La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Bouteflika prône une nouvelle approche

De
16 pages

Bouteflika prône une nouvelle approche

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 80
Signaler un abus
N° 4051 Prix 10 DA. France 0,80 C Quotidien national d'information
Dimanche 19 octobre 2008
Medelci rencontre Quand les L'inquiétante des chefs malheurs montée d'entreprise forment de la violence canadiens des hommes dans les stades Page 3 Page 5 Page 15 12 ème SOMMET DE LA FRANCOPHONIE AU QUÉBEC
rnance écono e au niveau mondial De d notre e en  voy l é s a péci  al a g u Qu o ébec u  ve miqu Bachir-Cherif Hassen ÉTRANGE sommet que ce 12 ème sommet de la francophonie qui se termine aujourdhui à Québec et qui peut sonner son glas au moment où à cor et à cri les membres de cette organisation lont fait coïn-cider avec le 40 ème anniversaire de la fondation du Québec qui se veut le symbole de la francophonie de lAmérique française. Lexemple le plus probant est le fait que cest dabord le Canada qui accueille les chefs dEtat et de gouvernement francophones, et que, dans ce domaine, Ottawa na rien cédé à Québec comme en témoigne lapplication tatillonne de la loi canadienne sur les langues officielles dans lorganisation du sommet. Le site Internet bilingue (français, anglais) du sommet, lui, offre un exemple désolant alors même quil aurait été si important de le traduire aussi en arabe, en espagnol et en portugais. Ce bilinguisme obtus, tellement «canadian», est dailleurs en contra-diction flagrante avec le multilin-guisme que défend la francophonie. Une francophonie dont on nentend dailleurs à peu près jamais parler entre les sommets des chefs dEtat développés et ceux du tiers-monde est dont les dirigeants doivent toujours sous limpulsion de son président, souligné maintes fois Sarkozy ici à et de gouvernement des pays tel, par ailleurs, que peu dactions avancer avec prudence pour les aides Nicolas Sarkozy, tente maintenant de Québec -avant de rencontrer Bush- à membres, la raison étant que ceux- concertées peuvent les souder. financières afin déviter les prédateurs booster cette organisation en prônant la cette institution de saisir «lopportunité» ci nont à peu près rien dautre en LAfrique francophone est continuel- a u n o m d u p a r t a g e d e c e t t e «nécessité de changement» afin de de la crise financière mondiale pour commun que lusage de la langue lement en demande auprès de la même langue. Maison mère de la «bousculer les habitudes» et de proposer un nouveau modèle économique française. Le fossé entre les pays France, de la Belgique et du Canada francophonie mondiale, la France, permettre à cette institution, comme la pour la planète. Suite en page 2 23 ème FOIRE INTERNATIONALE ÉCONOMIQUE DE JAKARTA Les hommes daffaires indonésiens affichent un intérêt grandissant pour lAlgérie De notre envoyé spécial à Jakarta dun dîner. En effet, elle a rencontré commerciaux entre ces deux pays, pouvant intéresser les industriels Salah Benreguia une panoplie dinvestisseurs, mais qui est dailleurs le maître mot de a l g é r i e n s » , n o u s a c o n f i é u n QUATRE heures seulement surtout les responsables de la pro- cette première rencontre, nécessite, opérateur algérien. Suite en page 24 après son arrivée, vendredi dernier, vince de Sumatra qui ont organisé selon la partie algérienne, une la délégation dhommes daffaires parallèlement un salon spécialement promotion de la part de lambassade algériens à Jakarta (Indonésie), dans d « é O d n i  é a à im le e u r r ai h t on bi n e e n u  r é à ta M bl é i da d n e e. dChIanmdobrneéaslige éreinenAnle gdéer iceoemtmdeerlcae D S E u RB p YS p L . É  G S EN p D o AI r R t ES s le cadre de lorganisation de la r s 23 ème édition de la Foire internatio-contrats commerciaux avec les (CACI). Sur ce dernier point, DE LA PLANÈTE FOOTBALL nale économique qui se déroulera opérateurs algériens ldas nésc hdaivnegress calegrtéariienns s oopnétr adtéepulrosr éé c«olnaottmitiuqduee»s A Alger comme du 21 au 25 du mois en cours, a ren-secteurs et promouvoir e contré des industriels indonésiens. commerciaux avec vous» , a lancé des officiels qui ont brillé par leur En effet, Les hommes daffaires du M me Anélia Juni Gunawa, première absence durant cet événement ailleurs, plus grand pays musulman, pour qui r e s p o n s a b l e d e l  e x p o s i t i o n économique. «On aimerait bien que  assion «time is money», ont établi le pre- d e S u m a t r a , q u i a u r a l i e u d u les responsables de la CACI soient elsat lpa mêm e mier contact, qui sest avéré très 2 7 o c t o b r e a u 2 n o v e m b r e présents à Jakarta pour approfondir intéressant pour la partie prochain. Cependant, revoir à la les contacts et mettre en exergue algérienne, à lhôtel Niko, autour hausse le volume des échanges les secteurs commerciaux clés Lire pages 9 à 14
La Tribune 2 Dimanche 19 octobre 2008 L ' É V É N E M E N T RAPPELANT LA PROPOSITION, FAITE EN 1974, DUN NOUVEL ORDRE
Synthèse de lUnion africaine» . La crise finan-m o y e n d e c o m m u n i c a t i o n e t Rabah Iguer cière qui secoue le mondre iad eétné déchanges» , soulignant que cest t BOUTEFLIKA a plaidé hier àégalement évoquée tipamra le puées cettepour cela que lAlgérie, «toujours Québec en faveur dune nouvelle de la République es nt q attachée à son identité nationale, politique pour une relance durable crise c  c es u t «plus sérieuse et des plus arabe et amazighe, a entrepris des de léconomie mondiale. «Facep«rdééocisipoannst eusr»g e e t n  t el e l s e ,   a v p o p i e r l e le   u d n e e s teeffromretss  idem fpoorrtmaantitso,n  ndoet faomrmmaetnetu resn, aux menaces de récession généra- refonte du système économique et pour lenseignement du français lisée, la communauté internatio- financier mondial qui a montré ses dans son système éducatif [afin de] nale se doit, impérativement et sur la base dune analyse partagée, delliemnisteesm».b l«e Adveesc  plea yrse ceunl, doévn elroejpopien-tgprearnmdeet toreu vàe rsteusr ej esuurn else  umnoe ndpleu»s . formuler une politique de relance durable de léconomie mondiale,amnennéte sl odréjsàq, uiles,  aipl pyel aai enqtu àe llqiunes-s rAisbomred aqnut il ef rpahpépne odmaènnse  pdluu stieerruros-car il y va de la stabilité et de la paix dans le monde» , a affirmé le tmaiuqrautei oinn tdeurnn antoiuovneal l orbdârtei  éscuorn loa-ra éfgaiiot nrse mdua rqmuoenr dqe,u el e cce hfelfé adue  « l s E é t v a it t chef de lEtat dans une allocution j stice, le partage et léquité» , a dans la quotidienneté et nul ne prononcée au 12 e sommet de la r u appelé le président Bouteflika. peut sen considérer aujourdhui f r a n c o p h o n i e . L e p r é s i d e n t Bouteflika a expliqué que cedDéamuotcrrea tpiea ret,t  lil Eat ats oduel idgrnoiét , q « u d e e  u la xtéipvae rrgénséo ltuaen t eqt usouuntee nauceti, orne pcoolslaenct-constat «alarmant» de la situation économique, qui préfigure un cpornécoecpctsu ipntitimoement alijées,u rseosn t pdoeuuxrsinutre rnuant ioinnasl trgluombealn,t  nej usreirdai qpuase ralentissement de la croissance a ns m mondiale, «nest que le résultat du lAlgérie qui, depuis lindépen- entreprise par la communauté déséquilibre et du manque de pré-ldiasnactie,o a adccaonsm pllié ddief igcraatniodens  dréuan-icnestseer ndaatipopnelaelre, »a. s«ouLteAnlug lée rpireé sni-e visibilité au niveau mondial, lié en ns grande partie à labsence de régu- Etat moderne et dune société dent de la République, depuis plus lations et au relâchement constaté ouverte sur le monde» . Ces dune décennie, à la conclusion des efforts dassainissement de avancées considérables, a-t-il pré-dune convention globale contre lenvironnement économique laissé cisé, «nous amènent naturellement le terrorisme international compre-aux seules lois des marchés» . Il a à renforcer lEtat de droit en ratio- n a n t u n e d é f i n i t i o n , s a n s plaidé, dans ce sens, pour la néces-être partagée dans le cadre des servir les intérêts dun nombre res- nalisant son fonctionnement, tout équivoque, de ce fléau dissociant sité dune nouvelle approche de la Nations unies» , ajoutant que cest treint de pays» . Le chef de lEtat a en favorisant lémergence dune clairement la lutte légitime contre gouvernance économique au «la condition sine qua non de demandé, à ce propos, à faire asso-société civile pour consolider l  o c c u p a t i o n é t r a n g è r e d e s niveau mondial qui, a-t-il souligné, ladhésion de tous les membres de cier les pays en développement à lexpérience démocratique dans a c t e s p e r p é t r é s p a r d e s «se fait sentir et prend une allure la communauté internationale et le cette nouvelle démarche, tout en notre pays» . Sagissant de la fran-individus et des groupes terro-durgence absolue» . Pour le dépassement du système inique mis faisant observer que la préservation cophonie, le chef de lEtat a ristes, et évitant tout amalgame président de la République, cette en place au lendemain de la de la paix et de la stabilité «a été le indiqué que «nous apprécions la préjudiciable au dialogue des gouvernance «doit nécessairement Deuxième Guerre mondiale pour souci majeur et constant de langue française en tant quoutil et cultures et des civilisations.» R. I. Bouteflika prône une nouvelle approche de la gouvernance économique au niveau mondial Suite de la page 1 chaise vide, puisque le président algérien a, pairs à prendre des «décisions urgentes, des Non Alignés et de lUnion africaine, Cest dans ce contexte où la crise pour mémoire, évoqué «tout le plaisir quil a voire une refonte du système économique et m e m b r e r e c o n n u d e l a c o m m u n a u t é nancière est sur toutes les lèvres des chefs à participer, après Beyrouth, capitale arabe, financier mondial []» en prônant, avec internationale pour son expérience et sa fi dEtat et du gouvernement présents à et Ouagadougou, capitale africaine, à fermeté, «la nécessité dune nouvelle sagesse, ne pouvait décidemment ne pas ce douzième sommet que le président ce sommet de Québec» . Ce préalable approche de la gouvernance économique au rappeler au fringant jeune président français Abdelaziz Bouteflika a prononcé un discours -statut dobservateur- conforté afin dévacuer niveau mondial». En posant une condition «que les pays en développement doivent être très attendu et très suivi où la problématique toutes supputations à une adhésion sine qua non, à savoir que cette «gouver- pleinement associés à cette démarche nou-économique a été longuement abordée, officielle de lAlgérie à la francophonie, nance doit nécessairement être partagée velle qui se retrouve dans la nécessaire avec une large place à la crise financière Abdelaziz Bouteflika, profitant de la tribune dans le cadre des Nations unies, avec ladhé- réforme globale du système des Nations mais aussi au spectre de la crise alimentaire, qui lui a été offerte en sa qualité dinvité sion de tous les membres de la communauté unies dans son contenu politique quécono-aux défis écologiques, à linstabilité des prix spécial à se sommet du Québec brosse un internationale» . Une manière on ne peut plus mique. Et que les pays non alignés et des matières premières sans oublier tableau de lexpérience algérienne en matière claire de répondre au président français lUnion africaine ont présenté à ce sujet des de mettre en exergue la lutte contre le de réformes politiques et économiques Nicolas Sarkozy dont le one-man-show propositions constructives []». Emanant terrorisme. depuis lavènement de son indépendance médiatique a agacé plus dun ici au Québec, dun président qui a rappelé que «lAlgérie a Très subtilement, Abdelaziz Bouteflika a -pique aux tenants de la colonisation particulièrement par son autoritarisme et son été parmi les premiers pays africains à se dabord rappelé le statut de représentativité positive- en insistant sur «la démocratie, les égocentrisme à vouloir, coûte que coûte, soumettre au mécanisme de lévolution par de lAlgérie au niveau de cette organisation droits de lHomme et lexercice des libertés organiser un sommet international les pairs mis en place dans le cadre de comme pour repousser les offres de fondamentales qui sont aujourdhui des fin novembre, dont il serait le chef de lUnion africaine» et au moment où ce demandes pressantes pour une adhésion à acquis auxquels le peuple algérien est plus file sous légide des Etats-Unis, pays même pays dispose dune aisance financière part entière de son pays, en mettant en quattaché [].» pourtant déjà dépouillé de tout pouvoir réel pour avoir su gérer dune manière exergue «lattachement de lAlgérie à son Abordant la crise financière qui secoue le face à la crise économique planétaire. A cet exemplaire sa dette, le conseil vaut identité nationale arabe et amazighe» , ce qui monde, objet de toutes les préoccupations au égard, Abdelaziz Bouteflika, un des pères son pesant dor et ce, en pleine récession ne lempêche pas déviter la politique de la cours de ces assises, Bouteflika a appelé ses fondateurs du Nepad, pivot incontournable économique mondiale. B.-C. H. zzz AU FIL DES JOURS Louisa, retour vers le futur Par généralisée, porteuse de récession, cest même songerait présentement à renoncer. «Ce sera spéculateurs financiers sur les revenus et Noureddine Khelassi «la seule alternative». Retour alors vers le toujours une faute de ne pas lire, relire et l a s u r e x p l o i t a t i o n d e l a n a t u r e p a r l e KARLMARXrevient. Il a même quelque chosefruétvuorl.u Etito cnenlaai rne a drei eLn oàu ivsoai.r  Paavse cp lleu sr oqmuaanvteics msaeJ d a i c sc q u u t e e s r D M er a ri r d x a » . ,  Lae  fdiilts  dà Ecl eB iparro éptoaist,  aelno rs1 9to9u3-,dporondc upcatisv itsomrte,  lcoaipni tdalei sltàe,.  lLoorsuqisua elHlea nroéuafnfier nmae à nous dire aujourdhui. Surtout, il redevient traditionnelle rhétorique ouvriériste. Louisa jours hanté par les Spectres de Marx. Ainsi, le que le socialisme est lavenir de lhumanité. audible. Il rebondit jusque dans les sondages. a raison car Karl Marx a raison. Surtout a monde capitaliste mondialisé, secoué par Que ce socialisme-là peut avoir un goût de Dailleurs, un baromètre de popularité de posteriori. Aujourdhui se fait donc sentir un une crise partant du centre américain vers marxisme mais sans les marxistes dhier. lauguste BBC le sacrait en 2006 philosophe le nifestemen plus célèbre de tous les temps. Si vous tapezfgirnaanndci èbrees oliuni  rdeed oMnanrex .d eMs acouleurs, unt , plea u cprilsueslmese npté, riàp cheérriteasi nds ué gmaorndds,e ,à  rlesusneivmebrlse  qéutre anKgaerl-éUtnh ylimqaurexsi sdmese  mdaérbxaisrtreass sdée  tdoeuss  pvoaiplse, udrse «Marx» dans le moteur de recherche Google, surtout vous trouverez plus de 40 millions dead ef oruorungi el ac odqeuseclriicpotti.o Enl,l el ar applupse llper écise de qsuoinlcMoamrmx uan isdtéec erint  1d8a48n.s  Mlea rxM easnti faeinssti el ed pur epmairetri tboruetjensé sviees nénmeas,n amtiaoonïss ltéensinis tSeism, sptlaelimnieenntn, else, réponses ! Cest ainsi que la crise financière temps, du mécanisme fondateur du capitalisme globaliste à avoir tracé les contours du capita- marxisme de Marx. Ce socialisme universel mondialisée lui redonne vie. En Algérie, le plus moderne : lobtention de la plus-value, du lisme du futur. Il a même cité lInde et la serait un compromis entre léconomie de illustre de ses disciples, une femme, en loccur- fit rence la trotskyste Louisa Hanoune, le revisitepSreos préddeivcetinoun sà  onnot,t rcee sè rdee rsnuierrpsr otfeitm spps,é cpurilsa tuifn.fCohrimnaen, t dàe eulxle ss usepuelresp ulai ssmaonitciée sd eé lmheurgmeannitteés, rmaiatr clehsé  gsaoicnisa lee t elte sl ar idséqumeosc. raOtni e,p equuti  ismocaigailinseer-à sa façon, forcément «hanounienne». Entre un sacré coup de jeune. La concentration des comme acteurs potentiels du capitalisme que, dans lesprit de Louisa, cest un projet de appel rageusement patriotique au rapatrie- richesses entre les mains de quelques happy globalisé, qui serait le prélude à linstauration f r a t e r n i t é , u n e e n t r e p r i s e d e p a r t a g e à ment des fonds algériens convertis en bons du few et de junkies de la spéculation boursière du socialisme mondialisé. Dans le détail, léchelon national et à léchelle internationale. Trésor américain et, sans surprise, une énième l e u r c o n f è r e s u r c r o î t d e p e r t i n e n c e , linventeur de la théorie de laliénation et Ce socialisme, ce marxisme avec Marx et sans c h a r g e h é r o ï q u e c o n t r e C h a k i b K h e l i l , supplément de crédibilité et un peu plus d u c o n f l i t d e c l a s s e s c o m m e m o t e u r d e Lénine, Staline, Brejnev et Mao, cest ce le «libéral en chef du gouvernement, notre dâme. Son analyse des rapports économiques, lhistoire, a prédit à la fois les délocalisations, la «libéraltruisme», néologisme révolutionnaire » Rosa Luxembourg à nous prône désormais le s a t h é o r i e d e l a p l u s - v a l u e f o n t p a r t i e prolétarisation dune partie importante de la inventé par le génie foisonnant du prolifique et «retour au socialisme». En ces temps de crise d e s o u t i l s i n t e l l e c t u e l s a u x q u e l s n u l n e classe ouvrière, la mainmise dune minorité de prolixe Jacques Attali. N. K.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin