Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Ledrôlede commerce del'eglisede scientologie

De
2 pages
Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 128
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

RÉVÉLATIONS Censé libérer l’âme de ses fidèles, Hubbard se montre surtoutLedrôledele mouvement fondé par Ron efficace pour alléger leur delEglisedeportefeuille. Zoom sur ses méthodes de vente, musclées.
e bouquin n’est pas remboursé par les mutuelles, mais il est clair qu’il devrait l’être. A en croire l’un des vendeurs de la boutique de scientologie de Paris, «ceux qui ont lu “La Source de l’énergie vitale” n’ont plus jamais besoin de lunettes». L’argumentaire est bien rodé, comme nous avons pu le constater après avoir ad héré à l’Eglise de scientologie, début mars, pour les besoins de cette enquête (nous en sommes sortis au bout de trois semai nes). A 200 euros pièce, le livre miracle n’est certes pas donné. Pourtant, le commercial pousse à la dépense: il nous a ainsi pro posé avec insistance les œuvres complètes du fondateur, Ron Hubbard, soit 18 volumes et 14 CD, au prix sacrifié de 3175 euros. «Regarde autour de toi comme les gens sont heureux, tous les ont achetées.» D’ail leurs, il était prêt à des arrange ments pour faciliter les choses. Notre compte est insuffisamment provisionné ?«Pas de souci, tu me fais un chèque et je l’encaisse la semaine prochaine.» Nous avions oublié notre chéquier à la maison? «Je t’accompagne chez toi et tu me le signes.» Après mûre réflexion, nous avons quand même décliné l’offre. Les employés de l’Eglise ont été très déçus. Comme aux di zaines de nouveaux adeptes qui croisent leur chemin tous les mois, ils s’apprêtaient en effet à nous refiler, dans le désordre et dans la foulée: un électro mètre (pour mesurer notre «masse mentale»), des «vitami nes de purification», une cein ture griffée «scientologie», ainsi qu’une série de cours sur la dianétique (la fameuse mé thode Hubbard) facturée,
112Capital Mai 2009
comme le reste, à des tarifs pro hibitifs. «Au total, les scientolo gues doivent débourser entre 45 000 et 76 000 euros s’ils veu lent accéder à l’état suprême de “Clair”», calcule Arnaud Palis son, l’ancien monsieur sectes des Renseignements généraux. Danièle Gounord, la porte parole de l’organisation en France, ne conteste pas ce coût. Mais, «pour en finir une fois pour toutes avec le stress et dé couvrir son propre chemin», il ne lui paraît pas tellement élevé. L’avocat Olivier Morice n’est pas de cet avis. Du 25 mai au 10 juin prochain, ce ténor du bar reau parisien défendra une an cienne femme de ménage à qui la scientologie a soutiré plus de 20 000 euros en six semaines. Et il espère bien obtenir au passage la dissolution de cette organisa tion qui compte entre 2 000 et 4 000 fidèles dans ses onze an tennes françaises. «Son but prin cipal est de capter la fortune des adeptes», s’étrangletil. «Pas du tout, nous nous battons pour li bérer les âmes», répondent en chœur ses dirigeants. Chaque jeudi, à 14 heures, ceuxci sortent néanmoins leur calculette, selon un rituel im muable pratiqué dans le monde entier. «On comptabilise tout, les produits vendus, le chiffre d’affaires, jusqu’au nombre de personnes entrées dans la librai rie», témoigne Roger Gonnet, qui fut l’un des pontes du mou vement pendant huit ans avant d’en claquer la porte et de publier «La Secte» (Editions Alban). Les vendeurs, eux, croi sent les doigts, car leur paie d é p e n dd i r e c t e m e n td e s recettes. Et s’ils enchaînent les mauvais chiffres, ils risquent de passer en «condition basse», antichambre de l’exclusion. On comprend leur nervosité. Mais
les hauts dirigeants ne sont pas non plus à l’abri des sanctions. Comme dans une vulgaire chaîne de magasins, ils risquent de voir leurs primes passées à la guillotine si leur antenne ne crache pas assez de profits. Pour l’instant, celle de Paris s’en sort bien :mifévrier, le tableau que nous avons pu consulter la pla çait en tête de toute l’Europe. Choquant ?Peutêtre, mais cette âpreté au gain fait partie intégrante de la sagesse sciento logue. «Faites de l’argent, faites plus d’argent, obtenez que les autres produisent plus pour faire plus d’argent», clamait dès 1972 Ron Hubbard dans une lettre à ses collaborateurs. Plutôt que de fidéliser les nouveaux arrivants, les scientologues préfèrent donc les tondre le plus vite possible, quitte à les voir s’enfuir en courant au bout de quelques semaines. En France, audelà du noyau dur de pratiquants, ils auraient ainsi allégé le porte feuille de 50 000 personnes. Pour recruter de nouvelles proies, la scientologie n’hésite pas à avancer masquée. Ainsi, sous couvert de lutte contre la toxicomanie, ses adeptes distri buent régulièrement dans les rues des fascicules de préven tion qui renvoient vers l’antenne la plus proche. Fin 2007, la chaîne de télé pour enfants Gulli et les salles de cinéma Suite page 114
commerce scientologie
L’électromètre : 3 800euros Relié au corps par deux électrodes, cet appareil est censé mesurer «la pression de la masse mentale liée à un souvenir douloureux». Il est conseillé de l’acquérir très vite. En fait, il ne s’agit que d’un ohmmètre rudimentaire, dont le prix de revient ne dépasse pas 900 euros.
Des milliers de scientologues viennent suivre une formation dans ce palais, situé àClearwater, en Floride. Ils y croisent parfois David Miscavige, le pape de l’Eglise.
Le dépliant de propagande : 25 euros Outre un DVD très court résumant la bonneparole de l’Eglise, ces dépliants commerciaux contiennent un bon de commande : les fidèles sont invités à acheter des lots de petits livres à distribuer au public. Ces derniers peuvent être facturés plusieurs milliers d’euros.
Mai 2009 Capital113
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin