La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Pour la renaissance de nos traditions comme "Patrimoine culturel de la Nouvelle-Aquitaine"

De
2 pages

Séance Plénière du 23 octobre 2017 MOTION DU GROUPE FRONT NATIONAL – RASSEMBLEMENT BLEU MARINE POUR LA RECONNAISSANCE DE NOS TRADITIONS COMME «PATRIMOINE CULTUREL DE LA NOUVELLE-AQUITAINE» Vu le code général des collectivités territoriales, notamment

Publié par :
Ajouté le : 23 octobre 2017
Lecture(s) : 77
Signaler un abus
Séance Plénière du 23 octobre 2017
MOTION DU GROUPE FRONT NATIONAL – RASSEMBLEMENT BLEU MARINE POUR LA RECONNAISSANCE DE NOS TRADITIONS COMME «PATRIMOINE CULTUREL DE LA NOUVELLE-AQUITAINE»
Vu le code général des collectivités territoriales, notamment son article L. 4221-1 alinéa 2 ; Vu la loi n°2015-991 du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la république ;
Felix ARNAUDIN, grand poète et photographe Landais, écrivait au 19° siècle, que son univers était la rencontre entre deux immensités : l’océan et la forêt. En nous inspirant de lui, nous dirons que la Nouvelle-Aquitaine possède une troisième immensité : la campagne du Cantal aux Pyrénées !
Notre Nouvelle-Aquitaine, « nouvelle vague en formation dit-on», se fonde sur la culture du « bien-vivre » et la pluralité des traditions qui marquent notre ADN :
- l’océan d’abord, par sa force et son potentiel énergétique d’avenir, le surf et les produits de la pêche ont un impact économique prometteur qui motive la création de nombreuses entreprises novatrices et renforcent notre compétitivité régionale et mondiale ;
- la forêt - première d’Europe-, entretenue et vivante permet à de nombreuses entreprises de se développer, aux chercheurs de champignons, de trues et aux chasseurs traditionnels de s’adonner à leurs passions favorites tout en préservant l’écosystème ;
- la campagne, enîn, vit au rythme de notre agriculture et de nos élevages. Les vaches (blondes d’aquitaine, limousine, betizu et landaises …) font connaïtre notre région hors de ses frontières ; la tauromachie, également – qui est un art,- anime les campagnes et les villes dans les grandes comme les petites arènes.
Les fêtes et les ferias, les « bandas » et la pelote qui attirent de plus en plus de monde (touristes et natifs) génèrent l’amitié et les relations intergénérationnelles.
Il ne faut pas oublier, bien sûr, le soin mis à produire les vins de Bordeaux, les vins doux ou les vieux armagnacs et les cognacs que l’on consomme avec modération et délectation ici ;
- le plus important que l’on garde pour la în est le Rugby qui insue aux villes mais aussi aux campagnes, un état d’esprit collectif, attire les jeunes qui sont formés avec
passion et professionnalisme ; il mérite un vrai débat pour harmoniser les politiques territoriales ;
Cette région, harmonie de ces cultures, du « bien-vivre », de la gastronomie et des paysages magniîques est aussi, traditionnellement, une région d’élevage et d’agriculture qu’il faut développer.
Il est donc proposé que notre art de vivre, fondé sur nos traditions, soit reconnu comme :
« PATRIMOINE CULTUREL DE LA NOUVELLE-AQUITAINE »