Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

P6_TA-PROV(2005)0012 Traite des femmes et des enfants au Cambodge

De
3 pages

P6_TA-PROV(2005)0012 Traite des femmes et des enfants au Cambodge

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 72
Signaler un abus
B6-0035, 0042, 0045, 0046, 0053 et 0055/2005 -
12/01/2005/ 1
P6_TA-PROV(2005)0012
Traite des femmes et des enfants au Cambodge
Résolution du Parlement européen sur la traite des femmes et des enfants au Cambodge
Le Parlement européen
,
vu ses résolutions antérieures sur le Cambodge, et notamment celles du 13 mars 2003
1
et du
12 février 2004
2
,
vu l'accord de coopération entre la Communauté européenne et le Royaume du Cambodge
3
,
entré en vigueur le 1
er
novembre 1999,
vu le document stratégique CE-Cambodge 2000–2003 et le programme indicatif national
2005–2006,
vu la déclaration de la Présidence locale de l'Union européenne, au nom des chefs de
mission de l'UE à Phnom Penh, sur l'attaque menée contre un centre hébergeant des
victimes de la traite des êtres humains, géré par l'association "Agir pour les femmes en
situation précaire" (AFESIP),
vu la Convention des Nations unies relative aux droits de l'enfant et la Convention sur
l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes, ratifiées par le
Cambodge et par tous les États membres de l'UE,
vu le Protocole des Nations unies visant à prévenir, réprimer et punir la traite des personnes,
en particulier des femmes et des enfants, et la Convention des Nations unies contre le crime
organisé,
vu les directives de l'UE sur la protection des défenseurs des droits de l'homme, approuvées
par le Conseil européen en juillet 2004,
vu l'accord intervenu entre les Nations unies et le Cambodge sur l'octroi d'un budget au
Tribunal spécial pour les crimes de guerre au Cambodge,
vu l'article 115, paragraphe 5, de son règlement,
A. considérant l'attaque lancée contre le centre Srey Khan de l'association AFESIP, où se
trouvaient 91 femmes et jeunes filles, dont 83 avaient été libérées, la veille, par des agents
travaillant pour le département chargé de la lutte contre la traite des êtres humains et la
protection des enfants, d'un hôtel où l'on pratiquait la prostitution,
B. considérant que l'on ignore tout du sort de ces 91 femmes et jeunes filles,
C. considérant que huit personnes ont été arrêtées au cours de l'opération de police et libérées
le lendemain,
1
JO C 61 E du 10.3.2004, p. 417.
2
T
extes adoptés de ce jour, P5_TA(2004)0101.
3
JO L 269 du 19.10.1999, p. 18.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin