Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Conan doyle aventure detective agonisant im

De
34 pages
Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 0
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

 
Arthur Conan Doyle 1859-1930
LAVENTURE DU DÉTECTIVE AGONISANT
 
Son dernier coup darchet (novembre 1913)
 
 
Table des matières
Laventure du détective agonisant ........................................... 3 
Toutes les aventures de Sherlock Holmes ............................. 30 
À propos de cette édition électronique ..................................
33 
Laventure du détective agonisant
Madame Hudson, la logeuse de Sherlock Holmes, était dune patience éprouvée. Non seulement son appartement du premier étage était envahi à toute heure dune foule de gens bizarres et souvent peu recommandables, mais encore son célèbre locataire manifestait une excentricité et une irrégularité dhabitudes qui auraient dû épuiser son indulgence. Son incroyable manque de soins, sa prédilection pour la musique à des heures que tout un chacun réserve au sommeil, son entraînement au revolver en chambres, ses expériences scientifiques aussi étranges que malodorantes, lambiance de violence et de danger qui lentourait faisaient de lui le pire des locataires de Londres. Dautre part, il la réglait princièrement. Je suis sûr que pour le prix que Holmes loua son meublé pendant les années que je vécus avec lui, il aurait pu acheter toute la maison.  La logeuse éprouvait pour lui une terreur respectueuse ; jamais elle nosait le contredire, bien quil usât parfois avec elle de manières apparemment offensantes. Elle laimait bien, aussi, car dans ses rapports ordinaires avec les femmes il mettait beaucoup de gentillesse et de courtoisie. Il navait nulle confiance dans le sexe faible, mais il était toujours un adversaire chevaleresque. Comme je savais à quel point Mme Hudson lui était dévouée, jécoutai donc avec une vive attention lhistoire quelle vint me raconter à mon domicile au cours de la deuxième année de mon mariage : il sagissait de létat pitoyable où était tombé mon pauvre ami.  « Il est à lagonie, docteur Watson ! me déclara-t-elle. Depuis trois jours il sombre, et je me demande sil passera la journée. Il ne voulait pas que jaille chercher un médecin. Mais ce matin, quand jai vu ses os qui trouaient presque la peau de sa figure et quand il ma regardée avec des yeux brillants agrandis par la fièvre, je me suis mise en colère. « Avec ou sans votre permission, monsieur Holmes, lui ai-je dit, je vais immédiatement appeler un médecin. » Il ma répondu : « Dans ce cas, que ce soit Watson ! »
- 3 -  
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin