La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Le témoignage de l'innocence

1 page
ACTUALITÉNouveau rebondissement dans l’affaire Omar Raddad Le témoignage de l’innocence e Jacques Vergès, célèbre par divers massacres et muniquer le témoignage de Guyl'avocat de Omar suicides collectifs entre 1994 et Mouyrin et de le joindre à laM Raddad, va demander 1997. Le témoin indique que le procédure. à la cour de Cassation de Paris lundi 24 juin, sur ordre de sonde faire joindre un nouveau té- patron Joseph Di Mambro, lemoignage à la procédure de ré- gourou de la secte, il avait Doutesvision du procès au cours du- conduit à Mougins trois per-quel le jardinier marocain avait sonnes à bord d'une BMW im- Parmi les questions restées sansété condamné pour le meurtre matriculée en suisse. “J'ai réponse, l'avocat rappelle, dansde sa patronne, Ghislaine conduit mais je ne savais pas ce des déclarations publiées parMarchal. Selon le quotidien qu'ils allaient faire", dit-il pré- “Le Figaro", le congé impromp-français “Le Figaro" daté du lun- cisant qu'il était arrivé sur pla- tu qui aurait été donné par Mmedi 28, il s'agit du témoignage ce vers midi moins le quart et Marchal à sa femme de ménaged'un homme qui affirme avoir qu'il avait laissé ses passagers en fin juin1991, le coup de té-accompagné en voiture des devant la propriété de Mme léphone inquiet à son fils à lamembres de la secte de l'ordre Marchal avant de revenir les ré- même période et les papiersdu Temple solaire (OTS) jusqu'à cupérer vers 14h15.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

ACTUALITÉ
Nouveau rebondissementdans lÕaff
Le témoignage de l
e Jacques VergËs, l'avocat de Omar ‡ laMcour de Cassation de Paris Raddad, va demander de faire joindre un nouveau tÈ-moignage ‡ la procÈdure de rÈ-vision du procËs au cours du-quel le jardinier marocain avait ÈtÈ condamnÈ pour le meurtre de sa patronne, Ghislaine Marchal. Selon le quotidien franÁaisÒLe Figaro" datÈ du lun-di 28, il s'agit du tÈmoignage d'un homme qui affirme avoir accompagnÈ en voiture des membres dela secte de l'ordre du Temple solaire (OTS) jusqu'‡ la villa de MmeMarchal, le 24 juin 1991, jour de l'assassinat de cette derniËre.
Rapprochement
Dans ce tÈmoignage, rÈvÈlÈ par la presse franÁaise au dÈbut de ce mois, le chauffeur Guy Mouyrin, qui avait ÈtÈ entendu les 29 et 30 dÈcembre parla police judiciaire de Nice, affir-me que la victime aurait elle mÍ-me appartenu ‡ l'OTS, rendue
cÈlËbre par divers massacres et suicides collectifsentre 1994 et 1997. Le tÈmoin indique que le lundi 24 juin, sur ordre de son patron Joseph Di Mambro, le gourou de la secte, il avait conduit ‡ Mougins trois per-sonnes ‡ bord d'une BMW im-matriculÈe en suisse.Ò J ' a i conduit mais je ne savais pas ce qu'ils allaient faire", dit-il prÈ-cisant qu'il Ètait arrivÈ sur pla-ce vers midi moins le quart et qu'il avait laissÈ ses passagers devant la propriÈtÈ de Mme Marchal avant de revenir les rÈ-cupÈrer vers 14h15.ÒJe pensais qu'il s'agissait d'un simple en-caissement d'argent pour l'OTS", dÈclare Guy Mouyrin qui ajou-te que ce n'est que plus tard, en dÈcouvrant l'affaire Marchal dans la presse, qu'il a fait le rap-prochement. InvitÈ ‡ expliquer pourquoi il a gardÈ le silence durant toutes ces annÈes, le tÈmoin a invoquÈ la peur de reprÈsailles de l'OTS et la crainte d'Ítre suspectÈ en raison de son passÈ judiciaire trËs chargÈ. Pour lui, Omar Raddad est unÒpauvre diable
Installation du Conseil de la co
¥ Omar Reddad sÕentretenant avec Me Jacques VergËs.
ÕentrÈe en vigueur de la loi sur la li-concurrentielles, les co L bertÈ des prix et de la concurrence letout projet ou texte de loi 6 juin 2001 a comblÈ le vide juridique quiser le jeu du marchÈ. Et prÈvalait jusque-l‡. La libertÈ des prixexiste des obstacles struc ÈrigÈe en principe sacro-saint par ce tex-la concurrence dans cert te avait besoin dÕun mentor qui tire la sonnette dÕalarme quand cette libertÈ estObstacles travestie. CÕest dÈsormais chose faite avec lÕinstal-Et pour peu que cette mis lation du Conseil de la concurrence parmitÈe, le Conseil de la co le Premier ministre le 29 janvier dernierÍtre saisi pour une consu ‡ Rabat en prÈsence dÕAhmed Lahlimi,Les organes habilitÈs ‡ fai ministre de lÕ…conomie sociale, des PMEmarche sont le gouverne et de lÕArtisanat, chargÈ des Affaires gÈ-missions parlementaires, nÈrales du gouvernement.tÈs locales, les organisati PrÈsidÈ par Othman Demnati, ancien mi-nelles et syndicales ou les nistre de lÕAgriculture, le conseil se com-consommateurs agrÈÈes. pose de 12 membres reprÈsentant les dif-vent Ègalement dema fÈrents dÈpartements ministÈriels, lesconseil concernant des chambres de mÈtier ainsi que trois expertssont en cours dÕinstruir universitaires choisis pour leur compÈ-mer les poursuites prÈvue tence ‡ savoir MM. Larbi JaÔdi, Mohamedmagistrats rempliront u Mernissi et Rachid MÕRabet, directeur deveille en dÈcelant les nou lÕISCAE. CettecoopÈration peut c Ce conseil aura une mission consultati-cit jurisprudentiel en mat ve. Il donnera ses avis sur les pratiquesrence. Pour donner plus d
Maroc Hebdo International - N∞ 497 - Du 8 au 14 fÈv. 2002
d ce
E. c
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin