La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Reines d’un jour de Vernoux Marion

De
4 pages
Fiche produite par le Centre de Documentation du Cinéma[s] Le France.
Site : abc-lefrance.com
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

FICHE FILM
Reines dÕun jour
www.abc-lefrance.com
D O C U M E N T
tues, la voiture, emboutie, le boulot envolÈÉ Avec HÈlËne FilliËres, la mal-adresse devient une gr‚ce comique, u peu dÈroutante. En quelques scËnes elle impose la poÈsie boudeuse, l lumiËre sourde de sa prÈsence. Ave Karin Viard, formidable Hortense gaffeu se, Ègocentrique et survoltÈe, elle est l vÈritable reine d'un jour, le dÈlic piquant de ces tranches de vies trË elliptiques, parfois un peu trop. Le film boite un tantinet ; il a de visible douleurs articulaires : le montage comme l'humeur capricieuse des prota gonistes, entre chassÈs-croisÈs et ruptu re de ton, saute parfois h‚tivemen d'une situation ‡ l'autre, en expÈdian certaines, en Ètirant d'autres ‡ l'excËs Cette construction dÈsÈquilibrÈe entraÓ ne aussi le sacrifice de certains person nages. Marion Vernoux s'est visiblemen plus attachÈe ‡ ses hÈroÔnes, si vivante et paumÈes, leur servant d'appÈtissant dialogues et d'extravagants silences qu'‡ ses hÈros, plus attendus. (É) Il y a plusieurs films dansReines d'u jour: on retient deux Èpatants portrait de femme, ÈclairÈs de mÈlancolie bleu tÈe et d'humour cru, entre comÈdie e chronique du dÈsarroi. CÈcile Mur TÈlÈrama n∞ 2702 - 27 octobre 200
Elle vous fait d'abord face. Puis, imper ceptiblement, sans grincement de chai se, la voici de trois quarts, et mainte nant de profil. ´J'aime bien montre toutes mes facettesª, glisse-t-elle a milieu de la conversation. Mais l'instan d'avant, c'Ètait : ´Je fais des effort pour Ítre la moins effacÈe possible.ª A cinÈma tel qu'il va, HÈlËne FilliËres n'es encore qu'un petit nom. Les traces qu'el le a laissÈes dans une dizaine de film sont comme souterraines, presque silen cieuses - et pourtant vives. Actric cubiste, elle est encore loin d'avoir tou montrÈ.AÔe(2000), portrait croisÈ sign de sa sÏur Sophie,VÈnus Beaut (Institut)(1999), dont elle zÈbrait l'Èpi logue d'un trait noir et laconique, sou un bÈret de Bacall moderne, l'ont fai naÓtre ‡ l'Ècran. Aujourd'hui,Reine d'un jour, de Marion Vernoux, o˘ deux trois scËnes de comÈdie bien Ècrite sont avec elle autant de moments d gr‚ce, l'expose un peu plus, beautÈ bri dÈe par la panade, une doudoune jaun et une coiffure foirÈe. Star encore subliminale (Áa veut dir qu'elle vous donne rendez-vous au cafÈ) elle se sent enfin du mÈtier, pour d vrai, ‡ 29 ans. On entend dire : elle changÈ. «a l'agace. ´J'ai s˚remen gagnÈ en confiance, mais c'est surtou une question de travail. Pour moi, tou est travail, mes rapports aux gens, au livres, aux fiancÈsɪ C'est avecque jouer s'est imposÈ comme un tra vail. ´Avant, quand je tournais ‡ peine dit-elle avec le gÈnie du mot juste, l cinÈma restait de l'ordre du fantasme. AÔeest cette histoire de fille qui, vague ment draguÈe par un quinquagÈnaire, s met ‡ lui coller aux semellesÉ pour finalement lui avouer qu'elle vient d'un autre planËte. Premier vrai premier rÙl et plaisant vertige d'Ítre vue par s grande soeur comme une extraterrestre. AÔeboucle un cycle initiatique entam avecGrande Petiteil y a sept ans L'aÓnÈe des FilliËres se lanÁait alor dans la cour des longs. Mais dan '
SALLE D'ART ET D'ESSAI C L A S S … ER E C H E R C H E 8 ,R U ED EL AV A L S E 42100 SAINTETIENNE 04.77.32.76.96 R…PONDEUR : 04.77.32.71.71 Fax : 04.77.32.07.09
te ado, la jeune HÈlËne se contente de jouer la copine, ´qui relativise l'autre par sa santÈ, sa normalitÈ, son humourª, commente a posteriori Sophie. Ludique prolongement des petits tours que l'une faisait devant la camÈra de l'autre depuis l'adolescence. Un papa cadre chez Air France a valu aux sÏurs FilliËres une enfance voyageuse : New York, BrÈsil, ItalieÉ Vient le moment o˘ Sophie, de huit ans plus ‚gÈe, ne suit plus la tribu. ´Il a fallu que j'arrÍte de voir HÈlËne pour bien la regarder.ª Toutes deux se souviennent d'une sÈan-ce de photos ; HÈlËne, 12 ans, cheveux coupÈs trËs court, jouait ‡ poser -comme une premiËre rencontre. Mais si la photographe s'est rapidement projetÈe en cinÈaste, l'actrice en herbe a longtemps balancÈ en faisant la moue. A 18 ans, la grande tige qu'on voit mar-cher ‡ cÙtÈ d'une autre grande tige (Sandrine Kiberlain) dansDes filles et des chiens, bijou de court mÈtrage au parfum Nouvelle Vague, est une Ètu-diante indÈcise. Lettres ou journalisme ? Ce sera l'anglais, jusqu'‡ l'agreg - ratÈe. Les films, les propositions aprËs Grande Petite, ´ce n'Ètait que du bonus, des cadeaux, des cerises sur le g‚teauª. Elle prend ce qui vient, son gabarit d'hÙtesse de l'air lui vaut des photos de mode. Elle se pointe aux cas-tings en traÓnant parfois les pieds, quand d'autres apprenties rayent les parquets de leurs belles dents. On la repËre dansEncore, de Pascal Bonitzer (avec aussi Natacha RÈgnier) ; elle passe dansLes Kidnappeurs(parmi la bande ‡ Elodie Bouchez) ; elle s'appelle Rosemonde dansPeut-Ítre, de CÈdric KlapischÉ ´Je n'avais pas l'impression d'occuper une placeª, rÈsume-t-elle. Des rÈalisatrices vont l'y aider. ´Je fai-sais sans doute moins peur aux femmesÉ alors mÍme que les femmes me font peur, m'intimident en tout cas.ª Sophie, donc, avec sonAÔe, brevet d'ad-miration rÈciproque truffÈ de petits exu-toires perso (´La boulimique-anorexique '
D O C U M E N T
venait de moiª, dit franco HÈlËne). Toni Marshall ensuite. Et puis Mario Vernoux, qui se cherche une Marie tei gneuse-inhibÈe pourReines d'un jour t‚tonne, hÈsite, alors que Karin Viar s'imposait tout naturellement dans l rÙle extraverti d'Hortense. Elle voit veni au casting une HÈlËne trop h‚tivemen ÈtiquetÈe ´grande fille languide et u peu dÈsagrÈableª. ´C'est la premiËr fois que j'ai tout fait pour avoir un rÙleª confie celle-ci. Vernoux craque. Toni Marshall, consultÈe, lui souffle ´Prends-la, c'est Buster Keaton ! HÈlËne justifie cette insolite mais flat teuse comparaison, notamment dan une scËne muette sur le quai du RER. SiReines d'un journe fait pas couri son nom sur toutes les lËvres, ce ser s˚rement le prochain Tonie Marshall, A plus prËs du paradis, o˘ elle joue la fill de Catherine Deneuve. L‡ encore, intui tion juste. Au pays des films, HÈlËne qui-ne-ressemble-‡-personne serait l fille de Deneuve et de Buster Keaton. Marion Vernoux lui trouve aussi un ai de Jean-Pierre LÈaud. Et si finalemen nulle vague ne devait la porter, ce n serait pas si grave. Elle embellirait d ses fascinantes facettes un artisana presque invisible, comme elle vient de l faire avec Arnaud et Jean-Marie Larrie (des frËres, tiens donc), qui pour u court mÈtrage de commande,Madonn ‡ Lourdes, lui ont fait trimballer dan leur ville natale une vierge jaune citro de 1,70 mËtre. ´C'Ètait violent pour elle on la regardait ‡ cause de la statueª prÈcisent-ils. ImpressionnÈs, ils recon naissent en HÈlËne, comme che Mathieu Amalric, qu'ils ont fait tourne dansLa BrËche de Roland, ´un c cÈrÈbral dans un physique expressifª. poursuivent : ´Devant elle, c'est un p sonnage nouveau qui arrive ; il f crÈer ‡ partir d'elle.ª(É) FranÁois Go TÈlÈrama n∞ 2702 - 27 octobre 20
Il y a des jours comme Áa ‡ marque d'une croix blanche, des jours o˘ il vau-drait mieux ne pas se lever. C'est l'his-toire d'une de ces journÈes-l‡. Elle com-mence ‡ 8 heures du matin et se termi ne ‡ 6 heures le matin suivant. (É) Pour Marie Larue, 24 ans, apprenti photographe, tout commence avec u test de grossesse positif. Suivront en vrac : un accident de voiture, un licen-ciement abusif, une coupe de cheveux ratÈe. Pour Luis del Sol, aimable conduc-teur de bus, ce n'est pas mieux : sa femme a dÈcidÈ de le quitter. Hortens Lassalle, orthophoniste de 33 ans, mariÈe depuis dix ans ‡ Antoine et mËr de deux enfants, s'est mis en tÍte d passer la nuit avec un homme. Mauric Degombert, la soixantaine, cuisinie acari‚tre au chÙmage depuis 7 ans e alcoolique devant l'Èternel, prÈpare un dÓner aux chandelles pour MarlËne, so grand amour de jeunesse parti avec u autre depuis 22 ans. Celle-ci lui a fixÈ un mystÈrieux rendez-vous pour le soir mÍme. Le Monde - 24 Octobre 200
SALLE D'ART ET D'ESSAI C L A S S … ER E C H E R C H E 8 ,R U ED EL AV A L S E 42100 SAINTETIENNE 04.77.32.76.96 R…PONDEUR : 04.77.32.71.71 Fax : 04.77.32.07.09
ÒMarion Vernoux est une femme char-mante. «a n'a certes pas grand-chose ‡ voir avec le cinÈma, mais il est frappant de constater ‡ quel point ce sentiment transpire de chacun de ses films (Personne ne mÕaime,Love etc., Rien ‡ faire). ¿ chaque fois, avant mÍme de se dire qu'on a vu un bon film, on a surtout l'impression d'avoir passÈ une heure et demie en bonne compa-gnie. Et on est content. Le phÈnomËne se vÈrifie plus que jamais avecReines dÕun jou,run peu plus faible que film les prÈcÈdents, mais dont le caractËre avenant et chaleureux nous dissuade vite d'Ítre trop regardant. Tout dans Reines dÕun jourrespire l'intelligence, l'humour, l'humilitÈ. Simplement, ‡ force de ne vouloir forcer sur rien (ni sur le comique, ni sur la prÈcision du scÈnario, ni sur l'attention portÈe ‡ tel ou tel per-sonnage), le film donne l'impression de survoler un peu son sujet et de rester dÈlibÈrÈment dans la case Òpetit filmÓ. Le principe du scÈnario (unitÈ de temps, multiplicitÈ de protagonistes) est clas-sique, mais on en reprend avec plaisir. Les personnages n'ont pas de profils psychologiques trËs inÈdits non plus mais on sympathise immÈdiatement avec eux. Il faut dire que Marion Vernoux les considËre avec un regard tendre, mais aussi taquin et sans concession. Il faut dire aussi qu'ils sont servis par une assez exceptionnelle chaÓne de comÈdiens, qui se passent le relais avec bonne humeur, et trouvent de beaux compromis entre justesse et caricature. Le charme agit, et pourquoi aller chercher plus loin ?Ó L.R.
D O C U M E N T
La rÈalisatrice
Marion Vernoux excelle ‡ dessiner le personnages fÈminins. LarguÈes, brisÈe ou dÈlurÈes, ses hÈroÔnes se ressem blent toutes sur un point : elles ne son pas ÒlarveÓ, ‡ se gaver de Valium e attendant le dÈluge. Elles agissent Comme Karin Viard dansReines dÕu jour, qui passe trente-six coups de big avant de se dÈgoter un ex dispo pour l nuit. Ou comme ClÈmentine CÈlariÈ, qui largue son mari conducteur de bu devant des passagers ahuris. ÒFilme des femmes fortes me vient de maniËr naturelle, inconscienteÓ. Nul doute aus que cette trentenaire (fiancÈe ‡ Jacque Audiard), douce mais pÍchue, soit elle mÍme une battante. Bien quÕenfant d la balle - sa mËre, directrice de casting la trimballait sur les plateaux le mercre di - elle sÕest boxer par le mÈtier. A 1 ans, des rÍves plein la tÍte, adoratric de Comencini, Scola ou Bergman, ell rencontre Bertrand Blier, qui lÕenvoi direct dans les cordes : ÒTu ne sera jamais assez bandante pour tenir tout une Èquipe de techniciens. Retourn chez toi et Ècrit.Ó Et vlan ! MalgrÈ tou elle sÕexÈcute et travaille sur un roma pour FlammarionÉ qui rompt le contrat juste avant la parution. LÕupperc lÕamoche salement. Elle se barre alo six mois ‡ Los Angeles, bosse comm serveuse, sÕennuie ‡ cent sous d lÕheure et revient avec un scÈnario so les bras :Pacifi Palissades. ÒMais le producteurs lÕont remaniÈ, ÈdulcorÈ, e bien entendu, ne mÕont pas autorisÈe le tourner.Ó Elle aurait pu rester a tapis, mais elle se relËve, digne. Domin alors lÕenvie Ènorme de faire du cinoch Son premier long mÈtrage,Personn ne mÕaime, tout le monde lÕadore. Cett virÈe de quatre femmes en camping-ca fait une halte en salles et embale la cri tique. SuiventLove, etc., UnJules e Jimun rien branchÈ, puisRien ‡ fair en 1999, et aujourdÕhuiReines dÕu jour, quÕelle qualifie de Òfilm po ÒCÕest-‡-dire un sujet pas follement
la journÈe dÈsastreuse de quatre indivi dus qui se croisent - mais traitÈ ave fantaisie. Pas ‡ la Bresson quoi, mÍm si jÕadore Bresson.Ó Et si Mari Vernoux chante la douleur de vivre dan une Ïuvre chorale, ce nÕest pas dans l but de surfer sur le succËs dÕun genre e vogue. ÒJÕessaie de rÈaliser des fil que jÕaime en tant que spectatrice.Ó (É Laurent Djia CinÈ Live n∞51 - Novembre 200
SALLE D'ART ET D'ESSAI C L A S S … ER E C H E R C H E 8 ,R U ED EL AV A L S E 42100 SAINTETIENNE 04.77.32.76.96 R…PONDEUR : 04.77.32.71.71 Fax : 04.77.32.07.09
Filmographie
Personne ne mÕaime Love etc. Rien ‡ faire
1994 1996 1999
Documents disponibles au France
Revue de Presse RepÈrage n∞16 Fiches du CinÈma n∞1626 Gazette Utopia n∞217 Cahiers du CinÈma n∞561
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin