Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Discours Tucci

De
3 pages

Discours Tucci

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 0
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

1
Discours de S.E. Monsieur Stanislas de Laboulaye,
Ambassadeur de France près le Saint-Siège
à l’occasion de la remise des insignes de
Commandeur des Arts et des Lettres
à S.E.R. le Cardinal Roberto Tucci
Villa Bonaparte
Jeudi 10 septembre 2009
Eminence,
Excellence,
Mesdames, Messieurs,
Nous sommes réunis ce soir pour rendre hommage au Cardinal Tucci qui, depuis près de
soixante ans, accomplit son ministère au service de l’Eglise, de la Compagnie de Jésus, du
Saint-Siège, mais aussi, si vous le permettez, au service du monde.
Eminence, par vos origines mêmes, vous êtes en effet un citoyen du monde. Issu d’un père
napolitain et d’une mère anglaise de confession anglicane, vous mêlez avec un bonheur
inimitable l’esprit napolitain et l’humour britannique.
Permettez-moi de résumer en quelques phrases les grandes étapes de votre itinéraire
personnel, ce qui, au vu de l’importance des fonctions que vous avez exercées, relève de la
gageure.
Dès l’âge de quinze ans, vous entreprenez votre noviciat dans la Compagnie de Jésus, à Vico
Equense. Vous suivez brillamment des études de philosophie et de théologie, notamment à
l’Université pontificale grégorienne et à l’université de Louvain.
C’est précisément à Louvain que votre parcours personnel vous rapproche une première fois
de notre pays : vous découvrez en effet la nouvelle théologie française, en particulier vos
confrères Henri de Lubac, Jean Daniélou et Gaston Fessard. Ces lectures suscitaient à
l’époque l’inquiétude de vos supérieurs, compte tenu des réserves que le Pape Pie XII venait
d’exprimer. J’imagine également que c’est à Louvain que vous avez parfait votre maîtrise
admirable de notre langue.
Ordonné prêtre en 1950, vous entamez peu après ce que j’appellerai la première page de votre
carrière, celle de directeur de revue. Avec d’autres enseignants de la Faculté de théologie de
Saint Louis à Naples, vous fondez la revue Digest religioso, qui deviendra plus tard Rassegna
di Teologia.
En 1956, vous êtes appelé à entrer dans le collège des rédacteurs de la revue Civiltà cattolica,
dont vous prenez la direction trois ans plus tard. Je saisis d’ailleurs cette occasion pour saluer
l’actuel directeur de la Civiltà, le Révérend Père Salvini, qui nous fait l’amitié d’être avec
nous ce soir. A la Civiltà cattolica, votre admiration ancienne pour Jacques Maritain s’est
exprimée de façon efficace dans le rôle discret que vous avez joué pour préserver sa
réputation.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin