Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

F ic h e d e v is ite

De
2 pages

F ic h e d e v is ite

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 0
Signaler un abus
Catherine d’Aragon : victime de l’histoire
Le tableau n’est compréhensible qu’à la condition d’en
connaître le sujet. La mention figurant sur le catalogue
du Salon de 1864 nous donne des précisions quant au
drame qui est en train de se nouer : il s’agit de
«Catherine d'Aragon répudiée par Henry VIII devant la
cour de justice tenue au monastère de Black-Friars».
Ce divorce aura pour conséquence de provoquer le
schisme avec Rome. Il sera le point de départ de la
Réforme anglicane
.
En 1527, Henri VIII demande au Pape Clément VII
l’annulation de son mariage avec la reine Catherine
d’Aragon, qui ne lui a donné qu’une fille, Marie Tudor,
née en 1516, et qui ne peut plus avoir d’enfants. Âgé
de trente-six ans, le roi souhaite épouser la jeune Anne
Boleyn, qui pourra donner un héritier au royaume. Mais
le pape refuse d’annuler le mariage. L’empereur
Charles Quint, neveu de Catherine d’Aragon, tient
Rome sous sa coupe et interdit au pape de le
Musée
Mandet
Riom-Communauté
Fiche de visite
Auguste de Pinelli
Né à Genève le 29 juillet 1823.
Étudie à l'école des Beaux-Arts de Paris. Il fut l’élève
de Paul Delaroche et Claudius Jacquand.
Il expose dans les Salons de Paris de 1844 à 1878,
et reçoit une mention honorable en 1863. Sa
peinture se partage en deux tendances : les portraits
et les scènes historiques.
Un artiste, une oeuvre …
Au XIX
e
siècle, la France est submergée par une
vague d’anglomanie. Les représentants du style
«troubadour»
se passionnent, entre autres, pour
l’histoire des reines et des princesses d’Angleterre, en
particulier celles qui ont connu un destin tragique.
C’est dans ce contexte qu’Auguste de Pinelli peint ce
tableau évoquant un épisode de l’histoire de la
monarchie anglaise dont les principaux protagonistes
sont Catherine d’Aragon et Henry VIII. L’oeuvre fut
achetée par l’État lors de sa présentation au Salon
annuel de 1864.
« Henry VIII et Catherine d'Aragon »
Auguste de Pinelli
École française
H : 0,97
m
- L : 1,36 m
Don de l’état, 1864
Exposé au Salon de 1864