT 92
COLRSE POURSUITE MEURTRIERE A CRIMEE LIBERATION
SOUTIEN-SCOLAIRE: UN COUP DE CHAPEAU LIBERATION 8 OCT. 92
À LA GOUTTE D’OR
8 OCT. 92
LA GOUTTE D’OR-, DÉBORDÉE DE JOIE FRANCE-SOIR 23 OCT. 92
LA VIE DE VOTRE QUARTIERDEMAIN NOTRE 18E OCT. 92
DES ENFANTS RACONTENT LA DROGUE EN DESSIN ANIME INTERDEPENDANCE OCT. 92
LA GOUTTE D ORESPRIT 4 NOV. 92
UNE GOUTTE D’ART. DANS LE H.L.M.LE PARISIEN NOV. 92
ARTISTE A LA GOUTTE D’OR DEMAIN NOTRE 18E
GOUTTE D’OR DIALOGUE AUTOUR ESPACE SOCIALE n DEC. 92
DE LA SERINGUE EUROPEEN DEC. 92
RÉOUVERTURE DE LA SSBDEMAIN NOTRE 18E
1993 6 JANV. 93
L’IVIPOSSIBLE RÉHABILITATIONMINUTE 30 JANV. 93
GOUTTE D’OR : 30 000 POCHETTES DISTRIBUEESLE MONITEUR 8 FÉV. 93
AUX COTÉS DES TOXICOMANESPARISIEN 2 AVRIL 93
AVANT DE TRAVAILLER, IL FAUT ETRE INSÈRE
LE JOUR 2 AVRIL 93
PILIER D’ANGLE, DU ZINC A LA PLOMBERIELE JOUR
PLUSIEURS CENTAINES D’ÉTRANGERS ONT ÉTÉ SOUMIS A
LE MONDE 7 AVRIL 93
DES CONTROLES
UN z a ï r o is DE 17 ANS EST TUE PAR UN INSPECTEURLE MONDE 8 AVRIL 93
PENDANT SA GARDE A VUE
9 AVRIL 93
POLICE : 4 SANCTIONS ET UN VIORT DE PLUSLIBERATION 12 AVRIL 93
LES BRAISES MAL ETEINTES DE LA MORT DE MAKOMELIBERATION 14 AVRIL 93
GOUTTE D’OR. ARRETEZ DE NOUS MONTRER DU DOIGT!
LE PARISIEN 14 AVRIL 93
UN POLICIER : “LA DELINQUANCE VIENT D'AILLEURS”
LE PARISIEN 28 AVRIL 93
ON RESPIRE DU COTÉ DE BARBESLE JOUR AVRIL 93
DE LA REPRÉSENTATION D’UN QUARTIER A LIM AGE DE SOI
M ’SCOOP 3 M AI 93
PASQUA CONTRE VEILTÉMOIGNAGE
CHRÉTIEN 10 JUIN 93 SID A. TOXICOM ANIE, LE MINISTRE DESCEND DANS L A RUE
IMPACT MÉD. 18 JUIN 93
AFRICAN CHOP SUEY AU COEUR DE PARIS
LA FOURMI
A LA GOUTTE D’OR,MARCHÉ LE JOUR.TRAFICS ALIBÉRATION 28 JUIN 93
TOUT HEURE 11 JU IL. 93
PARIS 18EMEV.O. 11 JU IL. 93
LA GOUTTE D’OR EN FETELIBERATION 26 JU IL. 93
LA GOUTTE D’OR RETROUVE LA FIERTÉ
LE MONDE 16 AOUT 93
GOUTTES DE TROP, À LA GOUTTE D’ORQUOTIDIEN DE PARIS
LA LUTTE CONTRE LA CRIMINALITÉ DANS LES QUARTIERS
LE MONDE 18 AOUT 93
DE LA GOUTTE D’OR ET BARBES 1 SEPT. 93
LES NOUVEAUX TITIS TÉLÉRAMA 11 SEPT. 93
ENFIN !l e 18EME IND. 29 SEPT. 93
DES MENOTTES D’OR AUX MENOTTES D’ACIERPARISIEN 29 SEPT. 9 3
COM M ISSARIAT DE LA GOUTTE D’ORLE PARISIEN SEPT. 93
DESCENTE AUX MARCHÉS ALTC VOLEURSPARIS CAPITAL 6 OCT. 93
LE MEURTRIER DE LA RUE MYRHA SOUS LES VERROUSLE PARISIEN 9 OCT. 93
LE LIVRE DE LA JUNGLE, VERSION RUE MYRHAFIGARO 12 OCT. 93
POUR UNE GOUTTE DE ROSEEVILLE LUMIERE 14 OCT. 93
VIVRE À LA GOUTTE D’ORLA VIE 20 OCT. 93
LA GOUTTE D’OR RÉAGIT À LA RAFLELE PARISIEN 21 OCT. 93
LES QUARTIERS JOUENT LA PROXIMITÉ
LE JOUR
LA GOUTTE D’OR DEVIENT XTS MODELE DE RECONQUETE
LE MONDE 5 NOV. 93
URBAINE 9 NOV. 93
LA GOUTTE D’OR PROSPERE ET DELABREE LE MONDE NOV. 93
UNE EXPERIENCE REUSSIELE FIGARO 11 DÉC. 93
GOUTTE D’OR LA RÉHABILITATION A MI-COURSE
LA CRO IX 13 DÉC. 93
LA GOUTTE D’OR AU QUOTIDIEN LE MONDE 28 DÉC. 93
GENS DU 18EMELE MONDE 31 DÉC. 93
LA RECONQUÊTE DE LA GOUTTE D’ORREVUE L’HABITAT
FRAN ÇA IS

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin