Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Etude des conséquences immédiates et à terme des phénomènes associés à un événement El Niño

De
115 pages
Ecole: aucune
Entreprise: Université de Savoie
Niveau: BAC + 5
Le courant marin exceptionnellement chaud, connu sous le nom de El Niño, qui s'étend anormalement vers le sud le long des côtes sud-américaines est une répercussion régionale d'un phénomène beaucoup plus global appelé El Niño / Oscillation Australe qui se manifeste tous les 3 à 7 ans mais dont la période de retour semble s'accélérer depuis les années 1970. L'ENOA est un système d'interrelations complexes qui couple la dynamique de l'hydrosphère pacifique et la dynamique aérologique symbolisée par l'Oscillation Australe correspondant à une variation du différentiel de pressions entre l'est et l'ouest du domaine Pacifique et dont l'apparition résulte d'une modification des conditions de circulation atmosphérique générale impulsée par le refroidissement de l'Arctique. Ces fluctuations récurrentes apériodiques de la circulation générale accompagnées d'un transfert méridien d'énergie plus rapide, prédéterminent l'avènement d'une phase ENOA et sont en parallèle à l'origine de multiples anomalies (écart à la moyenne) hydro-météorologiques et environnementales qui forment un enchaînement d'aléas interconnectés entre eux. Cette succession d'incidences climatiques et d'effets induits va causer à son tour une série de conséquences immédiates ou à plus long terme sur les sociétés. Loin d'être systématiquement néfastes, certains effets peuvent au contraire être considérés comme des opportunités. Toutefois, dans bien des cas, les actions anthropiques sur les milieux contribuent à accroître les situations à risque et la vulnérabilité des communautés humaines. Par ailleurs, de multiples facteurs de vulnérabilité sont à rechercher également dans les fondements à proprement parler des groupes sociétaux (facteurs institutionnels et politiques...). Ce mémoire de DEA de géographie axé sur les pays andins et plus spécifiquement sur l'Equateur gravement affectés par les épisodes El Niño, a pour objectif d'établir un canevas de thématiques, à approfondir ultérieurement en thèse de doctorat. Leur analyse détaillée permettra d'aboutir à des améliorations possibles à adopter en vue d'une part de réduire les risques et d'autre part de protéger les populations dans le cadre d'un aménagement concerté des territoires et d'un développement durable des sociétés.
Voir plus Voir moins

Copyright (c) Florent DEMORAES
Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document
under the terms of the GNU Free Documentation License, Version 1.2
or any later version published by the Free Software Foundation;
with no Invariant Sections, no Front-Cover Texts, and no Back-Cover Texts.
A copy of the license is included in the section entitled "GNU
Free Documentation License".
Florent Demoraes


Etude des conséquences immédiates et à terme des
phénomènes associés à un événement El Niño ;
Intérêt d’une approche géographique.


---------------------------------------------
-----------------------


Faisabilité et perspectives de la recherche en Equateur (1982-98)




Mémoire de DEA Interface Nature / Sociétés
réalisé sous la direction de Monsieur Robert D’Ercole.



Membre du Jury :

- Monsieur Robert D’Ercole Maître de Conférences à l’Université de Savoie
- Monsieur Marcel Leroux Professeur à l’Université Jean Moulin, Lyon III
- Monsieur Alain Marnezy Maître de Conférences à l’Université de Savoie


Juin 1999


Résumé



Le courant marin exceptionnellement chaud, connu sous le nom de El Niño, qui s’étend anormalement
vers le sud le long des côtes sud-américaines est une répercussion régionale d’un phénomène beaucoup plus
global appelé El Niño / Oscillation Australe qui se manifeste tous les 3 à 7 ans mais dont la période de retour
semble s’accélérer depuis les années 1970. L’ENOA est un système d’interrelations complexes qui couple la
dynamique de l’hydrosphère pacifique et la dynamique aérologique symbolisée par l’Oscillation Australe
correspondant à une variation du différentiel de pressions entre l’est et l’ouest du domaine Pacifique et dont
l’apparition résulte d’une modification des conditions de circulation atmosphérique générale impulsée par le
refroidissement de l’Arctique. Ces fluctuations récurrentes apériodiques de la circulation générale
accompagnées d’un transfert méridien d’énergie plus rapide, prédéterminent l’avènement d’une phase ENOA
et sont en parallèle à l’origine de multiples anomalies (écart à la moyenne) hydro-météorologiques et
environnementales qui forment un enchaînement d’aléas interconnectés entre eux. Cette succession
d’incidences climatiques et d’effets induits va causer à son tour une série de conséquences immédiates ou à
plus long terme sur les sociétés. Loin d’être systématiquement néfastes, certains effets peuvent au contraire
être considérés comme des opportunités. Toutefois, dans bien des cas, les actions anthropiques sur les milieux
contribuent à accroître les situations à risque et la vulnérabilité des communautés humaines. Par ailleurs, de
multiples facteurs de vulnérabilité sont à rechercher également dans les fondements à proprement parler des
groupes sociétaux (facteurs institutionnels et politiques...). Ce mémoire de DEA de géographie axé sur les pays
andins et plus spécifiquement sur l’Equateur gravement affectés par les épisodes El Niño, a pour objectif
d’établir un canevas de thématiques, à approfondir ultérieurement en thèse de doctorat. Leur analyse détaillée
permettra d’aboutir à des améliorations possibles à adopter en vue d’une part de réduire les risques et d’autre
part de protéger les populations dans le cadre d’un aménagement concerté des territoires et d’un développement
durable des sociétés.

Mots clefs : El Niño, ENOA, Oscillation Australe, anomalies, aléas, conséquences immédiates, conséquences à
long terme, sociétés, actions anthropiques, risques, vulnérabilité, pays andins, Equateur.





2Resumen

La corriente oceánica excepcionalmente cálida, conocida como "El Niño", se extiende mas de lo normal
hacia el sur a lo largo de las costas suramericanas. Se trata de una repercusión regional de un fenómeno mucho
más global llamado "El Niño-Oscilación Austral" que se manifiesta con una periodicidad de 3 a 7 años, aunque
con una aceleración en su reaparición cada vez mayor desde la década de los 70. El ENOS (El Niño Oscilación
del Sur) es un sistema de interrelaciones complejas que asocia la dinámica de la hidrosfera del océano Pacífico
con la dinámica aerológica simbolizada por la Oscilación Austral correspondiente a una variación del
diferencial de presiones entre el este y el oeste del dominio Pacifíco y cuya aparición se debe a una modificación
de las condiciones de circulación atmosférica general impulsada por el enfriamiento del Ártico. Estas recurrentes
fluctuaciones aperiódicas de la circulación general acompañadas de una transferencia meridiana más rápida de
energía preceden a la llegada de una fase ENOS al tiempo que desencadenan múltiples anomalías (es decir
distinta de la media) hidro-meteorológicas y ambientales que forman una cadena de situaciones de riesgos
interconectadas entre sí. Esta sucesión de incidencias climáticas y de efectos inducidos generará a su vez una
serie de consecuencias inmediatas o a más largo plazo sobre los grupos de población afectados. Lejos de ser
sistematicamente nefastos, algunos de ellos pueden ser considerados como aspectos positivos de los cuales
beneficiarse. Sin embargo, en muchos de los casos, las acciones antrópicas sobre los medios contribuyen a
aumentar las situaciones de riesgo y la vulnerabilidad de las comunidades de la zona. Por otra parte, muchos de
esos factores de vulnerabilidad pueden encontrar su origen en las estructuras de los grupos sociales (factores
institucionales y políticos...). Esta memoria del Diploma de Estudios Superiores (quinto año universitario
preparatorio para el Doctorado en el sistema francés) en Geografía se centra en los paises andinos y más
específicamente en Ecuador, como el resto gravemente afectado por los episodios del fenómeno de "EL Niño".
Tiene por objeto establecer un esquema de trabajo que sirva de base para una ulterior tesis doctoral encaminada
a profundizar en las mejoras posibles a adoptar con el fin de reducir los riesgos y proteger a las poblaciones
dentro del marco de un ordenamiento concertado de los territorios y de un desarrollo sostenible de las
sociedades implicadas.

Palabras claves: El Niño, ENOS, Oscilación del Sur, anomalías, riesgos, consecuencias inmediatas,
consecuencias a largo plazo, sociedad, acciones antrópicas, vulnerabilidad, paises andinos, Ecuador.




Abstract

The exceptionally oceanic warm current, known as El Niño, which abnormally extends southward along
South American coasts is a regional repercussion of a much wider phenomenon called El Niño Southern
Oscillation (ENSO). It manifests itself every 3 to 7 years. There has been a tendency for this length of time to
become shorter since 1970. ENSO is a system of complex interrelations gathering the dynamic of the Pacific
Ocean hydrosphere with aerological dynamic symbolised by the Southern Oscillation. This SO corresponds to a
variation of the pressures’ differential between the East and West of the Pacific area, whose appearance is due to
a change of conditions of the general atmospheric circulation impulsed by the Arctic’s drop in temperature.
Those recurrent aperiodic fluctuations of the general circulation together with a faster meridian transfer of
energy predetermine the arrival of an ENSO period. They are in parallel with the origin of many hydro-
meteorological and environmental anomalies, which form an interconnected chain of hazards. This succession of
climatic incidences and induced effects will also provoke a multitude of consequences over societies, either
immediately or in the long run. Far from being systematically harmful, on the contrary, certain effects can be
considered as good opportunities. However, in many cases, anthropogenic actions over the environment
contribute to an increase of dangerous situations as well as to vulnerability of human communities. Furthermore,
numerous factors of vulnerability are also to be searched in the foundations of societies themselves (such as
institutional and political factors). The purpose of this French Geography DEA thesis centred on Andean
countries and more precisely, on Ecuador –deeply affected by El Niño- is to establish a theme work programme
to be studied thoroughly in a PhD thesis. A detailed analysis will lead to the discovery of improvements in order
to minimise danger due to physical hazards and to protect peoples within the frame of a concerted planning of
the territory as well as a lasting development of societies.

Key words: El Niño, ENSO, Southern Oscillation, anomalies, physical hazard, immediate consequences, long
term consequences, societal impacts, anthropogenic actions, vulnerability, Andean countries, Ecuador.


3


REMERCIEMENTS




Je tiens à adresser mes sincères remerciements plus particulièrement aux personnes suivantes,
certaines pour m'avoir aidé dans l'élaboration de ce mémoire et d'autres pour m'avoir soutenu
lors de mon séjour en Equateur :






Robert D'Ercole, maître de conférences à l'Université de Savoie
Marcel Leroux, professeur à l'Université Jean Moulin, Lyon III
Patrick Pigeon, maître de conférences à l'Université de Savoie
Jean François Dumont, géologue de l'IRD, en poste à Guayaquil et Sahlia, sa femme
Francis Kahn, représentant IRD à Quito
Robert Hoorelbeke, hydrologue de l'IRD à Quito
Jean Louis Perrin, hydrologue de l'IRD à Quito
Kevin Pedoja, CSN géologue à Guayaquil
Cristina Carrión, documentaliste de l'IRD de Quito
Claudine Misson, responsable de la base Em-Dat au CRED-UCL – Bruxelles

Balbino Fernandez et Céline Milani, mes irremplaçables traducteurs

et puis les locataires de la Casa Lortic, Axel, Guillaume, Picou, Séverine, Orane,
Vincent, Benoît, Marisa, Manue, sans oublier Mouic et Noémie

ma famille.



4SOMMAIRE



Introduction 7


PREMIERE PARTIE

Les mécanismes du phénomène El Niño / Oscillation Australe
(ENOA) : des théories évolutives


A / - Maturation et évolution des concepts selon les auteurs et selon les époques 10

B / - El Niño / Oscillation Australe (ENOA) : une modification récurrente et acyclique de la
circulation marine et aérologique moyennes du domaine Pacifique 13

1 / - Mécanismes du système couplé Océan-Atmosphère et déroulement d’un événement
ENOA 13
a / - Les mécanismes et paramètres de base 1
b / - Le déroulement 15
c / - Le cas de l’Amérique Latine 16
d / - Bilan 17

2 / - Un phénomène dont l’intensité et la fréquence augmentent 18



DEUXIEME PARTIE

Les phénomènes associés à l’avènement d’une phase El Niño : un
enchaînement d’aléas


A / - Des perturbations climatiques, inégales selon les événements et les régions du globe 20

1 / - Le concept des téléconnexions, mythe ou réalité ? 20

2 / - Les répercussions climatiques sur le continent ibéro-américain : entre excès et
déficit hydriques 23

3 / - Des manifestations climatiques inhabituelles spécifiques à chaque El Niño 30


B / - Les effets sur le milieu environnemental 31

1 / - Les glissements de terrain 31

2 / - Les modifications des traits de côte 33

3 / - Le changement du tracé des cours d’eau 36

4 / - Impacts sur le monde animal et végétal 37
5TROISIEME PARTIE

Les conséquences immédiates et à terme sur les sociétés : intérêt d’une
approche géographique en pays andins

A / - Essai de classification et commentaire de la bibliographie disponible 40

1 / - Identification des conséquences 40

2 / - Classification et commentaires 43


B / - Comparaison de l’ampleur des préjudices imputables aux aléas en période
ENSO dans trois pays andins : Equateur, Pérou, Bolivie ; des risques différentiels 48


C / - Discussion et hypothèses 52

1 / - Une augmentation de la vulnérabilité ? 52

a / - Les facteurs socio-économiques 52
b / - Les facteurs de vulnérabilité attribuables aux actions de l’homme 54
c / - Les facteurs comportementaux 55
d / - Les facteurs institutionnels et politiques 55

2 / - Des conséquences forcément négatives ? 56


QUATRIEME PARTIE

Essai d’évaluation des conséquences à long terme de l’épisode El Niño de
1982-83 sur le territoire équatorien (étude de faisabilité)


A / - Premiers éléments de réponse 60

B / - Perspectives de recherches et objectifs 63


Conclusion 65

Bibliographie 67

Anexs 85

- Liste des figures 86
- Glosaire 87
- Liste des sigles 8
- Liste de sites Internet 90
- Coordonnées des organismes et des personnes impliquées 93
- Projet de recherche (+ cartes de l’Equateur) 98
- Extraits de la base de données de la Red : DesInventar 104

6INTRODUCTION



1 Dès le début du siècle , et de façon encore plus accrue depuis une trentaine d’années,
le phénomène El Niño a attiré l’attention de nombreux scientifiques et ce, dans diverses
2disciplines . Les définitions ont alors évolué au fur et à mesure des découvertes qui se sont
succédées. Je propose donc en premier lieu de clarifier brièvement sous quelles acceptions,
j’emploierai les différents termes du sujet.

Tout d’abord, le courant El Niño est à distinguer de l’événement ou phénomène El
Niño. Le premier correspond au courant marin qui arrive habituellement chaque année le long
des côtes équatoriennes et nord-péruviennes aux environs de Noël (d’où son nom, El Niño
signifie en espagnol l’enfant et par extension l’Enfant Jésus). L’événement El Niño encore
3appelé phase ENOA (El Niño/Oscillation Australe) se réfère quant à lui au phénomène plus
global couplant l’océan et l’atmosphère qui intervient de manière acyclique et récurrente tous
4les 3 à 7 ans et qui est à l’origine de multiples perturbations climatiques essentiellement
autour du domaine Pacifique.

