//img.uscri.be/pth/cc7f4d857642432f6b991b919ab350564d38d908
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Essentiel 78

De
2 pages

Essentiel 78

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 90
Signaler un abus
Nº6-Septembre2005
En 2003,
14 064 bébés
sont nés dans la région, dont
184 Théo et 161 Léa, prénoms
les plus souvent donnés.
Pour les filles, les trois pré-
noms les plus fréquents sont
les mêmes qu’au niveau na-
tional, à savoir Léa, Manon
et Emma.
Théo, Lucas, Hugo, Léa, Manon ou Emma : les prénoms les plus couramment donnés
aujourd’hui semblent bien différents de ceux d’hier. Cependant, certains comme Paul
ou Marie restent toujours très utilisés. Les prénoms suivent des cycles bien différents,
parfois longs comme Léa, durablement installée parmi les prénoms très fréquents,
parfois éphémères comme Kevin, déjà passé de mode. Ce qui est sûr, c’est que les parents
font preuve de plus de diversité dans leur choix aujourd’hui qu’il y a 30 ou 60 ans.
Par ailleurs, la mode est aux prénoms courts.
Pour les garçons, le tiercé ré-
gional est également le même
que France entière, mais dans
un ordre différent, soit Théo,
Lucas et Hugo. En France,
c’est Lucas qui est en tête.
Alors que pour l’attribution
des prénoms féminins, la ré-
gion suit globalement la lo-
gique nationale, pour les
prénoms masculins, des dif-
férences apparaissent. Ainsi
Tom et Paul, respectivement
en 5
e
et 6
e
place en 2003
en Franche-Comté, semblent
plus populaires qu’en France
(au delà du 20
e
rang au ni-
veau national). À l‘inverse,
Alexandre (20
e
position) est
beaucoup moins à la mode
dans la région qu’en France,
où il arrive en 7
e
position.
Un renouvellement
plus rapide pour les
prénoms masculins
De 1993 à 2003, c’est la 6
e
année consécutive que le
prénom Léa est à la première
place. Léa fait partie des pré-
noms apparus à la fin des
années 70, avant d’être vrai-
ment popularisé dans les
années 80. Au niveau natio-
nal, Léa en est à sa 7
e
an-
née de domination.
Auparavant, Manon a été
trois années en tête du clas-
sement. En dix ans, en Fran-
che-Comté, seuls trois pré-
noms féminins ont été nu-
méro un : Léa, Manon et
Laura.
Le parcours des prénoms
masculins est plus chaoti-
que. Les effets de mode
semblent moins durables
avec un renouvellement plus
important en tête du classe-
ment. Ainsi, cinq prénoms
ont occupé la première
place en dix ans. Dans l’or-
dre chronologique on re-
trouve : Kévin, Thomas,
Quentin, Lucas et Théo. De-
puis cinq ans, Lucas et Théo
se partagent la première
place.
Comme Léa, Théo est un
prénom apparu à la fin des
années quatre-vingt, qui a
Léa et Théo en tête
Léa et Théo en tête
Léa et Théo en tête
Léa et Théo en tête
Léa et Théo en tête
Les dix prénoms les plus
attribués en Franche-Comté
en 2003 par sexe
Source : INSEE - Fichier des prénoms,
édition 2004
Filles
Garçons
Place
1
Léa
161 Théo
184
2
Manon
150 Lucas
157
3
Emma
121 Hugo
151
4
Clara
116 Enzo
138
5
Camille 115 Tom
101
6
Chloé
100 Paul
100
7
Marie
100 Thomas
99
8
Océane
89 Mathis
94
9
Inès
76 Alexis
90
10
Anaïs
73 Maxime
90