//img.uscri.be/pth/d764f63ccf4ae0e8ecaa02f0a97723baee9d2d9e
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

UNE VOIE SUISSE Contribution au programme politique des Indépendants vaudois

De
62 pages
Voici le programme politique des Indépendants vaudois, publié à l'occasion de l'élection du Conseil national (parlement suisse) de 2015. Sujets abordés : hausse des coûts de la santé, pollutions, OGM, asile et immigration, pressions confessionnelles sur notre tradition juridique, puissance de la démographie africaine, mondialisation, frontaliers et relations avec l'UE, rôle de la culture, transition énergétique, économie verte, réfugiés climatiques, avenir de l'industrie suisse, aménagement du territoire, pénurie de logements abordables, vieillissement de la population, cybercriminalité.
Voir plus Voir moins













UNE VOIE SUISSE : contribution au programme des Indépendants vaudois
























Bernard Antoine Rouffaer

Écrivain, webmestre de www.islam-bibliographie.info et www.energie2020.ch, animateur du
club de réflexion politique écologique et stratégique Orbis Terrae (orbisterrae.ch), premier
viceprésident du Conseil communal de Jongny, ancien président par intérim des Vert'libéraux de la
Riviera vaudoise.
www.independantsvaudois.ch













Bernard Antoine Rouffaer




UNE VOIE SUISSE : contribution au programme des
Indépendants vaudois


























© EDITIONS A-EURYSTHEE 2015
www.a-eurysthee.com





















INTRODUCTION




Il arrive à Facebook d'être utilisé pour des actions très sérieuses : le 3 mai 2015, je reçois un
message de mon ami François Meylan. Il me demande si j'accepte de participer à la
constitution d'une liste électorale regroupant des candidats au Conseil national. Élections qui
auront lieu le 18 octobre 2015. Cette année ? Le Parlement ...? Ma foi... La chose demandait
réflexion... Pas tant que cela, finalement : trois jours plus tard, j'acceptais.
J'ai toujours aimé les défis. En 15 années de vie politique, comme simple conseiller
communal, comme créateur d'une association éco-logiste, comme membre du bureau du Conseil,
comme militant et cadre vert'libéral..., pousser vers l'avant me plaît. Et je n'apprécie pas la
médiocrité. Ni la mienne, ni celle des autres. Je n'allais pas me défiler.
Ce livre est donc ma contribution personnelle au programme des Indépendants vaudois, liste 5
pour les élections pour le Conseil national de 2015.
Dans un monde englué dans les appétits ma-tériels, à l'âme menacée, un monde qui sera
confronté bientôt à des changements dra-matiques, il faut de l'audace, du réalisme et du
courage. Surtout pas de faiblesse, de petitesse d'esprit ou de provincialisme.
La Suisse, elle aussi, devra affronter les pro-blèmes graves, les défis, qu'accumulent sur notre
route le réchauffement climatique, une démographie humaine hors de contrôle, la pé-nurie de
matières premières, la dégradation des écosystèmes, la crise de l'idée européenne, le danger
représenté par les dettes d’États, la pénurie d'espace, les dangers idéologiques, une
mondialisation sans règles, les conflits po-litiques au sein de sociétés surpeuplées, ...

Regarder en face la somme de ces problèmes, l'obstacle monstrueux qui s'élève devant nous
et nos descendants immédiats, requiert du courage et de l'imagination. Ces qualités, les
avonsnous ? L'épreuve des faits nous l'ap-prendra.
En participant, de manière chaque jour amplifiée, à l'organisation de cette campagne
électorale, je me suis rendu compte que la constitution d'un programme allait me revenir.
Je me suis donc efforcé de rassembler mes idées, remarques, analyses, puis de les mêler aux
idées, remarques et analyses pertinentes des autres. L'ensemble me semble constituer un
programme d'action propre à tracer une voie sûre pour le peuple et l’État.

Ce programme n'est pas sectaire, ni marqué par l'idéologie. Le Centre politique, auquel
j'appartiens, s'efforce d'être pragmatique, efficace, au service de sa Patrie et de l'image
généreuse qu'il se fait de la Nation. Le Centre est un état d'esprit, une volonté de servir, un
dévouement, pas un catalogue d'idées po-litiques abstraites. Le Centre est adapté à un monde
en mouvement, un monde complexe, un monde qui n'attend pas.

Cet ouvrage n'englobe pas tout le programme de la liste des Indépendants vaudois, mais sa
majeure partie.







PROGRAMME DE LA LISTE
LES INDEPENDANTS VAUDOIS



Culture
Faciliter la création de micro-climats culturels productifs ; faciliter la vie des auteurs ; s'en servir
pour soutenir notre prestige national et notre diplomatie.
Relations extérieures, diplomatie, aide au développement
Soutenir une diplomatie des « bons offices » et à l'écoute des besoins de l'économie nationale.
Continuer à cibler les couches les plus défavorisées des pays pauvres et leur faire bénéficier
des fonds consacrés au développement ; le faire savoir. Se préoccuper de la sauvegarde active
du patrimoine culturel et historique mondiale ; le faire savoir.
UE
S'efforcer de maintenir une balance égale entre les aspirations à l'indépendance du peuple
suisse et les besoins de la relation vitale qui unit la Suisse à L'Union européenne. Faire preuve
d'imagination constructive dans notre relation avec cette dernière.
Mobilité
Renoncer à la vision de la Suisse des années soixante, basée sur la villa périurbaine, la voiture
thermique et l'autoroute, pour passer à la vision du XXIe siècle, basée sur la densification des
zones bâties périurbaine, le train, le tram, le métro, la voiture et le deux-roues électrique, et la
mobilité douce.
Urbanisme
Appuyer l'amélioration de la qualité de vie en ville, l'économie d'espace, la lutte contre les
diverses pollutions, le soutient aux mobilités douce et électrique.
Aménagement du territoire
Soutenir une application rigoureuse de la politique fédérale de saine gestion du territoire ;
optimiser la spécialisation des zones ; empêcher le gaspillage de l'espace.
Transition énergétique
Appuyer les efforts du Conseil Fédéral pour diminuer le gaspillage énergétique, resserrer les
normes de consommation des appareils de tout types, pousser à l'isolation thermique des
bâtiments – gage de sécurité stratégique pour le pays - , pousser la recherche dans le secteur
porteur du contrôle et du stockage des approvisionnement électriques discontinus, continuer à
soutenir l'équipement photovoltaïque, la petite hydro-électricité, planifier un équipement éolien
équilibré, pousser le secteur de la biométhanisation. Repenser l'imbrication du grand
hydraulique dans le marché électrique européen.
Nucléaire
Un accident nucléaire type Fukushima contraindrait à évacuer un tiers du territoire suisse utile,
donc renoncer progressivement à cette énergie, au profit des énergies renouvelables et des
économies d'énergie.
Économie verte
Contribuer à faire de l'économie suisse un élément moteur du XXIe siècle dans le monde en la
poussant à prendre efficacement en compte la problématique environnementale, les pénuries
de matériaux rares et les besoins de la transition énergétique.
Bureaucratie
Lutter contre l'engluement bureaucratique, aider à la simplification administrative, pousser
l'accès numérique aux administrations. Exiger toujours la transparence.
Entrepreneuriat
Faciliter la tâche aux entreprises naissantes, aider à la constitution de fonds de capital-risque,
enjoindre les banques cantonales de délaisser quelque peu l'immobilier pour contribuer à
soutenir les start-ups locales.
Place financière suisse
Comme l'étape pénible de l'abandon de secret bancaire est passée, soutenir notre place
financière en lui permettant de faire jouer ses qualités propres : sécurité, efficacité,
compétences multiples.
Industrie-mondialisation-frontaliers- filières d'enseignement
Soutenir les industries d'exportations en assouplissant les procédures bureaucratiques. Faciliter
de toutes les manières leur insertion dans le processus de mondialisation. Réorganiser les
transports transfrontaliers en privilégiant les transports collectifs. Augmenter la proportion de
jeunes Suisses ayant fréquenté l'université afin de réduire la demande en diplômés étrangers.
Diminuer l'importance des filières universitaires sans débouchés économiques au profit de
celles utiles à l'industrie et aux services. Améliorer l'apprentissage des langues étrangères
vivantes.
Agriculture (sans Viticulture)
Soutenir une agriculture gardienne du paysage et de la biodiversité, moins productive et
soutenue par l’État de par sa fonction stratégique. S'opposer à l'utilisation des semences OGM,
inutiles dans une agriculture qui se détourne d'une productivité à tout prix. Protéger la variété,
et la liberté d'utilisation, des semences.

Viticulture
Encourager les vignerons suisses à collaborer entre eux pour exporter leurs vins, en comptant
sur la spécificité des cépages locaux et sur l'amélioration constante de la vinification.
Laïcité
Défendre le principe de l'indépendance de l’État vis-à-vis des systèmes religieux, tout en
traitant avec doigté les traditions culturels et historiques nationales.
Asile
Assumer nos responsabilités vis-à-vis de ceux qui peuvent bénéficier de ce droit. Accélérer les
procédures administratives. Prendre en compte les effets de la vague démographique en
provenance du Moyen-Orient et de l'Afrique, dont les effets vont se faire sentir durement
pendant les 25 prochaines années. Chercher des solutions créatives et efficaces pour ménager
les intérêts de toutes les parties.

Armée
Appuyer la conservation d'une réelle capacité de défense conventionnelle, sans négliger les
nouvelles menaces : terrorisme, cybercriminalité.