La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Discours de Christian Saint-Etienne - Japy - 10/02/2014

4 pages
DISCOURS Christian Saint-Etienne CHEF DE FILE DE L’UDI Japy, le 10 février 2014 Seul le prononcé fait foi La France est aujourd’hui dans une situation difficile avec plus de 5 millions de chômeurs, un déficit extérieur qui reste considérable, un investissement productif qui ne repart pas et un niveau tragiquement élevé de défiance envers le politique. Non seulement nous tournons le dos à la troisième révolution industrielle qui est à l’œuvre depuis un quart de siècle, avec des coûts de production trop élevés, mais nous décourageons notre jeunesse dont plus de 40% veut quitter le territoire. Or nous avons tous les leviers nécessaires pour rebondir : un peuple intelligent, des entrepreneurs innovants, des scientifiques de haut niveau et un magnifique territoire. Mais au lieu de mobiliser ces forces de renouveau, nous avons multiplié les contraintes et le gouvernement a tenu des discours très violents contre les entreprises dans les six mois précédant l’élection présidentielle et les dix-huit mois suivants. Puis M. Hollande aurait soi-disant effectué un virage au mois de janvier en cessant d’attaquer les entreprises. C’est plutôt d’un constat d’échec de la politique menée jusqu’ici qu’il s’agit ! Pas d’inversion de la courbe du chômage, une minuscule reprise en arrière de la reprise européenne, et une défiance aggravée contre la personne et la politique du président.
Voir plus Voir moins
DISCOURS C h r i s t i a n S a i n t - E t i e n n e CHEF DE FILE DE LUDI Japy, le 10 février 2014 Seul le prononcé fait foi
La France est aujourdhui dans une situation difficileavec plus de 5 millions
de chômeurs, un déficit extérieur qui reste considérable, un investissement
productif qui ne repart pas et un niveau tragiquement élevé de défiance envers
le politique.
Non seulement nous tournons le dos à la troisième révolution industrielle qui est
à lœuvre depuis un quart de siècle, avec des coûts de production trop élevés,
mais nous décourageons notre jeunesse dont plus de 40% veut quitter le
territoire.
Or nous avons tous les leviers nécessaires pour rebondir :un peuple
intelligent, des entrepreneurs innovants, des scientifiques de haut niveau et un
magnifique territoire. Mais au lieu de mobiliser ces forces de renouveau, nous
avons multiplié les contraintes et le gouvernement a tenu des discours très
violents contre les entreprises dans les six mois précédant lélection
présidentielle et les dix-huit mois suivants. Puis M. Hollande aurait soi-disant
effectué un virage au mois de janvier en cessant dattaquer les entreprises. Cest
plutôt dun constat déchec de la politique menée jusquici quil sagit ! Pas
dinversion de la courbe du chômage, une minuscule reprise en arrière de la
reprise européenne, et une défiance aggravée contre la personne et la politique
du président.
Or nous avons un moyen pour contourner lincapacité du gouvernement de faire
face à la situation. La métropolisation de la croissance met les grandes villes en
première ligne dun rebond national. Le Grand Paris potentiel contribue pour
29% au PIB de la France et nen reçoit que 22% des revenus, faisant de lIle-de-
France le véritable moteur économique de la France et de redistribution de
richesses vers lensemble du pays. Mais ce moteur est freiné par la politique des
exécutifs actuels de la ville de Paris et de la Région Ile-de-France qui investissent
trois fois moins que le Grand Londres et le Grand Berlin dans les infrastructures
depuis 13 ans, ce qui ne favorise pas la croissance des entreprises.
De plus, ce Grand Paris potentiel nexiste pas dans les faits ! Au lieu de le créer, le
gouvernement vient dinstituer un demi Grand Paris sous forme de la métropole
votée en décembre, centrée sur le logement, et qui nest quune nouvelle pompe
à finance pour prélever un demi-milliard deuros en net sur les finances de Paris,
ce qui se traduira par une hausse de 20% de la taxe dhabitation et de plus de
35% de la cotisation foncière des entreprises (ces chiffres figurent dans les
documents officiels) ! Cette politique va grever le pouvoir dachat des Parisiens et
encore plus étouffer les artisans et commerçants de notre ville.
Depuis plus de 20 ans, les leaders du Centre ont combattu cette montée des
dépenses et des impôts et lexplosion de la dette publique. Or lAlliance de la
Droite et du Centre à Paris sest faite sur une baisse des dépenses de la Ville, une
stabilisation des impôts, une attention portée à lencouragement des activités
des entreprises, et plus spécifiquement à celle des commerçants et des artisans.
Nous voulons relancer la construction de logements à Paris tout en réduisant
réellement la pollution par la multiplication décoquartiers. Nos propositions sur
la croissance durable et la culture, comme sur la propreté et la sécurité, visent à
refaire de Paris le grand moteur économique et culturel de lIle-de-France et de la
France.
Oui nous devons relancer la création de richesses économiques, sociales et
culturelles à Paris, et demain dans le Grand Paris que nous créerons ensemble,
tout en améliorant la mixité sociale et la coexistence entre zones de vie, de
travail et de loisir.
Or la mairie sortante est, sur tous ces points, en panne didées et dambitions.
Qui peut croire que Mme Hidalgo, qui a eu deux responsabilités principales : le
bureau des temps qui na rien proposé ou réalisé pour améliorer la vie des
Parisiens, et la canopée des Halles dont le budget est passé de 400 millions à 1
milliard deuros, qui peut croire que Mme Hidalgo soit capable de relever demain
les défis quelle a été incapable de traiter en 13 ans ?
Aujourdhui la Droite et le Centre sont unis quand la gauche est divisée en
trois listes qui sagressent violemment entre elles.
La gauche symbolise aujourdhui en France tous les carcans économiques,
sociaux et politiques que 40% de la jeunesse de France cherche à fuir.
Refaire de la France un pays qui donne envie dentreprendre et despérer
commence par la Bataille de Paris. Cest en gagnant à Paris que nous allons
redonner espoir aux Parisiens et aux Français !
Paris, capitale de la France, est le point de départ dune reconquête nationale qui
permettra à notre peuple dexprimer tous ses talents sans être continuellement
soumis à lécrasement fiscal ou à la police des idées.
Et cest ici ce soir, dans ce sublime arrondissement, que lespoir renaît et
que la reconquête commence ! Vive lunion du Centre et de la Droite
républicaine et que ‘vive Paris, créateur despérance !
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin