Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

17 – LA CRISE MONDIALE ET SES CONSEQUENCES

4 pages

17 – LA CRISE MONDIALE ET SES CONSEQUENCES

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 0
Signaler un abus
17 – LA CRISE MONDIALE ET SES CONSEQUENCES
BARJOT, Sedes. Fiche de Icky Flix
En
1929
, la Grande-Bretagne est le seul pays à avoir le statut de puissance mondiale. Les États-Unis
sont les principaux créanciers et ils réalisent des investissements en Amérique latine. L'Allemagne
investit en Europe centrale.
I. LE KRACH DE 1929 ET LA GRANDE DEPRESSION DES ANNEES
1930.
I.1)
Les origines de la crise économique des années 1930.
a)
Les dettes allemandes.
La
crise
qui entraîne une
contraction de l'économie
, une
chute de la production
et des prix et la
montée du chômage, prend sa source dans les conséquences de la 1GM. Les réparations de guerre
obligent l'Allemagne à d'importants transferts de revenus. L'endettement international est très élevé
et les prêts sont enchevêtres (25 MM de $, surtout en faveur des États-Unis et de la Grande-
Bretagne).
En
septembre 1924
, la Commission des réparations de
Charles Dawes
propose à l'Allemagne un
plan pour cinq ans (jusqu'au 31 août 1929) afin de réduire et de ré-échelonner la dette. En échange
de prêts venus des États-Unis et de la Grande-Bretagne, l'Allemagne doit équilibrer son budget. A
partir de 1927, cependant, les prêts américains se font plus rares... Le plan Young de 1930 est sans
effet.
b)
Les rivalités diplomatiques autour de l'étalon-or.
Depuis le
retour de l'étalon-or
en 1925, le volume des réserves en or donne la parité des monnaies.
Dans les années 1920, des décisions rendent incompatibles l'établissement de la convertibilité-or.
Les stocks d'or sont d'ailleurs insuffisants. Le système est très instable.
1
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin