Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Séminaire miviludes recherche 2003 2004

De
27 pages
Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 89
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

   
   
    
Séminaire MIVILUDES/Recherche 2003-2004
    
ASPECTS PSYCHOSOCIOLOGIQUES ET HISTORIQUES 
Positions des historiens
M. Paul Airieau
I. les fruits incertains dun parcours historique dans la France daprès 1789 Aborder en historien la question « sectes et laïcité » nest pas évident de prime abord. En premier lieu parce que lassociation de ces deux thèmes est en elle-même problématique. Un simple parcours rapide dans la littérature consacrée aux sectes montre en effet que la laïcité est loin dêtre langle dominant de lapproche du phénomène « sectes ». Ensuite, parce que les études historiques, si elles ne sont pas négligeables en ce qui concerne la laïcité, font au contraire cruellement lorsque lon aborde les « sectes » dans la période qui souvre en 1789. On ne peut actuellement compter que sur de peu nombreuses études consacrées à des mouvements divers et dont il nest pas sûr quon les qualifierait aujourdhui de « sectes »  il est certain en tout cas que les chercheurs qui les ont étudiés ne leur ont pas appliquer ce critère. Outre un volume (le numéro 10) duDictionnaire du monde religieux dans la France contemporaine, consacré auxMarges du christianisme. « Sectes »,dissidence, ésotérisme, les marges religieuses nont pas suscité de synthèse. Une pourtant est annoncée, consacrée aux seuls mouvements dorigine française, signée par Jean-Pierre Chantin (qui dirigeait déjà le volume 10 duDictionnaire du monde religieux) pour les Éditions Privat1. Aussi faut-il inventer un chemin pour parcourir ce champ souvent miné que sont les « sectes ». Mais il nest pas possible dignorer quune visée politique (au sens noble du terme) préside aux travaux dans lequel sinscrit ma participation historique. Le meilleur service que peut alors rendre un chercheur est de faire comprendre pourquoi on en est arrivé là, à ce séminaire « sectes et laïcité ». Cest ce à quoi je vais dabord mattacher, dans une perspective historique, je le répète, avant de déployer dautres analyses.  
 *   * *  Première opération donc, établir la chronologie des questions actuelles « sectes » et « laïcité ». Pour éviter une exploration extensive de deux sujets extrêmement vastes, il a été choisi dutiliser le biais du catalogue de la Bibliothèque national de France. Ont ainsi été relevés systématiquement les livres dont le titre comportait les mots « sectes », « secte », « sectaire », « sectaire », « sectarisme » de 1900 à 2002, et « laïcité » de 1945 à 2002, en excluant les éditions électroniques et certains ouvrages dans lesquels les mots napparaissaient que comme clé ou comme titre de collection (cest notamment le cas pour une collection de lUniversité libre de Belgique, « Laïcité »). Si le catalogue peut ne pas contenir tous les livres publiés en France avec les mots sélectionnés (il aurait pour cela fallu utiliser la Bibliographie annuelle de la France), sil peut contenir des doublons ou des erreurs de saisie, il renvoie cependant des données exploitables de manière suffisamment rigoureuse. On obtient ainsi 376 titres, dont la répartition chronologique nest pas sans intérêt (graphique 1). Globalement tout dabord, plusieurs périodes peuvent être distinguées. En premier lieu, la première partie du siècle retient lattention : une production relativement régulière, mais jamais supérieure à trois titres. La seconde partie du siècle est ainsi isolée, mais séparée en deux moments bien distincts. Avant 1977, la production nest jamais supérieure à cinq, et certaines années ne comprennent aucun titre. Après 1977, on assiste à une explosion, la production nétant jamais inférieure à cinq, sauf deux exceptions (1989, 2002). Cette période comprend deux cycles : 1977-1989, avec un sommet en 1985, lannée 1979 se singularisant également ; 1990-2002, avec une très forte poussée et un sommet en 1996 et 1997, et une chute impressionnante en 2000. Les proportions sont tout aussi                                                  1. Le titre devrait êtreDes « sectes » dans la France contemporaien ? Cent ans de contestations ou dinnovations religieuses (1905-2000), Toulouse, Privat. Je remercie J.-P. Chantin de men avoir communiqué le manuscrit.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin