Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Dossier Redécouvez les coins “nature” sétois

De
40 pages

Dossier Redécouvez les coins “nature” sétois

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 75
Signaler un abus
ontZorSpitcad eum sétiv,scélo einicapelle des smunicipam enitlutropu: sivctésitdetua dCenonaén elottues tjeuns16 couruocéd al àstnelaopurE ldee rtve tûo9002rf.o6enui7jetll a -
Culture Le Théâtre de la Mer, scène incontournable de la région
Le magazine de la ville
Dossier Redécouvez les coins naturesétois
Amuordélèilee na uExv abngeulixs tairtspoeLDse srtex.issJ  p euopstdeli  4sajd egusi e ,ecnslo  eusms,réia rcerép uarFrrtianis çsnoieés rteC esommeimesim tahnsea r rsllasastele C et l ueevtr tuo ,note leiré seunet teraxzaaLu el ea maîtres-nageurs-sauveteurs : “Vous êtes les ambassadeurs de la ville auprès des bai-Dans le cadre d’ungneurs. Sachez être à leur disposition, éduquez les néophytes pour éviter les inci-projet sur les joutes,dents. Ces tenues vous permettront d’être vus et identifiés”. Serge Malvezin, prési-François Michaux,dent départemental de la Fédération de sauvetage et secourisme, a remercié le maire professeur à l’écolepour la mise à disposition de véhicules et de matériel adaptés à la surveillance des municipale desplages. Entre autres nouveautés, beaux-arts, a faitles sauveteurs disposent désormais appel au quidne tuplle-métaqieuont systrage ser edsépercarbtelet  es deatllrseudeibri déf vainqueur , Auliament distribués aux enfants, sou-Saint-Louis ré en i, ui s’ st e vEovlaonngteileirsst  prqêté auà t tters téuo,setois reemiop  euqerD.perd se ns ànclie tnev nts, lui ont taillé un costume sjeuur-. mIle sau rsee,r vpiu idse  ilm aa nponseéq upionu ra quux ielsn fpauisse nqtu lie dessiner.viurs,siteforp ed  ed retigela plateount es céruti.é Une excellente année pour Fernande Avec près de 5000 spectateurs au total, l’édition 2009 du festival Quand je pense à Fernande a été particulièrement réussie. Les têtes d’affiche ont tenu leurs promesses et de multiples innovations ont été apportées, qui seront reprises et développées dans les éditions futures. Depuis sa création, l’équipe du festival souhaitait organi-ser des rencontres autour de l’écriture et de la composition, ce qui a pu être fait cette année avec une journée de lancement à l’Espace Georges-Brassens sur le thème des cultures urbaines. La table ronde animée par Nasty a apporté des éclairages particuliers sur cette part importante de la création française. Cette jour-née a été agrémentée par la présentation des ate-liers de La Passerelle, animés par l’association l’Arrière Plan. Une opération qui sera sans aucun doute renouvelée en 2010, avec d’autres thèmes liés à la programmation du festival. Fidèle à sa devise, Quand je pense à Fernande, a soutenu la jeune création en progr ammant de jeunes artistes en première partie de chaque soirée. D’Olivia Ruiz à Sinsemilia en passant par I am, la programmation a atti ré un public très nombreux et particulièrement enthousiaste. Quant à la soirée Rien à jeter, elle s’est déroulée sous le signe de la convivialité avec une sardinade offerte aux 500 personnes venues écouter les jeunes talents de demain. Le jeu se fête en plein airMer : un pôle d’excellence à Sète La ludothèDans le cadre du Grenelle de la mer initié par le ministère de l'écologie, de l'éner-sont alliées qpuoeu dr uc écleénbtrreer  lsao cfiêatle  Vmilolenfdriaanlec hde ue tj elué cdoalen s mleus nimceiipllaeleu rdese sc obenadiutxi-oanrst,s  esnegie, du développement durable et de l'aménagement du territoire, plusieurs struc-présence de Nadia Taouil, élue aux centres sociaux et à l’action sociale pour la jeu-tures maritimes de la ville sont allées à la rencontre des sétois. Le lycée de la mer Paul-Bo é une journée portes ouvertes et la Région Languedoc-enanevs esuce n.l  aCm Caesogtn mlief ipqaurec  e sddpeesas c bjeee uadexu ,xj -eoaunr.t t sDp eeq rummi uiasl  taidcpecl edusée icalolniui lvmar iartm ilaoensn si,df eepsrtrnaoitpèiorosenés, e nss eoe utnrv apeanasrufttoeérns mamraianaittsr-pae Roonllsiusnoiteva alloarobé is cen o aanrgeés rul enj uonrrqaulumsa ra eutcr gl eo iCseapn pagnieking de la criée pour rencontrer les différents acteurs du port. De son côté, l'Ifremer aounst si pdue  staesmteurs erd easv ejce duexs  jeenu x bpoliuss classiques. Laprès-midi, des enfants de tous âgesdes erlite atsenl rus ehcrehcer déco pu on ate, ffré sid relvuirioaticpl ses dnscârg ,srxe xua eitificneq iuuqse faPendant deux joutê ées s52a sn . menaient la visi 'envi-rcgéeéena tnslt oss,re s t saodnnedt  ista ofqfururonanodtiéussl  ttedose u ettje e aludax o sloedise-- cneébélchpê Ue.a iurep itarq nonnement ro euol  aaluganrid a'nnnoec ruqe Sète a été cho ertnec  remerfIMéa  ldeanrrtedi àéGim sR oiardrdireu ler ducteulld'exôle un p ,snaécO-ruE neéopur eumtiornsco ée isie pour accueillir le siège du ce ence fseoscsieétuér.s  Pdaersa llèblement, deux pro-qui associe 25 instituts eaux-arts propo-de recherche européens. saient des ateliers de fabricationLe maire François de jeux de plateau. Le tout enCommeinhes, présent à mu ue grâce à l’intervention deces journées, s'est félicité lvaa tcsoliiaqrses e dme usnaixcoipphaol.n e Edgua lceomnseenrt-quvelermeuipd e eonecttlaed tvéd pole rep le associée à l’événement, l’écolerecherche et le travail autour de l'économie de a restauration des joueurs.la mer à Sète.” 2dretalana a etèS ed a lleel les s10udrué  mqoius panct 04-67-74-14-15de parution. Service communication, hôtel de ville 34206 Sète cedex. Tel. 04-99-04-70-80 / Fax / Email : communication@ville-sete.frédent le mois Directeur de publication : Michel Tauler, Directeur délégué : Laurent Drajkowski, Rédactrice en chef : Tiphaine Collet. Rédactio n : Jean-Hervé Mirouze, Michel Dumergue, Bernard Baraillé, Jocelyne Vanel. Photos & maquette : service communication - Alexandra Frankevitz. Impression : Pure Impression S.A. Siret n°39455070100038. Dép ot légal mensuel. Les informations doivent êt re transmises au service communication avant
on dSèuten,  scihèrcle, itqoumee IIIlUy anva itnfouoleuvevndereadiu12 jduinoàrlat omaiterr nelàle Alga s-Vmardaa,teentrrenTreiollelteet MVétaairriesd:aparents, grands-parents, sAMivèaeccclo e lnee q 2upedcodériuved rih siotsserme de Sètoroch, tede quninuv li de ientier,publotnG saed liirtoor de âcGr. unevi seguanrerunhei eestên , teisq unun uoevua une fresque ainefêa  lurle  dteérp tneiop stnesaquiet m étallésstd fnnaés sgéiueirannoétill ,sam ei plusieurs perscélo,em ia suass François Comm au trava es rmet eenfants, aidés de leurs oubliées, des moments cultes et convi-parents, le long mur viaux à travers des images marquantesgris à l’entrée de l’éta-qui donnent tout son sens au récit. Deloc erune œuvst parédemtns elbsies quoi se remémorer les grandes étapes de la orée.Le nouveau do v i ertoir a s é t o i s e .été intégralement D i s p o -financé par la Ville n i b l epour un montant de d a n s274 000 euros. Sa t o u t e sconception répond à l e stoutes les exigences de l i b r a i -l’éco-conception et ries aus’intègre ainsi dans la prix depolitique environnementale de la municipalité, peut accueillir jusqu’à 50 enfants. Le maire, accompagné de l’ad-1 9 , 9 0joint aux bâtiments communaux Emile Anfosso, a apprécié le confort et le design de cette vaste salle de repos aux euros.couleurs vives que les petits ont très vite adopté en la comparant à une chaussette géante. Sète accroît son offre de logements sociaux Première concrétisation de la volonté municipale d’imposer 20% de loge- teur de l’OPH, M. Montaudon, PDG du promoteur Omnium Finances, ments sociaux dans tous les programmes privés, la résidence Le Raphaël ainsi que Jean-Baptiste Giordano, vice-président du Conseil régional. Ce a été inaugurée mercredi 3 juin par François Commeinhes, maire de Sète type d’opération, baptisé VEFA (vente en état futur d’achèvement) per-et président de l’Office public de l’habitat (OPH), Emile Anfosso, direc- met à l’OPH de produire davantage en s’associant avec des privés, et ce pour un moindre coût. “1 300 euros le m2de surface habita-ble, tel est le coût de revient pour l’OPH des 8 logements sociaux que contient cette nouvelle résidence (sur 42 au total), soit bien moins que si nous avions construit nous-mêmes”, a souligné Emile Anfosso. “Cette réalisation est l’exemple même d’une coopération public/privé bien conçue et bien menée. D’autres opérations de ce type sont en cours, notamment à la carrière du Ramassis et d’autres seront lan-cées de manière à répondre aux besoins de la population sétoise en termes de logement”, a ajouté François Commeinhes. La Ville, qui est l’une des trois seules du département à approcher la barre des 20% de logements sociaux imposée par la loi solidarité et renouvellement urbain, vient de relancer la conférence du logement, après un bilan intermédiaire dressé fin mars. Réunissant une ving-taine de professionnels - banquiers, promoteurs, architectes, bailleurs sociaux, collectivités territoriales, associations de consommateurs… - celle-ci s’est fixé pour Coup de pouce pour 65 enfantsLes Pieds-noirs ont leur mémorial Le maire François Commeinhes et l’adjointe à la jeunesse Pierrette Roucoulet ontSamedi 6 juin, une centaine de remis les certificats “Coups de pouce” à 65 élèves des cours préparatoires. Leurspersonnes ont assisté à l’inaugura-enseignants avaient repéré leurs difficultés en lecture et, dans le cadre du dispo-tion du mémorial des sétois sitif de réussite éducative, ont pu les remettre sur les rails. Les enfants, venus avecd’Afrique du Nord, au cimetière umarin, en présence d’Yves lae urersm pisa ràe ncths,a cauu nc eunnt rec eartéirféi cdatu  tCéhmâotieganua-nVte rdte,  olenut rést ée ffféolritcsi tépso pura rr laet trmaapierre  lqeuirKodderitzsch, président du Haut retard. Ils ont ensuite assisté à un spectacle animé par un griot africain.conseil des rapatriés, du maire François Commeinhes et du dépu-té Gilles d’Ettore. Mis en œuvre grâce à la volonté de la Maison des Pieds noirs et du Cercle algérianiste, ce projet qui vise à offrir un lieu de recueillement et de mémoire à tous ceux qui n’ont pas pu faire suivre leurs défunts en métropole, a été rendu possible grâce à l’octroi par la ville d’une concession perpétuelle. Erigé en haut du cimetière, sur un emplacement offrant une vue dégagée sur la Méditerranée, le mémorial est composé d’une table d’orientation de l’Afrique du Nord, surmontée d’un bronze offert par l’artiste Marina Di Dona et rsdneuéoppmureséar srbeacevnh oteea,nm nsq tp uvluiao cneueeslt um f caeemnmlltai elr dlqdeu uu sec oirr eumsldepiétemiecè, tpr eeod nretmr aalacanri cinmené ,é eel mts uuolnria  rtdeuteen,s  n apbt ilodourésnd c  eldaqmreu ébel  laFé nrmaoMnuaétçsid oqiiatsuce ecrCsro aordndeméo enmn.so e tiràAne v hveveoicsl t.lcr eee,3
Huréuatlr loel rskate-board tour-42.uanIarugnoitu2 droetonnçe  d nialpie saldrnar de coucole lé-elotanA2.ecnarFe apEt0- dteSèà erde lîu quartiuaa evcceld  ehT lurpla ceon srtamén ne  ecaictehéât auTne 7 scèvaceM re ealerd ma aesupro tes ld etêF-91.sruet-e  déclemolicund noif eadneénnrts.4
Creatg’em Alex et Cie L’ancien local du comité de quar- Alexandra vient d’ouvrir ce salon tier Victor-Hugo est devenu une de coiffure classique, face à la salle boutique dédiée à l’art et à l’artisa- Brassens. Une de ses spécialités est nat d’art. On peut s’y initier à la la coupe sur cheveux secs. Et tout mosaïque (tous les vendredis est gratuit pour les enfants jusqu’à après-midi), mais aussi au tricot ou 5 ans lorsque l’un des parents paie. à la fabrication de meubles en car- Au premier étage se trouvent la ton. Une réunion conviviale a lieu cabine d’UV et la douche. tous les 16 du mois. Ouvert du lundi au samedi de Ouvert tous les après-midi de 9h30 à 19h non stop. 14h30 à 18h.Alex et Cie, 3 rue Jean Jaures. Créartg’em, 22 rue du 14 juillet. Tel 04-67-74-54-37. Tel. 06-61-77-73-66.
pila eedbsaexua-tisipox-blta @ongassinreel ed edelage sitiexpoAI.MaeMuinssV reutôld erruopcal Mue-z ñoeMqulliaer2.-7V  tcsloiae duspore la fêtne005 euqleuQ-62o.id lduteou rlauaitesn  aab slàéunint rs sofantrfqid Airlaémom préd en Noruedusuerbmon edecnestélinaon-ser pes.p3 .)fA sl(ri eà Villerfluence ef evitsopyol rutsorra t dalspesde Cium,tophhrismosprehTuahTno ,dee tréâr.Mea  ltrevuO-4 sed erupos-tes de secousrà l paaleg6.I-ugnaaturn iociauitem erèiramud ndel tehôl àçure a eriam eL-8.snr-tei pas qunantesgiseneell v lie urromaa -Lltcuiart9.ete tner nn-neur ae à lhoé étm siac-iena rF eriamoCsioçnaneontidie -L.7ls àldn uat lôhipnhesmmeistre senifa ed -uostiah àetac lnilie quaexuj ueen samamer une bonne fêtaa snonnat stnels omsgde lcé nesru yudc ne.seLj es jeuneoncoursdtnelucurT-21.)42 ainlenp epoexe byreuaC tn sgaan p. lirece (espa.C2)seon milicunlapi-01.cnaLnemeu collège VictorH-gu ol(ri e.p2  àseen pdeanrnFepsEl à ssarBecaèsrét tr du ussivilaefts dejuQnaernande pense àFaudnj  eitv-laQ due es fCl4-urôtirca1.eéunetl à  IIIActeivalFestd  ubétu61D-2 .)p.e ir(liailemnsiS epuorgel ceva aoPnietoCruets éfilédéguisé à lril(.p e)22 d te àira  lagPlteetalemd  ese t rs-Le ).13ellegrenil( xire12 .p erthe  lurstAedèmEnqunde.publête evars uo uoMnideNoe isglmeDae-trf ,rem élà ecamanence relativetreidnaru enp resaise-irqueneuêteuqi: s eL mmocehd nrci aocedl rue nne,ncie laeuq sab sulp serèt0m20s orala ersnd  eal sjraiden-ce dela résideéss ed -ed-uahcaug,ez rNee urubelliG-tn)draG( sàquus jgntionFr àèSnô epeiuetd éclus l Saisedeh ud llanedeérte  dmalaieirje, na( éHarlu)t .ePrma-nence salle ueiqblpus teuênqetnisetniojnoc se drturouveà ldeedérurpconu eniertisadex od mdlanhR ud noac umentalesrdépartet arv-uas rul seiaM eirnean :xeLa ai mnaenir e ealexd ichaCornnger chaôtneib aacoled tleEl. uxtusie  sé-sence de nuisi àisnglarel  arpblpuueiqu  arvseselbrus  al eiovlleu meisultr réotbnid  rnu-eint on stss téviin sel ,tanat-ibahr tacidiseio nedqui ontbculiers erdaressnevus tciripedeoue ou s,es ignè ,yhivelonciectiprotice itrap sel ,sruelilraPa. tériubalb semitâstnemmocauunesx prt raogmmeéd lunuid3  1août 2009 au lunaivulp usegreb,li nsai)  dlae questcséniitnosi-a Hal deset dles ipic palicrvunemertnsirpu rae ene, la soe pri-vépiru .fAicté évAine bremptse 7die tse ellE .sulcus le so-tuéffec ueseld tnôr eocdren vet a21i edl ed inaeiriam ae EmsallCazzile  e41tûd 71,h h à le,mae i rdao4  llal edam air-i 12h, salle du h 6ujliel tedh9à aesér ,stuogé( sicblpuesacsp eesnod asitceitissne dé etdtiontisa ed arédpmacenganLio3ea atératis uahllD.s laeld 4h à17h,oût de 1p oruenerdécudête enquiquepublecnenamrvitaler uvo leà dretuerimssiaere-qnêueturtiendra une pe iduj 81 niu1 ed à4hh.17Le om cermaût.P1 aoau 2id1 j ue eelencn-rleouér dsei -c telliuj 61 ud ases delaes falai.eC leelC roinhctlanmia on crnceirucd éte esés nImprA ltin.u mah1d  h à e01trd  Ty.rtMaB-J-e adnemorp 8 ,etsivo26.-7870--0le .406-orpmIl Aic-siomYvt  eishreCstvi tosvuretno nao s decadeesarus lengi nu  al snoC vset eueuliui qtuc noivvana totzzas,salvial. Pigr, esads delail ua tnosced unemack-e snier glacl seodtnudtip oronsstot ouuj trs sèriarfE .sl taccueilagréable tes uoirna.tuOeves.Lyn sgelontmel sn rueuacoad xeleurs lsation dissnceitnoe  téd P:e ncnemaer.Psenummoc seitraples tenttraiété poirocrpd  eidscsel iom  edsliuj menriaidue ntraH réuatlahibat tas de permanencen A.erbm ec retoles dèt teep s 3icerel-srdnorpneet alet  Celoût.irrèlesetiéud re(service halles tnemlà rid etceunmm salenagcot 3hà0ed8 de is mancomIl i30.  11h-iabru éterporp aui rdmau  d),nets de locaux dh-aibatitnod  eev abe puxprro-tiéeriate scco napuà lage, infe dés,nédtcoiasitarità r leilpre irfauaredécoayotten 65.-03-2-54sAusarcnse ,91b is rueMaurice-CllevaeT .0 .l76-43--5-665/ 0 -806vureecO.l nu tudu vedi adi dndre31 àh8 e ed te h20à h 14C X3 Ah.tsevs-sied tni senem etss deacplrpvéyonaiaete  tour retrements plibomotualed seinmados les an dét ,sanaedl no ,tatihabie le, dCeesast resu surA.60 C3XussAcnar auxparticuliersardseess ruottugesaas pupdae  Lmasua id,K6G.ide06-4el. -55-7-621 reih,n.eT tégartveOus.elnnioptram ud pots-non prix deses ànturxeecss i tuat uoporo ase Es.epllte siec issucas s chères, lesplu2  5ueoré attnà fnete seméd stna àntrearosur e 5 xedp irhcuaes ses pssurfemmour p-ortéireriafE .ctfeemivt,enes là rpxid aiobiluqe, déclare la puserahsualc d  eadis part leCesK6G à Snage-ClaaintseA rid eltsebli, esusueéfél tuneBed mliAd tîonubert avecRichar dnAocinan3.D-bé duttou naurdugelif uB maP sdallemtniuetrgtaer rlonns cos le dan,rf.etèS ed serélez teacntco  edl  auradtcue r 04-67-4briqueaum nU sio02-6.08-1-inurToSèà Jute64-15-76s te 71-blna-goi4- 0aue stoVçrnanezesuv uveaonNoommeux cc eremmo ecrèS ài dtanserllot vtizel  eovriifugte et vous souhancdesiré, yook TaiV.rios te idim5-1143-0-67-. 04T.leitacN ua eeLrigeAe boa anulitacL: fceR.ifitrt est jâteau vend  uhcbunop ia les sescipéital ,séeurcuo siuc  vient douvrir.O  n yrtuoevottuerrtpoemrtveOu. el suot  sruoj s, à -tesommecons rlp rusuoà ca el telgéazaL teror Cchniedislae T kooynEVailage du tre la pnisiuc eéniffar ui qsei-napojae a bmu enets,ec a side l-de assa
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin