Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Canton de vaud et scientologie déni de justice

2 pages
Canton de Vaud et scientologie. Déni de justice ? Source: http://newsgroups.derkeiler.com/Archive/Soc/soc.culture.swiss/2006−07/msg00005.html • From: stopsciento@xxxxxxxxx • Date: 9 Jul 2006 03:27:54 −0700 Une pétition antiscientologue dort dans les tiroirs de l'Etat http://www.anti−scientologie.ch/petition−mermoud.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Canton de Vaud et scientologie. Déni de justice ?
Source:
http://newsgroups.derkeiler.com/Archive/Soc/soc.culture.swiss/2006-07/msg00005.html
From
: stopsciento@xxxxxxxxx
Date
: 9 Jul 2006 03:27:54 -0700
Une pétition antiscientologue dort dans les tiroirs de l'Etat
http://www.anti-scientologie.ch/petition-mermoud.htm#petition
LENTEURS : Un ennemi juré de la scientologie attend depuis deux ans
une réponse du Conseil d'Etat. Ce dernier avait trois mois pour
prendre position.
24 Heures - 30 juin 2006, par Philippe Maspoli (Extrait)
Jean-Luc Barbier a été scientologue. Ce musicien et peintre a même
fait partie des gradés de la secte. Il a porté le titre d'officier
d'éthique et a suivi un stage au siège mondial de Clearwater en
Floride. A la fin des années 80, dépouillé et dégoûté, il a
déclaré la guerre à la scientologie, non seulement pour obtenir
plusieurs centaines de milliers de francs de remboursements et
d'indemnités, mais aussi pour soutenir ceux qui veulent échapper au
mouvement, avec l'Association d'aide aux victimes de la dianétique et
de la scientologie (AVDS).
«Culpabilisation»
Dans le canton de Vaud, il a obtenu en 2003 la condamnation à quinze
jours de prison avec sursis pour diffamation de Suzanne Montangero,
présidente de l'Eglise de scientologie de Lausanne. Dans la foulée,
il a déposé au Grand Conseil une pétition exigeant un suivi médical
de tout nouvel adepte de la scientologie. «Chaque nouvel arrivant est
soumis à un certain nombre de mesures de culpabilisation, de
déstabilisation, d'isolement, de purification et d'ingurgitation de
fortes doses de niacine et de vitamines», affirme Jean-Luc Barbier,
interrogé par la commission des pétitions. Cette dernière remet son
rapport en juin 2004, il y a deux ans exactement. En septembre, le
Grand Conseil transmet le dossier au Conseil d'Etat «pour qu'il se
penche sur la pratique de la scientologie».
Aujourd'hui, aucune réponse officielle n'est tombée. «Selon la loi
sur le Grand Conseil, le Conseil d'Etat a trois mois pour informer les
députés. En comptant large, nous aurions dû recevoir un rapport en
2005. Mais il n'y a rien eu», relève Christian Polin, président de
la commission des pétitions. Jean-Luc Barbier s'impatiente. Il a
Canton de Vaud et scientologie. Déni de justice ?
Canton de Vaud et scientologie. Déni de justice ?
1
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin