La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Les Enfants du ciel de Majidi Majid

De
3 pages
Fiche produite par le Centre de Documentation du Cinéma[s] Le France.
Site : abc-lefrance.com
Voir plus Voir moins
FICHE FILM
Les enfants du ciel
www.abc-lefrance.com
D O C U M E N T
nismes off demandes d' Certains pen la pauvretÈ le, trop trist ter l'enthou rÈtorquais tÈmoigner d ce que je c dans cette concasser d refuse d'en petit morcea Ce genre d ayant moi-unique ave frËres.Tout recrÈer cett ger dans la De mÍme p tiers riches pagnais ma comme dom le. Je me s Ètait un vieil grand-mËre Certaines p le parti-pris montre dans ne famille pouvoir s'off Peut-Ítre es est ici dÈcri l'enfant et c leurs paren chaussures sures est u mais pas parents. Dans chaqu problËmes ceux qui ne pas mal de times des i quÍte de jus de l'art de aussi longte Finalement, duit par LÕI Intellectue Adolescents
Pour la premiËre fois, j'ai prÈfÈrÈ filme Critique essentiellement en extÈrieur et dans de dÈcors urbains.Les enfants du cielfu Ce film devrait Ítre montrÈ dans les tournÈ dans des rues bruyantes Ècoles de cinÈma, il permettrait d'illus-d'Ètroites ruelles, de petites boutiques trer comment l'art de la mise en scËne des cours d'Ècoles bondÈes, de vaste peut Ítre avili, comment une des idÈes parcs et aussi bien dans les quartier les plus passionnantes du cinÈma pauvres et riches. J'ai choisi ces lieux d contemporain peut Ítre trahie. tournage avec un soin tout particulier La premiËre partie du dÈtournement afin de dÈpeindre et de reconstituer l consiste ‡ s'emparer des ÈlÈments scÈ-plus prÈcisÈment et avec le plus de jus naristiques ÈlÈmentaires de nombre des tesse les conditions de vie de la famill beaux films iraniens modernes. d'Ali". Cette fois, un enfant a perdu non plus un Majid MAjidi cahier dÕÈcolierO(˘ est la maison de Le film fut un Ènorme succËs au box offi mon ami ?, de Kiarostami) ou un billet ce iranien. de banque (Le ballon blanc, de Panahi) Dossier Distributeu mais les chaussures de sa petite sÏur. Et comme dans ces films, on va voir la morale pousser le jeune hÈros ‡ traver-ser une sÈrie dÕÈpreuves pour triompher dÕune adversitÈ o˘ la misËre et le hasard ont leur part. On aura au passage lÕocca-sion de descriptions du systËme social et de lÕÈcole. A chaque Ètape de ce programme, accompli cette fois sans aucun Èlan intÈrieur, on voit la mise en Ïuvre d'une parodie du cinÈma des rÈalisateurs ira-niens rÈvÈlÈs depuis quinze ans -Kiarostami, Panahi, Makhmalbaf, Jalili, Forukzesh, Ayari, Naderi, Shahid Saless, le BeyzaÔ deBashuÉ et bien dÕautres. (É) La lÈgËretÈ, la cruautÈ, le mystËre et le naturel de ces films qui avaient su construire une relation ‡ la fois immÈ-diate et extrÍmement exigeante avec la rÈalitÈ sont ainsi pervertis. De ralentis racoleurs en flash-back paresseux, la deuxiËme partie de l'opÈ-ration passe de l'imitation du grand cinÈma iranien ‡ son dÈni. Selon une mÈcanique conforme ‡ n'importe quel manuel de scÈnario industriel se met alors enplace une compÈtition vouÈe ‡ l'hÈroÔsation du personnage central (qui cherche toujours ‡ mettre la main sur des chaussures). Le gadget scÈnaris-tique remplace dÈfinitivement la confrontation au monde, lÕinterrogation sur les principes laisse place ‡ lÕartifice
SALLE D'ART ET D'ESSAI C L A S S … ER E C H E R C H E 8 ,R U ED EL AV A L S E 42100 SAINTETIENNE 04.77.32.76.96 R…PONDEUR : 04.77.32.71.71 Fax : 04.77.32.07.09
D O C U M E N T
et les choses considÈrÈs comme ce quÕ y a de plus beau et de plus passionnan ‡ voir cËde la place aux clichÈs. CÕest dÕailleurs lÕune des intÈressa leÁons dÈlivrÈes parLes enfants d ciel. De mÍme que les rÈcentes rÈalisa tions de Zhang Yimou coproduites pa les officiels maoÔstes et une major holly woodienne mettaient en Èvidence l connivence des histoires que les pou voirs totalitaires aiment ‡ raconter lÕalliance ici rÈalisÈe entre un cinÈast prÈsentÈ dans son propre pays comm un parangon de vertu islamiste et un des principales officines hollywoo diennes, Miramax, exprime la proximit profonde entre ces puissances officielle ment opposÈes. Jean-Michel Frodo Le Monde - Mercredi 5 Avril 200
NommÈ pour lÕOscar du film Ètranger le troisiËme long mÈtrage de lÕIra Majid Majidi est un conte sensible Èmouvant qui nÕest pas sans rapp LÕÈtÈ de Kikujirode Kitano. Les d cinÈastes ont en commun ce reg tendre mais jamais complaisant lÕenfance. PlutÙt que de sÕattarde lÕextrÍme dÈnuement de ses hÈros qui aurait fait sombrer le film dans mÈlo larmoyant, Majidi sÕattache effet ‡ la faÁon dont les deux enfa vont rivaliser de malice pour cacher l pauvretÈ. Il se place donc toujours cÙtÈ de lÕespoir face ‡ la souffrance. Jamais dÈmago, ce film est aussi u balade dans les rues de TÈhÈran, q lÕon prend plaisir ‡ dÈcouvrir ‡ tra les yeux de ces deux enfants. (É) Thierry Ch Studio Magazine n∞155 - Avril 20
A la maniËre dÕun Abolfazl Jalili (Don) Majid Majidi raconte simplement un histoire simple en filmant frontalement, sans chercher ‡ nous apitoyer. La rÈalit iranienne, bruyante, sale, souvent misÈ reuse, parfois prospËre, fournit un cadr tout prÍt ‡ son histoire. Il suffit dÕu regard, celui de Zahra comparant se tennis pourries ‡ celles de ses copines, pour que lÕÈmotion prenne le pas sur l discours social. En adoptant le point de vue des enfants, Majidi, dont cÕest l troisiËme film (le quatriËme,La couleu du paradis, sortira en juillet), provoqu facilement lÕidentification du spectateu sensible ‡ lÕinconscience des perso nages et, a fortiori, ‡ leur vulnÈrabilitÈ. (É) InterprÈtÈ par des comÈdiens ama-teurs plus vrais que les non,Les enfant du cieltÈmoigne du bon savoir-faire ira nien en matiËre de films juvÈniles qui ont du signifiant. Christophe Narbonn PremiËre n∞278 - Avril/Mai 200
SALLE D'ART ET D'ESSAI C L A S S … ER E C H E R C H E 8 ,R U ED EL AV A L S E 42100 SAINTETIENNE 04.77.32.76.96 R…PONDEUR : 04.77.32.71.71 Fax : 04.77.32.07.09
Le rÈalisateur
NÈ ‡ TÈhÈran en 1959, Majid Majidi dÈveloppa dËs son plus jeune ‚ge un vif intÈrÍt pour le jeu dÕacteur et se produi-sit dans de nombreuses piËces de thÈ‚tre durant ses jeunes annÈes. Il commenÁa sa carriËre au cinÈma comme acteur dans des films commeTwo sightless eyes(1982),Seeking sanc-tuary(1984) etThe boycott(1985), trois des premiers films de Mohsen Makhmalbaf. Tout en continuant de jouer pour dÕautres metteurs en scËne, il commenÁa aussi ‡ faire ses propres films. Dossier Distributeur
Filmographie
Baduk Le pËre Les enfants du ciel
1991 1995 1999
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin