Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Lire la conclusion en PDF - Conclusion

6 pages

Lire la conclusion en PDF - Conclusion

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 111
Signaler un abus
Conclusion
u terme de ce parcours, force est de reconnaître A que la sociétéfrançaise na livréquune partie dellemême. Certains comportements restent méconnus. Lune des explications est le manque ou lobsolescence des données. Comment estil par exemple possible que les données détaillées sur lusage de la télévi sion, qui reste le premier loisir des Français, restent réservées aux chaînes et aux publicitaires, car elles appar tiennentàune entreprise privée (la sociétéMédiamétrie) ? Que penser de données sur les emplois du temps qui remontentà1999 ? Nul ne semble sinquiéter réelle ment de cetétat de fait. La statistique nest pas seule en cause : la recherche laisse de côtéde très nombreux domaines, pourtant indispensablesàla compréhension du monde contem porain, quand bien même les données existent. Les socio logues qui travaillent sur des sujets aussi essentiels que les revenus, la mobilitésociale ou la consommation ne sont quune poignée. Dans certains domaines, comme lexclu sion ou limmigration, ils se comptent par dizainesPer sonne ne conteste la nécessitéde ces travaux. Il nen demeure pas moins que, pour partie, la sociologie fran çaise sattache aux«dominés», oubliant que, pour ana lyser les processus de domination, il faut aussi regarder vers le haut. Lexercice recèle de nombreuses difficultés pour lexpert qui se retrouve alors luimême en position de«dominé » économiquement et culturellement,