C’est ainsi que l’avènement d’une phase ENOA engendre une série de
5bouleversements des régimes hydro-météorologiques classiques. Ces anomalies ou
perturbations vont se répercuter à leur tour sur les dynamiques d’érosion et modifier les
milieux physiques. Les effets induits constituent un ensemble de manifestations inhabituelles
qui peuvent s’apparenter dans bien des cas à de véritables catastrophes. Ces phénomènes
associés, ces impacts, sont autant d’aléas physiques (sécheresses, inondations, ouragans,
érosion littorale lors des surcotes marines, enfoncement et/ou translation du lit des rivières,
glissements de terrain...) qui sont susceptibles de représenter une menace pour les
implantations humaines. Néanmoins, nous le verrons, certaines incidences météorologiques
6exceptionnelles peuvent représenter à l’inverse une aubaine pour certaines activités .

Ces répercussions physiques vont donc avoir des conséquences sur les implantations et
l’organisation des groupes sociétaux. Certaines communautés humaines vivent dans des
secteurs à risque et se trouvent donc vulnérables face à l’occurrence d’aléas imputables aux
événements El Niño. Par ailleurs, les actions anthropiques peuvent dans certains cas
7contribuer à accroître le risque initial .

On distingue les conséquences immédiates, c’est à dire celles qui sont immédiatement
perceptibles, identifiables rapidement après la survenue du sinistre (nombre de morts, de
blessés ou de sans-abri, pourcentage du parc immobilier détruit ou de récoltes perdues, coûts
8 9estimés des dommages et des réparations ...) des conséquences à plus long terme . En dehors
des aspects économiques on peut répertorier par exemple, la modification de pratiques

1 En 1920, Sir Gilbert Walker, au sujet de la mousson indienne, faisait déjà allusion à ce phénomène
2 Océanographie, Climatologie, Economie, Géographie, Anthropologie...
3 L’on trouve aussi ENSO (El Niño/Southern Oscillation) et ENOS (El Niño/Oscilación del Sur)
4 La période de retour a varié au cours de l’histoire comme nous le dévoilent des études de paléoclimatologie
5 Qui s’écarte de la moyenne, qui se singularise de ce qui est habituellement ou le plus fréquemment observé
6 L’agriculture dans certains secteurs traditionnellement arides devient alors possible
7 Cette thématique sera abordée en III/C
8 Cf. D’Ercole R., 1993
9 Beaucoup moins étudiées, beaucoup moins prises en compte par les gestionnaires et décideurs
7sociales, la formation de nouveaux quartiers consécutive au relogement des sinistrés, des
modifications fonctionnelles à l'échelle d'une ville, les perturbations des réseaux de
10communication , ou encore des changements dans la législation des plans d’occupation des
sols suite à une crise...). Ainsi, les conséquences à plus long terme apparaissent à la fois très
variées et par la même parfois difficilement discernables.

C’est pour cela qu’une approche géographique semble adaptée à ce genre d’étude dans
11le sens où cette thématique se prête à la cartographie et dans le sens où une vision
pluridisciplinaire globale est nécessaire afin de prendre en compte les multiples composantes
en interrelation du système :

Mécanismes des événements ENOA Manifestations physiques Conséquences sur les enjeux humains

Par ailleurs, il appartient au géographe de trouver et de proposer des solutions en vue
de minimiser les impacts des aléas extrêmes dans le cadre d’un aménagement cohérent des
territoires et d’un développement durable des sociétés.

L’Equateur a retenu mon attention car il ressort comme étant l’un des états les plus
durement touchés lors des phases ENOA. Il est le premier à être atteint par le courant marin et
ses phénomènes associés et ce, sur la plus longue période, jusqu’au retrait des eaux
exceptionnellement chaudes qui est le plus tardif au niveau des côtes équatoriennes. En outre,
12les paramètres à l’origine des pluies y ont été clairement déterminés . Le rôle que joue la
13position de l’EM , structure pluviogène, sur les régimes pluviométriques y est décisive.
Ainsi, une compréhension plus fine des mécanismes liés à l’EM pourrait à terme aboutir à une
meilleure prévision des occurrences pluviométriques exceptionnelles.

14 De surcroît, deux conférences internationales ont permis de faire le bilan sur le type
d’incidences climatiques associées aux phases ENOA et sur les mesures possibles à
entreprendre pour atténuer leurs impacts. Par conséquent, de nombreuses personnes et
organismes sont impliqués aussi bien au niveau local qu’au niveau supranational et il existe
de l’information en quantité substantielle et accessible.

Enfin, d’un point de vue pratique, on trouve une structure scientifique d’accueil
15française qu’est la mission IRD implantée à Quito où je me suis rendu au mois d’avril 1999
et où je retourne en stage à la fin de l’année.

La période d’étude retenue 1982-1998 a été choisie car 1982-83 et 1997-98 ont été des
années marquées par la survenue d’événements El Niño tout à fait exceptionnels dans leur
16magnitude, leur étendue et leur longueur dans le temps. Des estimations donnent une durée
de retour de l’ordre de mille ans pour l’événement 82-83. Sachant que le dernier en date
équivaut en intensité à celui de 1982-83, on en déduit que deux épisodes de fréquence
millénale se sont déroulés à seulement 15 ans d’intervalle en cette fin de siècle.


10 Voir Projet de recherche en Annexes.
11 Exemple : cartographie comparative des aléas associés à une phase ENOA pour une période et un pays donnés
12 Travaux de Pourrut P. et Rossel F., voir bibliographie
13 Equateur Météorologique, se référer à Leroux M., 1996
14 Quito en novembre 1997, Guayaquil en novembre 1998
15 Institut de Recherche pour le Développement (ex-Orstom)
16 Pourrut P., 1986
8
ÅÆ ÅÆCertains indices nous laissent supposer que nous nous trouvons actuellement dans une
phase où la récurrence et l’amplitude des phénomènes El Niño tendent à s’intensifier.

Si cette affirmation s’avère exacte, les aléas physiques associés et leurs conséquences
sur les structures humaines et sur l’économie des pays concernés risquent certainement de
s’aggraver encore au cours des années à venir. Ceci rend impératif, d’une part, l’amélioration
des prévisions météorologiques, d’autre part, la prise de mesures de prévention en passant
notamment par l’information des populations, et enfin la mise en application de certaines
mesures législatives relatives à l’occupation du sol et la réalisation de certains aménagements
visant à réduire l’impact des accidents hydro-météorologiques.

Ce mémoire de DEA cherche à illustrer les interrelations qui existent au sein du
système Nature/Sociétés. Cependant, il ne s’agit nullement ici de développer les arguments
mais plutôt au contraire d’établir une synthèse avec des pistes de recherches que je
m’appliquerai à approfondir dans le cadre d’une thèse de doctorat.

En première partie, je m’intéresserai au phénomène El Niño à proprement parlé, c’est
à dire les dynamiques des mécanismes du système couplé océan-atmosphère en mettant
l’accent en particulier sur le positionnement de l’EM qui est un indicateur pertinent de
l’occurrence d’un épisode ENOA. Dans un deuxième temps, j’aborderai la thématique des
aléas d’origine naturelle (inondations, glissements de terrain etc. ...) que l’avènement d’une
phase ENSO implique. En troisième partie, j’envisagerai l’étude des conséquences des
répercussions physiques sur les sociétés qu’elles soient négatives ou positives. Enfin, je
détaillerai quelques éléments de problématique à développer a posteriori en Equateur.

On trouve à la fin de ce travail une bibliographie conséquente se référant au sujet.
Toutefois, les articles et ouvrages ne sont pas systématiquement cités dans le texte. Cette liste
sert avant tout à dresser un bilan de ce qui a déjà été étudié et par voie de fait, de ce qui ne l’a
pas encore été. Elle constitue une base d’informations solide et un point de départ essentiel
pour la poursuite de mon étude.
9